Le retour de la menace nucléaire

le 14 février 2018

Le redoublement des tensions et des guerres au Moyen-Orient, l’instabilité mondiale, la récurrence des violentes crises économiques et la main mise des marchés financiers sur la marche du monde s’accompagnent d’une aggravation des crises internationales et d’une folle course aux armements. La menace nucléaire que nous espérions conjurée depuis la fin de la guerre froide, se manifeste à nouveau.

Alors que les Etats-Unis réalisent à eux seuls plus de 40 % des dépenses militaires mondiales, M. Trump vient d’annoncer une hausse historique du budget de la défense de son pays, la faisant progresser de 7 % pour atteindre 716 milliards de dollars pour l’année 2019. Une somme astronomique quand 267 milliards de dollars suffiraient pour éradiquer la faim dans le monde… Au même moment, D. Trump annonce un tournant de la doctrine nucléaire et la fabrication d’armes létales miniaturisées, dont la vocation est d’éliminer des vies humaines.

Ce saut qualitatif, au cœur des mutations mondiales du capitalisme financier où la concurrence est érigée en doctrine, doit alerter les citoyens du monde entier. Jusqu’ici, la doctrine nucléaire globalement partagée par les grandes puissances reposait sur l’existence de bombes si puissantes qu’elles se révélaient inutilisables sous peine d’un cataclysme mondial. C’est ce que l’on appelle la dissuasion : un « équilibre de la terreur » qui s’est accompagné d’un accroissement du volume d’armement jusqu’à ce que les deux principales puissances nucléaires, Etats-Unis et Russie, s’engagent à baisser leur arsenal gigantesque constitué pendant la guerre froide.

Dans un récent document prospectif, les Etats-Unis annoncent s’engager dans une voie extrêmement dangereuse qui vise à développer des armes nucléaires adaptées à des théâtres d’opération spécifiques. Prétextant de nouvelles menaces venues d’Iran, de Corée du Nord, et anticipant des conflits avec la Russie et la Chine, les dirigeants Nord-Américains  développent des armes nucléaires de petites tailles qui auraient vocation non plus à dissuader mais à être utilisées au combat. Outre que la dissuasion reste une doctrine contestable puisque qu’elle débouche sur la prolifération, celle qui accompagne les déclarations incendiaires du nouveau président est proprement criminelle. On se souvient que, juste après l’accession de M. Trump au pouvoir, les Etats-Unis n’avaient pas hésité à utiliser la « mère de toutes les bombes », l’arme non nucléaire la plus puissante au monde, contre des djihadistes en Afghanistan. Il s’agissait d’une première mondiale qui laissait augurer une relance de la course à des armements particulièrement meurtriers. De fait, les budgets militaires risquent fort d’augmenter partout, alors qu’aujourd’hui, ceux de la Russie et de la Chine sont très inférieurs à celui des Etats Unis. Une fuite en avant militaire mondiale risque fort de s’engager, à laquelle, outre l’arme nucléaire, il convient d’en ajouter d’autres, de plus en plus sophistiquées et destructrices de vies humaines, comme celles à base de substances chimiques. Le caractère imprévisible de la présidence de Trump pousse de nombreux pays, notamment en Asie, à consolider leur défense. Et les responsables des institutions européennes ne trouvent rien de mieux que de proposer comme nouvel horizon la création de ce qu’ils appellent une « Défense européenne ». Ainsi l’ultralibéralisme s’accompagne partout d’une dangereuse militarisation. L’alerte est aussi sérieuse qu’inquiétante !

Des forces existent pour freiner cette course de l’humanité à l’abime. L’adoption par l’Organisation des Nations unies du traité d’interdiction des armes nucléaires en juillet dernier, avec la signature de 122 pays est un évènement considérable, conforté par l’attribution du prix Nobel de la paix aux Organisations non gouvernementales engagées dans la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Evidemment, les puissances nucléaires, et en premier lieu la France, refusent de s’engager dans un processus de diminution croissante de leur arsenal, prétextant d’un contexte international instable… que ces mêmes puissances contribuent à entretenir par des offensives impérialistes, commerciales et militaires.  La loi de programmation militaire française dévoilée la semaine dernière pour les années 2019- 2025 prévoit de consacrer sur ces six ans 300 milliards à la défense nationale. Une hausse considérable qui vise, entre autre, à développer l’armement nucléaire. M. Macron refuse tout débat sur la défense nationale, préférant enfoncer le clou de la dissuasion en engageant le pays dans la modernisation de son armement nucléaire jusqu’en… 2080 !

La France devrait pourtant prendre appui sur le mouvement mondial pour le désarmement pour reconnaître le caractère barbare de l’arme nucléaire et engager un dialogue au sein des Nations Unies pour tendre vers une abolition mondiale. La dissuasion nucléaire n’est qu’un concept qui, en plus d’être très coûteux  promettait la non utilisation. Aujourd’hui il  peut vite glisser vers une réalité meurtrière. L’avenir de l’humanité passe par le désarmement nucléaire et la France s’honorerait à s’y engager. L’argent doit aller aux œuvres de vie. Pas à la préparation du cataclysme !

10 commentaires


Moreau 15 février 2018 à 12 h 27 min

Le constat de la menace nucléaire et de la destruction du monde entier par l’exécution de cette menace doit s’accompagner de tous les constats nécessaires et indispensables sans lesquelles la fin du monde comme l’équilibre de la nature approchent de l’escalade irréversible qui finira de détruire l’Humanité. Ce constat atteste aussi que des Abstentionnistes ont raison dans le fondement même de leur abstention les démarquant de toutes les propagandes et autres proses politiques. La politique matérialiste dénuée d’humanisme digne de ce nom voire non frelaté, c’est de l’ultracapitalisme quoi que puissent dire des Matérialistes, la main sur le coeur ! La bourgeoisie est ultracapitalisme et l’ultracapitalisme porte en lui la troisième guerre mondiale comme la nuée porte l’orage. Tandis que 60 % de Français environ se démarquaient pas leur abstention électorale à la fin de l’année 2017, 40 % environ de la population américaine avait porté à la fin de l’année 2016 à la présidence du pays un ultrabourgeois, monsieur Trump. Et la politique pour la vie des Français en 2018 est dénoncée comme une politique pour les ultrabourgeois voire pour les riches trop riches et les nantis trop nantis. La présidence de monsieur Macron ne rencontrant aucune o pposition politique au sens littéral.

Tout cela atteste que des Abstentionnistes ont entièrement raison de dire que l’obsession de la richesse ou/et de la force armée toujours mise en avant par des anti-humanistes quoi qu’ils disent, qui en disant que la destinée des Peuples voire de l’Humanité n’a pas besoin de la bonté humaine, et en ne rencontrant aucune réaction salvatrice de tous les gens qui les laissent dire ; ont chaque jour passant toujours plus facile de faire croire que les armements sont de bonnes choses, de très bonnes chose ; Monsieur Guterres reste pour tous ces gens qui laissent dire inaudible ; l’abstention électorale permet encore de d’affirmer que la richesse issue de la politique capitaliste toute en déséqulibre tant elle est approuvée par des extrémistes forcenés et par des extrémistes modérés ; sert au financement de la course aux armements ; à la course aux bonnes choses avec à pour issue une troisième guerre mondiale !

Le constat de la menace nucléaire en 2018 atteste de l’absence de progrès général réel d’autant plus qu’il n’est possible qu’en passant en priorité par la construction de l’humanisme riche de bonté humaine du vingt et unième siècle ; absence de progrès général réel que cache la modernité idiote et absurde car en lien avec la guerre et sans lien avec la meilleure destinée de l’Humanité, sans lien avec la construction de la Paix gratuite et de l’éradication réelle de la pauvreté qui ne se conçoit bien qu’en la voulant pour le monde entier ; modernité minable au-delà des apparences du neuf imputable au matérialisme dont l’apologie dupe forcément les partis politiques et les religions et les médias faisant ce communautarisme politique abominable insupportable.

Le matérialisme a remplace l’humanisme, c’est en son nom qu’est prônée toute cette course à la richesse qui sert en priorité à financer toute cette course aux armements, toute cette préparation de la troisième guerre mondiale. L’obsession des Matérialistes prépare à une vitesse fulgurante une troisième guerre mondiale à laquelle l’Humanité ne survivra pas. Des armes en cache d’autres et parmi elles les plus puissantes d’une puissance que ne soupçonne pas assez de gens.

Communautarisme politique entretenu par tous les partis politiques ; aversions, indifférences, refus, répressions, interdictions, abus de pouvoir ; tous ces fléaux étant mafieux et monstrueux ; ne peuvent pas arrêter la destruction de la nature et la course aux armements et empêcher une troisième guerre mondiale. Si l’abstention n’est pas bien comprise et prise en toute considération, l’Humanité est perdue, seul l’ensemble des œuvres des arts majeurs étant la voie principale et l’oeuvre salvatrice d’abstentionnistes est un en ensemble d’oeuvre des arts majeurs.

Les Matérialistes parlent comme les Ultrabourgeois très souvent, ils ont perdu leur âme, ils n’ont pas d’humanisme affirmant que plutôt que penser à faire plus de richesse, il faudrait déjà réussir à destiner la richesse à la fin de la pauvreté en ne la destinant plus à la course aux armements, à la préparation de la troisième guerre mondiale. Oui, les Matérialistes de droite et de gauche et d’ailleurs n’ont toujours rien compris. Ils sont indifférent à l’Humanité menacée comme elle n’a jamais été menacée tout au long de l’Histoire.

Tous les partis politiques français, les anciens et les nouveaux, accompagnent la politique dont ne veulent pas pour tout l’or du monde des Abstentionnistes et qui consiste à faire toujours plus de nouveaux SO (Sans Ordinateur), des nouveaux SA (sans automobile), de nouveaux SD (Sans Domicile) ; alors que les tarifs de la poste, les prix des voitures neuves y compris les prix les moins chers du marché, les problèmes pour se loger ; sont prohibitifs.

Exploité, dominé, pillé ; J’ai toujours porté pour la meilleure destinée de l’Humanité, j’ai toujours vécu plutôt en battant libéral républicain, socialiste républicain, communiste républicain, sans opposer tout essentiel étant complémentaire pour vivre à la hauteur de l’interdépendance des Hommes car les Transcendants qui ne remplissent pas leurs devoirs pour que vive l’interdépendance des Hommes sont de mafieux et monstrueux charlatans. Ils trancendent quoi donc ? Le matérialisme qui peut tuer l’Humanité ? La destruction de la nature qui peut tuer l’Humanité ? La rue tue des Exclus.

Liberté Egalité Fraternité ont toujours eu la place de synonymes dans mon dictionnaire de Libéralisme républicain universaliste, Communisme républicain universaliste, Socialisme républicain universaliste.

Seule pouvait empêcher cette précipitation des Peuples dans le pire, l’Union républicaine universaliste sacrée de la gauche fraternelle avec une Union républicaine universaliste sacrée de la droite. Des électeurs souvent dupés l’ont réduite à rien souvent dupés par la domination de l’Ultrabourgeoise rassemblant les riches trop riches et les nantis trop nantis.

Il est juste et légitime que des Abstentionnistes en attendent un peu plus d’en haut, d’autant que plus haut qu’en haut, il y a aussi la menace de destruction par champignon nucléaire .

Comme il ne faut jamais faire abstraction de l’Humanité, il ne faut jamais exclure la bonté humaine en influençant de façon prosaïque saccageuse, des Frères humains à y renoncer. Faire disparaître la bonté humaine, c’est faire disparaître la construction de la paix gratuite, c’est assassiner l’Humanité, l’Humanité étant le sauveur suprême par excellence.

Moreau 15 février 2018 à 14 h 23 min

Il s’agit de savoir comment on gouvernera. depuis toujours, il n’y a que deux méthodes : la force ou la ruse. Louis Aragon qui est aussi un pilote de la meilleure destinée de l’Humanité dans l’histoire de l’Art.
Plutôt qu’une de ces deux méthodes mafieuse et monstrueuse, Jacques Brel appelait les Hommes à vivre selon la force d’aimer.
L’ultrabourgeoisie faite de riches trop riches et de nantis trop nantis tous d’accord sur les mêmes bêtises, de tout pays, passe outre tout cela c’est une faute impardonnable.

Il ne faut jamais donné des pouvoirs aux ultrabourgeois. C’est le sens même de l’abstention.

Il faut faire plus pour les Abstentionnistes tellement il n’y a rien de bien pour nous, nous n’avons pas le nécessaire et l’indispensable.

Obsession dangereuse cette course à la richesse de trop idiote et absurde, en laissant se perdre la première richesse dans la course aux armements et la préparation de la troisième guerre mondiale. Démentiel que travailler plus pour plus de dérive destructrice de la Terre des Hommes.

Le premier devoir des Hommes politiques et d’assurer que la richesse n’aille pas à la course aux armements et à la préparation de la guerre. C’est bien pourquoi l’union politique républicaine internationale ne doit jamais être rompue, et ne doit jamais être abandonnée, c’est bien pourquoi l’union politique républicaine doit vivre partout chaque jour.

Au regard de l’abstention en France, les partis anciens et nouveaux ne sont rien de plus que des minorités politiques, le pourcentage de l’abstention est tellement plus élevé que les résultats en pourcentage respectifs.

Ce qui est de bonne certitude, c’est que la classe politique n’a rien fait de bien pendant des décennies pour victimes de la politique mafieuse et monstrueuse taraudée par l’abstention que celle-ci impose.

Et quelle ségrégation pourrait bien écrire la personne métisse sans sombrer sur le champ dans tant de démence ?

Si des gens pratiquent l’abstention, c’est parce qu’ils ont été trop exploités, trop dominés, trop victimes de cruautés, de politiques cruelles ; dans leur vie.

Le recours à la force nucléaire est dans tous les cas un paroxysme de tant de Mal.

Construire la paix gratuite exige de remplacer le Mal par le Bien, c’est le sens même de l’abstention électorale.

Les Abstentionnistes authentiques sont des femmes et des hommes qui n’arrive plus à subir en votant le Mal.

Moins contre la bonté humaine, et plus contre les armes nucléaires !
I

Moreau 16 février 2018 à 10 h 45 min

Non à la troisième guerre mondiale ! Vivre l’abstention électorale entièrement fondée au nom de l’humanisme, au nom de la bonté humaine, contre la richesse idiote et absurde, contre la déshumanisation permanente et ses anéantissements permanents ! Révolution perpétuelle ! Révolution d’art ! Révolution d’or !
La paix gratuite est toutes les révoltes légitimes.

D.Lalanne 16 février 2018 à 19 h 47 min

Éradiquer la faim dans le monde ne pourrait être rentable qu’à long terme. Les patrons des multinationales ne connaissent que le court terme et n’ont aucune vision pour le futur. La planète ? Les humains ? Ils s’en contrefichent, y compris pour leur descendance.
L’armement est une excellent source de profits très rapides pour les milliardaires. Les gouvernements étant à leurs ordres – et non aux ordres des Peuples – nous font payer à tous cette dérive destructrice.

pierre 16 février 2018 à 19 h 47 min

On a de plus en plus l’impression qu’on approche d’Aoùt 1914…

Moreau 16 février 2018 à 20 h 46 min

Si les pays ne passent pas sérieusement à la construction de la paix gratuite (politique de désarmement, culture réelle universelle, éducation universelle, application des Droits de l’Homme (les droits de l’Homme universels sont lisibles et il serait tellement évident et si simple que les présidents et les gouvernements veillent à leur bonne application) ; il y aura la troisième guerre mondiale et probablement la fin du monde.
C’est très simple de mettre fin à la course aux armements et aux catastrophes naturelles, pour cela il faut que la classe politique cesse d’avoir tant de pouvoirs voire de pouvoir faire mauvais usage des pouvoirs ; pour cela il faut des Peuples capables de dire Non à leur classe politique et capable de leur dire ce qu’elle peut et doit faire. Ce n’est pas du souverainisme, ça, c’est la République, rien que la République, toute la République. La République a été pensée pour la construction de la paix gratuite et pour vivre selon les valeurs universelles. Il suffit de continuer les bonnes constructions commencées et avancées pendant le siècle précédent et de réaliser les nôtres, de préférer la vie telle quelle doit être, à la course à la richesse précipitant le monde à sa fin.
ll faut la meilleure gouvernance pour la vie de chaque pays qui ne s’évalue pas qu’en sommes d’argent gagnées ou dues… Pour la paix gratuite partout, la pauvreté doit être éradiquées partout, et pour cela aussi tellement important dans la construction de la paix gratuite, il faut la fin de la course aux armements donc des dépenses en armements, immense gâchis financier accompagnant la destruction de l’Homme par l’Homme trop passé sous silence et banalisation et même trop souvent vanté : dans le monde tel qu’il devrait être, les armements seraient inrevendables, pour la vie de l’Humanité il faudrait en faire le sacrifice et le plus tôt serait le mieux. C’est aussi à monsieur Guterres de faire entendre cela, mais il faut que toute l’Humanité de bonne volonté en parle avec exigence.

Elusse Philippe DHR 17 février 2018 à 1 h 37 min

à voir sur le sujet : le documentaire « la Bombe et nous ». Disponible pour projections, rencontres, débats, partout où vous le souhaitez. Informations sur ces pages : http://la-bombe-et-nous.com/

Moreau 17 février 2018 à 11 h 25 min

La menace sur la vie de l’Humanité est deux menaces : la menace climatique et la menace nucléaire. Le sujet du désarmement est aussi urgent en vérité que le sujet du climat. Il faut tout le changement nécessaire et indispensable ou il n’y pas de résultats. D’où la montée de l’abstention électorale qui pourrait aller jusqu’à 70 %, 80 %, plus. Et ce Non par l’abstention à toutes les politiques signifie bien que l’Humanité a besoin d’un régime politique bon pour la vie de chaque être humain, qui ne sont pour rien au monde une dictature.

BERNARD Francis et Monique 17 février 2018 à 15 h 30 min

C’est désespérant ! C’est celui qui a le plus d’argent qui gagne les élections au niveau des nations !
Ou alors, il faut être nombreux à militer avec un programme clair et net en faveur du peuple et montrer surtout qu’on ne peut s’enrichir qu’au détriment des autres ! !

Colombe 18 février 2018 à 12 h 10 min

C’est Simone De Beauvoir qui disait : » Aux Etats Unis pour les élections ,on a ,a choisir entre 2 marques de boule de gomme »

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter