Sujet : CSG

Contre-réforme des retraites en France et institutions européennes

Juridiquement les États gardent la compétence sur les enjeux liés aux retraites. Ils définissent les barèmes, l’âge de départ etc… l’Union européenne « peut » « compléter » l’action des État. À l’origine cette action se limitait à faciliter la mobilité des travailleurs en

Nouveau parfum de révolte

Singulière séquence que celle qui s’est déroulée depuis le milieu de la semaine dernière, inaugurée par la journée de mobilisation massive des agents publics et des cheminots après celle des retraités, puis l’irruption, sous couvert de la hiérarchie, d’une milice

A qui perd…perd !

  Une vaste opération de mystification est en cours, laissant croire que 21 millions de nos concitoyens bénéficieront d’une hausse de leur pouvoir d’achat parce que les salaires vont augmenter. Ceci peut avoir l’apparence, et peut être le gout de

La sécurité sociale, l’humanisme en actes

Les gouvernements précédents avaient promis que le forfait hospitalier et la Contribution Sociale Généralisée auraient un caractère provisoire et que les sacrifices permettraient de combler le fameux « trou » de la Sécurité Sociale. Non seulement il n’en est rien, mais ce

La façade de l’ « en même temps » s’effondre.

La nomination d’un premier ministre de droite, épaulé par deux ministres de la même tendance à Bercy, disait déjà de quel côté penchait le candidat Macron derrière son faux nez de l’ « en même temps »  de gauche et de droite.

Le monde des affaires au pouvoir !

Nous nous honorons ici d’avoir été parmi les premiers durant la campagne de l’élection présidentielle à avoir répété que M. Macron avait bien un programme : celui des milieux d’affaires. Ceci se confirme jour après jour. Insatisfait des orientations pourtant très

Nouveaux pots, vieilles recettes

Comme il fallait s’y attendre, le discours boursouflé du Président de la République devant le Congrès laisse place au réel des mesures d’austérité que la Premier ministre a la charge de réaliser. Ce jeu de rôle et de dupe entre

Unissons-nous !

Ne nous laissons pas diviser ! Selon la bonne vieille tactique « diviser pour mieux régner », le Président de la République s’est une nouvelle fois livré, lors d’un discours à Bordeaux, à une petite opération de diversion sur le thème de la

Ne laissons pas la République pourrir par la tête !

Au fur et à mesure que se déroule la nauséabonde pelote de ce que l’on appelle désormais l’affaire « Woerth-Bettencourt » se déchire pour des millions et des millions de nos concitoyens un voile épais. Celui dont ils se doutaient depuis longtemps