Subvertir le débat !

le 23 janvier 2019

Le grand débat souhaité par le pouvoir pour étouffer la contestation populaire sous un flot de paroles n’y a pas mis fin. Dans certaines villes, comme Toulouse, la mobilisation a même dépassé les précédentes. S’il en est ainsi c’est que, cadenassé et transformé en campagne électorale du Président, ce débat ne peut répondre aux souffrances sociales, aux urgences écologiques et démocratiques.

La mise en scène présidentielle des deux rencontres organisées devant les maires de Normandie et d’Occitanie exacerbe les colères. M. Macron ne semble pas avoir saisi que le lien privilégié qu’il prétend nouer avec le peuple français par la grâce de nos institutions est rompu. Tomber la veste dans des discours marathon terminés en sueur pour signifier l’héroïsme ne suffit plus. Ce ne sont pas des postures qu’attendent les Français mais des actes, à commencer par le rétablissement de l’impôt sur la fortune, prélude à une nécessaire révolution fiscale et la progression du pouvoir d’achat. Les maires ont beau être sollicités avec affliction, ils font part de leur réserve, craignant que leur aura soit utilisée pour préserver le pouvoir, alors qu’ils sont parmi les rares élus à rester épargnés par la grande et profonde défiance populaire.  Ils se souviennent également avoir été appelés au sacrifice depuis le début du quinquennat, tout en essuyant le mépris des « sachants » qui nous gouvernent quand ils tiraient la sonnette d’alarme sur leur manque de moyens et la difficulté accrue de leur tâche. Il n’est pas dit qu’ils supporteront plus longtemps ce qui s’apparente plus à des cours de l’ENA qu’à la résolution des problèmes rencontrés par les travailleurs, les privés d’emploi et les retraités.

En vérité, le pouvoir ne veut fondamentalement rien changer. Pourtant, son service constant aux puissances financières et le refus de transformer radicalement une construction européenne dédiée à l’argent-roi entrent en contradiction avec les intérêts populaires qui se manifestent de manière spectaculaire. L’enquête de l’association ATTAC tombe à point nommé pour démontrer comment les grandes entreprises cotées en bourse augmentent leurs profits au détriment de l’emploi, abîment l’environnement tout en augmentant les versements de dividendes aux actionnaires. Il est symptomatique que lors du débat en Normandie, région dévastée par les effets de la mondialisation capitaliste, jamais M. Macron n’ait évoqué la reconquête industrielle. Voilà ce qu’il serait urgent de porter dans le débat !

De même, il n’y a pas d’issue aux difficultés sans remettre en cause le co-pilotage par les gouvernements et les institutions européennes des destructions sociales, écologiques, démocratiques, agricoles, industrielles, provoquant fractures territoriales, chômage et pauvreté. La refondation profonde de la construction européenne n’est donc pas une option mais une obligation pour faire sauter les verrous qui empêchent de développer les services publics, de progresser vers la justice fiscale, d’harmoniser par le haut des salaires et les protections sociales, de combattre l’évasion fiscale, d’élaborer une taxation commune des géants du numérique, et d‘investir utilement dans l’emploi et la transition écologique. Oui, le verrou de l’Europe ultralibérale et les moyens de le dépasser doivent être mis en débat. Il n’y a aucun fatalisme dès lors que les peuples se mettent en mouvement.

Les prochains actes du mouvement des gilets jaunes, les luttes dans les entreprises peuvent s’étoffer de cette parole libérée qui ne demande qu’à être enrichie d’une saine confrontation et d’un débat d’idées, émancipés de la gangue du discours néolibéral. Le débat peut devenir populaire et être subverti. Les cahiers de la colère et de l’espoir lancés par l’Humanité sont l’un des outils à utiliser.

Pour contacter et écrire dans les cahiers de la colère et de l’espoir : https://www.humanite.fr/cahiers

25 commentaires


Senki Wédo 24 janvier 2019 à 0 h 22 min

Grand débat ou pas…la plupart des orientations est prise au niveau Européen !!! Inutile de focaliser sur Macron !
La vie d’un salarié ordinaire ne changera pas si ça ne bouge pas au niveau de l’Europe : https://www.youtube.com/watch?v=rKFuQv6troo

Moreau 24 janvier 2019 à 11 h 54 min

Bien sûr, il ne faut pas focaliser sur le président Macron.

Je suis tout-à-fait d’accord que tout passe par l’Europe, et monsieur Hamon l’a compris puisqu’il propose maintenant d’étudier son idée de remplacer l’impôt sur la fortune français déjà remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière, par l’impôt sur la fortune européen. Donc, la vraie parole circule et des idées nouvelle font leur chemin.
Ce qui empêche l’Union de la Gauche et fait l’hégémonie des partis retranchementistes, c’est le radicalisme acharné contre la présidence de monsieur Macron sans même tenir en considération sa pensée qui n’est pas entièrement fausse, elle est libérale sociale quand même.

Corinne CUCCIA 24 janvier 2019 à 13 h 12 min

Ce n’est pas Macron, c’est cette société ultra libérale où il y en a que pour les riches qu’on ne veut plus et Macron malheureusement l’incarne totalement. Donc on ne veut plus d’hommes politiques à la tête de l’Etat qui ne dirigent que pour le pognon. Nous voulons un partage des grandes richesses et des salaires de 1 à 20 comme disent la FI ou les communistes.

Les riches n’ont pas manifesté pour demander la suppression de l’ISF. Macron leur a accordé dès le mois d’octobre 2017. Mais pour donner des miettes aux pauvres il faut 2 mois de manifestation. C’est facile de gouverner en donnant aux plus riches.
Macron est pour les lobies, copain avec tous les grands laboratoires qui se battent contre l’homéopathie, c’est ça un président social ? Prendre 5 € d’allocations familiales, c’est ça un président social ?

Moreau 25 janvier 2019 à 13 h 21 min

La réforme faite par le président Macron n’a pas supprimé l’impôt sur la fortune sauf pour les riches imposables sur la fortune s’ils investissent. Le président Macron a très bien expliqué sa politique fiscale sur ce point dans une réunion pour le débat national, elle est cohérente et il l’assume.
Ce que je trouve excellent, c’est que sa réforme dans l’immédiat rend crédible l’impôt sur la fortune européen, et ça ferait beaucoup plus de recettes fiscales si l’impôt sur la fortune élaboré par le président Macron a une application étendue dans toute l’Union Européenne.
Monsieur Hamon propose un impôt sur la fortune européen, c’est à voir, il faut mettre en parallèle les critères et les conditions de la réalisabilité, l’efficacité économique et sociale de cet impôt…
Dire que le président Macron a supprimé l’impôt sur l’imposition, c’est mal relater sa réforme, c’est mal critiqué, et ceux qui s’opposent mal ne proposent pas du tout l’imposition sur la fortune pour toute l’Union Européenne.

colombe 25 janvier 2019 à 22 h 26 min

L’impot sur les riches européens ne suffit pas si on leur laisse l’optimisation fiscale. pour payer moins d’impots.
Il faut mettre en place l’impot a la source sur les profits des multinationales avant qu’ils aillent dans les paradis fiscaux. et surtout s’attaquer a la logique du capital qui est la recherche du taux de profit le plus élevé possible qui nous a conduit dans la crise que nous subissons depuis 40 ans . Il faut s’en prendre au cout du capital .Les rustines ne suffisent pas.

alain harrison 28 janvier 2019 à 6 h 13 min

Oui, l’impôt à la source comme adjuvant pout améliorer les fonds publiques.

Garcia 27 janvier 2019 à 11 h 07 min

RIC en toutes matières

colombe 28 janvier 2019 à 6 h 25 min

Il faut etre prudent avec le RIC . Certains peuvent demander de remettre la peine de mort .d’autres remettre en cause l’avortement , le mariage pour tous etc … etc … On va passer notre temps a voter . Il faut avoir une vue globale ,une vue d’ensemble qui fasse société.

Stéphane 28 janvier 2019 à 2 h 55 min

Bac+2, famille avec 3 enfants, rqth mais CDI depuis un an mais maladie… Mon entreprise est à l’image de mon pays, une ploutocratie inhumaine qui n’a d’yeux que pour le fric.
« On nous exploite, on nous spolie  » (A.L.) depuis trop longtemps…
Suicide, incessants départs volontaires , maladies se succèdent dans cette « boîte » en attendant le rachat progressif et total par un fond d’investissement américain.
Chef d’exploitation et même le patron vous appelle à 7h du matin, quand vous êtes en repos, pour vous demander, voire supplier presque, de remplacer des « malades » de dernière minute.
Motivé, reconnaissant de cette embauche, je fais… Rdv garage pour entretien, réparation véhicule car chef, pas le temps…
Jamais de fiche de paie au même montant toujours <1100 euros !!! Par hasard, j'apprends des primes versées à certains "amis" de l'encadrement pour services rendus, détournement de "prévoyance"(suivi de démission chef comptable ?)…
Bref, procédure d'inaptitude en cours, 2019 devait être année prolifique avec mariage (19ans de vie commune), santé revenue (opérations en vue) , enfin un véhicule (8mois sans voiture à cause d'une escroquerie), et justice rendue (reportée encore en juin!!!) Mais l'avenir,malgré ce Jaune, paraît des plus incertains…

alain harrison 28 janvier 2019 à 6 h 43 min

Macron, Hamon et compagnie sont tous au même râtelier. Ils se disent de gauche, de droite, progressiste, et que sais- je encore.

Discours, relatifs et volatiles, mais dans les faits………

Une dernière saloperie occident:

Venezuela : La France et l’Espagne reconnaîtront Guaidó si Maduro n’organise pas des élections sous 8 jours
26 Janvier 2019, 18:31pm | Publié par Bolivar Infos

Du déjà vue.

Les salops sont au pouvoir, et il y a tous ces nini qui gamberges, supportent et font la promotion de leur mensonge gros comme devant. Même ces petits nini prennent le monde pour des demeurés.

C’est incroyable, que certains emploient à outrance la double contrainte par leur amalgame.

Le paradoxe Macron: nie de gauche ni de droite, et son contraire, l’amalgame du capitalisme communisme universalisme

Les égos travaillent fort.

Il y a une conspiration occidentale plus ou moins relâchée, avec des temps forts et de l’imagination, depuis l’élection de Chavez. Guaidò n’est que la dernière mouture improvisée.

Et oui Macron est un grand démocrate et Maduro un méchant dictateur. Macron prône l’Austérité par la bande de la crise climatique, il faut être passablement benêt pour ne pas le voir.

Tient, voilà-tu pas, les marches des Verts et des foulards rouges, qui pointent du doigt les gilets jaunes et leur VIOLENCE.

Les verts sont tellement bornés sur les conséquences, car la crise climatique est une conséquence et non la cause, mais si les causes ne sont pas prises en compte, alors le climat deviendra une des causes.

Les foulards rouges me font penser au carré rouge lors du Printemps Érables au Québec.
Vite étouffé, le Québec est très épidermique au température, et sa pensée politique est très volatiles, au diapason avec la nouvelle.

Le manque de connaissance sur la nature humaine, essentiellement de domaine de la penséé……..

alain harrison 28 janvier 2019 à 7 h 15 min

C’est remarquable, cette incapacité de S’approprier la Connaissance démontré et les faits évidents, et de les dire simplement sans artifices intellectuels ou de pseudos dialectiques incompréhensibles et contradictoires.
Le chapitre 1 du livre de Jean-marie Abgrall nous en apprends plus sur nous que toutes la littératures de William Shakespeare. Ce dernier a su exprimer la nature fourbe de l’humain, mais Abgrall nous l’explique en un chapitre. Il nous sauve du temps et ne nous détourne pas de cette réalité à l’encontre du divertissement fait de Shakespeare.

Fourbe, c’est tout simplement pour exprimer l’état de nos sociétés de toujours: société saine société aliénée. La vue d’ensemble est le chemin et le questionnement la signalisation.

Le passé est garant de l’avenir dans la mesure que nous entretenons des visions partiels de l’Histoire. D’où, l’incapacité de prendre la mesure de ses leçons.

Le coup d’état contre le Chili D’Allende n’est pas encore appris. Et combien d’autres faits historiques non considérés. Étrange, les menteurs sont au pouvoir avec leur clique, et rejouent toujours le même jeu cyclique.

alain harrison 28 janvier 2019 à 7 h 26 min

Subvertir.

Voilà le mot clef qui décrit bien les macroniens et leur supporteur…..qui Trump avec Obamas (le faux pacificateur).

Venezuela : Les conséquences que pourrait avoir l’échec du coup d’Etat
26 Janvier 2019, 18:22pm | Publié par Bolivar Infos

«« Les Etats-Unis ont reçu aujourd’hui un autre chargement de pétrole vénézuélien envoyé par les autorités bolivariennes et Donald Trump ne l’a pas refusé parce que ce n’est pas Juan Guaidó qui l’a envoyé… »»

colombe 28 janvier 2019 à 8 h 02 min

Quand l’ Amérique latine est dirigée par des dictatures militaires ,cela ne dérange pas les Etats Unis . Mais dés qu’un pays passe a gauche , les Etats Unis travaillent par en dessous avec la CIA et la bourgeoisie locale pour le déstabiliser . Chili , Venezuela ,Brésil etc…etc…
On a vu la meme chose en Europe , ou l’euro-groupe a étranglé la Grèce.

Hans Lejarec 28 janvier 2019 à 13 h 45 min

Je n’ai pas trouvé la voie pratique que j’esperais derrière le titre. Il faut suivre Besancenot et réaliser l’union des chefs de gauche (et peut-être même de droite) Il faut utiliser le modèle « Tour Eiffel » pour propager l’ideo de la qualité. Il faut casser les symbioses de l’argent et du pouvoir en imposant par tous les moyens de lutte possibles la révocation du gouvernement, la dissolution de l’assembles et du sénat et la création d’une assemblée constituante tirée au sort parmi des volontaires. Une nouvelle monnaie à nous, l’utilisation des clauses d’exemp des traités européens et le contrôle immédiat des capitaux. (Et le soutien de la France à Maduro et Chavez….)

harrison 2 février 2019 à 0 h 25 min

NON, il ne faut pas suivre personne, les hamon, macron, etc…

Mais choisir ceux qui suivront à la lettre les exigences du peuple qui aura saisi les questions en comité citoyen.

La Démocratie c’est le peuple. Le consensus est incontournable. Et le référendum est la sanction. Mais rien n’est arrêter, car, les vis (il y a toujours quelque chose après coup qui apparaît) des décisions seront corrigées. Mais pas au calandre grecque, ni tabletter.

La Constituante, le nou…., le nouv…..paradigme…..

Voilà la mécanique du changement.

Pas processus : voir le langage au service des puissants, Alain Deneault

Redonner aux mots leur sens, nous ne sommes pas au théâtre de l’Humour.

Fanucci 28 janvier 2019 à 19 h 50 min

Il faut augmenter le smic d’au moins 200 €, cesser l’évasion fiscale et remettre l’ISF. Il faut prélever à la source les bénéfices des multinationales, comme ça se fait depuis janvier sur les salarié(e)s.. il faut que des entreprises comme amazone ou google paient leurs impôts en france, il faut en fnir avec l’évasion fiscale qui pourrait rapporter près de 100 milliards d’euros par an. Il faut redonner du pouvoir d’achat aux travailleurs qui contribuent à la richesse de notre pays et aux retraité(e)s pauvres ou de la classe moyenne qui ont travaillé toute leur vie et qui ne s’en sortent plus. Il faut supprimer ces 11vaccins obligatoires décrétes par mme buzin sur les nouveaux nés.

alain harrison 29 janvier 2019 à 10 h 32 min

Vous tomber dans la politique économique libérale* sous l’oeil attendri des agences de notation: le fumeux équilibre budgétaire (une convention entre amis, rien à voir avec la science, sauf la comptabilité de base: 2+2=4-1=3. Bien sûr il y les équations pour rentabiliser les emprunts: les équations qui calculent les intérêts composés sur les prêts (maison auto frigidaire…..) à terme.

Très lucrative en passant, mais pas encore assez……. ils inventent toute sorte de produits financiers……… 2008.

* on coupe ici, on ajoute là, on fait de l’ajustement subtile qui déséquilibre l’ensemble des services publiques, puis l’insuffisance altère les compétences et provoquent les insatisfactions, et on a recours au privé le sauveur…….

colombe 29 janvier 2019 à 14 h 09 min

On dirait du Van Damme

alain harrison 29 janvier 2019 à 10 h 38 min

La vue d’ensemble nous donne accès aux tenants et aboutissants, aux causes et aux responsables…….La simple logique d’un système, un ensemble de rouage rodé contrôlé par quelques uns…….
Qui contrôle l’argent a le contrôle.
Et qui peut corrompe ?
Quel est le pays dont la justice a légalisé la corruption à grande échelle lors des élections.

alain harrison 30 janvier 2019 à 21 h 54 min

Les deux émissions d’hier et d’aujourd’hui à 60 min, très intéressant. Et le C à vous d’hier soir , le jeune invité, pas mal dégourdi.

Vénézuéla: intervention dans la politique intérieure, ici, au Québec, au nouvelle, le gouv. canadien inquiet des interventions extérieures sur les élections canadiennes.

Et pourtant, il agit avec le groupe de Lima. Hypocrite à ce point là, et c’est un crime de l’ordre de l’Humanité: interdire à un peuple de choisir ses politiques intérieures.

La Crise au Vénézuéla est le fait des ordonnances initiés par cet hypocrite d’Obama et appliqué par ce fou Trump.
Le Canada suit, il faut être sûr que derrière les portes des pressions ont été faites par les émissaires US. Dont le renouvellement de l’ALENA fait parti. Mais le Mexique c’est retiré sur la question d’intervenir dans les affaires internes du Vénézuéla. VIve AMLO, cet homme courageux qui devra naviguer en eau dangereuse, et la droite a une carte maîtresse dans sa main, le crime organisé qui assurément tuera de nombreux députés d’AMLO, sinon AMLO lui-même. Un scénario très réaliste.

La FI, le rendez-vous de la convergence, manqué.
Les Gilets Jaunes le détonateur de la convergence, manqué.
Les syndicats, où sont-ils ?
Mais, j’ignore trop de choses, à ce moment-ci. Mais je pense au passé récent et je me dis que les mêmes cartes se rejoueront, sans doute.

En tout cas la Le Pen a bien commencé, et la droite aura toute la marge pour rejouer la carte des extrêmes. Les gilets jaunes s’y laisseront- ils prendre au piège. Leur idée d’un parti UE est questionnable. Mais c’est à eux de bien prendre la mesure de leur action, enfin la frange qui a pris cette décision. La division est à l’horizon. Mais qui sait ?

Hamon (PS) reviendra -t-il sur le plateau électoral, un diviseur assuré ?

Et le PCF arguera-t-il encore de l’argument que la FI vient lui sapé l’herbe sous les pieds.

L’éternel recommencement du fouilli dans la gauche.

Il y a trois instrument pour faire le consensus sur les enjeux.
La Constituante Citoyenne pour la convergence.
Le nouveau pacte social pour réveiller le peuple

Et le nouveau paradigme économique pour casser le capitalisme sauvage.

Des 4 sorties nécessaires et incontournables pour faire l’UE des peuples, il y a la question de l’euro sur laquelle il faut réfléchir sérieusement.

Mais de toute façon cette question peut faire parti des débats lors de la reconstruction de l’UE mais cette foi sociale, écologique et dans un état démocratique ou république citoyenne, peu importe le nom, c’est l’alternative consensuel qui compte.

Tout ça ne s’improvise pas, il faut être pro-actif, avoir de l’imagination, savoir voir les liens pour ne pas créer des incohérences fatales.

Krishanmurti: la liberté réside dans le premier pas, non à la fin.

Qu’est-ce que nous dit l’Histoire ? Et certaines révolutions tuées dans l’ oeuf ?

Les révolutions ont fini par être récupéré et dévoyé, mais les interventions extérieures y ont un rôle, sinon le plus grand rôle. Ne le voit-on pas au Vénézuéla.

Mais qui intervient dans les élections des autres. Ici, on va plus loin on oblige de faire des élections, et c’est la deuxième fois, et sans respecté la décision du peuple, mais ceux qui obligent ne respecte même pas leur condition imposé.

Il s’agit là bel et bien d’un Crime contre l’Humanité à répétition. Comme le tueur en série qui n’a aucun sens humain.

La souffrance sera incontournable, la ligne rouge dépassé par l’occident et cela au niveau de toutes les niches, que ce soit écologique, les guerres à répétition, le terrorisme qui se déplace continuellement, etc…. Ceux qui ont et qui ouvrent les boîtes de Pandore ne sont pas inquiétés jusqu’à maintenant. La justice est dévoyé et acheté. Le crime organisé continue à s’épanouir, bien sur il y a les frappes policières toujours à recommencer. Ces récidivistes ne sont pas mis hors jeu une foi pour toute.

2019 ?

Levy 31 janvier 2019 à 12 h 21 min

Je suis loin d’être commmuniste mais j’approuve cet article.

colombe 31 janvier 2019 à 15 h 24 min

Qu’est ce que le communisme ? C’est le mouvement réel qui dépasse l’etat de chose actuel .C’est a dire le mouvement qui dépasse les contradictions de la société actuelle empéchant le libre développement de chacun condition du libre développent de tous . C’est un processus qui a malheureusement été dévoyé par le stalinisme . Le communisme n’est pas mort bien au contraire.il est a l’ordre du jour.

alain harrison 12 février 2019 à 0 h 33 min

Je ne veux pas d’une idéologie.

Je veux des outils réels aux mains des citoyens, les gilets jaunes sont des citoyens à part entière, ils mettent les premiers jalons pour

La Constituante
Le nouveau pacte social
Le nouveau paradigme économique

Est-ce que la gauche, je ne parle pas des grands mook mook et leur structure hiérarchique, mais les citoyens (militants, syndiqués, les gens expérimenté dans le domaine social…….)
pour accompagner les GJ et répondre à leur questionnement.

Les comités cycliques pour ne pas dévier.

colombe 14 février 2019 à 9 h 21 min

Les gilets jaunes ne sont pas d’accord entre eux ,ils présentent plusieurs listes aux européennes . Beaucoup d’entre eux ne sont pas expérimentés. Ils ne s’attaquent pas aux grand patronat ,seulement aux riches et a l’Etat . le capital n’est pas touché . Les 10 milliards que le Président a « accordé » ce sont les citoyens qui vont se les payer eux memes ,en déshabillant Pierre pour habiller Paul . Les financiers et le grand patronat peuvent dormir tranquille .

colombe 14 février 2019 à 9 h 12 min

« Pour nous le communisme ce n’est pas UNE IDEE sur laquelle sur laquelle la réalité devra se réger . Nous appelons communisme le mouvement réel qui dépasse l’etat de chose actuel  » K. Marx . C’est a dire le dépassement des contradictions de la société actuelle qui empechent le libre développement de chacun ,condition du libre développement de tous.

Répondre à Senki Wédo Annuler la réponse

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter