Bouleversements !

le 26 avril 2017
'La réussite des rassemblements et marches du 1er mai diront à la fois le refus de l’extrême droite et la mobilisation pour le progrès social, la démocratie et la paix."

'La réussite des rassemblements et marches du 1er mai diront à la fois le refus de l’extrême droite et la mobilisation pour le progrès social, la démocratie et la paix."

On n’a sans doute pas fini de mesurer et de sentir la puissance des secousses politiques produites par le premier tour de l’élection présidentielle. Les deux partis dits « de gouvernement » adeptes d’un projet bipartisan pour tenir « le système » sont laissés sur le bord de la route. Une nouvelle fois l’extrême droite banalisée des mois durant se hisse au second tour avec un nombre de voix inégalé. Un candidat soutenu par les milieux d’affaires, le ministre allemand des finances, les institutions européennes, et discrètement par l’Elysée comme candidat de substitution, est placé en tête pour engager une politique encore plus libérale. Il s’en est fallu de peu pour qu’il en aille autrement, et il convient de saluer le score réalisé par Jean-Luc Mélenchon qui gagne 8 % depuis 2012 et trois millions de voix.

Ce qui apparaissait comme un rêve impossible il y a encore quelques semaines est devenu une réalité à portée de vote. La force qui a suscité cet espoir palpable par des millions de nos concitoyens, tout particulièrement dans la jeunesse, comptera pour l’avenir. Elle est la manifestation du désir d’un autre avenir que celui promis par les dominants, une autre éthique en politique, l’honnêteté, le respect de la parole donnée et le respect des citoyens, la solidarité contre les divisions, une refondation démocratique de la construction européenne, un projet de paix et de coopération entre les peuples. Elle peut être la base d’une réinvention de la gauche et du progressisme combinant avancées sociales, démocratiques et écologiques. L’ensemble de cette séquence électorale aura plus que jamais montré à quel point le système politique organisé par la cinquième République et surdéterminé par les orientations de l’Union européenne, est à la fois à bout de souffle et rejeté de diverses manières par nos concitoyens.

C’est d’ailleurs ce système qui, comme nous n’avons cessé de le dire ici depuis des mois, a travaillé à organiser l’actuel scénario où l’extrême droite sert de faire-valoir pour sauver le libéralisme qui endosse des habits neufs, pour faire accepter une vieille politique. Ce faisant, cette dernière progresse dangereusement. Méfions-nous de cette eau qui dort, particulièrement dans l’entre-deux tours. En tout état de cause, si l’infernale mécanique ne cesse pas, elle atteindra son objectif, celui d’accéder au pouvoir grâce à de cyniques apprentis-sorciers. Aucun humaniste ne peut laisser faire. La France peut-elle banaliser l’élection d’un président de La République d’extrême droite qui, grâce à ses attributs, contrôlerait et modifierait à sa guise l’Etat : le commandement de l’armée et de la police, la justice ou l’éducation nationale, faisant régresser des droits fondamentaux ? La France ne peut pas être représentée au conseil de sécurité de l’ONU par l’extrême droite. Non ! Elle ne peut se donner à celle qui organiserait la division, la haine de l’autre, le racisme et la xénophobie. Le combat contre cette idéologie mortifère doit donc être amplifié dans l’intérêt du monde du travail et de la création, des libertés et de la démocratie. Une victoire pleine et entière n’est possible que si la vie devient vivable pour tant d’hommes, de femmes, de jeunes qui n’en peuvent plus d’affronter tant de difficultés. Nous l’aurons en tête dimanche prochain pour lui barrer la route, en prenant en compte toutes les dimensions du problème posé, c’est-à-dire en ne donnant en aucun cas approbation aux choix libéraux de M. Macron. Il ne peut pas considérer toutes ses voix comme une adhésion à son programme dès lors qu’une partie non négligeable de ses électeurs l’ont choisi par choix tactique pour empêcher la progression de l’extrême droite. Son élection au second tour avec 23% au premier ne peut signifier acceptation de ses orientations droitières. En ce sens la réussite des rassemblements et marches du 1er mai diront à la fois le refus de l’extrême droite et la mobilisation pour le progrès social, la démocratie et la paix.

Une telle situation rehausse considérablement l’enjeu des élections législatives des 11 et 18 juin. Les électrices et électeurs de J-L Mélenchon, et au-delà de la gauche, auront l’occasion de prolonger l’élan créé dans le pays en élisant des députés qui les protégeront, les défendront et feront voter des lois permettant le recul du chômage, l’amélioration du pouvoir d’achat et des services publics, le combat contre la pauvreté comme l’impulsion de projets audacieux pour l’éducation et la culture. Des députés qui s’attacheront à faire vivre un grand projet d’égalité.

Pour obtenir des choix à gauche à l’Assemblée nationale, il est indispensable de travailler à une nouvelle majorité parlementaire. Elle ne pourra faire l’économie d’une discussion avec les équipes de J-L Mélenchon, du Parti communiste, de personnalités socialistes et écologistes, d’autres encore en recherche d’un sursaut social et démocratique pour empêcher l’élection de députés d’extrême droite et pour voter des lois favorables aux familles populaires. Des choses peuvent encore bouger dans un sens positif grâce à la dynamique exceptionnelle de la candidature de J-L Mélenchon et des résultats qu’elle a d’ores et déjà produit. Amplifions-la !

26 commentaires


alain harrison 26 avril 2017 à 21 h 08 min

«« Elle est la manifestation du désir d’un autre avenir que celui promis par les dominants, une autre éthique en politique, l’honnêteté, le respect de la parole donnée et le respect des citoyens, la solidarité contre les divisions, une refondation démocratique de la construction européenne, un projet de paix et de coopération entre les peuples. »»

««« une refondation démocratique de la construction européenne »»»

Une refondation n’est possible qu’en mettent KO le système UE. Pourquoi vous ne le dite pas M. Le Hyaric.

Voyez, les présidentielles, encore la même trappe.

Hamon doit être reconnu comme persona non grata dans la gauche.

Le PCF doit prôner le Frexit, s’il est ce qu’il dit être.

Le FN me fait penser au PLC de Trudeau, à cause que le NPD de Mulcair a fait l’erreur de se placer au centre de l’échiquier politique. Le FN a bien compris, que le Frexit lié à la grandeur de la France perdu, elle est perdue parce que d’autre part elle n’a pas changé ses politiques (ni de gaugauche ni de droite) vis-à-vis de l’Afrique et du Moyen-Orient. Le peuple Français a ses responsabilités face à l’Histoire et l’Humanité.

La France Insoumise et M. Mélenchon ont donné une base de rassembler et d’espoir pour redonner sa signification historique: la Révolution Française. Je dis bien un espoir, dans la mesure que la gauche aura le courage de faire sérieusement son examen de conscience, de sortir du dogmatisme dialectique et de se rendre compte des vrais solutions et du nouveau pacte citoyen travailleur pour un nouveau paradigme écolo-social-économique et d’établir la vraie Démocratie Directe du moment de la prise du pouvoir. Tout cela ne s’improvise pas, mais se met en place, par commencer, inviter les citoyennes travailleurs à être les maîtres d’oeuvre. La Fi a le potentiel, sa reconnaissance est faite maintenant. Il s’agit juste que toutes les factions de la gauche participent à la reconstruction de la grande gauche. La condition, le découplage de leurs intérêts politiques idéologiques pour les intérêts supérieurs du Peuple Souverain, pas de l’état, pas du parti, pas d’un dogme, mais du Peuple et de la Terre.

IL faut dès maintenant tracé la nouvelle économie. Vous ne partez pas de rien, et vous avez des enseignements tiré de l’imagination de la finance, qui elle ne se gène pas pour inventer des trucs économiques. La première chose: exproprier les banques privées sans exception et les convertir en institutions économiques sociales sur des bases théoriques épurées faciles à comprendre. L’argent on en fait selon les besoins de santé d’éducation, d’investissements.

Pour les échanges entre pays, une monnaie commune qui met un terme à la spéculation et qui n’interfère pas avec l’économie interne des pays et la stabilité économique.

alain harrison 26 avril 2017 à 21 h 33 min

Faire comprendre que la participation citoyenne travailleur est la base pour le nouveau paradigme écolo-social-économique, que le Peuple Souverain doit être le maître d’oeuvre pour les choses importantes qui ont des effets synergiques collatéraux sur l’ensemble (Cuba l’a démontré, c’est une question d’organisation et de coordination et je rajoute du partage du temps). Changer de paradigme, c’est changé de mentalité, de point de vue, mais pour y arriver, la vue d’ensemble est indispensable, et au lieu d’argumenter questionner, explorer, faire des scénarios (grandes lignes seulement, ne pas s’embourber dans les détails).
Comment dire: un concept bien conçu, suit le chemin de la simplicité (avis aux avocaristocrates). Il va falloir séparé le politique des affaires, de la justice et surtout des avocats.
La Démocratie Directe, c’est comme les coopératives autogérées, plus de boss, les syndicats apportent leur expertise au service des coopératives autogérées. Les coopératives engagent des experts à point nommé.

Il faut dès maintenant concevoir, discuté, promouvoir, invité les citoyennes travailleurs à participer (le temps partagé, pour impliquer les plus grand nombre possible).

Dans la grande liberté de se rencontrer pacifiquement……

alain harrison 26 avril 2017 à 21 h 51 min

«« banaliser l’élection d’un président de La République d’extrême droite qui, grâce à ses attributs, contrôlerait et modifierait à sa guise l’Etat : le commandement de l’armée et de la police, la justice ou l’éducation nationale, faisant régresser des droits fondamentaux ? »»

Vous oubliez que sous Hollande:

Un commentaire sur LGS:

24 avril 2017 
Pourquoi je n’irai pas voter au second tour
Chien Guevara

25/04/2017 à 08:42 par Toff_de_aix
«« Même si micron est élu avec 60% d’abstention, ou de votes blancs, ça ne changera rien. RIEN. Tout au plus ce serait un coup de semonce qui les inciterait à verrouiller un peu plus les choses, si possible. Mais la politique de destruction de tous les conquis sociaux du CNR se poursuivra, de fait, allegro. Au pire si pas de majorité a l’assemblée, on aura les ordonnances et le 49.3(il l’a dit lui-même « je gouvernerai par ordonnances », je n’invente rien !).
Les masques sont donc tombés, ça sera une lutte à mort. Il va falloir se préparer à encaisser les coups.
Parce que je pense que le pays risque de bouger, malgré l’abrutissement généralisé, uniquement quand ça commencera à toucher le ventre. Les révolutions commencent par la faim… Et vous pensez qu’ils ne sont pas déjà « aware » que ça commence à grogner dans les chaumières ? Ils s’y sont bien préparés, pardi !
Pour rappel l’année dernière, plus de 600 millions d’euros d’augmentations et de primes pour les « forces de l’ordre ».
Militarisation de la police : nouveaux matériels, fusils d’ assaut, nouveaux LBD et tasers « plus performants », la liste est interminable. Pour parachever le tout : en 2017 nouvelle loi institutionnalisant l’impunité pour les policiers.

Le Pen ou Macron sont la suite logique de Sark-Hollande.

Le Pen a promis le Frexit. Bonne chance pour se dépêtrer, même avec le 49-3 que Macron , il l’a dit il va gouverner à coup de décrets. Tout est dit, mais lui pas de contradiction, il reste fidèle à l’UE.

Avec Macron, pas de remous dans l’UE.
Avec Le Pen, Macron et compagnie KO pour un temps, et une crise morale, politique…….

Mais que la gauche vote massivement BLANC.

Le pire n’est pas toujours ce que l’on pense.

Maintenant, plus rien ne va pour la droite.

La gauche, restons sereins, appliquons-nous à nos devoirs respectifs. Partout dans le monde, la monté des citoyennes travailleurs, encore éparse, mais patiente, la puissance est lente mais imparable.

Colombe 29 avril 2017 à 2 h 37 min

La maladie infantile des  » révolutionnaires  » : Le gauchisme . Lénine. Des purs et durs on en a vu dans les boites , ils étaient les premiers a lacher dés que cela devenait compliqué.
S’abstenir , voter blanc ou nul , c’est laisser passer. NO PASSARAN

alain harrison 26 avril 2017 à 22 h 06 min

Il va falloir organiser des manifestations telles que les forces ne pourront que l’accompagner et la protéger. Leur vrai devoir.

Quel est le Devoir des forces de police et militaire. Protéger les Peuples Souverains, qui sont leur mère et père, contre les intérêts anti-démocratiques, contre la destruction des acquis sociaux qui leurs ont permis d’avoir accès à l’éducation et à ces fonctions dignes, dans la mesure qu’ils respectent leur serment de servir la Nation qui n’est autre que le Peuple, pas un parti, pas un intérêt trivial……et l’état n’est que l’outil.

C’est une question qu’il faut promouvoir, qu’on l’entende et parvienne aux oreilles du Peuple Souverain. Ceci est une vérité.

alain harrison 26 avril 2017 à 23 h 02 min

Bonjour.

Je me rends bien compte, que le vote blanc massif doit être au rendez-vous cette fois-ci. Que c’est la seule porte de sortie digne pour la gauche.
Ne pas être être complice.

Maintenant, trouvez une consigne. Par exemple la vraie gauche vote blanc.

alain harrison 27 avril 2017 à 7 h 13 min

Ceux de la gauche qui font le jeu de voter Macron-capital contre Le Pen-fasciste collaborent avec la finance qui est au-dessus, comme les dieux grecs lancés au peuple par l’aristocratie, le jeu de dupe !?. Oui et non, à cette époque, l’ignorance était inhérente. Même les grands philosophes devaient être perplexe devant leur propre connaissance basée sur la logique, l’imaginaire et l’intuition, et qu’une certaine déduction aux choses accessibles leur donnait une certaine confiance.
Il en est sans doute encore de même aujourd’hui, dans la branche des scientifiques sérieux. Le doute servant à revenir sur terre ?!?!

Imaginez, lors de la 2è guerre, la France aurait eu à choisir entre le nazisme allemand ou le fascisme italien. Choisir à quelle dictature, elle devra allégeance (soumission). Voter aurait été le signe de capitulation, n’est-ce pas ?
La soumission nous fait perdre notre dignité d’humain. La soumission à tout exploiteur……..

Ceux qui auraient voté blanc, auraient été fusillés es sans doute.

C’est une situation de pure manipulation: le double bind ou double contrainte, une situation psychologiquement intenable. La politique origine de la psychologie qui cherche un équilibre adéquat, alors nous devons parler du mouvement psycho émotionnel.
Le rationnel échoue parce qu’il est unidimensionnel, d’où le dogmatisme.

Je cherchais une stratégie pour manipuler le vote. Mais, certains m’ont fait voir, qu’il y a une dimension humaine qui est au-dessus, ou plutôt fondamental, la dignité humaine, c’est cette dimension qui transcende les intérêts politiques et idéologiques.

Et le vote BLANC, à ce moment-ci, en regard de la répétition historique récente (piège de la réaction), est la chose honorable à faire. Sortir dignement du piège de la collaboration.

Donc, le discours de la gauche a un terrain solide à porter de la main: «« la vérité d’une chose, Krishnamurti »».

alain harrison 27 avril 2017 à 7 h 27 min

Macron est un excellent récupérateur, son discours à la confrontation avec Le Pen.

Macron ajuste son masque, mais tiendra-t-il lors de sa présidentielle !?

chb 28 avril 2017 à 2 h 54 min

Bonjour,Alain H. Heureusement que vous êtes là, pour lire et commenter (champion incontestable à ce sport de combat !).
Vote blanc, évidemment. Le candidat-banquier voyou est aussi dans la ligne qui a fait progresser le F’haine depuis trop d’années. Un vote Macron ne sauverait pas les meubles, mais assurerait au contraire une issue fasciste plus violente encore. A moins qu’il ne se prenne à son propre jeu d’illuminé et ne se mue lui-même en dictateur – compradore du capitalisme guerrier.
Je regrette que la couv’ de l’Huma-Dimanche cette semaine propose si ingénument de barrer la route au FN : ça peut plaire aux militants habitués au réflexe antifa, mais ce n’est vraiment plus notre problème. C’est même un piège. Entre les deux maux, je ne choisis plus : je cours au syndicat pour le remède !

alain harrison 29 avril 2017 à 6 h 53 min

Bonjour CHB.

Dans certain pays, les résultats d’élections, des politiques non-voulues n’ont pas  » toffé  » longtemps, combien en Argentine, en Grèce….

2 semaines pour qu’un déferlement……

Ne pas avaliser cette présidentielle.

He! pour votre qualification de (champion incontestable à ce sport de combat !), respectons-nous, le cynisme, il y en a assez comme ça. À moins que je ne vous comprenne mal!
Mais de toute façon.
Je vous le dit, parfois je suis tanné d’écrire. Mais un évènement , ou un article…… me redonne de l’énergie. J’essaie du mieux que je peux, et puis j’ai le temps, je n’ai rien d’un champion. Et puis j’ai mon âge.
Par exemple quand je conseille de lire Krishnamurti, c’est parce que j’ai passé plusieurs années à saisir ce qu’il y a entre les lignes. Je le conseille comme support pour explorer un certain aspect de notre condition humaine: la pensée et sa relation dans nos vies.
Quand je parle de voir le document sur la naissance sans violence de M. Le Boyer, j’indique qu’il faut une certaine préparation pour ne pas tomber dans les réactions primaires……..
Aux US certains médiats avaient sur enchéri pour finir dans le cynisme, le fossoyeur de tout jugement sensé et réaliste.
Quand à moi, le cynisme, le cynisme est parmi nous et il faut en sortir. (le su et le non su, Korzybski). Il en va de même de la réaction dans laquelle la gauche est piégée. La gauche n’a pas su contrer sa fausse gauche: Hamon. J’espère que le PCF va se placer.
Vous n’êtes plus dans la stratégie, mais dans la dignité de la gauche elle-même.
Laissez l’infamie à ceux qui ont choisi l’UE-financière qui favorise la monté du fascisme.
Ce que j’ai fini par comprendre de différents commentateurs.
Autre chose, je dirais que le peuple est la somme de petits égos, c’est seulement un ordre de grandeur par rapport aux grands égos comme Trump. Mais en fait il n’y a pas de petits et de grands égos, il n’y a que l’égo.
Dans un autre ordre d’idée, quand Einstein dit que l’imagination est plus importante que l’intelligence, il faut bien comprendre le sens de cette citation, pour lui, l’imagination lui a permis de voir en quelque sorte les effets de la vitesse de la lumière, une sorte de cyclotron interne. Pour Krishnamurti, l’intelligence naît quand la pensée psychologique cesse de fragmenter.
Le Boyer, au-delà de sa formation de médecin, il a rencontré le regard de l’enfant naissant….
Le cynisme fait parti de nos moeurs, est-ce que ce n’était pas l’esprit critique, mais mis à mal ?
Quand je lis certains articles sur Venezuela infos wordpress, je découvre que la révolution est plus complexe et qui me fait dire qu’elle est multidimensionnelle: politique, social, les moeurs, la spiritualité,…….. Et qu’il faut l’aborder avec humilité. Si je regarde JLM, peut-être la FI , un certain sens de l’humilité est peut-être à l’oeuvre !?
Peut-être que le vote massif, du moins au sein de la gauche est la meilleure stratégie. Peut-être pas sur le plan politique mais sur le plan Humain. Avis aux OUI mais de la gauche.
Mais je ne sais pas, je suis comme vous dans le doute: le double bind.
De tout ceci, je ne fais qu’organiser des idées et des références que je crois importantes, et tant mieux si elles ont du sens pour les autres. J’espère CHB que vous ne vous sentirez pas pris à parti, ce n’est pas mon but. Mais le cynisme s’invite si facilement à notre époque.

Personne.

J’ai remarqué qu’il y avait un commentateur dont le pseudonyme est justement personne.

alain harrison 29 avril 2017 à 6 h 58 min

PRÉCISION:

««« Peut-être que le vote massif, du moins au sein de la gauche est la meilleure ….»»»

le vote massif BLANC (nul, abstention)

le.Ché 30 avril 2017 à 8 h 58 min

Tu as raison, le seul vote possible pour les gens vraiment à Gauche est l’abstention, c’est pourquoi je vais voter comme le PARDEM, Parti de la Démondialisation carton rouge à Macron et à Marine Le Pen, il est hors de question que je vote pour Macron celui qui veut casser la sécu et les retraites, celui qui veut casser les acquis du CNR.

DOUCET anne-marie 29 avril 2017 à 23 h 56 min

Bonsoir et merci Patrick, je suis réconfortée à l’idée de pouvoiir dialoguer avec
quelqu’un de ma famille politique .
Toutefois moi je ne donnerai pas ma voix à Macron , j’en suis incapable et je m’explique .
j’ai reçu de nombreux appels auquels je n’ai pas répondu
il vient d’où ? que n’a t’il pas fait étant dans le gouverne ment de hollande … Macron , Valls et Khomeri , la loi qui fait si mal aux salariés ., Pierre GATTAZ a le sourire fendu jusqu’aux 2 oreilles Alors non! j’ai pourtant reçu des conseils , mais j’ai rencontré de nombreux amis depuis qq jours et nous nous sommes rejoints sur la même ligne .

Je déplore également que Pierre Laurent ait tout de suite réagi en demandant de haut et fort de voter Macron , je pense qu’il aurait pu le dire autrement .
Une amie m’a dit cet après midi également qu’elle n’aait pas apprécié sa déclaration  » moi non plus  »
Ceci dit je ne changerai pas pour autant de parti mais je sais , que certains copains communistes on quitté justement .
Macron ne va pas nous défendre et s’il a une majorité ??? que ferons nous .?

Aurons nous encore des députés communistes
aux législatives , Mélenchon ( pour qui j’ai voté ) a pésenté des candidats dans toutes les
circonscriptions , Les 53% de communistes ne ce sont pas battus pour ne pas accpter cela ? vraiement certaines choses m’échappe . , et j’en aurais encore bcp à dire

Fratellement continuons la campagne en souhaitant qu’elle soirt fructueuse . A bient^t

alain harrison 30 avril 2017 à 5 h 23 min

Bonjour Mme. Doucet

Je ne me pose plus de questions sur Pierre Laurent, le PCF, les militants doivent sûrement commencer à s’en poser, sinon c’est malsain.
Pourtant, le message est claire sur la droite gauchiste (les oui mais, toujours une bonne raison).
Tsipras, Pablo Iglesias (? selon certaines info, disent qu’ils c’est débarrassé des éléments: communistes et de sa base les indignés), Hamon……..

Qui, Quoi croire, faire confiance ???? Nous sommes dans l’époque de la confusion construite méthodiquement, systématiquement, et le bateau qui n’est pas bien amarré va à gauche à droite, recule, avance sans boussole aux étoiles de la nouvelle déclaration…….ou promesse «« trompeuse »»……

L’Espagne des Indignés
Du mouvement du 15-M aux élections générales, qui sont les Indignés entrés en politique ?

«« Malgré tous ses efforts pour se débarrasser des oripeaux de la gauche traditionnelle, de tous ses symboles qu’il voit comme autant de barrières empêchant sa formation de ratisser large, le professeur le plus connu d’Espagne est une personnalité clivante. Avant de distribuer les leçons à la fac, Iglesias a parcouru l’Amérique du sud. Avec ses collègues co-fondateurs de Podemos, il partage ce tropisme pour les tropiques qui l’a fait bourlinguer du Venezuela à la Bolivie, en passant par l’Équateur. L’homme à queue de cheval s’est aguerri à l’ombre de ces régimes au socialisme pas toujours irréprochable, et aujourd’hui, ses adversaires ne perdent pas une occasion de le rappeler.  
Son « coup de force » au sein de son propre parti, en 2014, a été analysé à cette lumière. Avec près de 88 % des voix en sa faveur, le professeur a écrasé le congrès qui devait statuer sur la future ligne de Podemos. Et tant pis pour l’eurodéputé Pablo Echenique, tenant d’une orientation plus à gauche, plus horizontale, plus proche de la genèse du parti : Iglesias avait mis sa démission dans la balance. Certains y ont vu une preuve d’autoritarisme, d’autres la nécessité de changer pour séduire et accéder au pouvoir. « Nous ne sommes pas en politique pour défendre une position idéologique ou un symbole, mais pour défendre le peuple. Et le meilleur moyen d’y arriver, c’est de gagner les élections », justifie Iglesias. »»

https://www.espagne-indignee.com/pouvoir/errejon-iglesias-monedero-le-trio-derriere-podemos/

««« mais pour défendre le peuple »»»

Comment dit-on, si tu donnes du poisson, tu gardes l’autre dans le besoin. Mais si tu lui apprends à pêcher, alors tu le libère de la dépendance.

Je crois que les militants ont cette tâche à faire auprès du Peuple.
Tout est dans la façon et de poser les bons jalons pour impliquer le plus grand nombre.
Le temps partagé.
Une réflexion sérieuse sur cette simple question, qui est liée à la vie usuelle, peut déboucher sur la vision de l’ensemble (problématique et solutions)…… Qu’est-ce que cela me rapporte, à moi, à ma famille, à l’organisme social, à mon milieu, parce qu’il a des effets collatéraux sur ma vie et moi sur lui.

Maintenant, que les dés sont joués, le travaille de base………est à continuer.

Colombe 30 avril 2017 à 7 h 04 min

FAIRE BARRAGE FASCISME

Ne politique libérale , ou d’extrème droite , c’est une régression dans les 2 cas.
Mais ce n’est pas la meme chose pour les libertés individuelles , la liberté d’expression , les contre pouvoirs.
Si on donne le pouvoir a Macron pour faire barrage a l’extreme droite , on peut le rendre impuissant par notre vote aux législatives et on sait au moins qu’on pourra changer dans 5 ans en le renvoyant chez lui.
Si on donne le pouvoir a M Le Pen par notre abstention , notre vote aux législatives ne changera pas grand chose et on a aucune garantie qu’on nous demande notre avis dans 5 ans .
Quand le fascisme ou le bonapartisme arrive au pouvoir , il ne le rend pas si facilement.
M Le Pen utilisera pire que le 49.3 . Si le parlement ou le 1er ministre ose ne pas lui obeir au doigt et a l’oeil , elle utilisera l’article 16 de la constitution qui permet au président de s’octroyer les pleins pouvoirs et d’utiliser le référendum ( non d’initiative populaire ) mais plébiscitaire de type bonapartiste .De plus dans les boites elle favoriser l’implantation de syndicats d’extrème droite ..C’est la dictature.
Doit on prendre cette rèsponsabilité par réaction épidermique , en s’abstenant , en votant blanc ou nul ?
 » Entre le fascisme et le choléra ,je choisi le choléra  » disait Dolorès IBARURRI  » La pasionaria « 

alain harrison 30 avril 2017 à 0 h 37 min

Une bonne décision, et VOUS…

1)Venezuela : Notification du Président Nicolas Maduro à Luis Almagro Secrétaire Général de l’Organisation des Etats Américains (OEA) du départ du Venezuela, la lettre du Président du 27 avril 2017 traduite par Françoise Lopez. Avec en prime, un lien pour écouter la chanson de Carlos Puebla: »La O.E.A. es cosa de risa » (« L’OEA nous fait marrer ») Un vrai régal, ne vous en privez pas!

2)Venezuela : Le départ du Venezuela de l’OEA ne portera pas préjudice à l’économie du pays, un article du Courrier de l’Orénoque du 27 avril 2017 traduit par Françoise Lopez. Quelques explications bien utiles…

3)Venezuela : L’ALBA-TCP exprime son soutien au Venezuela dans sa lutte pour la défense de sa souveraineté et de son indépendance., un communiqué du 27 avril 2017 traduit par Françoise Lopez. 

4)Venezuela : Evo Morales soutient le départ du Venezuela de l’OEA, un article de Telesur du 28 avril 2017 traduit par Françoise Lopez. 

5)Venezuela : Les Caraïbes soutiennent le départ du Venezuela de l’OEA,un article de Telesur du 28 avril 2017 traduit par Françoise Lopez. 

6)Amérique Latine: Guerre sournoise en Equateur, guerre totale au Venezuela,un article de Maurice Lemoine du 27 avril 2017 publié par Mémoire des Luttes. Une excellente analyse des événements en Equateur et au Venezuela et aussi dans le reste de l’Amérique Latine. 

7)Venezuela : Le défenseur du peuple rejette l’ultimatum de l’Assemblée Nationale,un article de RHC du 28 avril 2017.

le.Ché 30 avril 2017 à 8 h 43 min

Il faut voir la réalité en face, le candidat qui va gagner sera Macron, ce gars là est le candidat du capitalisme mondialisé et il a pour consigne de casser la sécurité sociale, les retraites par répartition et d’en finir avec le peu de fonctionnaires qui nous restent. L’école public elle même est en danger avec Macron. Le programme de M.Le Pen est plus à Gauche que le sien c’est insensé.

Colombe 30 avril 2017 à 9 h 39 min

Rappelez vous pour se faire élire N . Sarkozy venait sur le terrain de la gauche il faisait référence a Jaurès a Guy Moquet .Et on a vu la suite .
Le parti d’Hitler s’appelait National SOCIALISTE .Cela s’appelle le populisme ,il ne faut pas tomber dans la panneau .

mouréreau michel 30 avril 2017 à 9 h 58 min

« ………elle ne pourra faire l’économie d’une discussion avec LES équipes..etc.. »
C’est si évident qu’il est INDISPENSABLE que le PCF (l’appareil) ne donne pas l’impression que les 19;6% sont LE résultat du seul PCF et se rappelle le divorce de la conférence de Janvier dernier. Cette attitude politiquement aveugle donc mortifère, serait finalement la plus favorable pour pour les macropéniens.

chb 30 avril 2017 à 11 h 36 min

Une discussion : OK, entre égaux ou au moins si l’équilibre n’est pas trop défavorable. Mais là ?
En 81, le PCF bien plus puissant avait discuté avec son partenaire de la gauche plurielle : on a eu 83, puis l’appui sans poids, puis l’alignement sans bénéfice.
Quelle incidence ont eu les discussions sur l’état d’urgence, sur la structure de l’UE, sur le CICE, la loi Macron, la loi elKhomri, les guerres à la remorque de l’oncle Sam ?
Même la lutte des places (qui a remplacé comme chacun sait la lutte des classes) est perdue un peu plus chaque fois, avec ces discussions-là !
A moins que le succès PS aux législatives ne ressemble à celui de Hamon, le PCF n’a plus aucun poids, il faut le reconnaître même si on hésite à le jeter avec l’eau du marigot. La FI-φ a ré-inspiré (aspiré ?) les forces militantes de gauche : voilà le seul espoir – si toutefois elle dure. A plus forte raison si Laurent devient ministre des sports de Macron.

puchault 30 avril 2017 à 14 h 48 min

Mais que fait Mélenchon,,,Peut-on compter sur lui?Nous avons votés et fait voté pour sa candidature et qu’en fait-il? Doit -on penser que l’UNION DES FORCES DE GAUCHE POURRA SE FAIRE sur un programme novateur de lutte contre les nombreuses contre_ réformes, sans un combat pour l’UNION porté par une partie importante des salariés?ET cela en se gargarisant des succes de Mélenchon, Plutôt quede lutter avec tous ceux qui veulent encore espèrer.

Bonnet Daniel de Mimizan 1 mai 2017 à 11 h 15 min

Je ne veux pas être amené à choisir entre un candidat de la France Insoumise et un candidat du PCF lors des prochaines législatives! Trouvez des accords: un PCF titulaire + un insoumis suppléant (ou le contraire), ou bien un insoumis dans telle circonscription et un PCF dans telle autre….en tenant compte des résultats (récents ou plus anciens), circonscription par circonscription. Négociez aussi des accords avec des PS (« frondeurs »), des verts….car l’objectif est au 1er tour de dépasser les 12,5% pour être au 2ème tour. Ce qui a prévalu pour la présidentielle, et qui a fonctionné, selon toute vrais semblance, ne marchera pas en juin. Nous devons être rassemblés, même si des candidats PCF doivent rejoindre la France Insoumise; ils n’en resteront pas moins PCF. L’intérêt de ce parti auquel je reste attaché, mais aussi l’intérêt des travailleurs dépend de cette capacité à ne pas se disperser.

Moreau 2 mai 2017 à 22 h 33 min

Je respecte infiniment la démarche de faire échec au second tour, le 07 mai à Le Pen et au front national, et de critiquer la politique de monsieur Macron à partir du 8 mai, ce n’est pas du tout une contradiction, cette démarche est d’ailleurs celle de membres de ma familles, de voisins, d’amis. La vie politique d’une république a besoin d’une majorité, d’une opposition. Donc la démarche est entièrement cohérente, et Pierre Laurent a eu entièrement raison, il n’a pas toujours entièrement raison, mais cette fois il a entièrement raison.
Force est de reconnaître que les vrais communistes sont celles et ceux qui construisent l’Union Européenne et sont solidaires de toutes les femmes et de tous les hommes qui la construisent. Monsieur Macron n’a pas entièrement raison mais il a raison de construire l’Union Européenne. S’agissant des traités commerciaux, j’ai des très bonnes idées pour des traités internationaux différents tout en défendant qu’on peut réaliser des échanges démocratiques avec les Etats-Unis et le Canada, je pense qu’il faut que les traités soient élaboré en toute démocratie et que tout ira comme dans le meilleur monde dès lors.
Il ne faut pas penser qu’à partir du vingtième siècle, il faut penser aussi à partir du vingt et unième siècle, alors les analyses et les propositions sont bien différentes et généreuses.
Oui, il faut avoir chacun sa propre démarche en finir avec l’hégémonie nationaliste. Vive la république démocratique et laïque de l’Union Européenne !

Moreau 3 mai 2017 à 7 h 50 min

J’ai toujours pensé, dit, dans les débats que la sortie de la France de l’Union Européenne ou/et de l’euro, était jusqu’à présent injustifée, injustifiable, injuste ; et que Jean Luc Mélenchon ne gagnerait pas l’élection présidentielle ne serait-ce qu’en la suggérant comme il l’a fait.
J’observe que madame Le Pen se rétracte sur la sortie de l’Union Européenne et de l’euro au moment même que son immunité parlementaire est levée, les médias n’en ont pas établi le lien comme je le fais, cela montre donc que madame Le Pen savait selon mon observation et mon analyse que sortir de l’Union Européenne ou/et de l’euro pendant quelle exploitait ces lubies nationalistes, le nationalisme n’étant fait que de lubies dans l’histoire ; c’était injustifié quoi qu’elle disait, injustifiable, injuste.
En effet tout député européen avant de prôner la sortie de l’Union Européenne ou/et de l’Europe devait démissionner. Une femme ou un homme politique ne peut pas se faire élire comme député européen voire prendre la place d’une femme ou d’un homme ayant le devoir de construire l’Union Européenne, et puis au lieu de remplir son devoir voire d’exercer le pouvoir politique propre à l’institution, passer son temps à dire et à répéter être contre l’Union Européenne et sa monnaie, ce qui n’a fait que lui permettre de ne pas faire le travail de député européen et de faire croire ne pas être responsable de la construction de l’Union Européenne alors qu’au contraire c’est être responsable des difficultés plus encore que ceux qui ont travailler à la construction de l’Union Européenne.
De nombreux Français ont de très bonnes conversations sur de tels abus d’Hommes politiques chaque fois qu’ils se rencontrent et souhaitent que les pendules soient remises à l’heure. Tout ce qui précipite la fin de la déliquescence politique est bienvenu.
Monsieur Macron porte un programme qui peut et doit être combattu sur des points importants et sur des points absents, mais il a le grand mérite, d’où sa victoire au premier tour, d’avoir travaillé, de travailler, pour construire l’Union Européenne, et pour que l’euro reste une réussite. J’ai dit avant les résultats du premier tour : monsieur Macron a lui au moins le mérite d’être pro-européen et de travailler pour construire l’Union Européenne. Il ne faut jamais enlever aux Hommes leurs qualités, leurs réussites, leurs mérites ; il faut les leur reconnaître tout en critiquant de manière bien fondées en faisant autant de propositions essentielles, nécessaires, indispensables, que de critiques.
Il va y avoir des élections législatives en France en juin ; la vraie gauche ne peut pas réussir autrement qu’en réalisant une belle alliance populaire pro-européenne passionnée par la construction de l’Union Européenne et vaillante, sans la moindre mauvaise volonté. Alors elle pourra entrer en cohabitation car elle ravira la majorité à monsieur Macron de façon républicaine autant que démocratique s’il en est une. Et monsieur Macron aura perdu de ne pas avoir su modifier son programme de façon à réaliser l’Union de la Gauche.
C’est la seule évolution possible pour sortir de la crise politique générale française et européenne. L’Italie par exemple semble bien évoluer déjà ainsi.
Ainsi la droite de Fillon et compagnie et la droite de Le Pen seront clairement dans l’opposition, la majorité exerçant le pouvoir sera une majorité excellente de l’Union de la Gauche ouverte au libéralisme non violent, une majorité excellente pour la destinée de la France et de l’Union Européenne. Yes, we can ! Le vrai communisme est participation à la construction européenne !
Seule la cohabitation entre les constructeurs de l’Union Européenne de la vraie gauche et les constructeurs de l’Union Européenne du mouvement libéral En marche qui est un mouvement français, européen, et international, incontournable ; est le progrès politique réel de nature même à permettre à l’Union de la Gauche de gagner l’élection présidentielle de 2022.
Le pire serait le contraire qui ferait triompher malheureusement madame Le Pen en 2022.
Le meilleur avenir de la France et de l’Union Européenne est son avenir onirique libéral mais du libéralisme non violent universaliste, socialiste universaliste, et communiste universaliste. Il a besoin de grands Hommes politiques de droite et de gauche, il n’ a pas besoin de nationalisme et de nationalistes qui divisent la population de chaque pays de l’Union Européenne et la frappe de retards politiques qui aggravent l’indigence des programmes politiques. La bonne réponse à la crise sera la meilleure Union Européenne et le meilleur euro.

alain harrison 6 mai 2017 à 0 h 02 min

Bonjour.

Moreau
3 mai 2017 à 7 h 50 min
J’ai toujours pensé, dit, dans les débats que la sortie de la France de l’Union Européenne ou/et de l’euro, était jusqu’à présent injustifée, injustifiable, injuste ; et que Jean Luc Mélenchon ne gagnerait pas l’élection présidentielle ne serait-ce qu’en la suggérant comme il l’a fait.

Vous votez pour l’infamie.
D’ailleurs cette élection prouve que L’UE est irréformable point barre, ce que bon nombre de la gauche ne comprennent pas.

JLM était la seule voie possible, mais Hamon qui a su joué du clientélisme (le revenu de base) a coupé l’herbe sous le pied de la FI, ce rendez-vous que les biens pensants ont avorté.
Ces biens pensants, ce sont ceux qui regardent et accompagnent ceux qui détruisent avec leur oui mais.

Oui, il faut voter pour macron, mais parce que Le Pen …..les biens pensants auront toujours l’argument fallacieux.

Ici, ce second tour,nous ne sommes plus dans la politique mais dans la Dignité Humaine, tout comme face à LUE, un système verrouiller, mais vous ne saisissez rien ou quoi.

La vision d’ensemble et le questionnement (à la recherche de la vérité d’une chose. Krishnamurti) n’est pas dans les moeurs des biens pensants.

Mais, les derniers débats Le Pen- macron auront eu le mérite de parler de 3 sorties et de la finance !

Ce n’est pas la culture supérieure qui fera la Révolution, elle est trop dépendante du système maintenant, mais le Peuple conscient.

Maduro l’a compris, il a initié la Constituante.

Mais grâce au triumph vira Hollande-Macron-Hamon, la seule voie possible pour effectuer les 4 sorties, NON les 5, et avec trump qui nous a tous bien eu, 6 (TAFTA). Dans L’UE, c’est ce que vous voulez M. Moreau. Allez voter pour Macron, allez lui donner votre soumission, allez lui donner la légitimité. Vous ne comprenez pas la politique néo-libérale dans l’état de droit.

Le PCF a encore une foi démontré ses hésitations. Il a attendu que la FI-JLM soit en première place pour y adherer, maintenant, le PCF revendiquera la direction, je suppose. La petite guerre des chapelles, de ses intérêts, etc…..Comment se comportera le PRCF ?
Oui, la gauche n’a pas fini de se chicanner pour ses intérêts triviaux en regard de la vision d’ensemble absente.

La gauche , c’est quoi ses objectifs, ses buts, sa raison d’être ?
Mais, d’abord posez-vous ces questions sérieusement ?

Hamon, personne n’a vue venir les conséquences ? Le vote clientéliste.
Je suis pour le revenu de base, mais aussi pour le salariat (les fausses contradictions), et bien sûr les coopératives autogérées. Savez-vous pourquoi ?

Il ne faut pas avaliser ce second tour, ne pas le légitimer.

Laissons l’opprobre à ceux qui votent pour la finance fasciste et ses guerres de terroristes, économiques et son plan d’affaire au sein de l’UE: dette-austérité.
Quand Macron dit que seul la France n’a pas résorbé le chômage (je crois) dans L’UE, et la Grèce alors!, le petit miracle économique en Pologne (y paraît), l’Italie, l’Espagne.. ont résorbé le chômage, quoi au juste….que la France est la seule à ne pas …..
Ha oui certains pays nordiques de l’UE.

Mais Macron, de quoi parle-t-il ?

Le Pen a fait des promesses fallacieuses auprès de sa clientèle : 3 sorties.
Du clientélisme !?

La Gauche, dans son ensemble, a un agenda politique cohérent, si et seulement si, elle s’assoit et discute des priorités synergiques, les buts, les objectifs, sa raison d’être.
C’est le peuple conscient de l’alternative qui fera la Révolution. Les personnalités ne peuvent qu’être que les facilitateurs, les militants et les organismes de la société civile peuvent être les initiateurs de l’organisation du mouvement citoyenne travailleur.
Le parti au pouvoir applique les orientations citoyennes travailleurs.
Dans la Démocratie citoyenne travailleur, l’état Démocratique, les élections servent à renouveler les énergies de la Révolution. Des mécanismes de destitutions si le démocratie n’est pas respectée.
Il faut concevoir a nouvelle économie, il ne s’agit que de technicalités aussi complexe que l’on veut ou….., rien à voir avec de la théorie savante bidon.

Je crois que tous devraient suivre un court de comptabilité, quelque chose qui fait le tour de la comptabilité: vous savez: revenu, dépense, dette et ce qui reste à la fin du mois.

Un court sur 5 jours, 3 heures par jour !?!

alain harrison 6 mai 2017 à 0 h 45 min

Le seul pays qui relève le défi du néo-colonialisme mondialisation est le Vénézuéla.
Bravo M. Maduro, un travailleur qui ne perd pas l’initiative malgré la guerre qui sévit.
La Constituante est peut-être le pire qui pouvait arriver à la droite fasciste..

Le Peuple est invité à prendre les manoeuvres.

Vous les militants, les syndiqués es impliqué es,la société civile l es associations étudiantes et la FI, prenez l’initiative de démarrer l’organisation du mouvement citoyenne travailleur. Vous manquez de temps, penser le temps partagé et appliquer vos énergies sur les priorités, là c’est le second tour présidentiel. Mais prenez un peu de temps pour faire le portrait des priorités à venir: l’agenda politique, en faire l’esquisse avec la participation citoyenne travailleur. Démarrer nos neurones grises.

Allez sur Vénazuela infos wordpress et les sites d’amitié pour l’Amérique latine, il y en a plusieurs qui sont OK.

La Tunisie a encore le potentiel !?

Le peuple Grecque……….

Ici au Québec, la conscience se limite à l’économie du pouvoir d’achat. Mais peut-être que les crues à venir en feront réfléchir plusieurs (les changements climatiques ?!).

Je ne comprends les populations qui persistent à mettre au pouvoir le pire, qui a fait ses preuves, il a fait ses preuves. Hamon, petit démon………
La gauche est infesté ? Quand on dit que le crime organisé est une pieuvre, c’est pas pour rien.
Détruire le crime organisé, il faut y penser sérieusement. Et faire comme pour la pédophile, remonter en arrière…. Plus de patience avec les récidivistes à ce niveau.

Mais les travailleurs manquent de temps……..

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en Contact