Sujet : Emmanuel Macron

L’urgence industrielle

La France perd son sang industriel. Alors que notre pays souffre d’une désindustrialisation chronique, le pouvoir macroniste amplifie les basses œuvres. Alstom et STX vont rejoindre Alcatel, Lafarge, Technip au cimetière des industries perdues, sans oublier l’aéroport de Toulouse et

-"La perspective d’un groupe à l’Assemblée nationale reste ouverte avec la mobilisation des quartiers populaires et de la jeunesse"

Refuser les pleins pouvoirs au Président

L’accumulation des déceptions, des souffrances et le manque de perspectives combinés à une mécanique institutionnelle écrasante qui donne la primauté au Président de la République, continuent de produire un puissant cataclysme. La disposition des forces politiques est totalement bouleversée. Les

Non aux ordonnances Macron contre le droit du travail !

Les éléments qui nous sont parvenus sur le projet de loi de précarité du travail promis par M. Macron sont extrêmement alarmants. La méthode l’est tout autant. Comment concevoir de rayer sans débat parlementaire, avec le recours aux ordonnances, l’essentiel

"C’est une certaine exceptionnalité française qui est visée pour un alignement par le bas sur nos voisins."

Unité !

Avec M. Philippe, le nouveau Président a confié la conduite du gouvernement à une droite fière de l’être. Et pour bien rassurer les puissances d’argent, il a confié les clés du coffre-fort – l’économie et le budget – au même