Sujet : Travail

Maria et Camille, bénévoles pour l'espace fablab Volumes (Paris 19e), assemblent dans la bonne humeur des masques a visière pour des hôpitaux parisiens.

Place aux travailleurs et aux travailleuses

La reprise de l’activité ordonnée dans l’urgence par le président de la République est l’occasion rêvée pour le gouvernement et le grand patronat de rendre à nouveau invisibles et corvéables les millions de travailleurs et de travailleuses qui ont si

Sauver le capital ou les travailleurs ?

Les librairies sont loin des yeux et de l’attention du pouvoir, mais le groupe « Fnac-Darty » bénéficie en un temps record d’un prêt d’un demi-milliard garanti par l’Etat. Air-France, dont l’Etat est descendu à 14% du capital, va bénéficier d’un prêt

Demain ? C’est aujourd’hui !

La rhétorique du « jour d’après » entretenue par le pouvoir n’est qu’un piège ! Obsédé, en dépit des risques pour les travailleurs, par une reprise du travail réclamée par le grand patronat, il prépare l’avenir dès « maintenant ». Et cela a l’allure défraîchie

Travailler à en mourir ?

Une immense émotion, un chagrin irrépressible ont envahi les écoles de France et bien au-delà après le suicide de Christine Renon, directrice d’école à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Une femme qui donnait tout aux enfants, jusqu’à ses deniers personnels pour pallier

Travail en souffrance, souffrance au travail !

Le procès historique de France Télécom aura contribué à lever le voile sur les immenses dégâts du management néolibéral et les contraintes terribles qu’il fait peser sur le travail humain. Il appelle aussi à tirer enseignement des processus de privatisations,

Face à la mitraille macroniste, chercher l’alternative

Le nouveau dispositif politique qui s’est consolidé à la suite des élections européennes permet au gouvernement d’instaurer un climat de sidération. Les annonces pré-électorales sont une à une durcies à la faveur d’une recomposition politique qui laisse aux forces du

Le 26 mai, double carton rouge.

Le président de la République a réaffirmé sa volonté d’appliquer, quoi qu’il en coûte, dans toutes ses dimensions, son programme de remodelage de la société française, intégré à l’Europe du capital. Cela ne pouvait que provoquer les réactions très négatives

Une lettre et … direction bien à droite

On imagine sans peine le tollé qu’aurait provoqué Mme Merkel si elle avait pris « la liberté » d’expédier une lettre aux « citoyens européens ». C’est pourtant ce qu’a commis M. Macron sans beaucoup de succès, même parmi la population de son pays. Ne

Comme un ébranlement

Le mouvement populaire ébranle le pouvoir. Après avoir été contraint d’abandonner les suppléments d’impôts indirects sur les carburants, voici que M. Macron annule la hausse de la CSG pour une partie des retraités. Il consent également qu’on ne peut vivre