Avec le peuple tunisien face à la barbarie, pour la démocratie.

le 19 mars 2015

tunisie attentat

Par Patrick Le Hyaric député au Parlement européen, directeur de L’Humanité

La barbarie a frappé en plein cœur de la Tunisie, berceau des révolutions arabes, dans le seul pays qui ait su tenir à égale distance l’ingérence occidentale et l’intégrisme et un fondamentalisme fascisant pour tracer souverainement son avenir.

En massacrant 21 personnes en plein cœur de Tunis, des barbares fanatiques cherchent à faire entrer le peuple tunisien, digne et courageux, dans une spirale infernale de violence et de guerre, alors même qu’il démontre depuis des mois sa maturité politique et sa soif de démocratie et de justice.

Ce n’est pas un hasard! L’appropriation populaire des enjeux auxquels doit faire face la Tunisie est insupportable à ces exaltés utilisant la religion pour leurs basses besognes. Les militants politiques et syndicaux Mohamed Brahmi et Chokri Belaïd ont payé de leur vie ce combat pour la liberté et l’égalité.

En menant cet attentat dans le musée du Bardo, une des plus flamboyantes collections de l’antique culture méditerranéenne, la nébuleuse fanatique confirme, après le saccage du musée de Mossoul et des cités mésopotamiennes, sa haine féroce de du savoir et de la culture, de l’Histoire commune de l’humanité.
Il s’agit également d’une tentative nouvelle de déstabiliser sur ses fondements économiques la Tunisie, dont ils savent bien que les trésors artistiques et archéologiques contribuent a faire vivre le tourisme, indispensable au développement économique du pays.

Chacune, chacun doit veiller à ce que ne se referme le piège dans lequel ces fondamentalistes , cherchent à enfermer la société tunisienne. Les lendemains de ce terrible drame ne doivent en aucun cas passer par un sacrifice, au nom de la stabilité, des acquis démocratiques de la révolution. Au contraire, le peuple tunisien doit continuer à s’appuyer sur la société civile et le mouvement syndical, pour construire son avenir, libre et démocratique, dont dépend en grande partie celui du monde arabe.

Nous adressons à toutes les victimes de cet odieux attentat, à leurs familles et amis, nos condoléances les plus attristées.

Aujourd’hui plus que jamais, notre solidarité, celle de la France et de l’Europe doit s’affirmer sans relâche et sans faille, à travers de nouvelles formes de coopérations économiques et culturelles, pour permettre au peuple tunisien d’écrire souverainement et démocratiquement les nouvelles pages de son histoire.

Patrick Le Hyaric

12 commentaires


chb 19 mars 2015 à 19 h 38 min

Le terrorisme est un jeu de billard à trois bandes : le résultat d’une frappe ne va pas dans la direction initiale du projectile.
Ainsi, parmi les dommages induits par ce nouvel et horrible attentat, il y a un peu plus de liberté perdue par les citoyens de l’hexagone, puisque l’esprit du 11 janvier est renforcé dans sa dynamique liberticide. La police française pourra bientôt, sans en référer à un juge ou au procureur, prendre des mesures d’espionnage ou de privation de liberté à l’encontre de personnes qu’elle jugera susceptibles d’être dangereuses, ou d’avoir des fréquentations dangereuses.
Autrement dit, le massacre du Bardo « justifie » une nouvelle droitisation de ce gouvernement dit socialiste.
Un peuple qui délaisse un peu de sa liberté pour plus de sécurité perd l’une et l’autre.

alain harrison 20 mars 2015 à 3 h 26 min

Bonjour Cnb.

«« Un peuple qui délaisse un peu de sa liberté pour plus de sécurité perd l’une et l’autre.»»

Oui, c’est bien cela qui va arriver.

C’est tout le jeu du manipulateur et du manipulé.
Et cela fonctionne, parce que la masse est ignorante de ce phénomène.
En Tunisie, les terroriste ne font pas autre chose que de manipuler, mais avec la brutalité pure.
Même les plus croyants (orthoxe même)ne peuvent maintenir leur discours, des personnages importants dans le monde islamique, même au Moyen-Orient commencent à se lever.

Malheureusement, leur contre-discours (contre le terrorisme) est très limité.
Au moins ils se lèvent contre ce terrorisme qui est absolument intenable depuis longtemps, il faut se rappeler la vague de terreur sur plusieurs années après avoir interdi le parti musulman au pouvoir en Algérie.
Au Moyen-Orient, le terrorisme organisé est une donné qui date.

Comment les aider, leur apporter une aide, oui.
Mais il faut qu’elle soit globale et en lien étroit avec la population aussi.
C’est la population qui doit s’organiser.L’Occident doit le dire. Mais, l’hypocrisie…

Ici, en europe, c’est la même chose, face à la terreur économique-financière.
Ici, la terreur n’est pas au niveau de la brutalité directe, mais indirecte: en privant la population de revenu minimum (25% de chômeurs), réduire les libertés…SÉCURITÉ, saccage de l’éducation (l’Italie, la Grèce, l’Espagne et… ??),réduction et privatisation des services publiques…..

Donc le barbarisme se déploie, même en Europe, en afrique ça n’a jamais vraiment arrêter, malgré tout,les multinationales y ont toujours fait de bonnes affaires !? La responsabilité occidentale, maintenant, la Chine ???

Une douzaines de pays d’Amérique Latine, depuis le début de ce siècle ont décidé d’y mettre fin.

En développant le socialisme ou communisme démocratique.
En liant ces trois mots, la démocratie prend plus son sens. Mais il faut absolument leur adjoindre le mot humaniste, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

Parce que l’intérêt de la nouvelle déclaration, et de la voix-même de M. Obama (le Vénézuéla est ….extraordianire…contre les US..),est de mettre une nouvelle pression sur le Vénézuéla pour faire abdiquer la révolution du Peuple. Bien sûr, on n’attaque pas le Peuple, que l’on ignore de toute façon systématiquement, aucun journaliste, et il en faudrait beaucoup pour sillonner le pays et y rencontrer le peuple. Mais attaque l’état de droit bolivarien normalement élu et qui agit comme tout état de droit.
La différence avec les états de droit commun, c’est qu’il assiste la population à se prendre en main et à s’émanciper.
Il applique la sentance de Jean Jaurès, avec toute la dificulté qu’implique l’action démocratique dans le contexte de l’état de droit (un couteu à deux tranchants: versatile…. et prompt à l’austérité…avec rigueur).
Le Vénézuéla l’applique avec rigueur et subvention(aider la population à se prendre en main).
Pour Jean Jaurès, la révolution socialiste n’est concevable que dans le cadre de la légalité démocratique, c’est-à-dire par une conquête graduelle et légale par le prolétariat des institutions parlementaires et de la puissance de la production.

Si la France veut aider la Tunisie, la gauche doit se trouver.
Nous sommes à un tournant de l’histoire, et l’ignorance règne, elle a bien des visages: terrorisme, consumérisme, mentalité archaïque, croyance aveugle, religion stationnaire, idéologie figée, le conformisme couvrant le tout.

Faut-il un changement radical ?

Plusieurs l’affirment, même l’idéologie néo-libérale: c’est le libre marché qui va tout arranger, donc il faut plus de libre marché libéré de toute contrainte.

La gauche, quelle est son leitmotiv ?

HUE 26 mars 2015 à 21 h 48 min

Pour l’heure , nous sommes en démocratie : certes, les médias sont très orientés pour des débats proches de la pensée « libéral-ticide  » (on voit peu les sans abris au JT du 20h00 prendre la parole comme tout à chacun)on a pu voir aussi ,comment la réalité du massacre en direct de Gaza n’émeut plus personne en France et laisse une analyse officielle médiatique « les tenants du Hamas utilisent leurs enfants comme armes de guerre… »comme une pseudo réalité non construite par une propagande écoeurante…et là les massacres des chiites au Yémen arrangeraient-ils les tenants pro Arabie Saoudite et anti Iran ?
La france est encore un pays démocratique : nous votons dimanche en notre âme et conscience …j’avais la chance d’avoir une liste Pc au premier tour… au second , je vote « rose » bonbon car le bleu dure trop…et la marine n’est pas loin …risque est donc de laisser une vacuité dont la culture et la nature ont horreur… sans faute , j’irai donc cracher sur ma tombe mais ne la creuserai point…bon vote à tous !!!

Michel Berdagué 19 mars 2015 à 20 h 39 min

Nous étions mobilisés avec le Peuple tunisien affecté par la barbarie visant des touristes , devant l’ Ambassade de Tunisie à Paris pour crier et agir avec toute la solidarité internationale , des Kurdes étaient là . Nous ne laisserons pas passer les barbaries agissantes et où tous les Peuples Libres sont visés comme les trésors des civilisations passées , historiques ainsi que les avancées constructives issues des Luttes émancipatrices . Pierre Laurent et Igor de la fédération de Paris étaient présents , du monde motivé et déterminé uni pour lutter contre ces actes monstrueux et répétitifs et les contrer avant le passage à l’ acte .

alain harrison 20 mars 2015 à 23 h 07 min

Intarissable, notre mouvement contenu dans la réaction.
Tant que cette situation persistera, le néo-libéralisme et son système économique-financier-virtuel (oups, une crise lui procure l’argent que les travailleurs….) et les mouvements inhumanisants continueront à prendre de l’expansion..

La gauche a le devoir de sortir de la turpitude dans laquelle ce système la maintiend.
Elle a le devoir d’accompagner les citoyennes à s’organiser autour des solutions et des alternatives, de promouvoir toute initiative citoyenne significative, et de cesser de tergiverser dur les fausses: quadrature du cercle.

À nous citoyens de trouver et de promouvoir nos solutions, cessons d’attendre les timorés de tout accabit.
C’est au peuple de tracer le chemin.

Comment va la Constitution ?
Il y a l’initiative citoyenne sur le revenu de base.
Il y a quelque coopérative qui voit le jour.
Acheter c’est voté.
En se servant de la carte de crédit….
Au moins utilisons intelligemment.
L’idéal, serait de boycoter le crédit, pendant une période significative…
Nous avons une multitude de possibilité, trouvons les et partageons.

faro 19 mars 2015 à 20 h 57 min

Malheureusement devant tous les « fous » sur cette terre contre qui on ne peut guère lutter (enfin moi je ne vois pas de solution) il ne reste plus que le désespoir.
Et je pense que les mesures d’espionnage ne feront rien sinon réduire la zone restante de liberté privée qui de toute façon est déjà inexistante dans bien des domaines (Internet , CB, …).
Conclusion il vaut peut-être mieux arrêter de remonter le rocher de Sisyphe !

DOMART Jean-Marc 19 mars 2015 à 23 h 01 min

Au fait, la Tunisie a un voisin à l’Est: la Libye…et le chaos provoqué par l’intervention OTANesque. Où sont ces glorieux guerriers, et aussi Sarko et son « philosophe » de guerre, son pote BHL, les promoteurs de cette équipée?…

Michel Berdagué 19 mars 2015 à 23 h 42 min

En effet Jean-Marc de remonter aussi dès 1979 même 1977 , où c’ était de  » bonne guerre  » par la bien-pensance médiatique très anti communiste dite intello du bien contre le mal d’ aider ces fanatiques religieux contre la société Afghane et son gouvernement où les femmes avaient les mêmes droits que les hommes . Ils nous déclaraient les petits satans , les matérialistes de la dialectique , et disaient s’ attaquer au grand satan qui les ont aidés encore pas si longtemps . On a ça sur les bras depuis près de 40 ans et depuis peu les aidants historiques qui se sont précipités de faire exploser les régimes autoritaires pour le chaos sûr à venir . Stratégie du choc pour le chaos …qui doit être juteux pour les profits capitalistes . Et en plus c’est loin des States … Le plus terrible ce sont nos Affaires étrangères et les services depuis près de 40 ans qui ont emboité ce pas mortifère avec une exception Villepin / Chirac contre l’ intervention en Iraq et que n’ a – t – on entendu …de la part des croyants aux armes fantômes de destruction massive !. De sortir de ce NATO/OTAN est de salubrité publique pour construire des sociétés vivables et tempérées . Mais là avec ces barbares mis sur orbite et adoubés c’ est pas de la tarte .

alain harrison 2 avril 2015 à 17 h 51 min

Bonjour Michel Berdagué

« la bien-pensance médiatique très anti communiste dite intello du bien contre le mal d’ aider ces fanatiques religieux contre la société Afghane et son gouvernement où les femmes avaient les mêmes droits que les hommes . »

Pendant cette guerre contre l’occupation russe par Ben Laden, il y avait les bombes anti-personnelles et à fragmention lâchées par avions.
D’où provenaient-elles ?

Oui, il y a là de quoi à faire des retours en arrières.
Pendant l’ «  »occupation » » en Afganistan, comment était la vie pour les Afgans ?
Les russes ont été là-bas combien de temps avant Ben Laden ?
Il serait peut-être important de réactualiser cette époque afgane, pour fire la lumière.
Et puis, il y a la relation US-Ben Laden-CIA.

Pendant la guerre froide: la L’URSS a toujours été en réaction contre les actions US ?!

Les realtions entre l’Europe avec l’URSS.

Quelle vision d’ensemble sur cette époque ?

Oui, quelle situation de vie pour les Afgans pendant cette époque où les Russes étaient en Afgnistan ?
Quelle était les relations Afgans-URSS ?

La situation en Tunisie est extrêmement précaire.
Qu’est-ce qui pourrait faire la différence pour le Peuple Tunisien ?

RABOTOT Robert 20 mars 2015 à 20 h 53 min

Solidarité avec le peuple tunisien, pour dire NON à la barbarie de ces islamistes fanatiques.
Nous respectons les peuples qui luttent pour leur dignité, pour le bonheur de ses enfants.

BOUDET Pierre 21 mars 2015 à 19 h 08 min

Entièrement d’accord avec Jean Marc DOMART & Michel BERDAGUE, l’opinion publique est nourrie au biberon anticommuniste et nous sommes embringués dans cette sinistre association criminelle qu’est l’otan outil de domination mondiale & de défense du capital international.

Espérons que le peuple Tunisien ne soit pas victime du renforcement des mesures de surveillances policières aboutissant à la congélation de réformes progressistes, c’est certainement ce à quoi s’attellent au niveau international tous les tenants du système colonialiste, dont la France & ses tristes ministres qui sont de grands partisans de l’otan & de ses magouilles

alain harrison 22 mars 2015 à 4 h 19 min

Au biberon anticommuniste.

Vous savez, aucune relation n’est possible entre les idéologies.
Un communiste ne peut certainement pas serrer la main à un néo-libéraliste.

Les extrêmes se pulvérisent à leur contacte.

Les erreurs du passé ne sont pas retenues.

Elles se réactualisent, en ce moment même.

L’humain doit aborder la Vie dans toutes ses dimensions, non pas à travers ses opinions et arguments à son sujet.

La philosophie, la poésie, le pragmatisme, l’intuition, le silence,…..font partie de chacun de nous, et c’est l’éducation, dans son adéquacité avec l’époque, qui peut nous les transmettre.
Ne soyons pas dogmatique, mais au fait que notre patrimoine (au sens large) a son utilité.
Il n’y a pas de panacé, mais si nous savons comment agencer les structures existantes en fonction des solutions et des alternatives (trouvées), une simple reconversion suffira.

Réfléchissons à ceci:
Passer d’une économie-financièr à une économie
salariat-cotisation et revenu de base.

Du systéme des deux baignoires (crédit) à la fontaine (cotisation).

Apprendre et maîtriser le principe.
Les grandes lignes…de l’économie.

Une vision d’ensemble est indispensable, faire le bon diagnostique.

Ceux qui prônent le marxisme, et bien agencer sa pensée avec des solutions.
Attention, trop souvent, nous tombons dans les sions de la politiquetterie: on va transférer cela, on va augmenter ceci, etc…
Et la gauche ne fait pas autre chose que de faire la politique toute tracé par le néo-libéralisme.
Parce que vous n’avez pas de solutions, pas d’alternatives, de buts, d’objectifs ni de vision d’ensemble viable à proposer.

Après la Révolution, ça été quoi, un système avec les mêmes turpitudes.
Le capitalisme surf sur son erre d’aller. Il erre, et c’est pour cela qu’il est devenu insupportable, tout ses dommages collatéraux.

Avons-nous des solutions, elles doivent être radicales. Sortir de ces arrangements politico-financiers qui détruisent aveuglément nos contrés.
Les gens qui votent pour le fn, vous avez la nostalgie de la monté du fascisme et de ses promesses ?!?!
Renvoyons les au questionnement.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter