Sujet : gilets jaunes

L’arbre ENA, la forêt des services publics

C’est par une démagogique pirouette que le Président espère sortir du grand débat initié sous la contrainte des gilets jaunes en proposant la suppression de l’Ecole nationale d’administration. Les cercles du pouvoir espèrent ainsi noyer les revendications sociales, démocratiques et la soif

Cette grave surdité gouvernementale

L’onction d’un panel d’intellectuels réuni au « palais » devait permettre de conclure en beauté une étape du débat voulu par le Président. Beaucoup d’entre elles et eux ont été douchés par cette expérience dont il était pourtant aisé de prévoir qu’elle

Subvertir le débat !

Le grand débat souhaité par le pouvoir pour étouffer la contestation populaire sous un flot de paroles n’y a pas mis fin. Dans certaines villes, comme Toulouse, la mobilisation a même dépassé les précédentes. S’il en est ainsi c’est que,

Grand débat ou diversion ?

Le gouvernement aura beaucoup espéré de la trêve de fin d’année pour que s’essouffle la contestation sociale. La propagande autour des mesures en trompe l’œil concédées par le Président, la lumière médiatique braquée autour des seules violences pour mieux évacuer

Des mouvements qui portent loin

En cette nouvelle année, nous adressons à chacune et chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos familles et vos proches, nos souhaits de santé et de bonheur. Les combats entamés en 2018 sont autant de vœux pour que chaque individu, chaque

Déjouer ce déchainement anti-populaire !

L’attaque meurtrière sur le marché de Noël de Strasbourg a rappelé la prégnance de la menace terroriste et son caractère de plus en plus imprévisible, fortement lié au terreau social de la délinquance et de la relégation. Les français ont

Comme un ébranlement

Le mouvement populaire ébranle le pouvoir. Après avoir été contraint d’abandonner les suppléments d’impôts indirects sur les carburants, voici que M. Macron annule la hausse de la CSG pour une partie des retraités. Il consent également qu’on ne peut vivre

Que le pouvoir réponde à la colère sociale !

Le pouvoir macroniste doit cesser de tergiverser, de jouer le pourrissement, la division. Ni la peur, ni des dispositifs sécuritaires supplémentaires ou la menace d’état d’urgence, ne pourront répondre à la puissante exigence d’égalité qui parcourt le pays. Des entreprises,