Unité !

le 25 mai 2017
"C’est une certaine exceptionnalité française qui est visée pour un alignement par le bas sur nos voisins."

"C’est une certaine exceptionnalité française qui est visée pour un alignement par le bas sur nos voisins."

Avec M. Philippe, le nouveau Président a confié la conduite du gouvernement à une droite fière de l’être. Et pour bien rassurer les puissances d’argent, il a confié les clés du coffre-fort – l’économie et le budget – au même camp qui, il y a peu, se retrouvait derrière M. Fillon et son programme réactionnaire. Il faut s’attacher partout à chasser les illusions. Toutes ces girouettes n’ont rien à voir avec le renouveau de la politique ni avec l’honnêteté et l’éthique !

Ce gouvernement fédère les élites acquises à la mondialisation capitaliste. Comme certains ont pu le noter, il ne fait que traduire politiquement une réalité sociale. Les élites de gauche et de droite, si elles peuvent s’opposer sur les valeurs morales, se rejoignent par des intérêts communs sur les enjeux économiques et sociaux. Ceux qui, comme nous, osaient prétendre que la gauche ne se relèverait pas de cette consanguinité étaient voués aux gémonies. Nous y sommes et toute une frange du Parti socialiste, en jouant le jeu de l’indifférenciation politique avec la droite, a livré son parti au verdict sévère des électeurs.

Avec un tel attelage gouvernemental, le Président compte bien opérer sur le scrutin législatif la razzia qui lui permettrait de pousser encore plus loin son projet d’explosion politique pour réaliser celui, inavoué, d’unir les fractions les plus libérales des deux camps. Certes, les forces politiques existantes ont permis ce hold-up en refusant d’entendre l’aspiration à changer la vie politique et les institutions qui montait dans le pays. En dévoyant ce besoin de renouveau et de démocratie, M. Macron estime avoir les mains libres pour mettre en œuvre un projet dont le cœur est la doxa libérale des recommandations de la Commission européenne et des injonctions des institutions financières. Un projet au service d’un capital conquérant qui irait chercher son taux de profit dans la casse des droits sociaux, l’assujettissent du travail aux objectifs de rentabilité, la cession des participations de l’État dans les grandes entreprises, l’ouverture aux marchés d’une partie de la Sécurité sociale, la privatisation des services publics et dans la mise au pas des collectivités locales par la fin de leur autonomie et la réduction drastique de leurs moyens. Derrière ce dernier projet se profile l’idée de briser toute résistance proche du terrain et de centraliser plus encore le pouvoir. Sous couvert de modernité, il s’agit d’une recentralisation du pays sous tutelle présidentielle, en lien avec les marchés concurrentiels.

Il y a bien des ministres mais la Présidence choisit les directeurs de cabinet, comme il prétend le faire des journalistes chargés de rendre compte de son action. L’idée en apparence alléchante de réduire le nombre de collaborateurs dans les cabinets ministériels cache la volonté de donner le pouvoir à la technostructure, qui sera elle-même changée au gré des demandes. De même, le projet de réduire la représentation nationale d’un tiers n’est qu’une face cachée de la volonté de réduire le débat pluraliste, et de faire des députés et des sénateurs les tenanciers de la caisse enregistreuse des orientations fixées au sommet.

L’effondrement du système politique traditionnel inquiète autant qu’il ouvre des perspectives nouvelles. L’opposition au projet mortifère de libéralisme décomplexé de M. Macron se doit, indissociablement, de porter haut la volonté de tourner la page de la monarchie présidentielle en faveur d’une conception neuve de l’activité politique et des relations des citoyens avec les institutions de la République. Il faudra tout autant réhabiliter une gauche qui assume son conflit avec les logiques capitalistes, résolument active pour la défense des intérêts populaires et promotrice dans les conditions de notre temps d’un projet audacieux et totalement neuf de transformation sociale et écologique. Ne nous cachons pas que la tâche est immense et difficile. Mais, nous ne pouvons pas laisser le peuple sans cesse piégé par les recompositions voulues et organisées par les forces du capital en utilisant à plein le sinistre repoussoir de l’extrême droite. Nous sommes en train d’en vivre l’un des premiers chapitres qui vise à clore dans notre pays la période ouverte par les conquis du Conseil national de la résistance. C’est une certaine exceptionnalité française qui est visée pour un alignement par le bas sur nos voisins.

C’est un vrai crève-cœur que les forces de la transformation sociale et écologique soient incapables de se réunir, alors qu’il conviendrait de contrebalancer la prédominance de l’élection présidentielle sur le scrutin législatif pour construire une autre majorité à l’Assemblée nationale. L’intérêt général des populations, des salariés comme des retraités, des créateurs comme des privés d’emploi, commande de disposer d’une force parlementaire majoritaire en lien avec les luttes et les résistances qui s’expriment dans leurs diversités mais convergent vers les mêmes objectifs de justice sociale, de transition écologique et de renouveau démocratique. Elle pourrait, dans l’unité mais la clarté, avoir une vocation majoritaire. Est-il trop tard ? Partout appelons-en à la raison et au service du commun !

20 commentaires


Moreau 25 mai 2017 à 9 h 17 min

Les Hommes seront au service du commun, le jour où l’Homme sera au service de l’Homme. Ce n’est pas encore demain la veille !

mounier-maredia 4 juin 2017 à 11 h 44 min

« L’Homme est un loup pour l’Homme ». Je crois que c’est d’Hegel. C’est la réponse que je donne à la réaction de Moreau. Elle est simple et sans attache.

alain harrison 26 mai 2017 à 6 h 35 min

L’Unité de quoi ?
L’unité des composantes de la société qui ont des intérêts divergents.

L’individualisme prime, d’où le clientélisme irréductible aux catégories du communisme et du socialisme.

Si la gauche française se revendique du socialisme internationaliste et se rend aux arguments de la gauche UE, elle demeure captive d’une illusion qui devrait vous apparaître maintenant.
Ce dont je doute. Car les 4 sorties ne sont pas dans l’agenda d’une gauche unifié. Ce qui reste à faire.

Quand vous dites M. Le Hyaric.

«« Ne nous cachons pas que la tâche est immense et difficile. Mais, nous ne pouvons pas laisser le peuple sans cesse piégé par les recompositions voulues et organisées par les forces du capital en utilisant à plein le sinistre repoussoir de l’extrême droite. Nous sommes en train d’en vivre l’un des premiers chapitres qui vise à clore dans notre pays la période ouverte par les conquis du Conseil national de la résistance. »»

««« Nous sommes en train d’en vivre l’un des premiers chapitres »»»
Je ne vous suis vraiment pas!?

Le premier, il ne me semble pas, le énième plutôt !

Les conquis ont commencé d’être rogné dés le début, cela devrait être évident, les politiques menés par la gauche de l’époque était bien enserrées dans le cadre de l’économie capitaliste.
Il aurait fallu frapper fort , aussi fort que le néo-libéralisme frappe fort dans le système UE.
Et cela n’est pas dénoncé systématiquement.

Les discours sont beaux mais ne sortent pas de généralité qui n’ont qu’une porté imaginaire.
Rien de concret.
Sur d’autres sites, des analyses concrètes sont faites, mais encore là aucune solution, mais des stratégies d’ordre générale.

Ce qui est nécessaire c’est le travail initiateur de base à s’impliquer, auprès de la population.

Montrer que l’auto-éducation est la seule voie.
Comment dire.
Donner du poisson et l’autre sera dépendant, montrer à pécher et l’autre se libère.

La gauche se réclame de Marx, et comment en serait-il autrement, Marx est le premier à avoir démystifier le complexe montage capitaliste. S’il n’en n’avait été de lui, nous serions encore ignorant du sujet. Honnêteté et intégrité.
Il faut rendre à César ce qui est à César, n’est-ce pas !

En ce moment, la Palestine est dans le continuum de la stratégie centrale du démantèlement du Moyen-Orient, et cela avec une rapidité extra-ordinaire, les anglais ont fait du bon travail de frontières intenables, qui éclatent l’une après l’autre et l’Arabie Saoudite espère en être l’Héritière. Mais elle ne comprends pas encore ce que sont en réalités les US, ni les peuples de l’UE, un hégémonie sans partage, pas plus que la Chine qui avance ses pions pour un partage du monde, en fin de compte. C’est bien de cela qu’il s’agit, refaire l’Empire. De même l’Allemagne pour l’UE, avec la France (?), après tout la France a toute une culture et a bien le gène de l’empire, et bien des français en ont la nostalgie. Le racisme tire sa toute puissance de nos mécanismes de défenses ancestrales (le su et le non su , Korzybski).
Et le Moyen-Orient est sans doute le plus grand génocide depuis le siècle dernier. Israël n’a pas apprit. Ami ami avec le pire système, l’apartheid de l’autre siècle, et aujourd’hui ami ami avec l’Arabie Saoudite utilisé par les US.
Non il n’y a pas de complos, seulement une suite d’événement imprévisible…….

Ce qui se passe au Vénézuéla est immonde, et la collaboration occidentale l’est dans la même mesure.

Venezuela : Actes anti-vénézuéliens à l’étranger
Publié le 16 Mai 2017 par Bolivar Infos

«« Pour ne pas montrer ce qu’ils imaginent réellement pour le pays dans une Assemblée Constituante, la MUD a choisi l’anti-politique. C’est pourquoi, le 9 mai, la haute représentante de l’Union Européenne pour la Politique Etrangère, Federica Mogherini, a dit dans un discours devant le Conseil de Sécurité de l’ONU qu’il faut « être imaginatifs et chercher de nouveaux réseaux quand ceux qui sont formés traditionnellement semblent échouer » comme « ça semble être le cas du Venezuela. » »»

La Fête de l’Humanité sera-t-elle dans le continuum du second tour ?!
Vous savez ce que je veux dire. Cherchez un peu.

Moi je me souviens.

alain harrison 26 mai 2017 à 7 h 14 min

Vive la laïcité, le droit fondamental à la vraie connaissance, libre des croyances sans fondement autre que le croire sans voir.
Que soit assujettie à la croyance celui qui y croit, dans sa liberté d’y croire sans entrave ni entrave pour les autres qui auront choisi autre chose selon leur conscience point barre. Avis.

Que la politique dans un État Démocratique, état de transition, soit indépendante des croyances religieuses, des hommes d’affaires exploiteurs prédateurs par essence, y paraît qui a un gène pour ça ! Ou n’est-ce pas une instrumentalisation éducative selon la classe et leur chaîne d’écoles privées (très cher pour y être instruit), indépendance du système judiciaire et vise versa. Mais attention, le système judiciaire doit obéir à la Constitution qui donne les marges aux différentes instances. Mais une Constitution représentative du Peuple Souverain. Donc, prévoir une constituante citoyenne-travailleur.

La Fi et le m6r.Fr doit se défaire de toutes influences autres que celle des citoyennes travailleur. Je crois savoir qu’il y a ingérence dans ces deux instances ?!

Déjà, les manipulateurs en fonction dans ces deux instances ?!

C’est drôle comme les opportunistes se placent rapidement, surtout ceux qui sont déjà en place. Avis

alain harrison 26 mai 2017 à 8 h 01 min

L’Unité de quoi ?

L’Unité, c’est la solidarité, c’est ne pas renié……..
Ça fait combien de fois que la gauche se casse les dents sur le vote UTILE. Pour qui ?
Le PCF, combien de fois, 2, 3….
Pierre renia trois fois le Christ……

Venezuela : L’extrême-droite vénézuélienne et espagnole et Franco
Publié le 14 Mai 2017 par Bolivar Infos

«« les Capriles, Leopoldo López, Freddy Guevara, Julio Borges, en appellent à la force de l’empire la plus agressive et violente qui ait existé dans l’histoire pour détruire le Venezuela. Mais savez-vous qui sont ces personnages qui ont plein la bouche de Franco ?
 
Lorenzo Mendoza Zuloaga (Polar) est le cousin de Leopoldo López Mendoza.
 
L’organisation “Human Right Watch” qui défend Leopoldo López Mendoza, c’est son cousin Thor Harverssen Mendoza qui la dirige.
 
Lorenzo pour les Mendoza Zuloaga est le cousin de María Corina. María Corina est la cousine de Capriles qui est le patron de la Kralt Venezuela.
 
Julio Borges amène les Bonnes Racines des Capriles.
 
Antonio Ledezma (dirigeant d’AD) est marié avec Mitzi Capriles tante d’Henrique Capriles.
 
… ils sont les mains cupides du pouvoir économique du Venezuela, les mains qui ont tout tenu, qui ont tout volé, qui préfèrent tout détruire avant que le peuple puisse disposer d’un avenir de justice sociale , c’est le principal noyau de l’extrême-droite. »»

Et cela partout dans le monde, ce cartel est installé depuis des lustres, l’histoire nous enseigne en dernière analyse, que le crime organisé moderne n’a rien inventé.

Le PS a bien eu la gauche, Hamon a bien baiser le premier tour. Et maintenant, le PCF n’a pas apprit. Les militants du PCF sont-ils à ce point formatés, à ce stade-ci la question se pose.
L’auto-critique est de tous les temps. Non, l’auto-critique existe depuis peu. Disons, qu’elle a pris un sens particulier avec Marx, un sens politique. Mais l’avènement de la notion de l’humanité lui donne un sens plus large. Bien sûr les communistes diront que la pensée politique est la plus avancée, et je leur accorde, à ce moment-ci de l’histoire.
Voir la vérité d’une chose , Krishnamurti.
J’ai posé la question sur un site anarchique, au sujet de Krishnamurti, tout ce qu’ils ont eu comme réponse, c«,est que les écoles Krishnamurti sont pour les gens en moyen…….

Même les anarchistes n’ont pas la mesure de ce qu’implique l’Anarchisme. En tout cas pas pour moi. Cela demande une libéralisation de l’être, de se libérer des courtes vues de l’égo, bien centré sur ces illusions.
La porte, est celle du questionnement sans concessions aucune, ni conclusion, tel est la voie de l’Évolution. Mais, il faut commencer par contempler avec attention, non pas penser être attentif mais être dans l’état d’attention, L’Évolution telle que décrite par la science objective.
Objective comme l’est l’os pétrifié par le temps géologique.
Nous sommes en mesure, avec l’attention, d’aborder l’objectivité. Il n’est nullement question de condamner notre subjectivité, sans imagination, sans folie douce la vie serait bien sec.
Il s’agit de l’art de vivre, et le bien vivre est à notre porté. Mais la pensée unique dévoie le sens de la vie… comme dans la chanson la vie est parfois si jolie…..je ne sais plus au juste…

Venezuela : Ne nous laissez pas seuls !
Publié le 15 Mai 2017 par Bolivar Infos

alain harrison 26 mai 2017 à 21 h 17 min

Quand les vérités sortent il faut aller jusqu’au bout.

Moi je vais l’envoyer à ma liste de députés et associations de femmes que je colligerai et aux instances ecclésiastiques.

Là la ligne rouge de feux et de sang a été dépassé par nombre d’instances (pol., aff. rel. …….)

Les gens qui ont des parents dans la police, dans l’armée…… parlez leur, ramenez les à leur véritable DEVOIR point barre.

Moreau 26 mai 2017 à 22 h 39 min

Parce que la crise politique atteste du vide politique que la majorité La République en marche ne peut pas réduire toute seule, et que la vie a horreur du vide ; le monde commencera à être sauvé par lui-même quand des grands Hommes revivront sans se renier dans la vie des Hommes sur Terre avec des connaissances créées après la date de leur mort comme toutes les connaissances ne peuvent pas être toujours les mêmes. Les Hommes comprendront alors le vote blanc dès le premier tour. Comme il est vain de l’ignorer.

alain harrison 28 mai 2017 à 6 h 56 min

Non de dieux, revenons-en des grands hommes qui sauvent le monde.
C’est l’éducation adéquate, juste (sens de justesse) qui peut faire la différence, qui peut nous soustraire de l’instrumentalisation des peurs psychologiques (Krishnamurti).
Moi je dis que le revenu de base universel, la solution pour éradiquer la pauvreté est l’impulsion de la Révolution. Quand la plupart, parlent de l’intelligence des travailleurs, sont de parfait hypocrite, ils se donnent une image.
La Constituante et le nouveau Pacte Social doivent être au rendez-vous.

Il y a une possibilité, les élections législatives peuvent ouvrir sur l’ ingouvernable. Alors, si la crise institutionnelle est efficiente, deux choix: une Constituante-citoyenne ou de nouvelles élections.
Une crise, une occasion….

Lisez cet article sur mondialisation, une pure démagogie.

«Le Monde» lâché par la BBC : Stephen Sackur démasque la droite Vénézuélienne et ses rêves de coup d’état
Par Venezuela Infos
Mondialisation.ca, 27 mai 2017
albaciudad.org / Venezuela Infos 19 mai 2017

SS. Oui, mais pensez vous réellement que ces protestations vont faire partir Maduro du pouvoir? C’est ce que demandent les manifestants –« Maduro doit partir » – clament-ils – mais il n’y a aucun signe du départ de Maduro.
JB. Nous luttons pour une série de valeurs, nous n’avons pas le temps et nous n’avons pas d’autre façon de lutter pour la liberté, la justice, la démocratie. Vous devez vous rappeler, Stephen, que c’est le coup d’état réalisé par Maduro contre le Parlement qui est à l’origine de tout cela. Il est presque parvenu à annuler le Parlement, mais tout le monde est descendu dans la rue pour défendre la démocratie, défendre la séparation des pouvoirs, le système de contrôles et d’équilibres, défendre le droit de vote, le droit à une économie libre ; c’est pour cela que nous sommes dans une lutte très profonde au Venezuela, avec un gouvernement qui n’a pas la moindre intention de proposer un calendrier démocratique; pour le peuple vénézuélien il n’existe pas d’autre voie que la lutte dans les rues, et le peuple est prêt à lutter pour son pays……………………..

JB. Oui, mais nous avons un atout. La communauté internationale sait parfaitement que le gouvernement de Maduro est une dictature, et que le peuple vénézuélien est en position de force, ce n’est pas une minorité, mais une majorité énorme. Presque 80 ou 85% du peuple est convaincu que Maduro doit quitter le pouvoir, car il a perpétré un coup d’état au Venezuela……………….

Nous parlons de 90% de la population qui est contre Maduro, pas de la moitié de la population, c’est pourquoi je ne vois aucun risque à poursuivre la voie de la démocratie et du rassemblement (en cela vous avez raison), un discours politique très rassembleur pour unifier tout le pays.

http://www.mondialisation.ca/le-monde-lache-par-la-bbc-stephen-sackur-demasque-la-droite-venezuelienne-et-ses-reves-de-coup-detat/5592130

Oui, il y a des hommes assez articulés pour initier « quelque chose » , mais si la population est trop incohérente (divisée)…. Et le clientélisme est le raffinement de la division (le su et le non su, Korzybski).

Et ici, la gauche est incohérente NON OUI.

La double contrainte au second tour, ça ne vous dit rien !?

En tout cas entre JLM et le PCF, le torchon brûle, et la diaspora se regarde en chien de faïence. bien enfoncée dans la réaction, autant face au néo-libéralisme qu’AU SEIN DE LA GAUCHE.

Il y a un minimum de consensus, comme fondamental, que la gauche doit s’entendre etne pas revenir dessus:

Les 4 sorties. Non, 5 et bientôt 6…….

NAUD 27 mai 2017 à 22 h 56 min

pourquoi l’ unité des forces vives a t elle capoté?? parce que tout le monde parle de 6è république de démocratie et VOUS les responsables politiques vous êtes enfermés dans vos habitudes du siècle dernier -OUI , JLM a permis de relancer le mouvement populaire – OUI JLM est un excellent tribun – OUI le PCF a tardé à rejoindre la FI OUI il y avait un décalage énorme entre les responsables du PCF à tous les niveaux ( à l’ exception de qq uns et de la fédé 79)et les les adhérents du PCF à propos de JLM et du la FI –

Que fallait il faire ?? S’ appuyer sur le mouvement de la FI et alors les forces progresssistes ( PCF, PG , Ensemble ,Ecolo! associations ) se réunissaient fin mars début avril 2016 et ENSEMBLE , tous convenaient de proposer UNE FEMME CANDIDATE à la PRESIDENTIELLE- Pourquoi pas Clémentie AUTAIN ? Créer alors u MOUVEMENT rassemblant l’ ensemble des FORC ES VIVES sous le slogan : — ENSEMBLE CONSTRUISONS la FRANCE – Ensuite organiser des MEETINGS THEMATIQUES –
Exemple ROUEN que je connais un peu – Il y avait PETRPOLUS qui est fermé – Un homme qui s’ appelle YVON SCORNETT ( responsable CGT et membre du PCF depuis 2012)a trouvé des REPRENEURS pour la réouverture de PETROPUS –
Que faites vous depuis 2012 au PCF au PG pour lancer une action gigantesque à ROUEN qui aurait pour THEME : le RAFFINAGE en FRANCE –
Oui un GRAND MEETING NATIONAL à ROUEN ayant pour THEME : le RAFFINAGE en FRANCE- A la Tribune de ce meeting il y aurait des TRAVAILLEURS délégués RAFFINAGE de TOUTE la FRANCE qui viendraient expliquer à ROUEN , la conception économique du raffinage en France – Ce sont eux qui prendraient la parole à la TRIBUNE –
Tout le monde dit : il faut donner la parole au peuple et Mélenchon le 1er fait le contraire –

Moi je te le dis PATRICK – fixe moi un RDV à ta permanence je m’ y rendrai et je te dirai comment il faut faire – consacre moi 1/2h et tu verras

alain harrison 29 mai 2017 à 3 h 13 min

Bonjour.

«« tous convenaient de proposer UNE FEMME CANDIDATE à la PRESIDENTIELLE- Pourquoi pas Clémentine AUTAIN ? »»

Oui, bien sûr, elle aurait sans doute une candidate plausible (je ne sais rien d’elle, journaliste).
Mais le temps et le mouvement sont les facteurs déterminants. Et puis n’oubliez la présence de Hamon au premier tour.

Mais, il lors des législatives, elle peut très bien se présenter, se présente-t-elle ?

Pour les législatives il faut que la gauche règle adéquatent le problème de qui va se présenter et qui ne se présentera pas. Pour faire court. Afin de maximiser la gauche au parlement.

Un problème important à la foi.

De toute façon, pour ce qui est de l’unité de la gauche ?!
L’unité avec le PCF, la FI, le PRCF, les petits partis et le PARDEM et le nouveau parti anti-capitaliste.

Pour qu’il y est une véritable union, il, selon ma conviction en regard de la réalité des effets dommageables collatéraux, semble que le consensus sur les 4 sorties est impératif.

Et dans l’agenda politique d’unité, l’éradication de la pauvreté avec un échéancier et le devoir de résultats est impératif. C’est quoi la finalité de la gauche communiste socialiste du XXIe siècle ? Le passage de l’état de droit à l’état Démocratique. L’Humain d’Abord ?! Où, n’est-ce qu’un slogan ?

La diaspora de gauche ne peut s’entendre, découplé leurs intérêts de clocher pour les intérêts du Peuple Souverain, et établir clairement dans la Constitution sa Souveraineté avec ce que cela signifie dans la réalité versus le pouvoir de droit divin conférer aux rois.

Le temps d’ici le pouvoir, la gauche a un méchant travaille à faire, seulement fair le travail de base de l’Éveil de la population. Et c’est cet éveil qui sera le premier vers une véritable Démocratie.
Quels sont les sujets d’intérêt à faciliter cet éveil « global » ?

Cessons de dire des généralités et soyons au fait de l’alternative. La nouvelle économie ne s’improvise pas, elle doit avoir une  » structure  » concrète. Et quoi de mieux que de saisir clairement le statu réel de l’économie financière néo-libéral. Une science, un rapport de force ? Apporter une réponse à ce sujet, et en démontrer les tenants et aboutissants sont nécessaires pour montrer l’autre économie. NON OUI

Cette démonstration économie financière versus la nouvelle économie, est la transition pour la conceptualisation de la nouvelle économie. Et vous ne partez pas les mains vide, l’expertise concrète de la cotisation. Mais que faites-vous non de dieux ?

En ce qui concerne, le chef de l’Union de la gauche (pour faire court), voyez cela sereinement après les législatives. Ça aussi ça ne s’improvise pas. Et veiller à avoir à l’oeil vos tendances de chapelle.
Ce n’est pas un blâme, c’est notre réalité, aussitôt qu’on s’identifie à un quelconque parti pris.
Mais c’est notre capacité de découpler nos petits intérêts pour ceux de l’ensemble.

Je crois que nous avons vraiment de la misère avec la liberté individuelle et la société.
C’est un peu normal, en regard de l’histoire Humaine, ceci est nouveau. Et le dépassement de la mentalité du vieux monde sera difficile. Difficile, il n’est pas nécessaire de passer encore par toutes les violences. Notre niveau de connaissance et d’éducation, nous pouvons très bien (à mons de mauvaises volontés d’intérêts……les exemples fusent) agir avec intelligence et imagination. Et peut-être que la nouvelle économie dépend plus d’une imagination intelligente. Commençons-nous à saisir l’imaginaire de l’économie néo-libérale devenus encore plus sauvage que jamais, sous un langage pragmatique , bientôt d’un petit banquier technocrate avec des pouvoirs « monarchiques », une gracieuseté de ceux qui ont monté la Ve République, soigneusement entretenus, même par des gauchistes.

Le XXIe siècle sera celui du réveil ou KAPUT pour la démocratie qui est née il y à peine un siècle, avec la libération de la femme, la découverte « établie » de l’Évolution naturelle……de l’éducation pour tous…….. Marx et l’exploitation…… les découvertes fondamentales…..

Réfléchissez bien à ce dernier paragraphe, tous des éléments quasi simultané.
En un siècle…..Et l’augmentation de la population mondiale.

«« selon l’Organisation des Nations unies alors qu’elle était estimée à 7 milliards au 31 octobre 20113, à 6,1 milliards en 2000, entre 1,55 et 1,76 milliard en 1900 et de 600 à 679 millions d’habitants vers 1700. »»
https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale

Les analyses sont faites, et malgré tout le mensonge se propage avec ses conséquences.

Quelque soit les partis au pouvoir, la plupart des gouvernements sont contaminés.
La contamination est profonde, et seul les peuples, les citoyennes-travailleurs réveillés sur la réalité du phénomène complexe, structuré et sophistiqué de l’exploitation de l’homme par l’homme, peuvent faire la différence. C’est ma conviction profonde dans la mesure de l’implication du Peuple dans une Constituante et d’un nouveau Pacte Social.
L’équilibre entre liberté individuelle et société est à notre porté.
Mais il faut en parler NON OUI

mounier-maredia 4 juin 2017 à 11 h 40 min

Devons-nous nous effacer au risque de tout perdre par une signature (à la charte). C’est ce que vous semblez vouloir. Notre ciment, à tous, unis, au-delà de nos divergences est la force de nos valeurs.

Michel 28 mai 2017 à 0 h 47 min

Editorial de Patrick Le Hyaric

Michel POTOUDIS 28 mai 2017 à 9 h 13 min

Oui, l’incapacité de faire une unité forte et durable est plus qu’un crève-coeur c’est une mauvaise action et peut-être le révélateur d’une supercherie : l’insoumission n’aura servi qu’à casser le PS et flatter certains jadis humiliés par le même PS. Pendant ce temps, les souffrances sociales durent et sont prises en otage.
Bon courage pour maintenir ce cap!

Aristide Demonico 28 mai 2017 à 16 h 51 min

A toutes les nouvelles plus ou moins bonnes que délivre Dorine, Orgon s’inquiète : Et Tartuffe ?
A chaque rappels justifiés de ce qui nous menace sous Macron 1er j’aurais envie de vous demander : Et Mélanchon ? Pas un mot là-dessus, toujours le souci, la préoccupation préoccupante de ne « pas désespérer Billancourt ».
Je réponds à votre dernière question  » oui, je crois qu’il est trop tard. Et tant que le parti communiste traitera les gens, comme les nommait G. Marchais avant Mélanchon, tant qu’il les traitera comme des enfants, il sera trop tard, je le crains. Comment faire autrement, ça !
Très cordialement,
Aristide Demonico

alain harrison 29 mai 2017 à 3 h 16 min

Et oui, l’infantilisme du consumérisme !

Donner du poisson et l’autre sera dépendant. Montrez lui à pêcher…..

alain harrison 29 mai 2017 à 18 h 45 min

Au Québec.

Lea construction en grève.

Le patronat dit: nous leur faisons un cadeau.

Quelle ARROGANCE.

Mais les travailleurs de la construction sont quand même dans le continuum des intérêts de secteur.

Bien , chaque secteur de la société doit défendre ses droits, mais aussi voir plus globalement.

Tien l’escouade anti-émeute va bientôt entrer dans l’action. Mais, ici ils n’ont pas à faire à des étudiants.
Comment et qui va provoquer la violence ? Cela sera très significatif: politique-police.
Ha oui les casseurs. Là il faudra que les travailleurs mettent la main sur quelques un pour questionnement. Donc aux mains d’instances officielles autre que la police (méfiance est de mise__ Hé!).
La conciliation travail famille est un point litigieux bafoué par le patronat.
Les conservateurs, ce parti senile, qui nous charrie avec ses valeurs de la famille, mais qui prône le travail, le travail, travailler fort et longtemps. L’assouplissement des travailleurs est dans la mire des conservateurs seniles.

alain harrison 29 mai 2017 à 19 h 21 min

Bon , la grève des travailleurs (Québec) sera mis en attente…….. !!??

Négociation avec le cartel patron-politicien reprend pour toute la nuit …..

Le syndicat: nous allons nous en rappeler aux prochaines élections…..

Dénoncer les abus du cartel patron-politicien, ne pas oublier et rappeler à point nommé….

Et ce cartel en cache un autre: le crime organisé de plus en plus dans l’économie  » normale « .

Oui, la démocratie naissante (à peine 60-70 ans). La démocratie a été mis en place après les deux guerres. Avec l’avènement de la révolution industrielle, les luttes ouvrières ont connu un nouvel élan… Je ne sais trop comment l’exprimer ! En tout cas il y a eu un changement, Marx et son travail intellectuel de débroussailler les choses économiques en mutation, le passage du monde dominé par la royauté-bourgeoisie au monde dominé par le début de la financiarisation du monde, actualisé aujourd’hui. Rien ne l’arrête. Ne pas faire ce constat, c’est se fermer les yeux. La financiarisation du monde se consolide. Est-ce que la crise de 2008 en est le point de non-retour ?

Probablement: tant il y a de oui mais au sujet des 4 sorties, sans doute la clef…….Déjà l’AECG est en application…..bientôt le retour de TAFTA.

Je crois que bien du monde n’ont pas saisi la signification et l’étendu du Nouvel Ordre Mondial (Busch-fils: avec ou contre nous) de la Dérèglementation (Thatcher-Reagan) et des guerres (…) sans limite.

Nous y sommes.

Maintenant, comment amener la population à sa Souveraineté ? En l’initiant à en être maître d’oeuvre. La Constituante et le nouveau Pacte social.

Mais le contenu………!?

alain harrison 30 mai 2017 à 5 h 43 min

Une ALERTE que Avazz devrait dénoncer au plutôt.

J’ en fait appel à vous M. Le Hyaric pour qu’un collectif artiste,………………

émettent une pétition par l’entremise d’ Avazz. dénonçant la manoeuvre militaire dans l’Amazonie, à l’intention de l’ONU, du Vatican des Organisations internationales défendant l’Humanité.

Venezuela : Les dangers d’une manœuvre militaire dans l’Amazonie
Publié le 28 Mai 2017 par Bolivar Infos

L’agence Vénézuélienne de Presse signale que le président de facto du Brésil, Michel Temer, a invité les gouvernements de la Colombie et du Pérou à se joindre à une série d’exercices militaires prévus au mois de novembre dans l’Amazonie avec la coordination du Commandement Sud des États-Unis.

Cette source précise que le député Angel Rodríguez a indiqué que la manœuvre militaire qui se déroulera à quelque 700 kilomètres de la frontière vénézuélienne, met en danger la sécurité et la souveraineté du Venezuela ainsi que de toute la région sud-américaine.
 
Des dénonciations de plusieurs médias internationaux indiquent que cette manœuvre, qui inclura le déploiement d’importants moyens militaires et logistiques, sous prétexte d’une présumée aide humanitaire à un pays de la région, sert les intérêts de Washington pour renforcer le contrôle sur les ressources naturelles et stratégiques du continent.

L’Amérique Latine deviendra-elle un deuxième Moyen-Orient ?

C’est quoi l’unité de la gauche internationaliste ?

Attendre que les jeux soient fait, et s’exclamer…….. trop tard.

HUM ! apprendre de l’histoire.

Extrait du « Manuel d’histoire critique »
Et le Paraguay découvrit le libre-échange

Quand il trouve porte close, le libre-échange sait s’imposer par les armes. Adepte d’un protectionnisme rigoureux, le Paraguay en a fait la douloureuse expérience entre 1865 et 1870, lors de la guerre de la Triple Alliance qui l’opposa au Brésil, à l’Uruguay et à l’Argentine. Financés par les milieux d’affaires londoniens, ces trois pays sont parvenus à le soumettre à l’économie-monde britannique.
http://www.monde-diplomatique.fr/communiques/141016.html

alain harrison 31 mai 2017 à 2 h 01 min

Bon.

Vue d’ici (Québec)

M. Mélenchon, un peu décevant dans la manière de dénoncer (dernièrement)

Autre chose.
Je vais caricaturer:

Merckel la nouvelle Monarque. Une néo-monarque derrière l’équipe technocratique du système UE-BCE.

Macron sera le fou du roi, le conseiller vicieux de la monarque.

Trudeau sera l’entremetteur US-UE, mais aussi le pourfendeur sournois, à commencer par le Pape François à mettre à niveau néo-capitalisme. Il va abandonner l’Amérique Latine à la curie, comme au bon vieux temps. Vous-vous souvenez du bon vieux temps du tandem dictatures-compagnies occidentales. OUI NON

Je conseille de regarder ce petit document: le néo-libéralisme se remet à niveau: le statu quo à valeur ajoutée. (Mon intitulé)

Sur canal savoir (Québec)
Les Rendez-vous avec nos PDG 2017
L’épisode
Sophie Brochu
Sophie Brochu, présidente et chef de la direction à Gaz Métro, pose la question : sommes-nous collectivement prêts pour la suite?
http://www.canalsavoir.tv/emission/pdg_2017
Pour visionner la vidéo: cliqué sur (voir l’épisode)

La mondialisation de la compétitivité , c’est la dérèglementation.
Une dérèglementation (citoyen corporatif) et en même temps une réglementation (Nous les citoyennes travailleurs). (un double bind).

Le citoyen corporatif tout comme l’économie, ne sont que des abstractions. Ceci il faut le voir clairement. Qu’est-ce que la finance ?

Le monde est passé d’un système d’exploitation basé sur la monarchie de droit plus ou moins divin, ignorance inhérente aux époques antérieures, à un système d’exploitation complexe terre à terre, aujourd’hui. Mais rien n’a changé, des gens qui se croient supérieur et une masse qui croit que les choses sont AINSI. Encore aujourd’hui. Les niveaux d’éducation étant très inégaux.

Tout simplement que des facteurs sont déterminants, et le milieu éducationnel est primordial.
Le parent qui incite son enfant à se sentir un chef, sur une longue période. ce sentiment fait parti de l’identité. Nous avons intérêt à bien comprendre le mécanisme d’identification, pas pour l’instrumentaliser, mais pour son utilité à la santé mentale de l’individu et de la société.
La société est l’ensemble des rapports humains. D’où l’importance d’une éducation juste (dans le sens de justesse). Chaque époque devra ajuster les principes éducatifs en fonction de l’ épanouissement humain.
Que devrait être les principes aujourd’hui ?
Les problèmes, et ils sont multidimensionnels, devront trouver des réponses adéquates durant ce siècle, à mon avis.
Le XXIe siècle m’apparaît de plus comme un siècle de transition, mais vers quoi ?
Un nouveau monde ou le statu quo remanié ?
Les forces semblent indiquer que ce sera le statu quo, millénaire, habillé autrement, tout simplement l’esprit du vieux monde en fin de compte, en plus raffiné ou dans le continuum de toujours.

Le choix dépend de notre conscience et de notre bonne volonté. Donc, il faut remettre des règles et faire un pas en arrière dans la mondialisation et l’intégration forcée qui débouchera sur de nouvelles violences. Appliquer le principe de délais.

C’est ma conviction

alain harrison 2 juin 2017 à 17 h 46 min

Des règles pour le marché. La compétitivité n’a pas sa place dans une économie globale, mais la complémentarité, le partage des savoirs (Oui à toutes les connaissances, NON à toutes les applications, c’est de qui?).

Le contrôle humain, c’est par l’éducation, le questionnement et le Respect, agir avec attention à…

Nous devons développer une Éducation de l’art de vivre, individu versus société.
Ce qui demeure une question essentiel.
Oui, il y a des questions qui ne trouveront une réponse que par la vision de notre Histoire sur le plan psychologique (anthropologie, psychologie et sociologie dans la compréhension juste du processus de la pensée.

Mais la question urgente est celle de l’économie, en plus financiarisé ?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en Contact