Un attentat contre la République

le 23 décembre 2015

138100-identitepapiers-une-jpg_47305_660x281

Par Patrick le Hyaric

.

En s’attaquant au droit du sol et à la nationalité, le pouvoir exécutif vient de basculer dans le déshonneur. C’est tout l’inverse du programme présenté aux français par le candidat François Hollande.

Aux choix sécuritaires extrêmement inquiétants pour les libertés individuelles et collectives symbolisés par l’inscription de l’état d’urgence dans la Constitution s’ajoute donc l’infamie d’une mesure racialiste et identitaire qui balafre le visage de la République laïque et universelle.

En inscrivant dans la Constitution la possibilité de déchoir de leur nationalité les binationaux, le Président et son premier ministre viennent de créer deux catégories de citoyens. Au-delà du caractère ridiculement inefficace de la mesure pour lutter contre le terrorisme, le symbole envoyé effraie.

Qui peut croire qu’un terroriste puisse craindre d’être déchu de la nationalité française ? C’est avoir peu confiance en notre République, sa police et sa justice que d’envoyer dans un pays tiers un terroriste ou présumé tel au lieu de l’incarcérer dans notre pays.

Le gouvernement a donc décidé de placer les idées et propositions de la droite extrême et de l’extrême droite au cœur du débat public et de leur donner corps dans les principes constitutionnels. Ils accélèrent ainsi leur ascension à quelques encablures des élections législatives et présidentielles. Il s’agit soit d’une minable manœuvre politicienne sur le dos des principes républicains pour conserver le pouvoir, soit d’un choix idéologique profond.

La situation est très inquiétante. La République, ses principes, ses valeurs, ne sont aujourd’hui plus défendus. François Hollande adresse une gifle à toutes celles et ceux qui l’ont porté à la tête de l’Etat. Nous pensons à cette France diverse et colorée aujourd’hui pointée du doigt par un gouvernement qui se dit de gauche.

Nous devons et devrons redoubler de solidarité avec les millions de français ainsi stigmatisés en raison de leurs origines. C’est à la résistance morale et politique qu’il va désormais falloir s’atteler pour préserver la République des démons identitaires qui la consume à grand feu.

23 commentaires


alain harrison 23 décembre 2015 à 20 h 21 min

Holland est en train d enfoncer le clou dans tout ce qui se dit socialiste ou communiste, la diabolisation se continue par ricochet, bien des choses se jouent dans l inconscient.

Hollande le neo capitaliste sauvage consommé est en train de disqualifier la gauche. Son parti a bien pour NOM le parti socialisme.
Et l autre en train de defigurer la Republique.

La Gauche a un grand menage a faire, et pour cela, il n y a que les deux fondamentaux.

Le FN rempli le vide dont la nature a horreur.

Sachez remplir ce vide.

Mais cessez vos petits jeux. Les /lites de la gauche et leur soufiste, il y en a partout, et c est toujours eux qui l emporte. La preuve : hollande.
Passez-vous le message:
Seul les fondamentaux peuvent guider.

GUINARD 24 décembre 2015 à 17 h 17 min

De beaux discours incompatibles avec le fait qu’à chaque élection le front de gauche finit par fusionner avec le PS. Personnellement je ne peux plus voter pour une liste front de gauche à cause de cela.

alain harrison 23 décembre 2015 à 20 h 28 min

Bonjour.

Malgre tout:

Gaston Viens, l’ouvrier, l’ancien déporté, l’élu

L’ancien déporté est décédé lundi à l’âge de 91 ans. Sa force d’entraînement et son dévouement sans faille pour les populations étaient connus et reconnus de tous. Fort de cette reconnaissance, il a mené tous les combats politiques sans jamais se départir de cette confiance en l’humain forgée dans la dureté et la solidarité communiste du camp de Buchenwald.

Dans l humanite.

Malgre tout, rien de changer.
Pourquoi

Parce que c est le PEUPLE QUI PEUT FAIRE.

Mais sans objectif.
Mais sans le Peuple.
Mais sans outils pour unir le Peuple.
Mais sans solutions pour unir le peuple.
Mais sans mobilisation du Peuple.

Il n y a pas de sauveur, c est un mythe.

c est le message adequat vue par tous.

Il y a deux fondamentaux et le consensus

Jean-Claude Kiefer 24 décembre 2015 à 9 h 42 min

Et oui ! Il y a donc plusieurs identités Française.
Les Français  » ordinaires » , les étoilés, les barbus, les corses, les Lorrains et ainsi de suite.
Ceux qui ont fait l’ armée pour la république, ceux qui ce sont désistés, ceux qui payent leurs impôts et ceux qui exportent leurs biens vers l’ étranger.

Raach Jean Louis 24 décembre 2015 à 9 h 43 min

Bien que non obligatoire,c’est ce à quoi pouvait conduire l’Etat d’urgence. Belle aubaine pour toutes les dérives accompagnant l’ultralibéralisme. Un peuple maintenu dans une peur organisée n’est pas un peuple qui lutte.
Amitiés.JLR

Daniel Bulka 24 décembre 2015 à 11 h 54 min

Je viens de connaître la 2ème trahison socialiste. En 83/84 les dérives du gouvernement Mitterand m’avaient déjà heurté. Là, au lendemain de son élection les promesses étaient mises à la poubelle du libéralisme par Hollande et ses ministres qui n’ont de « socialiste » que le nom. Détourner ainsi la majorité des voix des français est une honte ! Maintenant, épouser les idées frontistes, me conforte dans la décision de ne plus jamais mettre un bulletin socialo dans l’urne.

Lenne Gérard 25 décembre 2015 à 16 h 44 min

Attention de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

françois plet 24 décembre 2015 à 12 h 01 min

mais il faut aussi avoir la pudeur de dire que le vote unanime des députés communistes pour la prolongation de l’état d’urgence a été une erreur grave : non seulement ils y ont laissé leur honneur ( nous avions toujours su dire NON, dans les moments les plus difficiles ) mais ils ont de plus contribué à ouvrir la boîte de Pandore…

Gizon 24 décembre 2015 à 13 h 47 min

Tout à fait d’accord ! De quoi dégoûter du vote les derniers convaincus de son utilité. A croire que l’interdiction des rassemblements arrange tout le monde : de ceux qui gouvernent à ceux qui ne parviennent plus à unir faute d’avoir trop léché les bottes.

LEBACQ Bernard 24 décembre 2015 à 12 h 16 min

Déshonneur, promesses non tenues, manoeuvres polititiennes, mise en place de la société élitiste ect… voilà le carriériste Hollande.
Hollande, d’abord de gôche, puis social-libéral,puis libéral et maintenant néo-libéral. (comment va-t-il finir)

Etat d’urgence = l’état de la Grèce après 3 Mémorandums, un pays d’esclaves (lire le blog de greek crisis qui écrit 1 à 2 fois par semaine sur la crise en grèce)

Mais vous « communistes » quand allez-vous comprendre, vous n’avez pas affaire à des socialos, ils n’ont jamais été de gauche (Congrès de Tours). Lors de chaque élections, au lieu de vous inquiéter du nombre d’élus représentant le Parti Communiste, pensez donc aux personnes qui votent à Gauche. Il y a seulement 18 jours les électeurs de gauche avez le choix entre 4 stratégies pour rassembler la Gauche (la vraie) dans 13 régions, finalement 7 élus de gauche dans les 13 régions.

Que fait le parti communiste ????? >>>

Manesse 24 décembre 2015 à 13 h 10 min

quand est ce que le parti communiste coupera t’il le cordon qui le lie au parti socialiste,rassembler l’autre gauche.Et penser aux 6millions de chomeurs,aux10 millions de pauvres et travailleurs pauvre.Au lieu de toujour negocier apres chaque elections .il est temps de remettre sur les rails les belles idées du cnr.

RABOTOT Robert 24 décembre 2015 à 13 h 58 min

Notre devoir est d’empêcher tous les mauvais coups contre nos libertés au prétexte de lutter contre le terrorisme.
Nous avons plus que jamais besoin d’un parti d’avant-garde défendant d’arrache pied les droits du peuple.
Oui à l’union, non à la dilution qui nous à déjà couté la perte de notre influence, souvent au profit de l’extrême-droite.

chb 24 décembre 2015 à 16 h 14 min

C’est un peu tard, mais on pourrait enfin dire non à l’union avec « ça ».

le faou 24 décembre 2015 à 14 h 05 min

que fais tu dans cette galère comme Tobira

chb 24 décembre 2015 à 16 h 12 min

« C’est tout l’inverse du programme présenté aux français par le candidat François Hollande »
Ben oui, et P. LeHyaric lui-même, quoi qu’il en dise ici, ne découvre pas aujourd’hui cette imposture récurrente de la part de nos amis « socialistes ».
Les communistes ont avalé tant de couleuvres, les dernières n’étant pas les moindres tant elles nient nos fondamentaux en approuvant l’état d’urgence, en appelant à voter Estrosi contre LePen…

mireille 24 décembre 2015 à 16 h 19 min

Puisque ceux qui sont en place veulent jouer sur les mots, il est temps de se rappeler que le socialisme peut aussi être de droite et qu’il se nomme alors national-socialisme. C’est bien de cette idéologie que se réclame Hollande, Valls et toute leur clique sans l’avouer. Il existe au PS des socialistes sincères inspirés par Jaurès mais ce ne sont, pour la plupart que des militants de base, perdus dans la masse, que la rue de Solférino ne souhaite pas entendre et encore moins suivre.
Que faire face à cet entêtement à vouloir déchoir de leur nationalité les Français qui le sont par le jus soli? Une mesure soit disant réservée aux terroristes? Lesquels? Ceux qui se font tirer dans le dos pour sauver une espèce de renoncule endémique comme à Sirvens? Les mesures prises lors de la COP 21 vis-à-vis des associations de défense de l’environnement le laissent entendre. En ma qualité de Française de longue date (plusieurs siècles) ne pouvant arguer d’ancêtres étrangers dois-je demander l’apatridie pour ne plus être ressortissante d’un pays qui renie par la voix de ses élus ce qui a fait sa grandeur: la liberté, l’égalité, la fraternité? Ceux qui ont voté Hollande en 2012 doivent se sentir dans leurs petits souliers. M’attendant à le voir mettre en oeuvre la même politique que Sarkozy, j’avais voté nul. Mais je me trompais: Hollande est allé plus loin que la droite officielle tant pour favoriser une économie capitaliste pure et dure, détruire le tissu social, supprimer les libertés publiques et violer les droits de l’Homme et du Citoyen. Seule une véritable révolution politique, économique, sociologique et sociétale peut faire sortir la France mais aussi l’Europe et le monde occidental des « solutions » mortifères dans lesquelles ils s’enlisent.

breteau jean claude 24 décembre 2015 à 18 h 44 min

La faiblesse des députés FDG,permet de poursuivre la dérive de Hollande .Nous avions l’extréme droite fasciste renforcée par l’ extréme droite de droite (Sarkozy ) en plus désormais nous avons l’ extréme droite de gauche.Je pense qu’il serait judicieux que nos parlementaires face leur méa-culpa avant d’engager le combat sans merci ,contre ses salauds .Je veux les entendre gueuler .Mais il vaudrait mieux ,plutôt que s’en prendre à nos représentants ,cibler les responsables de cette dérive qui enterre la démocratie ,qui était déjà bien atteinte (49-3)mascarade du dialogue social et le reste ,qui n’est pas rien .QUE FAIRE interrogeait Lénine ,oui c’est la question ,mais déjà plutôt que ressasser les erreurs peut étre serait-il utile de nous rassembler pour faire front à l’affront .Le peuple de gauche existe ,il s’est abstenu ,ce n’est plus d’actualité désormais ,il faut réagir et agir et vite ,c’est notre vie dont il est question ,la démission ,désertion n’est pas acceptable devant le danger ,nos rares élus n’y suffirons pas Sonnons l’alerte ,le 7 janvier pourquoi ne pas se retrouver dans la rue pour mener la contre attaque contre le trio facho .
Tel pére tel fils ,papa Hollande était conseiller municipal d’extréme droite dans sa commune prés de Rouen .

papini jean 25 décembre 2015 à 2 h 26 min

inutile de vociférer de crier à la trahison ce décret existe bel et bien sur nos constitutions il à été inscrit par Pétin et n’a jamais été abrogé hollande et tous ses complices s’en servent pour détourner l’attention sur des sujet bien plus prioritaires d’abord la double nationalité ne devrait pas exister et je dis cela en tant que migrant ayant fait le chois de me naturaliser point barre c trop facile en cas de guerre tu t’enfuis ailleurs comme le rat qui quitte le navire quand une vague est trop forte

Michel Berdagué 25 décembre 2015 à 4 h 24 min

Oui Papini Jean l’ arsenal juridique et constitutionnel sont en suffisance pour les lois et les limites dans la République celle rétablit en 1945 , totalement signifiante avec au coeur le Programme du CNR .
Issu de la migration tu dis avoir choisi d’ être naturalisé , tu es Français comme chacun d’ entre nous , c’ est de la nationalité française choisie et de fait qui rejoint les nationaux du sol et sans faire de différences , le Nous intervient pour faire société dans la République une et indivisible ; c’ est ce qui fait l’ immense richesse de la France et sa nation républicaine avec comme modèle 1793 et sa Constitution votée jamais appliquée en totalité , et La Commune très internationale 1871 très avancée et très moderne .
Quant aux doubles nationalités , j’ avoue que je suis plus de nationalité française et par mon internationalisme puisque communiste , je suis aussi citoyen du monde et du monde à changer puisqu’ injuste , avec une justice à appliquer . .
Un boulot immense !

Le.Ché 25 décembre 2015 à 11 h 00 min

Hollande avec cette nouvelle mesure concernant la déchéance de nationalité vient de se tirer une balle dans le pied, c’est la fin pour lui de ses illusions de refaire un mandat de président, d’ailleurs tous les sondages le donnent perdant.

Le Trait 26 décembre 2015 à 1 h 30 min

En réponse à tous ceux qui se sentent trahis par le PS et le Front de Gauche, je voudrai que vous compreniez l’importance des Mouvement Citoyens indépendants des Partis Politiques, eux seuls peuvent ramener les abstentionnistes ou les « égarés » du Front National.
Il faut d’abord relativiser la prétendue « montée » du FN, qui a toujours eu depuis longtemps un socle de 14 à 15% des inscrits et même si cette fois il a un peu progressé, c’est surtout la chute vertigineuse des Républicains, dû à la guerre interne des Iznogoud, c’est un Parti où il y a plus de « chefs » que de militants et c’est précisément ce qui arrivent aussi au PS et dans toute la Gauche. Même chez les écolos c’est le boxon, pour ma part comme pour une majorité de citoyens, on ne croit plus au régime des Partis.
Avec les trois principaux Partis à environ 15%, même à eux trois, PS, LR et FN, ils ne font pas une majorité, ils font moins de 50%, donc suivons l’exemple de Podemos et de la Vague Citoyenne en Aquitaine, qui est elle, le premier Mouvement Citoyen née seulement en Avril et qui a réussi à monter une liste pour les élections régionales ayant obtenue 38 264 voix, soit environ 2% des votes. Je pense que ce n’est qu’un début et que les citoyens sont bien décidés à reprendre la main sur leur vie et sur la « Chose Politique », fatigués qu’ils sont de l’incompétence de trop d’élus, pour ne pas dire de leur trahison, à l’égale de Hollande, dont « l’ennemi était la Finance au Bourget avant qu’il aille faire allégeance à la City quelques jours après.
De plus ce Social-traître n’a rien trouvé, de mieux à faire que de prendre Valls, celui qui est arrivé en dernière position aux primaires du PS de 2012 et comble des combles, d’aller chercher Macron chez Rothschild pour parfaire la TRAHISON.
Je trouve également que le PC n’est pas rancunier, puisque depuis Mai 81, le PS ne cesse de le laminer, le ramenant de 25% à souvent moins de 2% quand il est seul à un premier tour et que celui-ci soutient encore le PS au second tour.
C’est vraiment « le fils qui rentre chez sa mère les chaussures à la main au petit matin », mais où est donc passé le Congrès de Tours ? Comment le PS peut-il tenir le PC pas les C……. ainsi ?
Patrick Le Hyaric, j’ai beaucoup de respect pour vous, je vous crois intègre et je pense que ce n’est pas le Communisme qui a été mauvais, mais seulement ce que les Hommes en ont fait, mais êtes-vous capable de répondre à mes questions ?

tournerie 27 décembre 2015 à 9 h 45 min

abandonner le desistement avec la bande de hollande et pensons plutôt a renforcer le front de gauche pas de republique sans progres social

Bonnet Daniel 27 décembre 2015 à 11 h 41 min

Ce n’est qu’hier que j’ai souhaité rendre hommage à François Delapierre: « Fin 2015, on aurait bien besoin de toi Camarade
Beaucoup de nos concitoyens étaient CHARLIE début 2015! Tant mieux! Mais le 13 novembre on a encore subi l’horreur à Paris, suivie d’un état d’urgence voté à l’unanimité, sous le coup de l’émotion. Il est prolongé! Les terroristes ont réussi au delà de leurs attentes et la liberté est désormais aussi malade que l’égalité dans notre beau pays; quant à la fraternité, cela ne s’arrange pas! Le lit de Marine est prêt pour 2017! Mon pauvre Camarade: avec la gestion du drame rondement menée, et une guerre implacable dans les airs de l’état islamique, les socialos ont sauvé les meubles aux régionales, et le FRONT de GAUCHE est au 4ème dessous! Je suis de ceux qui pensaient que le parti de gauche avait besoin d’un nouveau chef, jeune, et capable de fédérer PG, PC, NPA, LO, Nouvelle Donne…..mais plus exactement tous les militants, les citoyens, tous ceux qui ne veulent plus d’un libéralisme dévorant. Jean Luc a posé des jalons, mais on comptait sur toi pour nous conduire plus avant. Ton départ est un drame pour ceux dont l’espérance est violente. Tu resteras dans nos coeurs de gauche Camarade, bien plus que le François qui nous déçoit depuis 2012. »
Vous l’aurez compris, je suis FRONT de GAUCHE, c’est à dire tous ensembles, au delà de nos légitimes différences qui ne portent pas sur l’essentiel: L’HUMAIN D’ABORD! J’ai passé 17 ans au PC, 2 au PG, et j’espérais que Syrisa, Podemos,…trouveraient leur traduction en FRANCE. Chez nous(quand je dis chez nous, je ne remets pas en cause notre société multiculturelle; j’ai longtemps été fier d’être français et de l’image que le monde avait de nous), c’est une extrême droite raciste et xénophobe qui séduit avec des slogans simplistes, au point d’être aux portes du pouvoir, grâce à ses 30% et à notre abstention massive, par dépit, par manque d’espérance!
On ne sait pas encore ce que Podemos fera de sa victoire, mais l’expérience de Syrisa est contre productive. Quant aux drames vécus ces derniers mois, leur exploitation politique, les guerres que nous menons…., tout cela va placer le Président actuel en candidat incontournable pour 2017, face à l’ancien, et au FN: au 2ème tour, on n’y coupera pas, sauf à se prostituer en votant pour un des 2 anciens! J’aimerai proposer ici (et ailleurs!) des solutions pour que renaisse l’espoir d’une autre société, d’un autre monde, pour que la gauche, dans sa diversité (j’exclue les libéraux!), construise un projet alternatif, où l’HUMAIN serait au centre, mais je constate que nous nous accommodons de nos divisions, et que le système libéral s’ancre toujours plus dans nos vies!
Difficile de souhaiter une bonne année 2016 quand on sait qu’elle ne sera pas bonne! Que chacun trouve son bonheur à lui, puisque l’individu est roi (mais roi des cons en ont décidé nos dirigeants!)

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter