Sujet : Macron

Les libertés en veilleuse

Plus de deux mille personnes ont été blessées par les forces de l’ordre depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Quatre-vingt-treize l’ont été gravement. Certaines se sont vues amputées d’un membre et treize ont perdu un œil. Les traumas

Des mouvements qui portent loin

En cette nouvelle année, nous adressons à chacune et chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos familles et vos proches, nos souhaits de santé et de bonheur. Les combats entamés en 2018 sont autant de vœux pour que chaque individu, chaque

Nos vœux

A chacune et chacun d’entre vous, nous présentons nos meilleurs vœux de santé, de réussite et de bonheur pour l’année nouvelle qui commence. Le monde plus juste et plus solidaire, plus humain, plus fraternel, dans la paix auquel nous aspirons

Comme un ébranlement

Le mouvement populaire ébranle le pouvoir. Après avoir été contraint d’abandonner les suppléments d’impôts indirects sur les carburants, voici que M. Macron annule la hausse de la CSG pour une partie des retraités. Il consent également qu’on ne peut vivre

La passion de l’égalité

Avant d’accéder aux plus hautes fonctions, M. Macron aurait dû être prévenu que la France est traversée par une passion égalitaire éprouvée au fil des siècles. On ne saurait la gouverner impunément de manière autoritaire et sarcastique, au service quasi

Que le pouvoir réponde à la colère sociale !

Le pouvoir macroniste doit cesser de tergiverser, de jouer le pourrissement, la division. Ni la peur, ni des dispositifs sécuritaires supplémentaires ou la menace d’état d’urgence, ne pourront répondre à la puissante exigence d’égalité qui parcourt le pays. Des entreprises,

La colère doit déboucher sur des acquis

La France du travail et du chômage est décidée à sortir de l’invisibilité. C’est le sens du gilet jaune qu’enfilent ouvriers, caissières, infirmières, paysans, privés d’emploi, petits entrepreneurs et bien d’autres. Aucun artifice de communication ne fera retomber la colère

Un plaidoyer pour ne rien changer

M. Macron ne semble pas comprendre qu’il n’a pas mandat dans le pays pour appliquer sa feuille de route libérale. En répétant inlassablement qu’il conserve son cap, il met les pays et ses institutions en danger. En ne voulant pas