Une protection internationale pour le peuple palestinien !

le 24 juillet 2014

gaza raid 3

Dans l’enclave palestinienne de Gaza se produit un massacre de masse. Un crime contre l’Humanité. Contre la population de Gaza, la cinquième armée du monde, celle de l’Etat d’Israël, crache son feu du ciel, de la terre et de la mer semant sur son passage la mort et les destructions. La mort partout, à chaque coin de rue. La mort d’enfants innocents, de femmes et d’hommes aux mains nues, enfermés, séquestrés, dans le territoire le plus peuplé du monde, devenu prison à ciel ouvert.

 

Depuis le 8 juillet, le déploiement des forces militaires israéliennes est de plus en plus important. Les destructions de maisons, d’écoles, d’hôpitaux, de services administratifs s’amplifient avec des victimes toujours plus nombreuses. Cette armée d’occupation, qui s’autoproclame « la plus morale au monde », tire sur des enfants qui courent sur une plage, pilonne des ambulances, éventre hôpitaux et écoles.

 

Et les chancelleries du monde regardent sans rien faire de sérieux pour que s’arrête l’horreur. Certes, il y a bien des visites, des voyages, des réunions, de petites déclarations appelant à ce qu’ils appellent « la retenue », mais les Etats-Unis comme l’Union européenne font semblant d’être…impuissants.

 

Pour d’autres conflits, les mêmes haussent au moins le ton, envisagent au moins des mesures de rétorsions. Là Rien! Aucun acte concret! Ceci au nom d’une fausse symétrie. Or, il ne peut y en avoir. Il y a dans ce conflit, un occupant et un occupé. Il y a un agresseur et une résistance. L’inaction internationale a valeur de soutien à l’agresseur.

 

Les gouvernements et l’Union européenne disposent d’outils juridiques, politiques, commerciaux pour faire entendre raison au gouvernement ultra-droitier de Tel-Aviv. Le droit international existe pour agir. Qu’attendent-ils pour le faire appliquer ?

 

L’Union européenne qui a un accord d’association avec l’Etat d’Israël pourrait, si elle en avait la volonté, s’appuyer sur son article 2 qui prévoit que dès lors qu’un Etat ne respecte pas les principes fondamentaux des droits humains, l’accord peut être suspendu.

Comme ont commencé à le faire, plusieurs pays européens, l’Union européenne, comme les Etats-Unis devraient cesser toute collaboration commerciale, à commencer par l’interdiction d’importer des produits alimentaires et des marchandises produites dans les « colonies ». Surtout, tous devraient d’urgence cesser de fournir de l’armement militaire à ce gouvernement, et demander aux grandes entreprises qui participent d’une manière ou d’une autre à la colonisation et à l’édification du « mur », de cesser toute activité tant que le gouvernement israélien ne se conforme pas au droit international. Ce dernier prévoit un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale au côté d’un Etat israélien dont la sécurité est assurée.

 

Nul n’ignore  que le gouvernement israélien ne veut ni de vraies négociations avec les palestiniens, ni d’accord de paix, ni de réconciliation palestinienne, ni d’Etat palestinien. Assez de faux semblants et d’hypocrisie ! Il faut contraindre les dirigeants israéliens à engager un processus de paix, avec obligation de résultats. Cela implique de sortir des arrières pensées géopolitiques que nourrissent les pays occidentaux qui font d’Israël leur pointe avancée dans le monde arabe. Ce calcul à courte vue est à l’opposé de la recherche de la paix et de la sécurité dont ont tant besoin les deux peuples, israélien et palestinien. A l’opposé aussi d’un indispensable développement durable et harmonieux du Proche et Moyen Orient. Croire que les armes détruiront les groupes « terroristes » est un leurre. C’est le blocus, la misère et l’humiliation qui feront se lever de nouveaux groupes intégristes, toujours plus radicalisés, qui feront peut-être demain apparaître le Hamas comme modéré aux yeux de ceux qui aujourd’hui le rendent responsable de tous les maux. En vérité, ceux qui veulent transformer le conflit en une guerre de religion tentent de tromper l’opinion. Il s’agit d’abord d’un conflit colonial et d’une lutte de libération nationale s’appuyant sur  le droit international. Il y a en Israël même des forces et plusieurs personnalités imminentes qui appellent en ce moment même à l’application de ce droit.

 

Chacun sait bien qu’il n’y a pas de solution militaire à ce conflit. La solution ne peut être que politique, uniquement politique.

 

Le gouvernement de droite israélien tente de fédérer la société israélienne sur la base du nationalisme, du chauvinisme et de l’identité religieuse, alors qu’il est confronté à la montée du mécontentement de la population qui rejette l’austérité et la mise en cause des services publics, comme ailleurs. Aujourd’hui, la société israélienne vit mal. Elle supporte un effort de guerre qui handicape tous les autres secteurs d’activité. Pour autant,  elle ne connait pas la sécurité au nom de laquelle les dirigeants israéliens mènent leur politique inhumaine. Des conditions existent donc pour que l’Union européenne et les Etats-Unis agissent différemment. L’action des peuples rassemblés qui se manifeste partout peut les y contraindre ! Ce mouvement doit donc s’amplifier, de manière responsable et solidaire, pour obtenir d’urgence l’arrêt de l’agression militaire israélienne, celui de toutes les violences et la mise sous protection internationale du peuple palestinien.

 

Nombre de progressistes et d’humanistes sont tristes et écœurés de l’attitude du gouvernement français qui  rompt avec l’attitude constante de la France, prend partie pour le gouvernement ultra-droitier israélien, interdit des rassemblements pour la paix. Il permet ainsi la dénaturation du combat pour la justice et la paix par des groupes extrémistes droitiers. Plus nos gouvernants parlent de l’importation du conflit sur notre territoire plus ils l’attisent.

 

De ce point de vue, le discours du Premier ministre à l’occasion du triste anniversaire de la rafle du Vel-d’Hiv est un exemple de brouillage des repères, et de l’histoire. Seul l’Etat français collaborant avec les nazis est responsable de cette tragédie. Pas le peuple palestinien. Pas les manifestants réclamant un Etat palestinien aux côtés de celui de l’Etat d’Israël. Vouloir faire confondre l’anti-sémitisme avec l’exigence du respect du droit international et la solidarité avec un peuple qui veut se libérer, est un totalitarisme.

 

Ceux du Vel-d’Hiv étaient défendus par les résistants de toutes opinions politiques ou religieuses.

 

Là encore, l’indispensable lutte contre l’antisémitisme et le racisme ne peuvent se mener que par les rappels à l’histoire, le retour aux valeurs fondamentales de la diplomatie française, du progressisme français, avec  des actes concrets pour le vivre ensemble et le respect des droits, chez nous et dans le monde.

 

La France pourrait proposer que se tienne en urgence à Paris une conférence internationale pour la paix et la sécurité au Proche Orient.

 

Notre pays s’honorerait en demandant sans délai la mise sous protection du peuple palestinien et la levée du blocus de Gaza. Immédiatement, il devrait proposer et organiser une aide humanitaire, médicale et sanitaire pour les victimes des bombardements de Gaza en commençant par les enfants. C’est tout le sens de la pétition internationale que nous lançons.

 

La mobilisation ample, pacifique pour le droit et la justice peuvent en faire avancer la concrétisation !

 

Signer la prétition

26 commentaires


Moussa 24 juillet 2014 à 11 h 25 min

Vivre la palestine er gaza

Le.ché 24 juillet 2014 à 12 h 58 min

Je ne dirai qu’une seule chose le peuple palestinien a droit à un état comme chaque peuple, ceux qui ne sont pas d’accord avec ça ne sont pas des démocrates…

Max André 24 juillet 2014 à 14 h 14 min

Je souscris entièrement à la déclaration ci-dessus (sauf que je ne vois pas pourquoi il faut distinguer l’antisémitisme du racisme : le second terme contient le premier).

RABOTOT Robert 24 juillet 2014 à 14 h 19 min

Le peuple palestinien doit être placé sans plus tarder sous protection internationale.
Le silence des Gouvernements des États-Unis et des pays occidentaux sonne comme un soutien a l’agression israélienne, les citoyens du monde entier épris de Paix et de Justice doivent se faire entendre.

DOMART Jean-Marc 24 juillet 2014 à 18 h 38 min

Sans les USA- qui l’appuient de manière inconditionnelle par ses veto à l’ONU,vu qu’un puissant lobby sioniste y fait la pluie et le beau temps au gouvernement(chez nous aussi, d’ailleurs…), il y a longtemps qu’Israël aurait cessé depuis longtemps ses exactions envers les Palestiniens et ses activités militaristes « prestataires de services » dans d’autres pays (Géorgie, Colombie…).
Il y a aussi la dépendance par l’industrie de l’armement dont Israël est dépendant des USA, et quant à la France, il faut savoir que les balles que les soldats français mettent dans leurs fusils sont importées d’Israël. Mr Le Drian doit être au courant…

DOMART Jean-Marc 24 juillet 2014 à 19 h 00 min

Quand on a entendu la déclaration de Fr. Hollande confortant le gouvernement israélien, on ne peut s’empêcher de se remémorer l’Histoire: la non-intervention en 1936 et les reculades devant le fascisme, les guerres coloniales, l’affaire de Suez avec l’alliance avec Israël, la répression des mouvements ouvriers et la soumission servile aux intérêts étatsuniens. Décidément,le PS ne se refait pas…
Je propose un embargo sur Israël (BDS) et une énorme amende pour les banques qui le contourneraient en se servant de l’euro. Y compris, bien sûr, celles des USA!

Benabdallah 25 juillet 2014 à 3 h 39 min

Il faut agir vite et nous on doit réagir pour que ça se fasse au plus vite

novelli robert 25 juillet 2014 à 6 h 50 min

oui les socialistes n’on pas changer ils sont les mêmes depuis Léon Blum qui interdire les armes aux révolutionnaires espagnols et les
armées fascistes de Mussolini et d’Hitler on massacre les révolutionnaires espagnols.
ceci dit il faut immédiatement une protection
internationale et former un état palestinien
avec son propre gouvernement honte aux fascistes israéliens qui ont oublier ce que leurs ont fait les boches mai ils oublient que jamais le peuple palestinien ne se pliera sous leurs bombes tout au contraire comme nos maquisards ami si tu tombe un ami sort de l’ombre a ta place je suis de tout cœur avec ce peuple martirisé ces enfants assassine
il faut faire du positif rapidement surtout pas d’anti sémitisme car ce n’es pas le but

Rose Lopez 25 juillet 2014 à 13 h 53 min

Il faut qu’israel arrête cette guerre injuste qu’un ne tue que des innocents. Et le hamster doit cesser lui aussi de vouloir la guerre. Les peuples aspirent a vivre en paix.

muller 25 juillet 2014 à 17 h 25 min

imposer la reconnaissance d’un état palestinien libre et démocratique par une résolution internationale irrévocable

Brunelle 26 juillet 2014 à 10 h 55 min

Exigeons une conférence internationale pour la paix en Palestine .

volodia 26 juillet 2014 à 23 h 07 min

L’enjeu d’Israël à Gaza, tuer le plus de Palestiniens, sans aucune condamnation internationale, et raser le plus quartiers possible, le but évacuer toute la population de Gaza dans le Sinaï…..Ensuite s’approprier l’immense réserve de gaz, des milliards….contrat avait été fait sous Yasse Arafat, puis destructions arrestations en masse. Un nouveau contrat, après l’accord Hamas- Fatah, avec Gazprom Camarades lisez Il Manifesto
Le gouvernement nazi d’israel peut tout se permettre, avec l’appui du gouvernement français

alain harrison 27 juillet 2014 à 21 h 22 min

Bonjour

Comme on peut le constater, les dirigeants des pays, les partis au pouvoir et à l’opposition sont empêtrés dans leur contradictions d’intérêts téléguidés ou non.

Il faut absolument fonder le parti socialiste-démocratique-humaniste citoyen, la gauche et les partis progressistes-humanistes, les syndicats (qui ne trahissent pas)toutes les instances sociales (les pétitionnistes, les ONG intègres, les groupes sociaux, les étudiants et leur association, les citoyens,etc.
Le parti de l’Humain d’Abord que prône le Front de Gauche doit mettre son expertise, toutes ses troupes au service des citoyens pour réaliser la véritable démocratie.
Le Peuple Souverain.

L’Humain d’Abord, un slogan accrocheur, ou bien il a du contenu dont les solutions fondamentales.
Les solutions fondamentales doivent être universelles, ça signifie que tous et chacun est concerné, qu’il n’y a pas de choix pour personne. Que tous en reconnaissent le caractère incontournable objectivement:
Tous avons besoin de deux choses qui donnent accès à l’acceptation sociale et aux biens matériels pour vivre (ou survivre…).
Une occupation significative et un revenu adéquat.
Leur mode détermine le type de société dans laquelle tous vivent ou survivent.
Tous, nous voulons vivre et non survivre.
Actuellement, une vaste majotité a peine à survivre sur la terre.
En occident, nous manquons de volonté pour éradiquer la pauvreté, malgré notre éducation et notre situation pévilégiée. Il y a quelque chose qui cloche, n’est-ce pas!
Société saine société aliénée !?!?
Si nous voulons régler les conflits, il faut que les Peuples se recouvrent de leur Souveraineté.
En ce moment, même en France, seul un individu a le pouvoir de décider, un non-sens dangereux.

Il faut changer la structure du pouvoir politique. Il doit être à la disposition des citoyens par une organisation intelligente citoyenne.
Quand les peuples istallerons des humains intègres (interchangeables, à cycle déterminé pour éviter le pourrissement que l’on constate)reliés adéquatement à la population (rencontre périodique avec la diversité citoyenne pour éviter les connivences malsaines)les politiques adéquates pourront voir le jour.

L’Humain d’Abord ne peut être sans les deux piliers:
Le revenu de base couplé aux coopératives autogérées à temps partagé.
Crime, voyez-en le potentiel: éradication de la pauvreté, accès à l’auto-réalisation (questionnement et auto-éducation..), le recul de la criminalité (barrière aux maivaises influences..)
Les avantages pour tous….
S’il n’ya pas de solutions concrètes à moyen terme, la finance gagnera et ses conséquences..On y goutte déjà.
L’UE s’ empêtre dans la toile de la finance.
L’A.L. semble s’en libérer.
Regarder la tentative contre l’Argentine, une arnaque consacrée par un juge.
Maintenant les crimes se font à découvert, la troll-ka est assurée de l’efficience de son bras armé (militaire, un simple donné; la police, la matraque pas de problème; la justice et ses contradictions (idéologisée et/ou corrompues), il y a encore des juristes intègres malgré tout.
Mais ce jugement à l’encontre de l’argentine démontre la argne de la troll-ka contre tout ce qui contrevient a ses profits (volés par l’accaparement légalisé par le libre marché).
L’OMC, en est le vatican!
C’est à nous de voir clairement les solutions.Atention, les marchands de la récupération et de la désinformation nous épient:une des plus grandes banques de données sur les citoyens (facebook et cie.) vendent nos données (ce qui est criminel..)et se trouvent à la bourse spéculative. Un non-sens.

Dépêchons-nous à trouver, à conscientiser et à mette en place les solutions de bases, le reste fera boule de neige.
Si vous voyez ce que je veux dire: la synergie.

alain harrison 27 juillet 2014 à 21 h 41 min

Bonjour

Le conflit palestine-israël persistera tant que les citoyens ne formeront pas le pouvoir politique démocratique.

Ici en france, vous avez plus que le potentiel malgré les recules annoncés.

Il s’agit de coordonner les solutions:
en prendre conscience, en faire la promotion systématique, choisir des équipes politiques, c.à d. plusieurs personnes comme représentant politique à toutes les élections des différent paliers de pouvoir. Une nouvelle forme politique.
Ici au Québec, un homme et une femme forment le chef de la formation politique (à tour de rôle..certains nations amérindiennes ont un sens de participation plus poussé…).
Mais la mise en place d’une multitude de collectifs sur les solutions presse.

Le revenu de base couplé aux coopératives autogérées à temps partagé. Le potentiel et les avantages pour tous.
Libération du temps de Vie sous contrôle patronal.

Les extrémistes et la troll-ka sont à l’image et à la ressemblance du crime organisé.
Tout se fait derrière des portes closes.
TAFTA….L’AECG

L’OMC, serait-il le néo-gouvernement mondial, le non-dit!

alain harrison 27 juillet 2014 à 22 h 31 min

Bonjour
Chaque pari politique qui a encore une certaine intégrité devrait recueillir en son sain des citoyens significatifs et intègres pour leur formation.
Mettre un terme aux partis uniques au pouvoir, mais des coalitions politiques complémentaires avec leurs expertises respectives.
Le parti écoloique acec la sienne, le parti communiste avec la sienne,etc. Mais avec les solutions de base en tête.

Mettre un terme au pouvoir monarchique. Il est toujours renouvelé, reengineerer, n’est-ce pas!
Ouvrir sur le coopératisme complémentaire.
Une loi est toujours complexe en soi, tant il y a de facteurs à considérer.
Il faut tasser les politiciens affairiste.
Hollande l’a très bien démontré.
Avons-nous reçu le massage, ou souffrons-nous de cécité?
Ici, au Québec, j’oublie a remplacé notre fameux: je me souviens.

L’A.L. semble se souvenir de l’autre siècle.
Le peuple des U.S., malheureusement est submergé par tous les prêcheurs.
La réponse toute faite rêgne.
Le questionnement est résolument absent.
Au Québec ça semble être la même chose.

Nous devons examiner soigneusement ce que signifie les mots, tellement ils sont galvaudés.
Qu’est-ce que signifie: l’Humain d’Abord, que contient-il?
Ou bien on l’utilise comme un perroquet, ou bien on lui donne le sens réel qui lui revient: multidimensionnel impliquant l’écologie, l’économie, le mode de travail, le sens de l’éducation…
Notre approche doit être simple, claire et directe.
Le revenu est fondamentale, son mode est déterminant: pour le contrôle et l’infentilisation…, ou bien pour l’épanouissement et la responsabilisation…

Donnons- nous des outils de conscientisations.
Des véhicules, des contenus prioritaires qui seront significatifs et qui auront des effets d’entraînement sur les autres aspects et domaines de la vie nous concernants.
Comment mettre un terme aux manipulations politiques, aux conflits….

alain harrison 28 juillet 2014 à 21 h 41 min

Une alerte
La Grèce bradé.
Le conflit palestine israël détourne notre attention à d’autres guerres peut-être plus dévastatrice.

Lire l’article sur le Grand Soir:
http://www.legrandsoir.info/en-grece-privatisation-et-betonnage-du-littoral-l-ue-continue-le-depecage.html

En Grèce, privatisation et bétonnage du littoral : l’UE continue le dépeçage !

Extrait:

«« Il est vrai que d’un point de vue de classe, et en se plaçant donc du coté de la classe capitaliste dont l’Union Européenne est en charge de défendre les intérêts, il y a là aussi un formidable potentiel de profit. Par exemple en s’intéressant à la privatisation en cours des quelques 620 ha et près de 3,5 km de plages au niveau de l’ancien aéroport d’Hellenikon actuellement bradé à près de 80 € le m². Un riche groupe privé Grec, le groupe Latsis serait sur les rangs au coté d’investisseurs Qatariens pour y bâtir un vaste projet immobilier de luxe.»»

«« On se souvient que la Commission Européenne, la BCE et le FMI avaient contraint à la démission en 2011 le premier ministre grec d’alors lorsqu’il avait évoqué l’hypothèse de soumettre à referendum le plan d’austérité exigé par la Commission Européenne et la Banque Centrale Européenne. Preuve s’il en est du caractère totalitaire et antidémocratique de cette UE qui porte en horreur les referendum et banni la moindre forme de souveraineté populaire défendant bec et ongle le pouvoir absolu de l’oligarchie capitaliste. »»

«« Les travailleurs ne peuvent que constater que l’UE est une arme d’exploitation massive des peuples par la classe capitaliste. Construite par la classe capitaliste pour défendre ses intérêts, l’UE et l’euro consacrent le pouvoir supranational sans partage du patronat, des marchés financiers en un mot de l’oligarchie capitaliste. Bafouant la souveraineté populaire, l’UE renforce la dictature du capital. L’UE organise la mise à sac de l’ensemble des conquêtes populaires. Pour une politique au service de l’immense majorité qu’est la classe ouvrière il faut briser les chaines de l’Union Européenne du Capital. Il faut sortir de l’UE, sortir de l’euro.»»

Moi AH

Pour sortir de cette UE, il faut que la population se réveille.
Comment la réveillée?

Parler adéquatement des solutions prioritaires en soulignat les problèmes que causent le Capital.
Cet article est assez démonstratif de l’accaparement par l’endettement (la fausse dette, un montage financier). Les banques doivent être nationaliser point.

Mettez en place des tables de réflexions informelles à temps partagé.
Un véhicule de conscientisation.
Maintenant parler des solutions dans tous vos commentaires, même si C’est redondan, accompagner d’un avantage. Dites aux lecteurs d’en faire une liste (des avantages) pour prendre conscience.
Re regardez le vidéo: banskter Fed-1913
Malheureusement, le document original:Banksters – Fed 1913 a été retiré

alain harrison 28 juillet 2014 à 22 h 37 min

COCA COLA

Voici un sbire de file de la troll-ka.
Coca cola vole l’eau de comunautés, sans doute à travers le monde. Pepsi est sa principale rivale, Et seven-up?. Y en a tant d’autres sous d’autres noms qui détruisent la santé des enfants à petit feu.
Le gout, tout est dans le gout.
Le conditionnement du gout.
La première écologie à comprendre est la nôtre.
Lisez le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall : tous manipulés tous manipulateurs.

La guerre et le terrorisme est multidimensionnelle, la religion réussit bien à ce jeu.
La science saine: une méthode méticuleuse d’observation avec ses outils. C’est tout, un outil. Elle ne fait pas de conclusion, elle peut faire beaucoup de spéculation. Ça fait partie de la recherche. Mais à la base, c’est la bonne question.

Qui est Muhtar Kent?

««««

Muhtar Kent est président du conseil et chef de la direction de The Coca-Cola Company, un poste qu’il occupe depuis Avril 2009. Auparavant, il était président et chef de la direction et auparavant, le président et chef de l’exploitation.

M. Kent a rejoint The Coca-Cola Company à Atlanta en 1978, la tenue d’une variété de marketing et les opérations de positions de leadership au cours de sa carrière. En 1985, il devient Directeur Général de Coca-Cola Turquie et en Asie centrale. À partir de 1989, il a servi comme président de la division Europe centrale et orientale de la Société et vice-président de Coca-Cola International, avec la responsabilité de 23 pays.

En 1995, M. Kent a été nommé directeur général de Coca-Cola Amatil-Europe, couvrant les opérations d’embouteillage dans 12 pays. En 1999, il est devenu président et chef de la direction de l’Efes Beverage Group, une entreprise de boissons diversifiée avec des opérations de la bière à travers l’Europe du Sud-Est, la Turquie et l’Asie centrale Coca-Cola et.

M. Kent est retourné à La Coca-Cola Company en 2005 en tant que président et chef de l’exploitation de Nord Asie de la Société, l’Eurasie et groupe Moyen-Orient, une organisation desservant une région vaste et diversifiée qui comprend la Chine, le Japon et la Russie. Moins d’un an plus tard, il est devenu président de Coca-Cola International, leader toutes les activités de la société en dehors de l’Amérique du Nord.

M. Kent est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en économie de l’Université de Hull en Angleterre et d’une maîtrise ès sciences en sciences de l’administration de la Cass Business School, City University de Londres.

Actif dans la communauté mondiale des affaires, M. Kent est président du Conseil des affaires internationales du Forum économique mondial, Co-président du PDG du Conseil de la Bipartisan Policy Center de la santé et de l’innovation, un membre de la Foreign Policy Association, un membre de la Business Roundtable, sortant Co-président du Consumer Goods Forum, un ancien président du Conseil d’affaires américano-chinois et président émérite de l’ASEAN Business Council des États-Unis. Il est également membre du Groupe de personnalités éminentes pour l’ASEAN, nommé par le président Obama et l’ancien secrétaire d’État Clinton. Il siège aux conseils d’administration de 3M, Special Olympics International, Ronald McDonald House Charities, Catalyst et l’Université Emory. »»»

Une protection internationale existera quand les Peuples S’approprirons la création de la richesse (adéquate) et prendra le contrôle du flux monétaire, mettra à sa place la justice, la police et l’armée.
Mais ces gens ont à se réveiller de leur cojnditionnement.

alain harrison 28 juillet 2014 à 22 h 45 min

Prendre conscience des solutions.
Les voir clairement sans ambiguïté.
Apprendre à les articulés.
En faire la promotion.

Le revenu de base couplé aux coopératives autogérées à temps partagé.
Le potentiel et les avantages pour tous.

Réfléchissez bien à cela.
Le partage qui bénéficiera à tous.
L’éradication de la pauvreté.
Le recul de la criminalité.
La conciliation travail famille et l’égalité hommes femmes (tâche éducative et domiciliaire)
Faites la liste, une saine prise de conscience.

Allons nous passer à côté d’un rendez-vous et nous noyez dans les initiatives de la finance.
Faisons faire faillite à coca cola…

Comment régler les problèmes des autres si nous ne réglons pas les nôtres.
Voyez ce qui se passe au Vénézuéla.

alain harrison 28 juillet 2014 à 23 h 05 min

La Grèce se fait dépesser par l’UE.

Oui, il faut quitter cette institution.
Et refaire une UC L’union coopérative des Peuples.

Faison faire fAILLITE à coca cola, que cela soit dans tous nos commentaires.
N’oubliez-pas les solutions.

Comment régler le problème dangereux de la palestine israël ?

Cousteau: voir les liens entre des choses qui semblent pas en avoir en apparence.

alain harrison 28 juillet 2014 à 23 h 06 min

Se rencontrer, échanger et se faire confiance,
Apprendre à prendre des initiatives citoyennes.

alain harrison 29 juillet 2014 à 19 h 33 min

Bonjour

«« La France pourrait proposer que se tienne en urgence à Paris une conférence internationale pour la paix et la sécurité au Proche Orient. »»»

C’est au président Hollande de prendre l’initiative, c’est lui qui a les pouvoirs.

S’il prend pour Israël, c’est qu’il veut la paix pour Israël. Qu’il soit conséquent et qu’il
propose une conférence internationale pour la paix et la sécurité au Proche Orient.

C’est à lui l’initiative, s’il eut montrer au monde que la France est là!

alain harrison 29 juillet 2014 à 19 h 45 min

Ha oui, dernière nouvelle:

Le documentaire BANKSTER-FED 1913 est retiré sur You Tube.

Il semble que ce soit:

«« la réserve fédéral indique `a Youtibe d’enlever les vidéo critique »»

La sensure va se systématiser.

Qu’allons-nous faire ?

alain harrison 29 juillet 2014 à 19 h 57 min

Bonjour.
Relatif à la disparition du documentaire Bankster-Fed 1913.

Bonjour
Lisez cet article:
L’armée US admet dépenser des millions dans l’étude de la manipulation des réseaux sociaux (Washingtons Blog)
«« [(Le gouvernement dépense une grande quantité de moyens humains et financiers pour surveiller quelles histoires, schémas et mouvements sociaux développent une dynamique qui pose vraiment problème au status quo. Par exemple la Réserve Fédérale, le Pentagone, le Département de Sécurité Nationale (Homeland Security) et d’autres agences surveillent toutes les médias sociaux pour y débusquer des histoires critiques envers leurs agences… ou envers le gouvernement en général. Et voyez ceci. En d’autres mots, la plupart des gens ont un esprit de troupeau, si bien que quand une histoire obtient un score élevé, plus de gens sont susceptibles de la croire et de subir son influence.
C’est pourquoi des intérêts particuliers font des grands efforts – utilisant la puissance des ordinateurs et des ressources humaines – pour surveiller le dynamisme des médias sociaux. Si une histoire critique vis-à-vis d’une de ces entités puissantes gagne de l’attention, ils vont utiliser de grands moyens pour tuer cette attention et détruire la preuve sociale qui vient avec l’accumulation de votes positifs, de j’aime et de recommandations dans les médias sociaux. »»
http://www.legrandsoir.info/l-armee-us-admet-depenser-des-millions-dans-l-etude-de-la-manipulation-des-reseaux-sociaux-washingtons-blog.html

alain harrison 29 juillet 2014 à 20 h 05 min

Attention

Plusieurs documentaires bien réalisés et bien informés vont disparaître tant il y a amalgame de désinformation:

«« En d’autres mots, la plupart des gens ont un esprit de troupeau, si bien que quand une histoire obtient un score élevé, plus de gens sont susceptibles de la croire et de subir son influence.
C’est pourquoi des intérêts particuliers font des grands efforts – utilisant la puissance des ordinateurs et des ressources humaines – pour surveiller le dynamisme des médias sociaux.»»

Un genre d’amalgame et de désonfos:

« la plupart des gens ont un esprit de troupeau »

Voilà le genre de manipulation primaire que l’on retrouve dans les médiats populistes à la fn.

Ne laissons pas faire.
Exigeons le retour du documentaire:
Banskter-Fed 1913.
Qui dit la vérité.
Un crime contre l’humanité.
Le fascisme doit être combattu par le gouvernement.
En est-il devenu une courroie ?

alain harrison 29 juillet 2014 à 20 h 09 min

Les banquiers ont des comptes à rendre et des explications à donner sur leur comportement financier des décennies passées.

La crise ne s’est pas fait tout seul. 2008.
Il y a clairement eu orchestration.

Le pourrissement palestine israël, il y a des responsables.

Calà carmélo 7 août 2014 à 10 h 56 min

Pour la Paix au proche orient ,pour que l’État Palestinien soit reconnu .

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter