Sujet : Services publics

Le 26 mai, double carton rouge.

Le président de la République a réaffirmé sa volonté d’appliquer, quoi qu’il en coûte, dans toutes ses dimensions, son programme de remodelage de la société française, intégré à l’Europe du capital. Cela ne pouvait que provoquer les réactions très négatives

Cette grave surdité gouvernementale

L’onction d’un panel d’intellectuels réuni au « palais » devait permettre de conclure en beauté une étape du débat voulu par le Président. Beaucoup d’entre elles et eux ont été douchés par cette expérience dont il était pourtant aisé de prévoir qu’elle

Subvertir le débat !

Le grand débat souhaité par le pouvoir pour étouffer la contestation populaire sous un flot de paroles n’y a pas mis fin. Dans certaines villes, comme Toulouse, la mobilisation a même dépassé les précédentes. S’il en est ainsi c’est que,

La passion de l’égalité

Avant d’accéder aux plus hautes fonctions, M. Macron aurait dû être prévenu que la France est traversée par une passion égalitaire éprouvée au fil des siècles. On ne saurait la gouverner impunément de manière autoritaire et sarcastique, au service quasi

Grand meeting de la fête de l’Humanité 2018

Discours du meeting Fête de l’Humanité 2018 Patrick le Hyaric     Chers amis, Chers camarades,   Quel plaisir de nous retrouver ! Quel bonheur de vous voir ici rassemblés, si nombreux, si souriants, si combatifs ! On a besoin de se

Le rapt des classes populaires

Le Premier ministre vient, dimanche dernier, de faire une véritable déclaration de guerre sociale aux travailleurs, aux privés d’emploi, aux retraités. Les foyers les plus modestes qui déjà subissent l’explosion des tarifs, la réduction des services publics et fondre leur

Banlieues en souffrance !

Un cri continu, sourd et diffus, court dans le pays, celui des villes et quartiers populaires qui vivent avec une violence accrue la crise économique et sociale et subissent une relégation qui s’aggrave de mois en mois. Loin d’en faire

A qui perd…perd !

  Une vaste opération de mystification est en cours, laissant croire que 21 millions de nos concitoyens bénéficieront d’une hausse de leur pouvoir d’achat parce que les salaires vont augmenter. Ceci peut avoir l’apparence, et peut être le gout de

Quelle libération ?

La guerre idéologique ne prend pas de vacances. Ainsi nous venons d’assister il y a quelques jours à un déferlement de commentaires et d’analyses où l’ignorance crasse était en compétition avec l’imbécilité pour faire adopter l’idée que ce 29 juillet