Sujet : Macron

Le parti de l’ordre

Le parti de l’ordre agit. L’insupportable drame dont le jeune Steve Caniço est la victime n’est-il pas le révélateur de l’orientation et de ce qu’est devenue l’activité de la police ? Les « posts » sur les réseaux sociaux de gendarmes et de

Face à la mitraille macroniste, chercher l’alternative

Le nouveau dispositif politique qui s’est consolidé à la suite des élections européennes permet au gouvernement d’instaurer un climat de sidération. Les annonces pré-électorales sont une à une durcies à la faveur d’une recomposition politique qui laisse aux forces du

Indispensable union populaire

Les nouveaux paysages politiques entérinés par les élections européennes suscitent dans les partis et les journaux discussions et confrontations. C’est heureux et indispensable. La crise de la politique est si profonde qu’elle comporte des aspects dangereux si ces débats ne

Le 26 mai, double carton rouge.

Le président de la République a réaffirmé sa volonté d’appliquer, quoi qu’il en coûte, dans toutes ses dimensions, son programme de remodelage de la société française, intégré à l’Europe du capital. Cela ne pouvait que provoquer les réactions très négatives

L’arbre ENA, la forêt des services publics

C’est par une démagogique pirouette que le Président espère sortir du grand débat initié sous la contrainte des gilets jaunes en proposant la suppression de l’Ecole nationale d’administration. Les cercles du pouvoir espèrent ainsi noyer les revendications sociales, démocratiques et la soif

La finance à l’assaut des retraites

Le pseudo-débat intra-gouvernemental sur l’avenir de notre système de retraites par répartition s’éclaire de la lumière crue des fonds financiers. Sur proposition de la Commission et du Conseil européen, le Parlement européen vient en effet de voter, grâce aux voix

Le macronisme, antithèse du progressisme

La concomitance de la fin de ce qui a été baptisé « grand débat », de la présentation de la liste macroniste pour le scrutin européen du 26 mai prochain et de l’édition d’un livre de deux conseillers du président de la République

Cette grave surdité gouvernementale

L’onction d’un panel d’intellectuels réuni au « palais » devait permettre de conclure en beauté une étape du débat voulu par le Président. Beaucoup d’entre elles et eux ont été douchés par cette expérience dont il était pourtant aisé de prévoir qu’elle