Un maillon de la chaîne austéritaire vient d’être brisé

le 25 janvier 2015
tsipras

tsipras

Déclaration de Patrick Le Hyaric

Député, Vice président du groupe de la Gauche Unitaire européenne et gauche Verte Nordique

 


Les pressions de toutes sortes, les menaces, les chantages, venues du monde de la finance, de la commission de Bruxelles, de la chancelière Allemande ne sont pas parvenues à faire reculer le peuple grec. Nous nous en félicitons. En choisissant nos amis du parti anti-austérité Syriza les citoyens de Grèce viennent de signifier clairement qu’ils rejetaient la potion empoisonnée de « La Troïka », qu’ils aspiraient à retrouver leur souveraineté et à ouvrir un nouvel avenir progressiste. Nous adressons nos plus vives félicitations aux militants de Syriza, et à notre ami Alexis Tsipras. Nos vœux de réussite, mais surtout notre solidarité active. Ils en auront besoin tant va s’ouvrir un violent bras de fer pour leur demander de s’aligner sur les dogmes européens considérés par l’oligarchie comme intangible. L’enjeu est énorme pour chaque citoyenne et citoyen européen. Réussir à briser les chaînes de l’austérité en Grèce, signifierait qu’on peut le faire ailleurs, dans chaque pays européen. Ce serait la voie ouverte pour refonder L’Europe afin de placer l’intérêt général, le bien public; la vie humaine au dessus du seul intérêt des marchés financiers. Elle encourage à poser avec force partout, des collectivités locales jusqu’aux institutions européennes les questions liées à la nature et à la légitimité des dettes publiques et du système bancaire et financier.

Une nouvelle période peut s’ouvrir dans L’union Européenne. La réussite d’un nouveau gouvernement de la gauche alternative nous concerne toutes et tous. Comme parlementaire, avec mes collègues de Syriza au Parlement européen je ne ménagerai aucun effort dans le déploiement de cette indispensable solidarité aux côtés du peuple Grec.
Un maillon de la chaîne austéritaire vient d’être brisé. C’est toute la chaîne qu’il faut maintenant casser !

41 commentaires


Jacques Lestrat 25 janvier 2015 à 21 h 23 min

je suis et « charlie » et « grec » ce soir

AUSEUR Robert 26 janvier 2015 à 0 h 28 min

Je suis avec beaucoup d’intérêt et de bonheur ,le résultat du vote des Grecs . J’ose , oui , j’ose faire un parallèle avec la réaction de mes compatriotes , face aux attentats en France = En effet , des citoyens du monde , ont besoin d’agir au nom de dieu (quelqu’il soit ) pour donner libre cours et justificatifs ! à leurs penchants assassins ! …..
La descente dans la rue , de citoyennes et de citoyens ,tout de suite après les attentats : Sans avoir besoin de banderolle , d’appel des partis , des centrales syndicales pour exprimer leur …..révolte …….Il y a eu ensuite cet appel National relayé par le Président de la République , auquel se sont associés des tortionnaires de différents pays ! Je crois vraiment que le peuple saura bientôt se choisir un avenir ….

Potier Jacques 25 janvier 2015 à 21 h 36 min

Ce résultat est très encourageant.

Lanta paule 26 janvier 2015 à 9 h 24 min

merci à Patrick Le Hyaric et à vous jacques, de nous encourager à ne pas rester « spectateurs contentés » ou… cassandre.

JP 25 janvier 2015 à 21 h 47 min

Très bien : mais attendons de voir quelle info aura la primeure demain dans nos médias … sur mon écran , une info internet sur une manif anti-islam en Allemagne … par exemple plutôt que sans doute les Grecs en liesse d’avoir su résister , eux , à la menace des dirigeants de l’UE…

Ensuite attendons les analyses …

Peut-être aurons-nous alors les faits , après les discours pour bien minimiser ce résultat qui ne sera rien sans un réel changement .

Que fera Syriza ?

Et que fera le KKE qui semble ne pas exister dans l’Huma ?

Est-ce une étape pour quelque chose de réellement nouveau ?

La balle est dans le camp du peuple grec .

jack74 25 janvier 2015 à 22 h 27 min

Oui, c’est bien la question que je me poses? est-ce que le KKE s’alliera au Syrisa . S’il ne le faisait pas, il se décribiliserait, et la Chance d’un changement serait annéanti.Espéront que le KKE sera moins dogmatique que ne le laisse penser les Médias.

chb 25 janvier 2015 à 23 h 16 min

Syriza envisage de respecter l’euro, et donc de reprendre à son compte au moins une partie des exigences de la troïka. Elle aura aussi à gérer les suites de l’extraordinaire revirement politique de la BCE, qui autorise la planche à billets et un peu plus d’ « autonomie » à condition que chaque état assume 80 % des conséquences.
Bon courage avec ça, Tsipras !

Michel Berdagué 26 janvier 2015 à 10 h 11 min

En effet ,de passer sous silence un Parti communiste voire de l’ ignorer et de le censurer me pose une question fondamentale en tant que communiste , or le KKE existe bel et bien avec son 5,4 % et ses 15 députés , comparaison n’ est pas raison mais les communistes en France sont 7 à l’ A.N. et recherchent toujours les 2 192 899 voix perdus entre les deux premiers tours de 2012 . Traité de stals , de sectaire , et pourquoi pas de faf rouge , ce Parti depuis le début est contre cette Europe de tous les dégâts comme le P.C.F. et propose une sortie claire de cette u.e./NATO , reste le gros problème de cet euro/B.C.E. qui comme chacun sait est aux mains d’ un grand démocrate et de son équipe. Alors Vive le PKK ,Vive le Parti communiste d’ Ukraine malmené par les offensives des nazis à Kiev , Vive le KKE et Vive le Rassemblement des communistes en France qui en ont ras le bol de se faire traiter de tout et de rien, une union des communistes pour constituer une telle force que le Peuple ne pourra pas être berné dans une orientation qui veut aménager le capitalisme et de le bercer d’ illusions . La Lutte continue avec une Manifestation contre la loi Macron 13 h 30 à Paris à l’ Appel de syndicats en Lutte de leur classe , celle du travail .

Le.Ché 26 janvier 2015 à 10 h 47 min

Le KKE est le parti communiste de Grèce, il a obtenu 15 députés ce n’est pas rien, il peut être appelé à jouer un rôle important en Grèce car il est pour sortir de l’euro et de cette Europe austéritaire.
Il faut bien comprendre que pour le moment rien n’est joué car Alexis Tsipras a gagné mais en restant dans l’euro il est à la merci de A.Merkel et Junker donc on va voir pour la suite ???

monneret 26 janvier 2015 à 12 h 35 min

Bravo Michel pour ton explication qu’aucun dirigeant communiste même au plus bas niveau section ne veut aborder encore merci

Cognard Daniel 25 janvier 2015 à 21 h 51 min

En lisant l’Huma, j’ai apris que le KKE était prêt à voter ce qui ira dans le bon sens …
Les Stals évoluent ?

Michel Berdagué 26 janvier 2015 à 5 h 12 min

Les stals comme vous dites qui ont lutté contre les divisions SS , contre les colonels et les fascistes et qui en 2015 dénonce cette u.e./OTAN ainsi que cette B.C.E. euro . Je ne vois pas ce qu’ il y a de bureaucratie dite stalienne là dedans : le PCG affirme « – Il – le Peuple – vote aussi pour choisir une opposition, qui doit lutter contre les gouvernements qui, selon le peuple, ont l’intention de suivre la même politique antipopulaire. Il va sans dire que le PCG n’est pas indifférent au sujet de gouverner. Il déclare clairement qu’il sera ‘présent’ au gouvernement quant le peuple prendra le pouvoir, la richesse sera immédiatement socialisée, nous nous dégagerons de l’UE et de l’OTAN, qui empêchent le développement en faveur du peuple et compromettent les droits souverains du peuple et de notre pays. Ce gouvernement annulera toute de suite les memoranda, les décrets d’application et procèdera, sans aucune doute, a l’effacement unilatérale de la dette. Vous comprenez, bien sur, que nous parlons d’une politique, d’une organisation sociale et d’une économie radicalement différentes. Ces élections ne peuvent pas que résulter à un gouvernement de coopération entre partis suivant la même direction stratégique. Le peuple ne devrait pas concéder un vote de tolérance à un tel gouvernement et le PCG ne le fera pas non plus. » C’ est à dire d’avaler des couleuvres . et aussi : « Gardons à l’esprit que dans les années ’60 le KKE avait caractérisé la CEE comme « la fosse aux lions ». En 1980, il a dit NON à l’adhésion de la Grèce à la CEE et en 1991 il a dit NON au traité de Maastricht qui a transformé la CEE en l’UE.
En revanche, tous les autres partis, y compris les partis dont SYRIZA a émergé, ont soutenu ces choix de la classe bourgeoise pour l’intégration de la Grèce à la CEE et l’UE.  »
et  » En limitant sa critique aux soi-disant « capitalisme néolibéral », SYRIZA encourage la création des illusions parmi les travailleurs qu’il peut y avoir un autre « bon » capitalisme. » Là ça devient très intéressant le Peuple Grec s’ est mis en mouvement et comptons sur le KKE pour lutter contre le capitalisme de production et le financier qui a pris le pouvoir dans toutes les institutions . Le peuple Grec fier de sa Démocratie ne pourra accepter aucune compromission , les luttes de classes continueront de plus belle pour une Alternative de justice et d’ égalité .

Le.Ché 26 janvier 2015 à 10 h 55 min

Je suis en grande partie d’accord avec ce que tu écris, pour le moment rien n’est joué attendons le dénouement de ce qui se passe en Grèce, mais il est très possible que le KKE aura un rôle à jouer.

monneret 26 janvier 2015 à 10 h 07 min

moins sur que le KKE soutienne la majotité ; car il y a de grandes différences politiques car Syriza plus prés du centre

Cherton J-C 25 janvier 2015 à 22 h 46 min

Bravo La Grèce quel bel exemple donné à l’Europe par un pays qui n’est petit…. que par sa taille

Cela devrait encourager au changement de beaucoup de choses chez d’autres partenaires européens encore hésitants. C’est le moment de s’y mettre en France

Le.Ché 26 janvier 2015 à 10 h 59 min

Attention rien n’est joué pour la Grèce car c’est A.Merkel qui commande
avec Junker soyons attentif à ce qui va se passer.

BONNET Daniel 25 janvier 2015 à 23 h 26 min

« Les bolchevistes » sont de retour, « c’est une gauche modérée, pas comme le FRONT DE GAUCHE » dit une pauvre « militante » PS sur BFM…; on entend de tout, mais seule la victoire est belle: c’est aussi la nôtre! Après le sursaut citoyen du 11 janvier en France, ce 25/01/15, en Grèce et en Europe, est un tournant décisif pour les peuples qu’on affame, pour notre dignité qui est piétinée…Ce soir je suis heureux et les gueules coincées de nos « chers » socialos que je veux retrouver à 5%, comme quand j’avais 20 ans, n’altèrent pas la jubilation de cette belle victoire!

Lalanne 25 janvier 2015 à 23 h 31 min

Grande et belle victoire ! En espérant que les autres pays européens suivent cet exemple. Beaucoup d’espoirs reposent sur les « épaules » de Syrisa. Alors je leur souhaite tout le courage et l’énergie nécessaires pour mener à bien les réformes utiles à leur pays et à leurs concitoyens.

michèle zeneb save ouattara 26 janvier 2015 à 0 h 32 min

une première victoire, nous l’espérions, nous l’attendions mais c’est maintenant que la vraie lutte commence. SIRIZA saura-t-il résister aux pressions, au chantage, à la flatterie, à la duperie et amorcer un réel changement, pour les Grecs mais aussi pour nous tous, en Europe et ailleurs où l’austérité s’appelait ajustement structurel.

Dupuy Pierre-Marie - Prêtre-ouvrier retraité 26 janvier 2015 à 3 h 45 min

Quand on a la faim au ventre, on n’hésite pas a à voter TSIPIRAS !
Quand on a une mentalité d’esclave, on vit avec la dictature des marchés financiers…Quand le pouvoir de décision du peuple et tous les services sociaux qu’il a créés sont piétinés, on comprend ce que signifie la démocratie ainsi écartelée ! P-M DUPUY

ramos wilfrid 26 janvier 2015 à 6 h 38 min

Pendant la seconde guerre mondiale l’humanité circulait sous le manteau, le 11 janvier 2015 plus de 4 millions de français se réunissaient pour Charlie. Aujourd’hui malgré les menaces, le peuple Grec s’est exprimé contre le diktat d’une politique austéritaire et mortifère.Oui le peuple doit s’exprimer et cesser de courber l’échine. Nos politiciens feraient bien d’en prendre de la graine en nous consultant sur la réforme territoriale et en tenant compte des résultats du vote contre le traité européen en 2005.

MICHAUD 26 janvier 2015 à 6 h 56 min

Bravo et encore bravo aux grecs

Avec cette éclatante et belle victoire de TSIPIRAS, une chose est ABSOLUMENT CERTAINE aujourd’hui les politiques d’austérité en EUROPE que voudrait IMPOSER la droite européenne et voulues par les spéculateurs et la finance NE SONT PAS pour les peuples une réponse acceptable à la crise financière qu’ils ont eux mêmes provoqués.

Il faut repenser COMPLETEMENT l’avenir de l’Europe avec pour objectif une relance de l’économie par des investissements productifs massifs dans des projets européens COMMUNS, comme l’Europe a su le faire par exemple avec Airbus, l’Espace, etc… ET des mesures sociales européennes. Il faut en finir avec le dumping social.

Il faut en finir avec ce gouffre financier, ce holdup PERMANENT de la finance sur les ressources des états que représente la fraude fiscale et des pays européens et les places financières qui la soutienne, comme Le Luxembourg, La Belgique, l’Angleterre, Monaco, l’Irlande, Jersey et Guernesey, etc

En Europe, Il faut en finir une fois pour toutes avec l’austérité pour TOUS SAUF pour les plus riches et les fraudeurs.

Il faut se rappeler que les avoirs des ARMATEURS GRECS avoisinent AUJOURD’HUI les 350 milliards d’euros, RIEN QU’EN SUISSE. Leur a t on demander de payer leurs dus et des comptes ? NON

Un ENORME travail de JUSTICE SOCIALE doit donc et va commencer pour renverser le cours des choses.

Certes RIEN n’est JAMAIS gagné d’avance, mais cette victoire HISTORIQUE du peuple grec contre l’AUSTERITE A VIE qu’on voulait lui imposer est CAPITALE et un exemple à suivre pour TOUS les peuples des pays de l’UE

Vive TSIPIRAS, vive la Grèce, NON aux politiques d’austérité de Mme MERKEL et de la « troïka » européenne qui ne représente que la haute finance et ses intérêts….

Il faut une véritable révolution sociale et économique en Europe et les partis socialistes européens feraient bien de changer leurs fusils d’épaules s’ils ne veulent pas être balayer comme en Grèce

Vive l’Huma Vive le PCF, Vive le Parti de Gauche, Vive les écologistes et la gauche du PS et tous ceux qui sont conscients au PS et au delà de l’IMPERATIF ABSOLU de L’UNITE de TOUTES les forces de gauche. Il faut se rassembler.

La prochaine étape ? les élections en Espagne en décembre 2015…avec Izquierda Unida (IU) qui a réalisé 9,99% aux européennes de 2014

Ceci est un tout petit certes, mais TRES IMPORTANT, signal qu’il faut combattre coûte que coûte, pied à pied et par TOUS les moyens l’austérité et pas l’accepter et la subir SANS REAGIR comme un mal nécessaire

Bernard MICHAUD

monneret 26 janvier 2015 à 9 h 53 min

moins sur car il ne veut pas refuser la dette mais la négocier combien de temps

monneret 26 janvier 2015 à 12 h 48 min

Vous oublié mr MICHAUD QUIL EXISTE UN PARTI COMMUNISTE en GRECE le KKE qui a lutté dans contre le régime des collonel en 1975 régime fasciste on la interdit

Alain Boyer 26 janvier 2015 à 8 h 21 min

Je ne me fais pas de souci : les Grecs auront vite un nouveau gouvernement solide . Les questions qui demeurent : que va devenir la Troïka ? Comment les légitimes revendications d’annulation et de rééchelonnement de la dette exprimées par le peuple grec qui a été vraiment pressuré et humilié seront entendues par Bruxelles et donc par nos dirigeants ? Mais c’est déjà un très bel essai…à transformer par tous les peuples d’ Europe , en bousculant au besoin des dirigeants fascinés parle modèle libéral et la « globalisation » . Alain Boyer

monneret 27 janvier 2015 à 10 h 08 min

oui un gouvernement avec des mec de droite anti immigrés

monneret 26 janvier 2015 à 9 h 52 min

Je Salue la victoire de SYRIZA mais rien ne me fait oublier qu’il y a un Parti communiste frère en Gréce le PKK qui ne veut pas de compromis d’austérité en Grèce il a 13 députés plus qu’en France Pourquoi camarade/ ne l ‘avons pas soutenu et que l ‘on a soutenu uniquement SYRIZA un agloméra de socio démocrates qui on participé à l austérité en Grèce avant de se ralier au Lider Syriza AEXIS,,,, POUQUOI ZYRIZA VEUT FAIRE ALLIANCE AVEC UN PARTI DE DROITE ?? Pour avoir la Majorité Camarade MELANCHON EXPLIQUE TOI Paul LAURENT aussi

DEMBELE 26 janvier 2015 à 10 h 02 min

La Coalition des Alternatives Africaines Dettes et Développement (CAD-MALI)et ses 103 Organisations membres vous félicite pour ce résultat encouragent qui donne la voie à suivre pour les Etats qui vivent de telle situation. Il faut un monde plus juste, respectueux des droits sociaux et un monde dans lequel l’endettement se fera avec le consentements des Peuples.
Souleymane DEMBELE

monneret 26 janvier 2015 à 10 h 04 min

rien a voir ici hors sujet

Bezert 26 janvier 2015 à 10 h 28 min

Cette belle victoire du peuple grec ne doit pas lui être volée par les oligarques de Bruxelles les Merkel de tout poil,unissons nous en Europe ,en France pour exiger la fin de l’austérité.

monneret 26 janvier 2015 à 15 h 19 min

J’avais raison SYRISA s ‘allie avec le parti des Greques Indépendant parti anti immigrés Super pas avec les communistes !!!!Mélanchon ferait il Cela avec l’ UDI si cela arrivait en FRANCE

breteau jean claude 26 janvier 2015 à 15 h 19 min

Les commentaires ici me laisse pantois ,j’ai l’impression d’entendre les ragots journalistiques ,qui ne révent ,déjà ,que d’échec .Que propose Siryza,la fin de l’austérité ,ce n’est pas mineure,d’abord pour les grecs ,ensuite si le peuple de tel ou tel pays décide d’en finir ,il sera possible d’aller plus loin .Nous n’allons pas demander aux grecs de tout faire ,et en 24 heures chrono .Ceux qui se gavent sur notre dos ,ne vont pas se laisser tondre ,ils disposent des moyens d’états ,de la bce ,et ont prévu dans les traités de disposer de forces entrainée,à la guerrilla urbaine .Contre ces nantis ,et qui entendent le rester,faut-il chercher le rassemblement ou la division ,comme le montre certains réflexes,ici .Aujourd’hui tout débute et c’est bien là l’essentiel ,créer un pool bancaire d’état ,aider les plus atteint par le fascisme bruxellois,et le reste mérite notre attention bienveillante .Ils doivent se marrer les journalistes qui ont insulté le peuple grec dés hier soir (ils ont voté comme des petits soldats ,a osé une « journaliste »).Alors moi mon choix est fait,celui de ma classe ,dont fait parti Alexis Tsipras .Quand à nos camarades grecs ,qui peut penser qu’ils aient l’objectif d’un échec ,eux aussi savent ,ou est leur camp .Sortir les grecs et la gréce,du marasme ,cela me va bien ,aidons ce peuple ,il mérite notre confiance,il vient de prouver sa valeur ,prenons en des leçons plutôt que vouloir en donner,nous sommes mal placés pour cela .

monneret 26 janvier 2015 à 15 h 21 min

Alors le PCF DOIT S’ EXPLIQUER lui :ce qu’il en pense de cette alliance j attend la réponse !!!

Michel Berdagué 26 janvier 2015 à 18 h 43 min

Bravo Camarades le Ché et Monneret . Oui tout va se jouer là en Grèce en Espagne , Italie , en France où nous étions en nombre important contre la loi liberticide et scélérate Macron , Manif à 13 h le lundi très militante , ce qui correspond à une Lutte profonde à faire grandir la Lutte contre le capital surtout financier qui étranglez les Peuples et leur Prolétariat avec la bénédiction de ce machin u.e./OTAN y compris la Troïka . Monneret poste sur le blog de Pierre Laurent suite à Japy tu verras que 2 commentaires ! Le secrétaire national du Parti a en effet prendre aussi position quant à l’ orientation au sein du PGE où de dire qu’ une autre orientatrion est possible et la contradiction pleine et entière c’ est cette B.C.E. où il faut virer Draghy et son équipe et mettre Yves Dimicoli Denis Durand et …Frédéric Lordon , car de souhaiter cette autre orientation et laisser l’ actuelle équipe de bandits à la solde des prédateurs conntre tous les services publics , sponsorisant à hauteur de 1000 milliards les banques privées , c’ est de se foutre du monde du travail du militantisme pour l’ Alternative gérée par les forces vives du monde du travail : les financiers spéculateurs privés sont des rapaces et pourris contre l’ Humain d’ abord . Seuls une synergie de mobilisations européennes pourront appuyer le KKE et aussi Syriza qui accepte un parti de droite – déjà un compromis et lequel ? En France il existe un appel avec des verts écolo et ce pg qui veulent présenter des candidatures , alors le capitalisme vert : non merci on a déjà assez donné . .

monneret 27 janvier 2015 à 10 h 19 min

oui il ne faut pas se compromettre avec des faux culs comme les verts qui on tout accepté avec hollande il faut des candidats communistes partout pour savoir ou on en est nos force et après si on est pas suivi on ira faire cet aggloméra sans idéologie de contre ces politiques dévastatrices en Europe et ailleurs quand on se réclame des pays latino qui se sont libérés il faut agir pareillement nationaliser réduire la pauvreté et s’en prendre à ceux qui ont l ‘argent sans cela on le vois depuis 1981 de Mitterrand à nos jours Communistes ne perdez pas votre Âme Révolutionnaire ne faites pas comme en Grèce ou déja Syriza s’allie avec la droite l équivalant à Dupont AIGNAN EN FRANCE

Colombe 28 janvier 2015 à 16 h 25 min

A la libération on a bien gouverné avec De Gaulle.
Résultat :Nationalisations ,Sécurité sociale ,Retraite par répartition,Comités d’entreprise etc…
Le programme du CNR

chb 27 janvier 2015 à 18 h 18 min

L’homme qui incarnait la gauche en France, qui promettait de renégocier les accords monétaires européens, dont l’ennemi était la finance… cet homme, devenu Président de la République, exauce les souhaits du patronat et des banquiers.
Souhaitons que les grecs, éventuellement grâce aux députés KKE, ne soient pas déçus après les promesses de « renégociation en restant dans l’euro ». Siryza a gagné, prend appui sur le centre, et on attend la suite.

Nemes 28 janvier 2015 à 12 h 12 min

Camarades,
arrêtons d’inventer des conneries. Nous sommes pour une Autre Europe. l’Europe des travailleurs et avoir une monnaie commune est nécessaire dans une Europe des travailleurs.
Donc ceux qui parlent de sortir de l’€, je peux les comprendre, mais c’est pour rentrer immédiatement dans l’Ecu, dans une monnaie qui organise une Europe des travailleurs ce n’est pas pour retourner à la Drachme ou au Franc français !
Que vous soyez communiste ou socialiste, dire aux travailleurs qu’ils faut réorganiser un taux de change pour en europe c’est se foutre d’Eux. Bon il est évident que cet Ecu ne doti plus être soumis à une banque privée, la BCE, ni à la Troïka mais bien être au service des peuples d’Europe et sou contrôle du Parlement européen!
Fraternellement,
Eric Nemes

Michel Berdagué 28 janvier 2015 à 13 h 14 min

Oui camarade Eric ; le problème est là et bien là :  » Bon il est évident que cet Ecu ne doit plus être soumis à une banque privée, la BCE, ni à la Troïka mais bien être au service des peuples d’Europe et sous contrôle du Parlement européen!  » . Eh bêe le boulot ! on fait comment ? Seule la mobilisation par les Luttes du monde du travail peut garantir que les banques new look seront au service des peuples d’ Europe et sous contrôle du Parlement européen : mais avec un seul communiste Patrick + 2 fdg , ça doit faire juste comme contrôle …camarade .

Colombe 29 janvier 2015 à 16 h 24 min

Il ne s’agit pas de sortir de l’euro ,mais de sortir l’euro des marchés financiers.
Et il ne faut plus que la BCE soit indépendante ,mais sous le controle des elus

Michel Berdagué 28 janvier 2015 à 21 h 05 min

Ce soir magnifique Rassemblement pendant plus de deux heures rue de Varenne où le silence a été de choix de classe du gros de la balance du dessin , ce gouvernement actuel Matignon n’ a même pas reçu une délégation du 57 bd de Strasbourg qui occupent ce salon de coiffure depuis 8 mois avec un patron truand marchand d’ esclaves qui profitent que ces camarades sont sans papiers pour les mettre en esclavage sans les déclarer car sans papiers , de plus menaces de mort et tout ça en plein Paris , des plaintes ont été déposées mais c’ est sous le coude alors qu’ il y a Urgence .
Demain Mobilisation exceptionnelle avec deux manifs qui vont se rejoindre pour dégrossir le mammouth des milliardaires : Jeudi 29 janvier :
Manifestation des cheminots (à l’appel de la CGT et de FO) à Paris pour l’ouverture de négociations sur la réforme de la SNCF. Le rassemblement aura lieu à 12h00, place d’Iéna, dans le 16e, puis le cortège ira rejoindre la manifestation du secteur de l’Énergie. La CGT mines et énergie appellent à manifester, jeudi 29 janvier 2015, contre la loi relative à la transition énergétique un rassemblement est prévu à 10h30 place Denfert-Rochereau, dans le 14e. Debout en Luttes .

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en Contact