Solidarité et fraternité avec Barcelone.

le 19 août 2017

Nous pleurons les victimes des odieux crimes perpétrés à Barcelone et Cambrils, les quatorze vies humaines une nouvelle fois emportées par le fanatisme assassin et la nébuleuse du crime obscurantiste et terroriste, les dizaines de vies meurtries à jamais. Une nouvelle fois, une jeunesse heureuse réunie un après-midi d’été, vient d’être fauchée par une voiture bélier fonçant à toute allure sur l’artère la plus animée de la capitale catalane.

Apres Nice, Berlin et Londres, ce mode opératoire aussi fruste en moyens que terriblement meurtrier se multiplie. La revendication immédiate par Daesh laisse présager d’une organisation préméditée de cet acte barbare. Après celui qui a plongé il y a quelques jours Ouagadougou dans le deuil et la stupeur, et tous les jours des villes en Irak, en Lybie, au Mali, ce nouvel attentat indique la volonté des djihadistes, quelle que soit leur obédience, de continuer à perpétrer partout l’innommable, en visant des populations démunies, innocentes, rassemblées dans un cadre festif, amical ou familial. Les victimes les plus nombreuses sont, de loin, de confession musulmane. La tentative d’instiller la haine et la guerre des civilisations se heurte jusqu’ici à l’intelligence des peuples. Continuons à refuser le piège tendu de la haine et de la division, ultime but recherché par les assassins.

Continuons aussi, à réclamer des solutions politiques au Proche et au Moyen- Orient. Nous ne pouvons oublier que ce chaos est né d’une imbécile intervention militaire en Irak sur la base d’un mensonge. A l’évidence, le combat militaire, long de trois ans, mené contre Daesh ne saurait suffire à éradiquer la menace qui plane désormais sur tous les peuples du monde.

Les terroristes ne pourront vaincre la solidarité internationaliste et notre détermination humaniste. La justice et la démocratie les affaibliraient bien plus que bien des armes. Dans l’immédiat, aucun cadeau ne doit être fait aux extrémistes de l’obscurantisme et de l’antihumanisme et beaucoup reste à faire pour une coopération européenne efficace dans la lutte contre le terrorisme.

Solidarité et fraternité avec Barcelone et l’Espagne.

Patrick le Hyaric

5 commentaires


Hugues Afriany 19 août 2017 à 19 h 40 min

Authentique message!

Mes sympathies

le.Ché 25 août 2017 à 16 h 59 min

Voila pourquoi il faut combattre la mondialisation capitaliste au lieu de baisser les bras et de dire c’est la fatalité. C’est bien la mondialisation capitaliste qui est responsable de cette situation et derrière c’est la guerre du pétrole qui a commencé avec la guerre d’Irak et la guerre en Syrie. VOIR ce qu’en dit en ancien résistant, Léon Landini président du PRCF, Pole de renaissance communiste de la France.

buda 26 août 2017 à 18 h 41 min

Consciente également de l’importance du rôle des communautés et des minorités
musulmanes établies en Occident, et partout dans le monde, dans la réduction du
fossé culturel qui sépare le monde islamique du monde non islamique, et en vue de
les protéger contre la dilution culturelle et la perte de l’identité islamique,
notamment les deuxième, troisième et quatrième générations, l’ISESCO a décidé
de mettre en place un cadre référentiel de l’action culturelle à l’extérieur du monde
islamique que les centres culturels, leurs instituts affiliés et les associations
islamiques adopteront comme document de référence.
L’ISESCO a toujours accordé une grande attention aux musulmans établis à
l’extérieur du monde islamique, qu’ils soient issus de l’immigration ou de souche, en
leur consacrant plusieurs programmes éducatifs, culturels, scientifiques et de
communication.
Voila de quoi RECRUTER !

chb 28 août 2017 à 8 h 05 min

Une coopération européenne contre le terrorisme supposerait que les atlantistes cessent d’utiliser les « jihadistes » contre des états souverains (Syrie, Libye, Afghanistan, Irak, Afrique etc).
Or, depuis 2001 et les attentats « de ben Laden », la peur du musulman sert trop les intérêts du capital contre les peuples pour que le processus s’arrête. Il s’agit bien de la part des alliés de l’OTAN d’un soutien (plus ou moins avoué, certes) aux forces rebello-terroristes contre des régimes pas assez conciliants, entraînant le chaos et la misère dans des contrées jusque là prospères.
Et puis, imaginez un peu ce que pourrait être la rentrée sociale au pays de Macron s’il n’y avait plus les dispositifs anti-démocratiques issus de l’état d’urgence : c’est la chienlit qui régnerait !
Les communistes sont-ils prêts à dénoncer réellement la collusion entre fauteurs de guerre et capitalisme, comme un certain Jaurès ? Pas au PCF, semble-t-il : l’appel convenu à la coopération de l’UE (et donc de l’OTAN !) contre l’obscurantisme et l’antihumanisme relève du voeu pieux. Ou, pire, d’une acceptation du flicage renforcé d’une société de plus en plus déchirée.

alain harrison 3 septembre 2017 à 22 h 48 min

Bonjour.

«« Les terroristes ne pourront vaincre la solidarité internationaliste et notre détermination humaniste. La justice et la démocratie les affaibliraient bien plus que bien des armes. »»

Ouais, bien il faudrait commencer par trouver les fomenteurs, les commanditaires……
La question qui tue.
À qui rapporte le crime ?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter