Le rapt des classes populaires

le 29 août 2018

Le Premier ministre vient, dimanche dernier, de faire une véritable déclaration de guerre sociale aux travailleurs, aux privés d’emploi, aux retraités. Les foyers les plus modestes qui déjà subissent l’explosion des tarifs, la réduction des services publics et fondre leur pouvoir d’achat, vont devoir serrer leur ceinture d’un cran supplémentaire. Sont destinés à la moulinette de l’austérité les allocations logement et familiales, les pensions de retraites, les contrats aidés et emplois publics, les crédits aux collectivités…

Les seules mesures annoncées en faveur des foyers modestes sont constituées d’un voile camouflant un avenir de précarité  : celles qui font croire que la baisse de cotisations va augmenter le pouvoir d’achat. Or, elles ne font que transférer les coûts socialisés pour la  santé, les retraites, d’accès aux services publics, vers les individus et des prestataires privés.

Les mesures prises depuis le début du quinquennat en faveur des plus riches n’ont eu aucun impact sur la reprise économique. Et, c’est au nom de la faiblesse de la croissance qu’une nouvelle phase de diète est promise aux classes populaires. La même potion ne fera qu’aggraver le mal avec son long cortège de chômage et de précarité.

Ces mauvaises nouvelles pour les salariés, les privés d’emploi, les retraités, les étudiants ne tombent pas du ciel. La situation sociale ne se dégrade que parce que celle de la finance, des actionnaires n’a jamais été aussi florissante : les propriétaires des entreprises cotées en bourse battent tous les records de réception de dividendes. Ils ont progressé de plus de 12% en un an dans le monde. Mais en France ils ont augmenté de 25% sur la même période ! C’est un véritable rapt au profit d’une infime minorité d’actionnaires. Ceci n’est pas sans conséquence sur le sous-investissement chronique qui, comme on a pu le voir à Gênes cet été, commence à mettre en péril les infrastructures des différents pays.

Loin de corriger une trajectoire désastreuse pour les plus modestes et l’intérêt général, le gouvernement entend encore et toujours servir le  capital en rendant pérenne la baisse de cotisation sociales des entreprises mises en place, de façon temporaire nous était-il promis sous le précédent gouvernement avec le très couteux CICE. 1% des richesses produites ira ainsi garnir le coffre-fort des détenteurs de capitaux qui en dissimulent une partie dans les  paradis fiscaux. Et, sans fard, le Premier ministre n’hésite pas à annoncer que ce cadeau va aggraver le déficit. « Il va y avoir un rebond du déficit parce que, comme nous l’avons annoncé, nous transformerons le CICE en allégement de charges pérennes » a-t-il expliqué. Pour contrebalancer un si beau cadeau et boucler son budget dans le respect des diktats européens, les locataires verront leurs aides au logement une nouvelle fois baisser, et les effectifs des services publics fondre comme neige au soleil, notamment dans l’administration fiscale ou à la télévision publique.

La fin du système de retraite par répartition et son remplacement par un système individualisé par point, synonyme de précarité, est programmée. Si nous ne l’empêchons pas, c’est la désintégration de notre architecture sociale, avec pour colonne vertébrale la Sécurité sociale, qui sera au menu de cette nouvelle année.

La riposte unitaire à cette guerre sociale et la préparation d’une alternative ne rendent que plus importante encore la nécessité de réussir une grande et puissante fête  l’Humanité les 14- 15 et 16 septembre.

9 commentaires


Casanova 29 août 2018 à 20 h 32 min

Un mouvement dampleur s’impose !!

alain harrison 2 septembre 2018 à 22 h 29 min

Bonjour.

Le RAPT est mondial.

La gauche a de belles critiques , mais un programme assumé pour une alternative ???

Mais voyons un peu les détournements de fonds.

Voici un article qui résume bien la guerre multilatérale contre l’Amérique Latine et le Vénézuéla en particulier….. puis le Nicaragua (erreurs et compromissions….), bientôt la Bolivie…..
L’enfer Lybien et ci. au menu de l’occident-US ?

Mais au sein même de l’UE, l’enfer grecque s’étend…….par la monté de la droite fasciste.
La 3e guerre mondiale: les guerres limitées dans l’espace et illimitées dans le temps, prées-organisées ??? Le nouvel ordre mondial inauguré par Busch-fils…., mais avant, le document JPMorgan, réclame des états autoritaires

Radio Canada « C’est méchant, ce qui se passe » : des Haïtiens de Montréal dénoncent la corruption (MSN)
La diaspora haïtienne de Montréal a répondu, samedi, à l’appel relayé sur les réseaux sociaux par un rappeur populaire afin que le gouvernement haïtien, soupçonné d’avoir dilapidé des fonds prêtés par le Venezuela, répondent de ses gestes.
Un texte de Delphine Jung et de Michel Marsolais

Extrait:

«« internationale puisque l’argent quitte le pays pour être investi ailleurs, notamment au Canada.
Pour Frédéric Boisrond, la communauté internationale n’a pas de raison de s’impliquer dans ces événements. « Au moment où le Venezuela a mis en place ce programme qui rassemble 18 pays des Caraïbes, les États-Unis s’y sont opposés, notamment la pétrolière ExxonMobil. Ce qui intéresse la communauté internationale, c’est l’échec de la politique vénézuélienne ».

https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/«c’est-méchant-ce-qui-se-passe»-des-haïtiens-de-montréal-dénoncent-la-corruption/ar-BBMKFN2?ocid=mailsignout

Le Canada le plus meilleur pays du monde, et Trudeau d’en rajouter: il faudrait plus de canada dans le monde.

Et combien de planètes pour fournir au consumérisme ?

alain harrison 2 septembre 2018 à 22 h 35 min

Les US ont inauguré la nouvelle phase financière prédatrice: L’espace appartient aux premiers arrivants, aux premiers entrepreneurs auto-proclamés……..

Le capitalisme prévoie, et les peuples payent la note. La déshumanisations est en cours.

Le langage au service des puissants, Alain Deneault. Une vidéo à faire suivre.

alain harrison 2 septembre 2018 à 22 h 53 min

Bonjour.

Un mot.

Trump a inauguré la politique du harcèlement.

Je conseille de lire le chapitre 1 du livre de Jean-marie Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs.

alain harrison 2 septembre 2018 à 23 h 03 min

Bonjour.
Comme a dit Jacques-Yves Cousteau :
Il faut être capable de faire des liens entre des choses qui ne semblent pas en avoir.

Aujourd’hui, l’éducation politique (inséparable de la vie quotidienne_ conditionnée ?) devrait prioritairement se baser sur la vue d’ensemble et le questionnement, dit autrement avoir une bonne connaissance schématique de l’histoire intégrale (le modus operandi des conflits_ exploiteurs-exploités).

Ce qui se passe envers le Vénézuéla est pile avec

Et le Paraguay découvrit le libre-échange
Quand il trouve porte close, le libre-échange sait s’imposer par les armes. Adepte d’un protectionnisme rigoureux, le Paraguay en a fait la douloureuse expérience entre 1865 et 1870, lors de la guerre de la Triple Alliance qui l’opposa au Brésil, à l’Uruguay et à l’Argentine. Financés par les milieux d’affaires londoniens, ces trois pays sont parvenus à le soumettre à l’économie-monde britannique.
par Renaud Lambert
https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53149

alain harrison 3 septembre 2018 à 4 h 47 min

Israël.


29 août 2018
L’Etat marocain : cheval de Troie de l’impérialisme israélo-occidental

Mohamed EL BACHIR

Bni Tadjite : une base américaine où flottent deux drapeaux
Pour le nouveau ambassadeur américain D.T.Fisher, « le Maroc se positionne en tant que passerelle vers l’Afrique, le Moyen-orient et le monde musulman… » (Journal Le Matin 26 août 2018)
Propos tenus au moment où le chef du parti travailliste israélien visite le Maroc ( médias israéliens). Pays qui abrite quelques bases américaines et qui est susceptible d’accueillir le siège de l’OTAN africain, l’Africom.
Officiellement, ses bases militaires comme celles existantes dans d’autres pays africains ont pour mission la lutte contre le terrorisme, incarné principalement par l’intégrisme musulman. Passons sur l’incapacité de l’Unité africaine (U.A) de conceptualiser et d’organiser la défense de ses propres membres mais on ne peut taire le côté pathétique de la situation. En effet, pour lutter contre les organisations terroristes, faire appel à l’aide, les créateurs, monarchie wahhabite comprise, de ces dites créatures, fait penser à un condamné à mort fabriquant sa propre guillotine. Bref… Près du village de Bni Tadjite d’une population d’à peu près 16200 habitants, appartenant à la province de Figuig, situé dans le Sahara oriental marocain, proche de la frontière algéro-marocaine existe une base militaire où flottent deux drapeaux. L’un américain, l’autre israélien.
LGS

Sans compter.

L’invasion israélienne en Patagonie
Par Maria Poumier
Mondialisation.ca, 10 décembre 2017
Entre la plume et l’enclume 9 décembre 2017
«« Randonneurs sur la piste des trésors cachés
Les Argentins comme les Chiliens sont alarmés : ils estiment à 8000 ou 10 000 par an les militaires israéliens qui viennent « faire du tourisme» en Patagonie, et ce depuis 40 ans, à 10 000 km du Moyen Orient. [1] Combien cela peut-il coûter au gouvernement israélien ? Dans les années 1980 à 2000, ils faisaient de la randonnée et campaient dans des tentes consolidées où les groupes de jeunes fraîchement issus du service militaire se relayaient, pour deux semaines de vacances. Mais ils faisaient aussi des relevés topographiques, du repérage. Le drapeau israélien flottait triomphalement sur des plateaux inaccessibles. Maintenant, ils sont passés à une étape supérieure : 72 hôtels à San Carlos de Bariloche (station de ski), une colonie de peuplement à Lago Puelo, dont le centre est l’Hostal Onda Azul, et où 90% des hôtes de passage sont israéliens. Cet hôtel a sa page facebook en yiddisch ; les publicités et les claviers d’ordinateur, dans la région, sont en hébreu. Les implantations israéliennes se trouvent dans les provinces de Chubut, Río Negro, Neuquén, Santa Cruz. Sur ces immenses étendues, il est difficile d’approcher les propriétés terriennes israéliennes, reconnaissables en ce qu’elles sont fortifiées avec des barbelés, et que l’entrée y est impossible pour le commun des mortels : les chemins d’accès sont bouchés, les voies d’eau également. [2] »»
mondialisation.ca

En plus.


2 avril 2015
Des soldats israéliens en Amérique Latine
CARTAGENA & BRIATTE

Un événement récent nous donne l’occasion de parler des soldats israéliens en Amérique latine (AL). En effet, l’Argentine vient de déchoir de leur nationalité les soldats israéliens qui ont participé aux massacres à Gaza (1).
LGS

La bombe nucléaire assure à celui qui l’a de perpétrer nombres de crimes sans aucune conséquences.

Israël la possède, pas le Vénézuéla.

La Russie a cédé au bluff des US.
Maintenant, la Russie et surtout la Chine doit exiger le retrait des bases US de proximité, et de bien faire comprendre qu’ils rendront coup sur coup.

Les US ont détruit des pays…. Alors une démonstration efficiente contre des bases militaires US est de plus en plus envisageable ?
Comment remettre les US et Israël sur la voie de la Paix ?
Ils ne connaissent que la force, ceci les US l’ont démontré amplement.

Si les US initient la guerre civile au Vénézuéla, comment réagiront la Russie et la Chine ?

Mais la gauche, elle, où est-elle ?
Les communistes tardent à se mettre à niveau sur bien des thèmes, non pas renoncer aux actions, mais bien en initier de nouvelles.

Qu’est-ce que le communisme du XXIe siècle ?

M. le Hyaric, vous prônez le communisme, l’internationaliste….. En même temps, vous faites le jeu des européistes financiers qui détruisent à qui mieux mieux pays, cutures, bien publique, acquis sociaux……. sachant très bien que l’UE est inamovible de l’interne.

Pourquoi cet acharnement qui ne fait que maintenir la confusion et dont la Fête de l’humanité ne fait que sanctionner ?

Encore et toujours la compromission ?

Le PCF……..

alain harrison 3 septembre 2018 à 5 h 11 min

La crise que subit le Vénézuéla, le Nicaragua va le connaître bientôt, après ce sera la Bolivie, mais de quelle nature ?
Celle de la Grèce, celle de la Lybie ou celle de la Syrie ?

Les prises de positions sont de plus en plus intenables, justement à cause des compromissions.

Ortega en a fait une recette, qui rend ambiguë la situation au Nicaragua. C’est comme les demis mesures ou demis politiques, qui les rendent impraticable.

Le communisme ne peut se construire sur la base économique libérale, qui domine.

La cotisation a fait faillite, parce que le changement de paradigme qu’elle permettait n’a pas été fait.
Donc, il faut revisiter le programme du CNR et le mettre à jour en y incluent des scénarios économiques autre. Élaborer des théories économiques nouvelles. Ce sont des constructions, comme l’économie libérale. C’est l’encadrement par les rouages du système qui fait la réalité économique. Les forces de l’ordre en assurent la pérennité.

Alors, il faut donner de la crédibilité à

La Constituante du Peuple: réorganiser les instances publiques

Le nouveau pacte social: réactiver la marche de l’humanisation

Le nouveau paradigme économique: la cotisation a fait ses preuves

C’est à partir de la vue d’ensemble que le questionnement prend de la cohérence.

Une réflexion.

alain harrison 3 septembre 2018 à 5 h 18 min

Mais rien ne transparaît de la situation réelle des peuples de Colombie, de l’Argentine et du Brésil (ceux qui ont sorti de la misère, que sont-ils devenus ?).

Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
1 Septembre 2018, 17:54pm | Publié par Bolivar Infos

Par Geraldina Colotti
Les principaux médias ne donnent de chiffres que sur les Vénézuéliens qui quittent le pays et définissent ce phénomène comme une « crise humanitaire sans précédent» en accusant, entre autres choses, le Gouvernement de Maduro de ne pas donner de chiffres fiables sur cette situation. Silence sur les résultats d’un sondage réalisé sur la frontière du Venezuela et de la Colombie par l’OIM-ONU après lequel les images de l’exode biblique vers Cúcuta, la frontière de la traite, de al contrebande et des paramilitaires continuent à être diffusées.

Ce sondage révèle que les raisons pour passer la frontière sont : 52% pour acheter, 17% pour rendre visite à la famille, 14% pour le travail, 5% pour le tourisme et 12% pour d’autres raisons. Silence aussi sur la rapport détaillé, complet, avec des cartes et des graphiques, révélé lors d’une conférence de presse par le ministre de la Communication Jorge Rodríguez pour rétablir le sens des proportions……..

Rétablir les faits, n’est-ce pas un acte politique ?

alain harrison 3 septembre 2018 à 5 h 20 min

Répétez un mensonge suffisamment et il deviendra vérité.
Mais si on répète une vérité suffisamment elle peut réveiller. Encore faut-il la répéter ?

Quand on comprend la mécanique du conditionnement.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter