Le cœur, le droit et la paix.

le 23 septembre 2015

-

Photo : V. Simicek/AFP

.

Par Patrick Le Hyaric

.

Le drame des réfugiés du Moyen-Orient n’en finit pas de secouer les consciences, de questionner l’Europe et ses fondements. Il faut remonter à l’année 1945 pour revivre une telle tragédie d’hommes, de femmes et d’enfants contraints à l’exil pour fuir la barbarie.

La crise est d’ampleur. Les images sont impressionnantes et poignantes. Il convient, en même temps, de replacer ces mouvements à leur juste mesure. Les réfugiés sur le continent européen ne représentent que 0,1% de la population totale. Les pays qui accueillent le plus de réfugiés syriens et irakiens sont le Liban, la Jordanie et la Turquie. Quant aux migrations africaines, c’est vers l’Afrique qu’elles se tournent. On est loin des fantasmes d’invasion véhiculés par une partie de la droite et de l’extrême-droite. L’Union européenne a largement les moyens de faire face à cette crise. Notre France a, par le passé, su accueillir des populations massives contraintes à l’exil. Son prestige, son économie et sa place dans le concert des nations s’en sont trouvés renforcés.

Aujourd’hui, la petite musique xénophobe servie par une partie des dirigeants européens et de la droite française cherche à séduire une opinion très fragilisée par la crise économique et sociale. Alors que chaque être humain   devrait être l’égal de l’autre, l’organisation de leur division est un moyen d’asseoir la domination des puissants. Comment pourrait-il y avoir des « étrangers » sur notre terre commune ? Comment concevoir que l’Union européenne, qui se réclame des droits de l’homme et de la protection des minorités, laisse en son sein des gouvernements et des hommes d’Etat proférer des discours de haine, appelant ici à trier les réfugiés en fonction de leur religion, ou là, à partir de leur niveau de qualification, pour renvoyer les autres dans l’enfer des guerres ?

Ces propos tranchent avec la générosité de millions d’européens qui, les bras et le cœur ouverts, viennent à la rencontre des réfugiés pour les aider à accéder aux besoins de première nécessité. Et il aura fallu que ce soit Mme Merkel, forte de sa domination sur le continent, qui admoneste les gouvernements peu soucieux du respect des droits humains fondamentaux.

Aujourd’hui, et il faut s’en féliciter, l’Allemagne renoue avec des sentiments plus altruistes et la Commission européenne est positivement actrice. Le Parlement européen vient de demander d’ouvrir les  cœurs. La France, avec pour bagage sa tradition républicaine universaliste, celle qui faisait dire à Thomas Jefferson que « chaque homme a deux patries, la sienne et la France », devrait porter plus haut son effort.

Elle serait ainsi en situation de rappeler au gouvernement allemand que le devoir de solidarité vaut aussi pour les peuples européens qu’il a contraint par des dogmes absurdes à des exils forcés ou à une misère endémique. Mieux, il y a un lien ténu entre la solidarité, l’accueil de réfugiés et les choix anti-austérité. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui feraient reculer l’extrême-droite. L’austérité est incompatible avec l’idée de solidarité européenne. Elle l’est tout autant avec une politique digne d’accueil des réfugiés. Telle est la parole que la France devrait porter avec vigueur.

Une grande partie des réfugiés fait partie de l’élite du peuple syrien, lui-même étant parmi les mieux formés de tout le Moyen-Orient. Certes, cet afflux massif peut être une aubaine pour le patronat européen, intéressé par l’éventuelle substitution de ses ingénieurs et ouvriers par une main d’œuvre à bas coût. Mais il n’y aucune fatalité à cela. Le combat syndical et celui des forces progressistes doit redoubler d’intensité pour exiger que chaque travailleur sur le sol européen, d’où qu’il vienne, puisse bénéficier des mêmes droits et pour exiger des investissements publics sur des filières d’avenir, créatrices d’emplois. Ce doit être cela l’Europe du progrès social.

Par ailleurs, cette élite dont une immense majorité souhaite retourner vivre en Syrie, pourrait être associée à une transition démocratique et à la reconstruction du pays. C’est l’occasion de repenser les partenariats avec les pays qui partagent la mer Méditerranée avec nous. C’est l’opportunité d’impulser une véritable politique de co-développement entre l’Union européenne et le Moyen-Orient qui s’ouvre à nous si nous nous en donnons les moyens. C’est un pari sur l’avenir !

Il serait possible, si la droite dite républicaine ne lorgnait pas sur ses idées, d’isoler Mme Le Pen et sa logorrhée raciste par un puissant mouvement humaniste qui irait puiser au meilleur de la civilisation européenne en ressuscitant les Lumières tapies dans l’ombre, en réveillant, avec les accents de notre époque, l’internationalisme hérité du mouvement ouvrier, en réaffirmant les principes de droits universels érigés au lendemain de la victoire des peuples sur le nazisme.

Ces acquis civilisationnels sont les nôtres. Ils sont transcrits dans le droit pour garantir la dignité humaine : « devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile d’un autre pays » indique la Convention de Genève de 1951.

La Constitution française, dans son article 53-1, stipule que « Les autorités de la République ont toujours le droit de donner asile à tout étranger persécuté en raison de son action en faveur de la liberté ou qui sollicite la protection de la France pour un autre motif. »

Les chevaux usés de la droite qui souhaitent inventer de nouveaux statuts de réfugiés pour saucissonner la misère du monde, bafouent la tradition républicaine et contreviennent aux principes cardinaux qui régissent le droit.

Au-delà des solutions nationales et locales à trouver dans l’urgence, l’Organisation des Nations-Unies avec le Haut Commissariat aux réfugiés doivent prendre la main afin que chacun puisse mobiliser ses ressources autour d’un objectif d’accueil commun et venir en aide aux pays de la région. Il faut, sous peine d’une déstabilisation plus grave du Moyen-Orient, renforcer l’aide européenne aux pays qui sont en première ligne face à l’afflux, sans oublier la Tunisie qui accueille 1,5 millions de réfugiés libyens dans un rude contexte social et politique.

Mais il convient avant tout de s’attaquer aux causes de ces mouvements migratoires : les guerres, la spoliation des populations, avec des traités de libre-échange organisant la concurrence contre les être humains et la nature. Mettre un terme au conflit qui ravage la Syrie est une urgence. La transition démocratique en Syrie ne se fera qu’en associant l’ensemble de ce qui constitue le fragile équilibre de sa société. Les Nations-Unies doivent être soutenues dans leurs efforts de résolution du conflit pour éradiquer Daech. Le groupe fascisant doit être isolé par l’assèchement des financements de la fourniture d’armes et de l’achat du pétrole volé et vendu en contrebande. L’accord sur le nucléaire iranien a permis le retour de cette grande nation sur la scène régionale et internationale. Il est désormais indispensable que chacun prenne langue, ennemis d’hier ou d’aujourd’hui, les monarchies du golfe et l’Iran, les Etats-Unis et la Russie. Seule l’Organisation des Nation-Unies peut le garantir. La France pourrait se grandir, avec d’autres pays de l’Union, pour permettre cette conciliation, avec pour objectif commun l’éradication de Daech, ce qui implique des garanties pour chacun des pays.

Le temps long est à l’œuvre mais les solutions existent pour, dès aujourd’hui, garantir la dignité humaine et faire germer la paix au Moyen-Orient.

D’ici et de là-bas, nous sommes tous concernés.

18 commentaires


volodia 25 septembre 2015 à 19 h 17 min

Sait-on que le deuxième plus grand nombre de demandeurs d’asile en Europe depuis des mois sont les Albanais du Kosovo, qui fuient leur pays «libéré» par l’OTAN ?et au nom de la démocratie et de l’explosion de la Yougoslavie en 7 pays. les bombardements sur Belgrade et au Kosovo, n’ont pas poussé le PCF dans la rue, çà pose un problème, face aux réfugiés Syriens, Irakien etc….?

alain harrison 14 octobre 2015 à 20 h 33 min

Bonjour Volodia.

Votre remarque doit interpeler la gauche.
Je vous remercie pour cette info très pertinante qui en dit long.
Ici au Québec, le PQ est aussi opportuniste.
De même que le bloc de Jean Duceppe qui ne sait pas se retenir quand c’est le temps de le faire.
Moi je vote NPD sans illusion, mais malheureusement ou heureusement (?), il ne pourra montrer son potentiel de gouverner.
Ce sera probablement le PLQ « minoritaire » au pouvoir. YERK !
Et une nouvelle élection si le NPD, le bloc et sans doute les con…, pour ces derniers ce sera selon que le PLQ adhère ou pas aux PACTES:
AECG et/ou transpacifique…

Autre chose intéresante, le débat démocratique dont j’ai retenu ces deux déclarations:

LES RÉPONSES À LA QUESTION DU MODÉRATEUR:

Êtes vous un socialiste ou un capitaliste ?

Sanders_ Non je ne le suis pas, je crois en une société où tout le monde a sa chance, pas juste les milliardaires……
……………..
Clinton_ Quand je pense au capitalisme, je pense à ceux qui lancent leur petite entreprise et qui travaillent pour améliorer le sort de leur famille.

Nous sommes tous capitalistes, potentiellement selon la condition énoncée.

MA CONCLUSION:

Sur le sujet du capitalisme attaqué par Sanders, Mme. Clinton a récupéré démagogiquement le terme en trompant l’ensemble des populations qui écoutaient ce débat.
Elle a amalgamé le capitalisme aux jeunes qui s’engagent sur la voie de l’entrepeuneuriat, les petites entreprises
Elle est meileure que dame Thatcher.

La gauche quand va-t’elle prôner haut et fort l’alternative décisive?

Quand le capitalisme s’effondrera de lui-même.

Voir Venezuela infos wordpress et s’inspirer.

La France a le potentiel, l’ignore-t’elle ?

Il y a un manque flagrant de discernement de la part d’une majorité du peuple français et du peuple québécois.

Nous sommes tous dans le même bateau et la problématique est la même pour tous, à des degrés divers, mais le sens est donné.
Mais comment faire le grand retournement ?

La simplicité se dit plus facilement.

Passons du privé au coopératisme.
Passons de la finance à la cotisation.
Faites la liste des passages…

Pourquoi la cotisation est-elle attaquée avec autant d’acharnement ?

alain harrison 25 septembre 2015 à 19 h 41 min

Bonjour.

«« Et il aura fallu que ce soit Mme Merkel, forte de sa domination sur le continent, qui admoneste les gouvernements peu soucieux du respect des droits humains fondamentaux. »»
«« Elle serait ainsi en situation de rappeler au gouvernement allemand que le devoir de solidarité vaut aussi pour les peuples européens qu’il a contraint par des dogmes absurdes à des exils forcés ou à une misère endémique. »»
«« Meckel intrumentalise…… »»

«« Il est désormais indispensable que chacun prenne langue, ennemis d’hier ou d’aujourd’hui, les monarchies du golfe et l’Iran, les Etats-Unis et la Russie. Seule l’Organisation des Nation-Unies peut le garantir. La France pourrait se grandir, avec d’autres pays de l’Union, pour permettre cette conciliation, avec pour objectif commun l’éradication de Daech, ce qui implique des garanties pour chacun des pays.

Le temps long est à l’œuvre mais les solutions existent pour, dès aujourd’hui, garantir la dignité humaine et faire germer la paix au Moyen-Orient.
«« À long terme nous sommes tous morts.
Il n’y a que le court et le moyen terme a notre porté »», «« Quelles solutions ??? et comment les mettre en place »»

D’ici et de là-bas, nous sommes tous concernés.»»
«« Mais combien sont conscients des tenants et aboutissants des CHOIX à faire ?»»

Pour cela il faudrait un changement de garde à tous le niveaux.
Attendre d’en haut, un miracle que le pape sème.

Vous ne comprenez pas ce qu’est le méta-conditionnement, ou dit autrement: la nature revient au gallo.

Quand on persiste à ignorer le sens des leçons de l’Histoire.
La gauche perpétue l’illusion de réformer l’UE au sein de l’UE.
Ben voyons-dont, juste la Grèce se maintient
fermement dans l’enceinte dans laquelle le néo-capitalisme sauvage l’a mise: la double contrainte.
Je vous conseille de voir la signification de la double contrainte.

alain harrison 25 septembre 2015 à 19 h 59 min

Bonjour.

«« Le groupe fascisant doit être isolé par l’assèchement des financements de la fourniture d’armes et de l’achat du pétrole volé et vendu en contrebande. »»

Dans chaque pays (au québec, c’est la réorganisation…), nous n’arrivons même pas à enrayer
les helles angels, un produit dérivé du libre échange… Des chapitres à travers le monde…Combien juste en France ?
Et cette orde en Hongrie..!!!Faire tomber le crime organisé et ses effets collatéraux…

Des lois sans dents, des condamnations boîteuses..
Nous n’avons plus les moyens raisonnablement humain et financier pour les tolérer point.
Éliminer le crime organiser, c’est d’abord remettre à sa place la CIA……
Je vous conseille d’écouter cette vidéo:
Histoire et conséquences de la prohibition des drogues …

http://www.publications-universitaires.qc.ca/?p=734

Quand apprendrons-nous de l’histoire ?

Des comités citoyens et leurs satellites à temps partagé pour impliquer le plus grand nombre, pour une syhergie humaine: l’Humain d’Abord.
Un slogan vide ou un crie de ralliement.

À moins que la gauche ne soit le secret de quelques uns….

alain harrison 25 septembre 2015 à 20 h 30 min

L’Humain d’Abord avec un préambule significativement concret: les fondamentaux.

N’attendez-pas que le fn, par la magie des mots, mettent la main dessus.

Il faut que la gauche en fasse le leitmotiv rassembleur et éveilleur des consciences.

Mais avez-vous un programme cohérent à mettre sous la dent des citoyens-travailleurs.

L’empowerment (émancipation), ça vous dit quelque chose.

«« Pour Bernard Jouve, l’empowerment, pour être opérationnel, nécessite la constitution de communautés qui agrègent des acteurs sociaux confrontés à une même problématique6. C’est l’une des raisons qui expliquent pourquoi la notion a été peu reprise en France. »»

Ne sommes-nous pas confronés es à une même problématique.

S’émanciper du néo-capitalisme sauvage, n’est-ce pas le but ultime.
Libérer l’Humanité du phénomène de l’exploitation de lhomme par l’homme.

Il y a deux enjeux fondamentaux et ce sont les plaques tournantes: le mode de revenu et le mode de travail.
Pour moi, c’est une évidence.

ambarlyne 26 septembre 2015 à 17 h 20 min

Pourquoi les Saoudiens n’ouvrent-ils pas leurs portes aux Syriens, dont ils partagent la langue, la religion et la culture? Pourquoi ne voit-on pas des milliers de réfugiés affluer vers l’Arabie Saoudite?
Parce que toutes ces populations déplacées ne sont que des pions, destinés à renforcer en Europe un islamisme radical, déjà très bien implanté. Et les gouvernements européens sont bien trop corrompus pour faire autre chose que de se vendre au plus offrant. La technocratie européenne est corrompue. La crise des réfugiés est une vaste manipulation, qui se joue au dépend des Syriens, au dépend des Européens, au dépend des peuples.
Et au profit d’une élite politique mondiale qui se soucie bien peu de l’ONU et des principes républicains.

volodia 26 septembre 2015 à 20 h 19 min

es nazis de daech, partent de la Turquie,font un halte chez le coiffeur, et voilà nos randonneurs très jeunes, peu chargés (le contraire des Kossars chargés et avec des enfants)un petit sac à dos, et ils vont essaimer en Europe, Nos politiques sont complètement fous, et Erdegan va toucher de l’argent pour déplacer ces nazis !

Michel Berdagué 27 septembre 2015 à 14 h 03 min

Oui Volodia depuis 1979 « ils » , entendez les bien-pensants , les anticommunistes ont rejoint les dits libérateurs en Afghanistan en leur refilant des armes sophistiquées , il faut voir la presse et tous les médias de cette période qui criaient avec ça , les plus obscurs : le communisme est le mal absolu en synergie avec les religieux fanatiques mis sur orbite et très armés et profitant de la propagande mondialisée qui ne se cachaient pas en disant :  » nous combattons ces matérialistes ce sont des petits satans , mais une fois que nous les aurons vaincus nous nous attaquerons au,x grand,s satan,s .
Quand nous interpellions les journalistes de l’ impérialisme de stade suprême du capitalisme , de l’ extrême gravité pour l’ Humain , les Lumières et l’ Humanité , à l’ unisson ils répondaient : que c’ était de bonne guerre …! L’ objectif – qui n’ a pas cessé depuis 1917 pour le capitalisme est de lutter à mort contre le communisme . Et depuis 1945 un ripolinage des nazis superficiel a été opéré partout dans le monde . Car quid des nazis ayant des postes dans ce gouvernement à Kiev 2014/2015 qui interdit le Parti communiste et pourchasse les communistes ? Pour que l’ impérialisme s’ étende la stratégie du choc est utilisé , le chaos qui peut se résumer ainsi : tu aides les plus obscurs , pourris , nazis , des religieux intégristes criminels , tu provoques une guerre civile en intervenant comme en Iraq pour permettre le chaos intégral en mettant en orbite l’ antagonisme historique religions et peuples dits différents : chïtes /Perse vs sunnites /arabes et en plus tu peux fournir des armes pour les deux parties et comme le pétrole est en sous sol , pendant les massacres tu exploites . Et surtout tu empêches toutes les forces communistes et de vrais socialistes d’ arriver au pouvoir .
A une américaine sous Clinton à Paris , je lui ai fait part de ces stratégies de merde , elle me répondit …aucun Pb , ils rendront ces armes sophistiquées …au bout de quelques mois :  » mais ils ne veulent pas les rendre … » . Tu vois le niveau !
Quand on nous rabachait pendant des mois et des mois , mais en Syrie ce sont des mumus médérés , de vrais démocrates ! , et que nous devions leur refiler des armes : tous les samedis et que je te chantais tous les après – midis Place du Châtelet , ces démocrates non pas fait long feu devant ces fanatiques religieux en groupes certes plus ou moins concurrents mais qui recevaient tout l’ armement nécessaire pour combattre le gouvernement en place et combattre tous les communistes et socialistes vrais et républicains des Lumières et des Humanités . Comme la place des femmes dans une société est le marqueur essentiel pour la Liberté et la Démocratie voilà leur espace : burqua , charria et autres supplices , viols , esclavages , traite des femmes … la liste est longue de ces nazis religieux fanatiques , en Europe nous en avons assez comme ça .
Dans le Préambule :
…4. Tout homme – humain – persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République. … »
Oui Volodia : tout humain qui a lutté en faveur de la liberté , donc impossible pour ces fascistes/nazis/religieux fanatiques criminels …à moins qu’ « ils  » nous foutent ça dans les pattes …là ce n’ est qu’ une hypothèse .

Le.Ché 26 septembre 2015 à 21 h 21 min

Finissons en avec le capitalisme et tout rentrera dans l’ordre.

Michel Berdagué 27 septembre 2015 à 14 h 08 min

Le.Ché : En effet URGENCE cf la CONCLUSION d’ Yves Dimicoli ;  » BESOIN DE DéPASSEMENT DU CAPITALISME . »
http://www.pcf.fr/35146

alain harrison 28 septembre 2015 à 4 h 39 min

Bonjour Le.Ché.

«« Finissons en avec le capitalisme et tout rentrera dans l’ordre. »»

Comment ?
Ici, les commentateurs qui ont fait leur devoir d’information et qui font le bon diagnostique sur la problématique du néo-capitalisme sauvage et ses dommages collatéraux à travers le monde.
J’inclus la Chine qui a épousé les schèmes capitalistes.

Comment en finir avec le capitaisme ?

En prononçant les mots magiques: comunisme, prolétaire..

Qu’avez-vous de concret.

La gauche, je me demande, si elle a peur d’énoncer de prononcer et de dire clairement le message de Jean Jaurès, celui qui compte, un coup le diagnostique prononcé.

Je répète encore:
Pour Jean Jaurès, la révolution socialiste n’est concevable que dans le cadre de la légalité démocratique, c’est-à-dire par une conquête graduelle et légale par le prolétariat des institutions parlementaires et de la puissance de la production.

Et qui confirme cette déclaration de Marx:
“C’est dans la pratique qu’il faut que l’homme prouve la vérité.”

Les travailleurs-citoyens n’en on rien à foutre des idéologies nostalgiques, le siècle dernier en est rempli, il faudrait changer de disque chez les communistes de tout acabit et être claire sur les solutions concrètes.
Depuis le temps que j’en parle ici, je vois que la réaction domine, le conditionnement, les habitudes de la critique ou de la nostalgie.
Le communisme stalinien, mmaoiste n’a fait que produire de la souffrance au lieu de libérer du capitalisme exploteur, ils ont fait leur propre exploitation des masses pauvres et ignorantes des travailleurs et des paysans point.
Relisez l’histoire, mais avec honnêteté.

En finir avec le capitalisme, le Vénézuéla est en révolution depuis 1999.

Et la situation évolue plus ou moins.
Il faudra que le gouvernement de Maduro donne un coup de barre pour éviter l’enlisement.
En Argentine le mouvement prometteur des coopératives s’essouflent-ils ?
La Bolivie:
Bolivie : la nationalisation des télécoms diminue les tarifs de 80%
«« La Bolivie réduit de 80% les tarifs d’internet grâce à la nationalisation des télécommunications !!!
C’est là qu’on a une idée des sommes faramineuses que se mettent dans les poches les multinationales ! Et c’est là qu’on se rend compte où nous mènent les privatisations de pays entiers décidées par l’UE … »»

La gauche française a des leçons à tirer des pays de l’Amérique Latine.
Elle a une expertise extraordinaire en économie alternative, mais elle ne sait quoi faire, sauf dénoncer, critiquer de tout bord tout côté, et entretenir ses divisions. Elle ne sait traiter les problèmes par ordre de grandeur, ell minimise les vrais blocages, etc…
Crime je ne comprends pas votre inertie, l’intellectualisme remplace la réalité.
Au moins les néo-capitalistes sauvages ont quelque chose de payant, leur idéologie financière se traduit par l’invention et la magie des produits financiers, très très lucrative qui supplante toute économie réelle.

Sur ce dernier point, y a-t’il consensus dans la gauche ?

Où n’est-ce qu’une éculubration analytique qui repousse à vitam eternam le diagnostique qui débouche inévitablement sur la mise en marche aux solutions et alternative.

Quand je parle de méta-conditionnement, ce n’est pas un euphémisme.
Et la réaction, ne pas sortir du bourbier de la réaction fait parti du méta-conditionnement.
Le méta-conditionnement est la somme des conditionnements sociaux-économiques et idéologiques-politiques.

Il paraît que le capitalisme va tomber de lui-même sous l’effet de ses contradictions.
Moi ce que je constate, c’est que c’est plustôt la gauche qui continue de s’effondrer sous l’effet de ses propres divisions, et peut-être surtout ses divisions idéologiques: trotskyste, léniniste, maoÏste, etc…
Le néo ne se perd pas en conjecture: le fondamentale est le profit à court terme pour maximiser le capital etc etc.. Il est virtuel

Alors la gauche, c’est quoi le fondamental ?
Il est concret ?

Jean Le Duff 28 septembre 2015 à 23 h 46 min

Je suis ébloui par votre acharnement à faire la leçon aux communistes de France. Sans doute votre expérience concrète profite-t-elle aux populations du Canada qui vont bientôt nous prouver par l’exemple que vous avez su les convaincre de ce qu’il convenait de faire pour renverser le capitalisme.
Ce que bientôt 60 ans de militantisme m’ont appris, c’est que ce sont les peuples qui font l’histoire et éventuellement les révolutions. Que les organisations politiques n’ont de fait qu’un rôle pédagogique. Parfois elles consolident les convictions revendicatives, souvent elles n’y parviennent pas.Elles n’y parviennent d’autant moins que, même quand elles affirment mener le même combat, elles affichent plus ce qui les différencie que ce qui leur est vraiment commun. Les peuples progressent à partir de leurs propres expériences. Ils peuvent refuser pendant longtemps des évidences révolutionnaires avant de passer à une compréhension plus pertinentes des rapports en œuvre. Le capitalisme ne s’effondrera pas de lui-même. Il nous enferme dans le filet de ses règles et de ses valeurs dominantes. Le jour où les peuples parviendront à défaire une première maille du filet, celui-ci ne résistera pas longtemps.

Michel Berdagué 29 septembre 2015 à 8 h 32 min

Jean ,
Sûr il ne s’ effondrera pas par lui-même , mais par les Luttes et par excès de sur-accumulation du Kapital et là en 2015 nous sommes servis ,par la baisse tendantielle du taux de profit avec des hauts et des bas ce qui fait que les capitaux se pavanent et recherchent dans les spéculations sur tout ce qui bouge le Plus que sur accumulation du capital par le Plus- de-Jouir renforçant le Malaise en plus que, par l’ impérialisme , …tout ça accentuant l’ antagonisme de classes celle de tous les pouvoirs du capitalisme et laissant au labeur des miettes et en les divisant inlassablement .L ‘ enjeu de l’ information , des débats et contradictoires , la dialectique concrète matérialiste avec l’ historique , là aussi un sacré enjeu pour savoir et comprendre les mécanismes à l’ oeuvre avec la connaissance des pulsions ; contre la  » main invisible du marché  » élevé à une puissance divine d’ où la presse et les médias aux mains de la voix de son maître qui est reconnu comme un des 4 discours mis en avant par la psychanalyse : le puissant discours du maître /capitaliste et là quand tu regardes le Programme C.N.R. de la Résistance tu vois la disparition de  » …II –
MESURES À APPLIQUER DÈS LA LIBÉRATION DU TERRITOIRE :  » …
4) Afin d’assurer:
l’établissement de la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français
par le rétablissement du suffrage universel;

la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression;

la liberté de la presse, son
honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ;… »

Eh bien ,1- avec 2005 nous sommes en effet servis ,le NON bafoué, question Parole au Peuple ,
2 – pas d’ alternative avec TINA …au discours du maître et à ses dégâts monstrueux pour l’ Humain et la nature , surtout ne pas penser .
3- quant à la presse et tous les médias la propriété de la classe des puissants , des capitalistes, n’ a jamais été aussi monopolistique rien que et tout pour eux ! .
Quant à la disparition pour la presse et moyens d’ information de cette liberté pour son – honneur et son indépendance – , cette disparition se trouve déjà dans le Préambule du 27 octobre 1946 à comparer avec Les Jours Heureux Programme C.N.R. ,cette disparition permettant par là la lutte intensive du capital en grande partie traître – invisible à Londres ,très discret – le recyclage commençait immédiatement , les affaires sont les affaires , surtout que ces gens-là , ça compte et trompe énormément , ils avaient le célèbre :  » surtout pas le Front populaire plutôt … » en tête .
En retraite active , nous lutterons toujours debout contre le pire .
Misère de et des … et très grave Malaise dans la culture et civilisation .

alain harrison 14 octobre 2015 à 7 h 18 min

Bonjour M.Le Duff

«« Je suis ébloui par votre acharnement à faire la leçon aux communistes de France. Sans doute votre expérience concrète profite-t-elle aux populations du Canada qui vont bientôt nous prouver par l’exemple que vous avez su les convaincre de ce qu’il convenait de faire pour renverser le capitalisme.»»

Et moi Je suis ébloui par votre réponse. Les games d’égo ne m’intéresse pas.

Bien sûr qu’un simple citoyen, même s’il expose certaines vérités incontouranbles (surtout si répété, mais non réfléchit par les lecteurs), n’est pas écouté. Quand avez-vous vue un député réellement écouté des vérités provenant d’un quelconque citoyen (-travailleur)?
Bien sûr il répète pour se faire du capital électoral.
Tsipras en est malheusement un autre bon exemple. Voir hollande.

Je le redis encore, la vérité, c’est que les deux fondamentaux sont l’essence du changement ou du statu quo.
Le mode de revenu et le mode de travail.

Soit le mode privé (le statu quo du capitalisme sauvage), soit le coopératism-humanisme, les coopératives autogérées et si nous savons concevoir la nouvelle économie, à temps partagé.
Friot (le salariat) et le revenu de base inconditionnel mis en complémentarité, il s’agit d’avoir un peu d’imagination pour résoudre le faux problème qui les oppose.

Pour ce qui est de l’économie néo-capitaliste sauvage globale, et bien le tout PIB à la cotisation.

Mais cela prend une vision de l’ensemble et tous les éléments sont là.

Toutes les informations pour y arriver sont à la traîne: vidéo, clip, documentaires explicites….plein d’infos pour faire le pas.

Mais il n’y a pas de comités citoyens et leurs satellites (à temps partagé) pour ce faire.

Bien sûr il y a des organisations bien au fait, mais il s’agit d’impliquer les citoyens à prendre en charge différents sujets cruciaux comme les deux fondamentaux pour conscientiser la population à l’alternative.

Non je ne suis pas écouté (côté réponse député=NIL), du côté des associations étudiantes=NIL…

C’est très simple, la population est en mode statu quo, mais en fait, ils sont dans le mode du méta-conditionnement point.

Très difficile de sortir du conditionnement.
Le métaconditionnement est la somme des conditionnements.
Mais, là, si vous ne lisez pas le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs et quelques ouvrages de Krishnamurti (Question impossible, commentaire sur la vie ou le temps aboli.
Pour vous le conditionement demeurera au niveau des mots et non un fait que vous aurez vérifier.

Tout part de chacun de nous.

Les solutions ou errer dans le continuum de la réaction.

Mais si nous ne parlons pas des solutions…

Pour moi la seule chose importante, dans le sens  » qui importe  » :

«« Pour Jean Jaurès, la révolution socialiste n’est concevable que dans le cadre de la légalité démocratique, c’est-à-dire par une conquête graduelle et légale par le prolétariat des institutions parlementaires et de la puissance de la production. »»

Conquête des institutions parlementaires signifie prendre le contrôle de l’économie.
Donc des revenus.
Conquête de la puissance de la production signifie les coopératives autogérées et le partage du temps de travail libérateur du temps de vie…..

Les deux fondamentaux ouvrent des perspectives….. Imaginez-les.
Vous savez le néo-capitalisme sauvage, lui le fait, et ça lui rapporte beaucoup, mais il est obtus: UBER par exemple…faites le lien avec le drône tueur contrôler depuis les US par un soldat amateur bon aux jeux vidéos, voilà la nouvelle armée du futur.

C’est infini faire des liens, et ça peut devenir totalement stérile.
Mais limité, peut réveiller.

Les deux fondamentaux, des tables de réflexion informel à temps partagé, le questionnement…
Soyons claire, nous nous impliquons quand nous sommes touchés, pour nos intérêts aussi triviaux soient-ils.
Et même encore là…..lors des élections et du référendum en Grèce, environ 40% d’abstention…..ils ne sont pas encore assez touché.
Mais cela ne suffit pas, il faut une conscience articulée.
La gauche prétend être cette articulation.
Mais elle demeure encore trop étroite.
Maintenant, la problématique est multidimensionnelle, et l.approche ne peut qu’ête globale….Et dela est impossible, sauf si on a compris qu’il y a deux fondamentaux dont tout le reste dépend.

Alors l’articulation globale devient possible en se centrant sur la réalité, notre réalité humaine, notre condition humaine.
Et aujourd’hui, vue l’ensemble des comportements, le consumérisme est cette condition,et elle s’attrape très vite,

alain harrison 14 octobre 2015 à 19 h 46 min

Bonjour.

Je dois m’expliquer.

«« Maintenant, la problématique est multidimensionnelle, et l’approche ne peut qu’être globale….Et cela est impossible, sauf si on a compris qu’il y a deux fondamentaux dont tout le reste dépend.

Alors l’articulation globale devient possible en se centrant sur la réalité, notre réalité humaine, notre condition humaine.
Et aujourd’hui, vue l’ensemble des comportements, le consumérisme est cette condition, et elle s’attrape très vite,»»

La classe moyenne, la classe clef, est ancrée dans le consumérisme, elle tient à améliorer son sort et s’inspire de plus en plus du encore plus. Cela n’est pas théorique, mais un fait vérifiable.
Ici entre en jeu le phénomène fondamental du mécanisme manipulation-conditionnement.

Pour renverser le sens donné par le néo-capitalisme sauvage, il faut que la gauche offre l’alternative globale.

Et c’est là-dessus qu’il faut plancher.

Je n’invente rien. Des géants l’ont fait. Des esprits des temps passés et d’aujourd’hui: Jaurès, Friot, Marx, Mandela, Allende, Einstein, Maduro,…Krishnamurti, S.Grof, Le Boyer (le document visuel de l’enfant naissant…) Annick De Souzenelle… (la symbolisation du corps humain)…
Mais aussi de simples citoyens dont les Femmes de la Brukman…….
Une liste inspirante est à faire avec leur contribution…..

C’est à nous, citoyens-travailleurs, de se l’approprier et de s’instruire au fur et à mesure.
Un incontournable : le chapite 1……
Mais tant que nous ne verrons pas que les deux fondamentaux sont la clef pour ouvrir la porte, non seulement du changement, mais de notre potentiel à évoluer serainement dans un contexte sociétal convivial. Voir les dernières découvertes sérieuses et vérifiées sur l’humain. Même les tomates ont un message pour nous. Ne riez pas, la Nature nous dépasse, c’est elle qui nous a fait.

L’Humain d’Abord
Liberté, Égalité, Fraternité-Convivialité.

alain harrison 28 septembre 2015 à 6 h 11 min

Ici au canada, harper, à l’image et à la ressemblance de cameron, essaie de faire basculer l’économie publique chancelante, en prommettant une loi qui interdirait toute augmentation d’impôts, de taxes et de charges sociales.

1973, ça vous dit quelque chose.

1913, ça vous dit quelque chose.

2008, ça vous dit quelque chose.

Chaque crise finnancière renforcie la finance, consolide la finance et lui permet de s’accaparer encore plus.

Quand on comprend cela, on comprend aussi que le contraire peut advenir, il s’agit d’être au pouvoir.

Rester dans l’UE-euro ou NON, voilà la véritable question.

Et il fait lui donner la seule réponse…

alain harrison 11 octobre 2015 à 22 h 27 min

Bonjour.

L’alternative au privé, n’est pas pour demain, tant et aussi longtemps que la gauche jouera le jeu du statu quo politique-économique financier.

Qu’est-ce qui arrive avec les coopératives en Amérique Latine: À lire, un bilan partiel mais instructif sur le chemin à parcourir. L’Établissement des coop….. est une étape cruciale. NON OUI

« Des travailleurs unis qui produisent sans patron, ça n’existe pas ?». Voyage au coeur des « Ateliers de Grès »
«« On compte sur les doigts d’une main les entreprises occupées et totalement administrées par les travailleurs » souligne José Novoa qui donne les chiffres actuels : il y a au Venezuela 1800 entreprises récupérées, nationalisées, occupées et alliées, c’est-à-dire là où il existe une forte présence syndicale et un contrôle de la base. »»

https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/10/09/des-travailleurs-unis-qui-produisent-sans-patron-ca-nexiste-pas-voyage-au-coeur-des-ateliers-de-gres/

alain harrison 14 octobre 2015 à 20 h 57 min

Bonjour.

À LIRE.

La Grèce serait-elle dans une situation parallèle ?

«« Une guerre économique à double tranchant

“Pa’lante queda lejos pero par’atrás queda más lejos aún” : “aller de l’avant, c’est loin mais retourner en arrière c’est encore plus loin”. Ce graffiti de Caracas parle de ce qui reste la seule voie raisonnable pour une majorité. Si le socialisme bolivarien reste en tête des intentions de vote dans les sondages de firmes privées, le salut de la droite ne peut venir que de l’abstention massive de secteurs populaires poussés à bout par la guerre économique. 80 % des médias et de l’économie restent aux mains du secteur privé et à mesure que le temps passe, le mécontentement populaire face à des prix hors de contrôle grandit mais s’adresse autant aux mafias d’un secteur privé dominant qu’au gouvernement, aux incapacités et aux lenteurs de son action. Les gens savent que ce n’est pas Nicolas Maduro qui organise les pénuries, fait monter l’inflation ou le dollar parallèle mais «« veulent une réaction forte et une solution rapide de la part de l’État. »» Les mesures décidées récemment par le président comme la fermeture partielle de la frontière avec la Colombie, l’opération d’envergure lancée le 13 juillet pour démanteler les cellules paramilitaires, avec la restitution de logements sociaux aux familles dépossédées, l’organisation d’alternatives économiques avec les communes et l’accélération des investissements productifs, recueillent l’approbation d’une majorité de sondés. (6) »»

https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/08/30/le-venezuela-lance-la-campagne-des-legislatives/

Mais il faut voir dans quel contexte se trouve le Vénézuéla et le courage que ça prend.

«« 80 % des médias et de l’économie restent aux mains du secteur privé »»
«« veulent une réaction forte et une solution rapide de la part de l’État. »»

En occident, nous avons les éléments pour passer en mode pro-actif.

Tactique et stratégie pour réveiller, promouvoir et……
Va selon ta conscience, ou est-ce, va selon ta foi.

La clef est dans la main du citoyen-travailleur.

La Grèce serait-elle dans une situation parallèle ?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter