Vos colères et vos espoirs méritent d’être entendus. Alors, dimanche, votez et faites voter !

le 22 mai 2014

25 mai FDG

A quelques encablures du vote pour l’élection des députés européens, nombreux sont celles et ceux qui hésitent encore. La mobilisation se développe au fur et à mesure que nos concitoyens découvrent que les parlementaires européens votent des lois qui sont ensuite traduites dans le droit national. Elles concernent directement ou indirectement des questions aussi importantes pour nos vies quotidiennes que le prix de l’électricité, des transports, les crédits publics qui servent à maintenir, à améliorer ou pas nos services publics de santé, le maintien ou pas des systèmes de retraite par répartition, la mise en concurrence ou non des salariés dans l’Union européenne, dès lors que les inégalités salariales et sociales y sont extrêmement importantes. C’est aussi le Parlement européen qui aura à choisir la composition de la Commission dominée aujourd’hui par la droite européenne. Bref, va-t-on continuer comme aujourd’hui dans une Union européenne où dominent la concurrence de tous contre tous, la loi de la finance contre l’investissement utile et la transition écologique, le refus d’écouter les citoyens ? Ou va-t-on, comme le propose le Front de gauche, sortir du carcan des actuels traités pour refonder la construction européenne afin que vive un nouveau projet social, démocratique, environnemental, féministe ? Tel est l’enjeu, qui n’est pas de détruire mais bien, tout au contraire, de construire du neuf en Europe qui réponde aux attentes des populations, sur tout le continent.

.

Il est de savoir si avec plus de parlementaires du Front de gauche on va pouvoir, demain, mettre en échec le traité de libre échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis, qui constitue une véritable torpille contre nos droits sociaux, environnementaux, sanitaires, alimentaires.

.

Celles et ceux qui n’en peuvent plus de l’austérité et du chômage ne seront pas entendus s’ils ne donnent pas leur opinion dimanche. N’est-ce pas ce qui s’est produit à l’occasion des récentes élections municipales ? Leur colère sera vaine s’ils n’expriment pas par leur vote  leurs espoirs et leur exigence de nouvelles politiques européennes au service de l’intérêt général.

.

Ne pas aller voter, c’est laisser le champ libre à la droite et aux forces national-populistes d’extrême-droite, avec la garantie que  les politiques actuelles se poursuivront. Et le vote socialiste, voir écologiste, revient à accorder vos suffrages à des partis qui, sur les sujets essentiels, sont coresponsables de ce que nos concitoyens reprochent à l’actuelle construction européenne ultralibérale et qui font mine, aujourd’hui comme à la veille des précédents scrutins européens, de vouloir tout changer. Malheureusement, vous connaissez la suite ! Or, une majorité de leurs électrices et électeurs, par-delà leurs opinions et leurs sensibilités, partagent avec le Front de gauche, le refus de l’austérité en France et en Europe qui n’apporte que difficultés et souffrances, sans redresser le pays et l’Union européenne qui demeure le seul continent en récession alors qu’il dispose d’atouts incontestables.  Avec cette même majorité, nous partageons la même envie d’une autre construction européenne pour les peuples, une Europe coopérative et solidaire, pacifique et écologique, construite dans le débat démocratique des citoyens qui la composent, afin que la vie s’améliore et que s’ouvre une voie de sortie de crise.

.

Dans ces conditions, toutes celles et ceux qui, à gauche, ont choisi en 2005, le non au traité constitutionnel européen, celles et ceux qui ont apprécié le discours du Bourget du candidat socialiste qu’ils ne retrouvent pas dans les choix du Président de la République, qui souhaitent que la gauche reste bien à gauche, ont toutes les raisons de se retrouver ensemble dans le vote Front de gauche dimanche prochain.

.

Chaque député Front de gauche s’inscrira dans un mouvement progressiste européen avec Alexis Tsipras, comme candidat à la présidence de la Commission européenne, qui constituera une force solidaire, une force du renouveau et de l’espoir qui, en toutes circonstances, agira pour l’Europe.

.

Ce sera une force pour que les citoyens puissent reprendre le dessus sur l’Europe de l’argent et des marchands, afin de placer au cœur d’un nouveau projet en France et en Europe : l’humain d’abord !

9 commentaires


novelli robert 22 mai 2014 à 17 h 31 min

oui! je suis entièrement d’accord il faut emmener avec nous tous ces socialistes tromper par leur propre representant construisons si le peuple nous donne les moyens une Europe des peuples une Europe DEMOCRATIQUE L’HUMAIN D’ABORD
VOTER ET FAITE VOTER POUR LE FRONT DE GAUCHE
LE PEUPLE A BESOIN DE NOUS

RABOTOT Robert 22 mai 2014 à 17 h 42 min

Soyons les acteurs et les décideurs d’une nouvelle Europe démocratique au service des peuples qui la compose. Prolongeons notre NON au Traité Constitutionnel Européen, ne nous laissons pas endormir par ces sociaux démocrates alliés aux forces de droite pour imposer l’austérité renforcée à leurs peuples.Disons résolument non à l’Europe de la finance.
Votons et faisons voter Front de Gauche Dimanche prochain pour être mieux entendus à Bruxelles.

breteau jean claude 22 mai 2014 à 17 h 43 min

désormais le vote utile c’est nous ,c’est un vote de gauche ,le seul vote d’espoir .Chaque bulletin FDG va peser lourd ;si l’abstention est forte .C’est aussi et ce n’est pas rien le seul bulletin anti grand marché ,nous sommes les seules claires sur cette question .Le ps est démasqué à l’assemblée nationale par nos parlementaires.Vive la révolution citoyenne et l’humain d’abord

breteau jean claude 22 mai 2014 à 17 h 49 min

bravo à nos candidat(e)s pour la formidable campagne ,malgré le poids des média tous contre la démocratie ,honte aux chiens de garde un peu plus discrédités ,ce qui les rend sans intérêt ,et c’est tant mieux

Pierre 22 mai 2014 à 18 h 31 min

Bonjour Patrick Le HYARIC,

Quand vous voulez lutter contre l’austérité, quand vous voulez faire échec au (futur) traité transatlantique pour ne pas être soumis uniquement à l’unique valeur, au dieu-argent, quand vous voulez revoir les traités européens pour « refonder la construction européenne afin que vive un nouveau projet social », je suis à 200 % pour vous et je voterai certainement « Front de gauche » dimanche, « … démocratique », je crains car ce mot est tellement galvaudé qu’on peut lui faire dire ce qu’on veut, et pourtant je me dis parfaitement démocrate,
« environnemental et féministe », là je m’affole à cause de l’idéologie extrémiste que cela représente. Je pourrais vous donner de nombreux exemples. Et le mot « éthique » est totalement absent. Et lorsqu’un sujet « éthique » se présente, la question n’est pas traitée et la réaction est plutôt « simpliste ».
Je suis donc quelque peu « écartelé ». Mais il faut faire un choix et je pense que je voterai donc dimanche « Front de Gauche ». Merci d’avoir lu et de tenir compte de mon commentaire si possible.

Canelle 22 mai 2014 à 21 h 49 min

J’ai pu voir que certains membres de votre parti, dont vous Monsieur Le Hyaric, n’ont pas signé « l’engagement pour le bien-être animal » :
http://www.politique-animaux.fr/animaux-de-compagnie/ces-eurodeputes-candidats-leur-reelection-n-ont-pas-encore-signe-l-engagement-p

Des animaux dans des usines à viande, pour moi c’est NON !!

jean-luc T 22 mai 2014 à 22 h 22 min

J’ai reçu les professions de foi et je trouve dommage que contrairement aux tracts et affiches distribués et collés par nous partout en Ile de France, il n’y ait que Le Hyaric en photo, c’est contre productif. Il y a une femme emblématique Raquel Garrido qui méritait d’y être aussi. Continuez de jouer dans le dos des pauvres gens en pensant qu’ils ne comprennent rien et vous vous planterez.

JP 23 mai 2014 à 8 h 03 min

Petite remarque à propos des photos : pour ma part je n’ai vu que des photos avec Patrick Le Hyaric et Raquel Garrido en circulant dans la RP .
Je trouve d’ailleurs que le collage du FdG est assez visible par rapport à d’autres listes .

Mais dans les médias la langue de bois européeiste et néolibérale a le monopole : on a droit à un petit film sur un éleveur de Charolais , sur fond de vertes prairies ,qui ose dire que grâce aux 100 000€ ( sur 600 000€ de CA) que lui verse la PAC , son élevage peut perdurer .
Puis une voix off nous dit que l’UE se soucie de la qualité de notre assiette et favorise à coups de subventions la qualité traditionnelle de la viande ( élevée dans les verts pâturages ) et de l’agriculture … sauf qu’avec le Traité transatlantique , elle va détruire plus encore ces élevages ( pas tous de même qualité ) et qu’avec l’austérité , l’assiette sera à mesure du revenu :
la malbouffe c’est du profit pour les uns et de l’austérité pour les autres .Et la bonne nourriture , c’est un gage de santé.

Mais je m’étonne du revirement dans le discours critique du PCF : jusqu’à l’Euro, on critiquait la mise en place de ce système de monnaie unique , la mise en place de ce marché ( il n’y a qu’à voir les politiques esclavagistes des diverses compagnies de Indes pour voir que la nature criminogène du tout-marché est patente ab origine ) .

A présent , le discours du FdG serine : ne renonçons pas à l’Euro !
Et au spot à la TV : l’Europe/l’UE était une bonne idée … qui aurait été dévoyée .
Là je m’inscris en faux : l’UE et l’Europe institutionnelle n’a jamais été qu’un instrument fabriqué par en haut , jamais l’émanation des peuples ( comme si c’était les peuples qui se faisaient la guerre !) et à seule fin capitaliste . Comment les humains sont-ils traités dans cette Europe ? Tout y a été fait pour les patrons et les profits des patrons et des banques .
D’ailleurs , CEE c’était un espace économique .. forcément capitaliste . De plus l’UE comme l’a encore confirmé le TCE recalé en 2005 est inféodée à l’OTAN .
L’UE n’existe pas hors de la sphère des USA . Elle a été conçue par Monnet et Schumann , affairistes liés aux Américains et aux Allemands , pas par des résistants .

Pour ma part je voterai mais sans aucune espèce d’illusions sur l’issue de mon vote : les dés sont pipés .

Pour quoi nous laisse-t-on voter , au fait ? Simplement parce qu’on prétend que l’existence d’une élection légitime une institution .
Mais l’arbre du PE masque la forêt du vrai pouvoir dans l’UE : les banques , les patrons . Les lois ne sont pas rédigées par les élus mais pas les lobbies patronaux .
Le véritable pouvoir européen ,n’a aucune assise démocratique .

alain harrison 12 juin 2014 à 4 h 28 min

Bonjour JP

«« l’UE et l’Europe institutionnelle n’a jamais été qu’un instrument fabriqué par en haut , jamais l’émanation des peuples ( comme si c’était les peuples qui se faisaient la guerre !) et à seule fin capitaliste .»»

Comme c’est bien dit, les guerres sont toujours par intérêts d’en haut ou plutôt ce qui est caché derrière en haut: mon adversaire n’a pas de visasge, il ne vous connaissez la suite.

Il faut débarrasser le gouv. des sbires.
Développons une nouvelle stratégie politique: des politiciens à temps partagé..
Mais avant des élections vraiment représentatives.
Des indépendants de gauche.
C’est à nous citoyens de réformer.
De réécrire la constitution.
Préparons la dès maintenant.
Un superbe exercice de conscientisation et de réapropriation..Une belle occasion de se rencontrer..
Pourquoi pas autour d’une table ……partagé.
Pas obliger que quelques uns se tappent tout. Nous sommes assez nombreux à être conscient, il s’agit d’initier convivialement la population en partageant.
En même temps on développe une nouvellle mentalité…
De la coopération anarchique gauchiste ou de la gauche anarchique.
Pour frapper l’imagination.
On peut s’amuser à changer le monde, sérieusement

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter