Sujet : progressisme

Demain ? C’est aujourd’hui !

La rhétorique du « jour d’après » entretenue par le pouvoir n’est qu’un piège ! Obsédé, en dépit des risques pour les travailleurs, par une reprise du travail réclamée par le grand patronat, il prépare l’avenir dès « maintenant ». Et cela a l’allure défraîchie

Le long manteau réactionnaire s’étale…

Pas un jour ne passe sans que le débat public ne soit phagocyté par une basse polémique de haute intensité. Elle ne porte ni sur les moyens de garantir un travail à chacune et chacun, ni sur les mesures nouvelles