Olli Rehn refuse de répondre à Patrick Le Hyaric à propos des révélations de L’Humanité

le 21 novembre 2013

Humanité 20.11.13

Déclaration de Patrick Le Hyaric:

 

Ce matin se réunissaient ensemble les commissions de l’emploi et celles de l’économie du Parlement Européen pour une discussion sur les recommandations données aux Etats la semaine dernière par la commission européenne avec deux commissaires M. Olli Rehn et M. Andor chargés des questions sociales.

Une nouvelle fois, nous avons dû supporter les litanies froides et austéritaires du commissaire O.Rehn qui nous a appris que tout allait de mieux en mieux en Europe, qu’il fallait encore pousser les feux de la compétitivité et tous les autres chapitres du bréviaire ultralibéral qui nous mène dans le mur.

 La plupart des députés d’ailleurs, hormis ceux de la droite Allemande, n’ont pourtant cessé de répéter que sa politique était en échec et qu’elle faisait souffrir terriblement les peuples et bouchait l’avenir des jeunes. M.Olli Rehn paré de ses œillères européistes n’en a rien entendu. Dernier intervenant,  je lui ai demandé ce qu’il « pensait de l’étude du modélisateur en chef de la commission Européenne révélée hier par l’Humanité et reprise par quelques journaux européens selon laquelle les politiques budgétaires restrictives ont un effet négatif sur tous les indicateurs économiques et sociaux ; tant ceux de la richesse produite ; que ceux de l’emploi, ou encore évidemment ceux de la consommation ». Avait-il l’intention de tenir compte de cette étude? Du haut de sa morgue et de son mépris M. Olli Rehn a refusé de me répondre. Pourtant il faudra bien qu’il le fasse ! Je lui adresserai une question écrite.  Ne les lâchons  pas là-dessus. Ce mépris doit cesser !

 

Patrick Le Hyaric

Député au Parlement européen

Vice-président du groupe GUE/NGL

Directeur de l’Humanité

8 commentaires


periz 21 novembre 2013 à 21 h 01 min

il faut continuer à informer,encore et encore …

Lo Piccolo 21 novembre 2013 à 21 h 39 min

Patrick vous faites bien d’insister et de lui écrire a ce Olli Rehn qui à l’air de ne rien comprendre à la souffrance des peuples c’est seulement la rentabilité qui compte pour ces personnes,et ce remplir les poches au détriment des travailleurs,je vous suis reconnaissant de vous battre pour les plus démunis,mais il faudrait aussi motiver comme il faut les peuples Européens pour les unir et vraiment qu’ils se lèvent pour mettre dehors ces parasites,c’est bien la mentalité de ces possédants,vous avez vu comment les gros céréaliers comment ils ont manifestés parce qu’ils veulent tout pour eux peu leurs importe si les éleveurs sont à bout de souffle ils ne regardent que leurs intérêts,il ne faut leurs parler de partage il leurs faut tout,il faut essayer de tout faire pour changer cette Europe libérale qui nous amène droit dans le mur. Alfred

Canelle 21 novembre 2013 à 22 h 13 min

Bientôt, ce sera le peuple qui fera l’Europe, et Olli Rehn prendra la porte honteusement, ou plutôt piteusement.

ABRAÏNI 21 novembre 2013 à 22 h 19 min

Cette Europe n’est vraiment dirigée que par des oligarques qui ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches,qui ont des salaires mirobolants tout en côtoyant les lobbyistes dont ils sont les serviteurs.
C’est quand que l’on remet en place le référendum, le vrai vote des peuples.

Démostène 22 novembre 2013 à 7 h 42 min

Piégés par les divers traités antidémocratiques, les peuples d’Europe doivent exprimer leur exigence de l’élection d’une Assemblée Constituante.

Coullet Alain 22 novembre 2013 à 10 h 42 min

IL serait intéressant de mettre en évidence le lien entre les points de PIB perdus à certaines périodes, et l’accroissement des profits, car je suis persuadé que les dommages d’un manque de croissance ne sont pas également répartis.
Cordialement

Michel Berdagué 22 novembre 2013 à 12 h 07 min

Tu peux aller sur INSEE mais c’ est très hard pour te répondre avec précision , car c’ est un vrai puzzle , une fois tu as le PIB puis plus rien ? j’ avais pris 5 dates :
1989 2000 2002 2008 2012
979,4; 1439,6; 1542,9; 1933,2 ; 2032,3 en Mds milliards d’ euros
et tu prends le graphique fourni par la Commission économique du Parti Communiste le 8 novembre 2013 source INSEE:
Coût du capital au sens du tract national du P.C.F.
avec les cotisations employeurs où en 1989 les dividendes et assimilés s’ envolent pour atteindre au plus fort de la  » crise  » en 2008 la bagatelle de 364,4 Mds ., les cotisations employeurs baissent légèrement à partir de 1989 et est en palier depuis . Conscient que je ne réponds pas exactement à ta question pertinente la Commission économique pourra te répondre. En tous les cas le PIB augmente en effet dans la période charnière pour le matraquage de la  » crise » 2007/2008 les dividendes atteignent le sommet : un pic! Depuis ça « stagne » à qqs 300 Mds.

SCHILTZ 22 novembre 2013 à 15 h 24 min

Je ne peux réagir contre le fait que la Commission Européenne soutient encore la « Grande Finance », soit les Nantis de la Haute Finance. Mais surement ce Monopole est entrain de s’écrouler. Nous devons lancer l’Estocade comme disent les « Offiniados ».

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter