Respecter les peuples

le 12 février 2015
syriza_5193109

syriza_5193109

De quelque côté que l’on se tourne, nous n’observons que le déploiement d’une politique de la force et de la puissance contre la vie des peuples et leur expression citoyenne. Dans cette Union européenne présentée comme un espace de solidarité et de paix, ceux-là mêmes qui font confondre projet européen et pérennisation du capitalisme s’acharnent à nier, à contourner, à violer le vote majoritaire des Grecs.
Le parti de l’argent roi actionne les manettes de la Banque centrale européenne pour asphyxier le pays. Le président de la Commission de Bruxelles affirme, sentencieux, qu’il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les traités européens. Il ne dit pas que ces traités sont imposés de force à des populations qui, comme en France, aux Pays-Bas et en Irlande, les ont rejetés. Invoquer ces traités aujourd’hui pour contester la souveraineté de la Grèce prouve donc qu’ils assignent à l’Union européenne la fonction de contrecarrer les aspirations au changement sur tout le continent, pas à y répondre. Ces oukases portent en germe le danger d’une dislocation de l’Europe dont on ne peut prédire les néfastes conséquences. Elles en disent plus qu’on ne l’estime généralement sur la véritable guerre qu’a déclenchée le capitalisme mondialisé contre les populations, leurs droits, leurs États, la démocratie. Dans un monde de plus en plus bordé par l’horizon de la guerre, les dirigeants européens deviennent irresponsables et dangereux. Il est urgent qu’un processus de paix remplace les bruits sourds de la mitraille entre l’Ukraine et la Russie. Toutes les initiatives diplomatiques et politiques sont et seront les bienvenues face aux guerrières têtes brûlées aux États- Unis, en Ukraine et en Russie.
Les guerres passées au Proche et Moyen-Orient, combinées avec la domination et l’exploitation de ces pays comme ceux de l’Afrique, nourrissent de nouveaux affrontements avec la déstabilisation et la destruction de nations entières, livrées à des bandes barbares et fascisantes qui n’ont que faire de la vie humaine. Ces monstres ont profité de la mise à mort des mouvements progressistes engagée par les directions nord-américaines. Ils font reculer l’humanité de plusieurs siècles, tuant pour une multitude de femmes et d’enfants toute idée et projet d’émancipation. Laisser, dans un quasi-silence, détruire à petit feu la Palestine par l’État d’Israël ne peut qu’accentuer encore les injustices, les humiliations et nourrir les ressentiments et les haines.
Les manipulations monétaires, les pressions à la baisse depuis quelques mois sur les prix des matières premières, appauvrissent encore les pays en développement alors que les huissiers du Fonds monétaire international viennent chaque jour voler leurs maigres économies. Et si le coup de force de la Banque centrale européenne à l’encontre de la Grèce se confirmait, c’est aussi la Chine et la Russie qui seraient touchées car elles détiennent une part importante des réserves monétaires libellées dans la monnaie européenne.
Raison de plus pour faire en sorte que l’arrogance de la BCE, de la chancelière allemande et de M. Juncker laisse place au respect de la volonté populaire grecque. Le gouvernement français aurait un nouveau rôle à jouer pour que prime la voix des citoyens qui, plus largement aujourd’hui, contestent les choix européens d’austérité. Malheureusement, à part répéter de manière grotesque comme un mot de passe magique « l’esprit du 11 janvier », le président de la République et le gouvernement ne tirent aucune leçon pratique de la formidable mobilisation citoyenne unitaire des lendemains des crimes commis à « Charlie Hebdo », contre des concitoyens de confession juive, des policiers, ou les insultes et violences contre des musulmans. Le projet d’un service civique facultatif ne fait pas une politique, quand on laisse l’école s’affaiblir, quand on offre à la jeunesse soit le délaissement, soit la précarité, soit le chômage. Invoquer de manière permanente le danger de l’extrême droite, certes bien réel, ne peut non plus constituer un programme, et encore moins se donner une chance de la faire reculer.
L’esprit de la République appelle à faire de la petite enfance, de la jeunesse et de leur accès aux humanités et au travail une grande cause nationale et européenne. C’est évidemment incompatible avec les choix de l’austérité, de la régression sociale que prépare la loi Macron, ou la régression culturelle qu’induisent les réductions de crédits pour la création et l’éducation. La démocratie n’existera pas tant que ne vivra pas l’égalité des droits, tant que les citoyens seront considérés comme des sujets et ne disposeront pas des pouvoirs de prendre en main leur destin.
Tout le contraire des diktats d’organismes supranationaux comme la BCE, la Commission de Bruxelles, et la Cour de justice européenne, qui prétendent être dépositaires d’un intérêt général européen, alors qu’ils ne servent que les puissants. Refonder l’Europe, faire, chez nous, réellement vivre les idéaux et les valeurs d’une République sociale, laïque, écologique, conduire une nouvelle action internationale visant une mondialisation de coopération, de justice et de paix, telles sont les ambitions profondément modernes dont la concrétisation appelle, en France et en Europe, les rassemblements les plus larges.

23 commentaires


RABOTOT Robert 12 février 2015 à 21 h 36 min

C’est notre solidarité au peuple grec et a son nouveau gouvernement qui contraindront la Banque Centrale Européenne, Angela Merkel, Junker et Draghi a respecter le vote des citoyens. La très belle manifestation de soutien des grecs à leur Gouvernement est encourageante. Il faut que nous soyons nombreux à dire « bas les pattes, devant la Grèce »

chb 12 février 2015 à 21 h 37 min

Je comprends que vous êtes évidemment persuadé d’être utile dans ce parlement européen, et que par ricochet le P.E. est utile aussi. A part cela, quel est donc ce
«  danger d’une dislocation de l’Europe dont on ne peut prédire les néfastes conséquences » ?
Faisant le constat de la nocivité de la structure pour les peuples, tant du côté économique que sur le plan des relations entre les peuples (et nations ) du monde, que doit-on ainsi craindre a priori d’une dislocation ?
L’Europe serait-elle le garant de relations paisibles avec la Russie ???
Ou avec l’Allemagne, dont les capacités militaires retrouvées poseraient problème ? Ou bien l’OTAN et la finance internationale nous puniraient-il en cas de défection ?
Je crois que Syriza actuellement mis à la torture a largement donné des gages de sa bonne volonté, et que plusieurs peuples ont été floués par le mirage européen. Envisager la sortie de l’euro et/ou de l’UE ne doit pas être tabou, si c’est la seule solution pour regagner un peu de souveraineté et de bien -être.

JP 12 février 2015 à 21 h 46 min

Bruits sourds de mitraille entre la Russie et l’Ukraine …on est au journal de Pujadas ?
Les RG allemands parlent de 50 000 morts pas de 5300.
1 200 000 réfugiés la plupart en Russie .
Des femmes et des mères qui manifestent et font face aux bandes de Porochenko le roi du chocolat facho qui défilent en menaçant ceux qui refusent d’aller tuer les Ukrainiens et Ukrainiennes de l’Est .
Les lois nouvelles de Porochenko pour fusiller ceux qui refusent la guerre.
Un journaliste de l’ouest mis en prison pour avoir déclaré publiquement refuser d’aller combattre à l’Est.
Des jeunes femmes fascistes qui rient en fabricant des cocktails Molotov tandis que leurs copains tirent sur des rescapés de l’incendie criminel et sans mystère de la maison des syndicats .
Les femmes qui dénoncent la guerre de Porochenko dénoncent aussi les pays de l’ouest et montrent leur passeport ukrainien de la région tandis que les fachos venus en bus hurlent des slogans racistes anti russes.
Le peuple ukrainien a lui aussi droit au respect , à la vérité et à la solidarité.

Michel Berdagué 13 février 2015 à 7 h 34 min

Oui JP d’ avoir suivi  » la Voix de la Russie  » et maintenant  » Sputnik  » , j’ ai pu être informé du déclenchement et de la propagande à l’ Ouest indigne de  » Free Europe  » , c-à-d de l’ OTAN/NATO/u.e. voulant ceinturer la Russie et la soumettre au monde unipolaire du leader autoproclamé U.S. . Dès le début un coup d’ état surfant sur des réels problèmes de répartition des richesses avec des dits oligarques et roi du chocolat , mais avec des nervis organisés nostalgiques de 33/45 où tous les symboles Waffen SS étaient arborés en signe de ralliement . Après le coup d’ état tout de suite la langue Russe était interdite et chassés , battus ,et tués des députés et membres du Parti communiste d’ Ukraine ce qui en dit long sur les agissements et l’ idéologie des  » maïdans » et de leurs complices .Ce qui s’ est passé dans la Maison des syndicats le 2 mai 2014 est un véritable pogrom , autodafé , et nous n’ étions informés que par la presse et radio Russes , les autres omerta ?! Un rassemblement fut annoncé contre ces crimes , presque pas de communistes de France … C’ est seulement la semaine dernière que des mères de victimes du 2 mai ont pu s’ exprimées à l’ Ageca , la librairie Tropiques et à l’ Assemblée Nationale où Patrice Carvalho recevait une centaine de soutien , militantes , militants et les mères des victimes nous expliquant que les survivants de la Maison des Syndicats se retrouvent en prison ! , les coupables des actes criminels fascistes/nazis leurs acolytes dans des postes importants dans ce gouvernements à la solde de Nuland du  » fuck you europe  » et des faucons U.S. et jusqu’ à proposer encore plus de l’ armement lourd américain pour achever la besogne et garantir leur avancée à l’ Est comme dans les pays Baltes avec là une position d’ une Ukraine toute dévouée aux intérêts U.S./OTAN/TAFTA/TISA avec une base américaine menaçante. L’ enjeu était énorme et c’ est ce qu’ ont compris Mme Merkel ,et M. Hollande qui en premier a eu des contacts en direct avec M. Poutine et après le couple éphémère franco/allemand en trio puis en quartet à Minsk .
Pour la Grèce et l’ Europe géographique avec tous ses Peuples conscients nous devons construire une Europe de coopérations d’ échanges avec tous les pays et surtout la Russie qui a une position de liaison avec l’ Asie et au Sud avec le Moyen Orient , qui d’ ailleurs construit l’ Eurasiatique et sont dans les BRICS qui ne peuvent que grandir puisqu’ ils sont pour le monde multipolaire le seul réel , réaliste et vivable sans servitude volontaire et soumission à l’ empire en perte de vitesse se croyant le seul . Patrick pour les réserves en euro de la Chine et de la Russie c’ est compensé par le $ mais en regard des sanctions débiles et des attaques diverses contre sa monnaie le rouble , ces deux pays font des échanges en monnaies nationales ainsi que d’ autres pays voulant se détacher du $ roi/étalon de toute maîtrise FED assurant un pouvoir de despote . Mais la dictature a des sacrées faiblesses , le Japon et la Chine ont des $ à ne plus savoir qu’ en faire , c’ est pour cela que la Chine achète à tout va des aéroports , ports et entreprises du dur et pas de papiers/torchons et qui ne font pas miser un kopeck à l’ expansion de l’ empire U.S. ; seul le retour au go homme est salutaire , ce qui Libérerait la planète et surtout les humains.

Michel Berdagué 13 février 2015 à 7 h 38 min

…GO HOME …off course .

DOMART Jean-Marc 13 février 2015 à 12 h 41 min

of course (un seul f)

Michel Berdagué 13 février 2015 à 13 h 14 min

OK JMD , y a intérêt à s’ y mettre au franglais , globish , surtout que cette langue devient obligatoire dans les ministères dans notre République où la langue est le français et dans les comptes d’ apothicaire pour les soumissions à la servitude volontaire à l’ Empire ,nous avions déjà Nature où est obligatoire la langue de la City , à nous faire boycotter tous leurs produits indigestes . Par contre faute « …mères de victimes du 2 mai ont pu s’ exprimer… » ER ,impardonnable ! surtout qu’ il y a recommandation de faire gaffe à l’ orthographe . Non seulement tu es au top pour le matérialisme dialectique et historique mais tu es un sacré correcteur …

papini jean 13 février 2015 à 11 h 38 min

bjr, comme chb je ne comprends pas ni ne vois ou serait ce danger mis en avant d’1 éventuelle dislocation de l’UE alors que tous déplorons ses agissements néfastes à cette union qui à mon avis est aux ordres des grands trusts internationaux, il est + que temps de réagir, et de refondre tout cela au lieu de subir leur volontés cela justifierait l’existence et la nécessité de tous les parlementaires et commissaires qui aujourd’hui sont réduits à donner quitus contre ou pas leur volonté

DOMART Jean-Marc 13 février 2015 à 12 h 40 min

Ce qui est en oeuvre en ce moment, c’est la tentative de mise au silence des peuples par certaines « élites » auto-proclamées, afin de faire régner l’ « ordre » capitaliste, avec un ordre moral réactionnaire. C’est quand même curieux qu’aux dires des médias, censés penser à notre place, « être Charlie », c’est, sous peine de ringardisation, être tout ce que les dessins des victimes de la tuerie du 7 janvier décriaient: bigot, capitaliste, fataliste, xénophobe, bobo, patronal, égoïste, replié sur soi-même, sécuritaire, obéissant sans chercher à comprendre…
On fait taire ceux qui dérangent, la peur sert à une certaine « unité nationale » pour faire passer l’austérité, et seuls les réacs ont la parole. Les manifs pour soutenir Tsipras dans les autres pays sont censurées par les médias et l’extrême-droite a les micros et caméras ouverts tout grands. La désinformation règne au sujet de la soi-disant « dette » grecque dans le but de dresser l’opinion contre Syriza.
Et pendant ce temps, petit à petit, la loi Macron – précisément caricaturée par Charb -, passe à l’Assemblée pour enrichir plus l’oligarchie en nous rendant la vie insupportable. Mais que fait ce Macron, valet de Bilderberg, dans un gouvernement qui s’étiquette « de gauche »? Où est la démocratie et le respect du vote des français qui ont voté il y a bientôt 3 ans pour une politique à gauche?
Soutenir Syriza et lutter contre la loi Macron vont de pair. Manif dimanche de République à Palais-Royal à 15h pour soutenir Syriza et faire respecter le vote du peuple grec.

Michel Berdagué 14 février 2015 à 12 h 52 min

Nous nous n’avons pas attendu Le Bourget pour annoncer que la Finance , euréka ! , l’ ennemi .Surtout que plus nous la rendons visible cette finance planétaire privée , prédatrice , plus avec ses capacités de propagandes éhontées – elles possèdent presque la totalité des médias audio/visio – plus ces privés , une poignée pas plus de cent, nous rendent invisibles nous qui voulons les remplacer par un financement et création monétaire très publics avec le salariat gérant et décidant avec toute la citoyenneté et la représentation élue non bureaucratique , ni opportuniste et non permanente : nous devrions réfléchir sur sur un temps court de mandat , 3,4,5 ans ? , avec un salaire « moyen » puis après retour au taf avec la formation/emploi pour toutes et tous . Aussi ça vaut pour les Macron , Sapin , Junker , Baroso ,Draghi ,Lagarde ,…la liste est longue à compléter , mais là c’ est tellement rigide dans le dogmatisme avec le Tina , très religieux ultra capitaliste financier en turbo que l’ étude /travail risque d’ être long bien au delà de la retraite retrouvée de 60 ans pour les hommes et 55 ans pour les femmes avec dérogation permise exceptionnelle pour l’ égalité . En effet JMD la Grèce avec cette B.C.E. toute puissante comme ici avec le liberticide réact. Macron et leurs contre réformes rétrogrades sont en synergie avec tous les Peuples pour lutter et imposer dans cette Europe une telle avancée démocratique que tout retour au pire sera impossible .

chb 14 février 2015 à 14 h 45 min

« Faire » de la politique, comme élu ou membre d’un gouvernement, ça demande de la formation (contre exemples dispo au gvt Hollande-Valls, je sais!). Cette formation, il faut l’organiser. A l’ENA ou au PC, c’est plus c’que c’était mon pauv’ monsieur : à revoir, pour une meilleure république ?
Tout ceci, sous le titre « Respecter les peuples », ce qui n’est pas une mince affaire pendle règne de nos oligarques.

alain harrison 24 février 2015 à 4 h 42 min

Un mandat court mais radical.
Il faut être au pouvoir. NON OUI

«« nous devrions réfléchir sur sur un temps court de mandat , 3,4,5 ans ? , avec un salaire « moyen » puis après retour au taf avec la formation/emploi pour toutes et tous .»»

Pourquoi, des mesurettes…
C’est tout….

Pensons en terme ferme et non-négociable.
L’Humain d’Abord, est-ce négociable ?

Mais avant de passer au chose sérieuse.
Nous pouvons, dans un temps record, avoir une action plus que symbolique.

Comment fonctionne la pompe à enrichissement du 1%, la cage au crabe que nous a tendue la pensée unique du néo-libéralisme.
C’est quoi son tour de passe passe que tous avons avalé goulûment ?
Le questionnement..
Qu’est ce qui fait que leur enrichissement se fait de façon exponentielle, presque.
La bonne question, est comment s’enrichir avec rien.
Comment les banques « privatisées » font ?

Comment ? Posez-vous la questions avant de continuer à lire. Prenez quelques instants, afin d’éguiser vos cellules grises.

Je dépose 100$, et la banque prête de 9 à 25 fois (si je ne me trompe) à crédit.

La carte de crédit.

Le fameux : acheter c’est voter, mais cela a ces limites.
Mais dis moi comment tu paies ton achat, et là, ça sent quelque chose.

Tu paies avec ta carte, et là tu es en accord avec l’économie-financière (la pompe à enrichir)du néo-libéralisme, se libérer de la réalité et entrer dans le merveilleux monde de la virtualité. Avec le portable ou le téléphone miracle, à porter de la main.
Le piège au crabe, n’y sommes-nous pas.
Les évidences , mon cher Watson !

Tu paies en argent comptant, tu es pour le réel (mais un sbire va te dire: vous n’êtes pas à la mode..),tu es pour reprendre le pouvoir de l’économie, le contrôle de l’économie par la gouvernement démocratique.
Alors, comprenons-nous ce qu’est l’état de droit: privé
Nous avons, ou n’avons-nous pas des solutions pour sortir du giron néo-libéral ?
Podemos:
la création de plus de mille « cercles » dans tout le pays.
Pour discuter des choses sérieuses.

chb 17 février 2015 à 0 h 58 min

Surtout ne regardez pas le docu fiction catastrophiste de France 5 au sujet de la fin de l’euro. Une propagande de plus, qui « oublie » les aspects positifs et assène les côtés négatifs un peu inventés. Selon J Sapir, même l’histoire des précédentes crises est traité avec de nombreuses erreurs factuelles.. Pas à l’honneur du service public, ni respectueux envers le peuple (qui paye).
« Un véritable documentaire accompagné d’un véritable débat reste à produire. Mais il est clair qu’il ne faut compter sur les chaînes du « service public » pour tenir ce rôle, pourtant fort nécessaire, d’information des citoyens. »

Le.Ché 17 février 2015 à 12 h 37 min

Une Europe, oui je suis d’accord pour une Europe des nations, une Europe qui respecte chaque peuple, mais celle que l’on nous propose est une Europe fédérale copiée sur le modèle Américain, c’est là le problème et je n’en veux pas.
Car le modèle américain c’est le capitalisme sans frein, seul les riches comptent et pour le peuple rien même pas une malheureuse sécurité sociale.

alain harrison 24 février 2015 à 4 h 56 min

J’ ai oublié l’article suivant pour compléter mon comentaire ci-haut.

¨C’est l’heure d’anéantir Maduro, le reste tombera de son propre poids¨ : les visages révélés du plan de coup d’État
by Venezuela infos

“Il faut nettoyer cette porcherie, en commençant par la tête, profiter du climat mondial avec l’Ukraine et maintenant la Thaïlande”, ainsi s’exprime l’ex-députée Maria Corina Machado, héritière d’un grand groupe privé vénézuélien et dirigeante locale de l’extrême-droite, dans un des mails échangés avec le politicien Diego Arria, l’avocat Gustavo Tarre et des fonctionnaires états-uniens, dont […]
https://venezuelainfos.wordpress.com/2014/05/29/%c2%a8cest-lheure-daneantir-maduro-le-reste-tombera-de-son-propre-poids%c2%a8-les-visages-reveles-du-plan-de-coup-detat/

Faites suivre ces articles.
Ce ne sont pas des inventions, ni du virtuel.

alain harrison 25 février 2015 à 7 h 11 min

Je n’ai aucune confiance dans les promesses des partis politiques. De gauche inclus.
Trop de choses étriquées.

Nous citoyens devons élaborer les critères déterminants pour le choix des représentants (les nôtres) qui siègerons au parlement.

Nous avons des éléments fondamentaux autour desquels élaborer les critères. OUI NON
Ces critères doivent être incontournables, objectifs, liés à des objectifs concrets, aux solutions concrètes et alternatives au système économique-financier de l’idéologie néo-libérale et de sa mystique de la main invisible. Chapeauté par le dogme de la pensée unique qui se décline ainsi: il n’y a pas d’alternative.

Alors qu’en fait , il y une myriade d’avenues pour des alternatives viables pour tous.

Mais il faut que nous évoluons dans nos mentalités.
Quelque soit la culture, la croyance, l’idéologie, l,origine, la classe….nous sommes tous assujettis aux mentalités universelles, celle-là, contrairement à ce que nous pouvons penser.
Quelles sont ces mentalités universelles:

Si je suis en mesure de tirer profit d’une situation, j’en profite.
Je penche vers le plus fort, j’attend l’heure..
J’ ai raison , les autres ont tort.

Tout individu qui goutte à la richesse, en veut plus, de même du pouvoir…

Nous sommes tous à la mercie des mentalités universelles.

Ce n’est qu’une formulation imprécise, mais qui a l’intérêt, justement, de nous sortir des formules habituelles.

Nous devons évoluer face à nos mentalités figées, c’est cela qui est universel.
Chaque culture, si précieuse, doit faire le délicat équilibre d’évoluer radicalement.

alain harrison 25 février 2015 à 18 h 32 min

Encore un problème pour les comentaires !?

alain harrison 26 février 2015 à 3 h 14 min

Bonjour.

«« Le président de la Commission de Bruxelles affirme, sentencieux, qu’il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les traités européens. »»

Qu’on le mette dehors.
Un crime contre la démocratie.
Un crime contre les peuples.
Un sous-humain qui a rejeté son humanité.
C’est son choix.
La prison, ou l’hôpital…
D’abord, une évaluation psychiatrique !!

Un sous-humain qui n’a aucun respect des gens âgés, des enfants, des femmes et des hommes.

Tous les individus qui sont dans le domaine économique (assurance, finance…) produisent quoi ?
La plupart ne sont que des intermédiaires qui prennet leur cote.
L’économie-financière de l’idéologie néo-libéral:
L’austérité, un plan d’affaire ?
La mafia a tout un système appelé PONZI.
Comment cela fonctionne-t’il ?
La mafia fait dans le prêt-usuraire.

3.4 Prêts usuraires – UNE TYPOLOGIE DES CRIMES …
http://www.justice.gc.ca/fra/pr-rp/sjc-csj/crime/rr02_3/p34.html
Le « prêt usuraire » ou « prêt à usure » est officiellement reconnu au Canada comme une infraction au Code criminel lorsque le taux d’intérêt effectif exigé….

La BM, le FMI, la BCE « dérivent » de plus en plus de l’OMC !! (???), ils ont leur intermédiaire (L’épée de damoclès): les agences de notation.
Toutes ces instances sont dûment anti-démocratique. Ce n’est qu’un confluent de connaissances, d’amis, d’intérêts…qui s’échangent leur place, qui existent depuis…mais qui est devenu, dans le cour du siècle dernier, ce que l’on constate aujourd’hui.
Ils ont élaboré tout un système de protections des paradis fiscaux, ils promeuvent toutes sortes d’interventions économiques-racistes pour détruire les cultures dont les valeurs sont autres que purement économique.

Un super système implacable.
Les individus qui portent ce système, ont fait leur choix.
C’est ce choix qui est irréversible.

alain harrison 26 février 2015 à 4 h 12 min

La baisse du pétrole ?

Ça relève de la «  »folie pure » » néo-libérale.
Est-ce une tactique du plan d’affaire ?
Bah! il y a toujours des dommages collatéraux…

Toutes les conséquences à venir, sont incalculables…!?!?

alain harrison 26 février 2015 à 5 h 14 min

Nous avons plus de problèmes que nous le pensons.
L’économie, le climat, la surpopulation, la sous-éducation, notre mentalité archaïque, les conflits, le crime organisé, le sens de la vie, comment vivre,…..

La crise est réellement multidimensionnelle.

Après 60 ans de vie, je n’ai aucune réponse.
Mais je peux contempler l’immense progrès de nos connaissances, je peux aprécier la vision globale, bien que très partielle, que j’ai de l’histoire humaine et de l’ensemble de l’Évolution Universelle.

La question du sens, est la question centrale qui se résout pendant l’adolescence dépendemment de la satisfaction de facteurs psycho=sociologiques.
Pourtant, quand on regarde, les reconversions chez beaucoup, des facteurs n’ont pas été résolu. Je fais parti de ceux-là.
Aujourd’hui, ce n’est qu’un bourdonnement que je constate, parfois je replonge mais de très courte durée.
Là, est le phénomène conditionnant de la pensée-mémoire. C’est tout.
C’est la Vie qui importe. Comme les Grandes Dynasties éteintes, nous avons notre temps de vie.
Mais L’Évolution nous a pourvu d’un cerveau de créativité.
Ce n’est pas de conquérir la Terre, c’est d’apprendre à y vivre.
Il y a encore des peuplades qui pourraient nous instruire.
Respectons les.

Pour les croyants, surtout la cohorte intégriste émancipée au temps du génocide amérindien.
Ce que vous ferez au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le ferez.
Le christ allait partout où il était invité au grand dam des biens pensants, les pharisiens et les hypocrites.

L’islam, une histoire de conflits tribaux pour le pouvoir !?
La sous-éducation, Israël, le Christianisme aussi.
Que dire des autres…et bien occupons-nous de la poutre qui est dans notre oeil.
Le néo-libéralisme une histoire de conflits d’intérêts pour dominer. Une haine profonde de ce qui ne ressortisse pas de ???, leur valeur, la seule. $$$ le plus possible.
Ce n’est pas la question d’être riche, c’est la question de se penser supérieur……

Imaginez, le revenu de base adéquat, et les coopératives autogérées à temps partagé, libéré le temps de vie de chacun.

Le potentiel et les avantages pour tous.

Mais, je vois que personne n’y prête attention.

Pour calmer le jeu des égos qui couve, ce n’est pas de moi.
Et je remercie les gens qui nous informes sur les solutions et les alternatives possibles, il s’agit d’en prendre conscience.

Pour réaliser le changement nécessaire pour un monde meilleur, il faut une mutation psycho-sociologique.

Quitter le méta-conditionement du vieux monde.

alain harrison 26 février 2015 à 5 h 33 min

Alerte.

Au Vénézuéla, les criminels qui se victimisent ?!

Les pénuries continuelles, étrange non !

Et des entrepots clandestins continuellement découverts.

Et toute la mésinformation occidentale bien néo-libéralisée, rien à voir avec le sens noble , toujours indéfini, du mot LIBERTÉ.
Qu’il soit indéfini, il en est de même du mot AMOUR et quelques autres toujours inigmatiques.
Et c’est tant mieux, quand on se dégage du galvaudage, ils ont la propriété du questionnement sans conclusion, inconditionnel.
Et que dire du sens de la VIE…..

Comment libérer nos vies pour entrer dans la créativité, le sens ultime,peut-être.

alain harrison 26 février 2015 à 5 h 42 min

Cela, vous semble superficiel, simpliste.
Ou bien, parce que cela n’est pas dit par une star, un grand homme, ou le sauveur que vous attendez tous.

Quand je dis que: si nous n’entreprenons pas cette mutation psycho-sociologique, nous ne passerons pas le défi qui se lève devant nous.

Un psy a dit : l’être humain est emprisonné dan une enceinte plus solide que du béton, et pourtant, c’est une idée.

L’essentiel de nos problèmes part de nous.

Mais pous la plupart, ce n’est qu’une idée.
Krishnamurti.

alain Harrison 3 avril 2015 à 22 h 31 min

Bonne nouvelle.

Enfin, nous entrons dans l’aire de l’action.
Sortons du mouvement réactif dans lequel nous maintient le néo-libéralisme.

«« Après les déclarations des élus chiliens sur la suffisance des soldats israéliens en Patagonie (15), la communauté juive chilienne a bien entendu crié à l’antisémitisme (16). Il n’est pas inutile sur ce point de rappeler qu’un tiers à la moitié de la communauté de culture juive (entre 5.000 et 8.000 personnes) a quitté le pays lorsqu’Allende fut élu en 1970, pour s’installer en Israël et en Afrique du Sud dont la communauté juive soutenait aussi largement Israël (17). Ces personnes ne sont rentrées au pays que sous le régime de Pinochet qu’elles ont appuyé de manière enthousiaste (18). Aujourd’hui cette communauté, selon l’ambassadeur israélien à Santiago, accuse le gouvernement chilien d’être « ami du Hamas » et de vouloir « importer le conflit du Proche Orient au Chili » (19).»»

Bientôt, un momentum, avons-nous un consensus sur les solutions et les alternatives !?

Est-ce que vous vous questionnez ?
Comment éveiller la population ?

Podemos: plus de milles….à trvers le pays.
Le Monde Diplomatique janvier 2015

http://www.legrandsoir.info/les-soldats-israeliens-en-amerique-latine.html

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter