Sujet : Extrême droite

French far-right party Front National president Marine Le Pen speaks during her party's congress on March 11, 2018 in Lille, north of France, after being re-elected for a third term as leader. The 49-year-old proposed changing the party's name to the National Union as part of efforts to improve its image which has been associated with her father Jean-Marie since 1972.
 / AFP / PHILIPPE HUGUEN

Les fondamentaux identitaires de l’extrême droite au galop

Le Front national, rebaptisé Rassemblement National, nom utilisé à différentes reprises par l’extrême droite collaborationniste pour élargir son filet, retisse les liens avec ses fondamentaux idéologiques. Le discours de  l’héritière du château de  Saint-Cloud tenu au congrès de Lille mérite

Un coup de pistolet italien dans le concert de l’Euro-libéralisme

Les élections générales italiennes ont sonné comme un nouveau coup de tonnerre dans un ciel européen déjà bien chargé. Si la percée de la « Lega » xénophobe et antisociale est le nouveau signe inquiétant de l’affermissement d’une extrême droite européenne, le

Le doute sur le vote Macron, dont nous ne cessons d’expliquer qu’il incarne le terreau d’une progression des idées brunes, est compréhensible.

Au nom de la République, rejeter l’extrême droite !

L’attitude à adopter lors du second tour de l’élection présidentielle fait l’objet d’intenses débats et réflexions chez une partie de celles et ceux qui refusent l’extrême droite tout en ne supportant plus ce qui la fait prospérer. Sa lente mais

La violence du discours dit «de rupture», qui séduit de chaque côté de l'atlantique, sert la survie du capitalisme au détriment des plus démunis. Erik de Castro/REUTERS

Empêcher le cauchemar !

Les épouvantails agités hier pour préserver l’ordre établi prennent désormais dangereusement vie. De la Turquie aux confins de l’Europe et aux Etats-Unis souffle le vent mauvais de la réaction et de la régression, alimenté par la conversion d’une partie de

Fédérer pour le retrait !

Par Patrick Le Hyaric . Le mépris et l’agressivité qu’exprime une partie de la classe dirigeante envers le mouvement social et syndical qui conteste ses choix ne parvient pas à faire baisser pavillon à la mobilisation contre la loi de

des-fleurs-et-des-bougies-en-hommage-aux-victimes-des-attentats-de-bruxelles-le-27-mars-2016-place-de-la-bourse-dans-la-capitale-belge_5571781

Combattre la haine fondamentaliste pied à pied

Par Patrick Le Hyaric   Le terrorisme fondamentaliste n’en finit plus de frapper. La France, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Tunisie, l’Irak, la Lybie, la Syrie, le Pakistan, et la Belgique touchée en son cœur, à Bruxelles. Une

austeriteetouffelepeuple

Il y a urgence !

Par Patrick Le Hyaric   Le sursaut citoyen qui a eu lieu dimanche ne peut cacher les tendances de fond. Il est bien sûr heureux qu’une barrière démocratique ait pu priver l’extrême-droite de la gestion de l’une ou plusieurs des

Capture d’écran 2015-12-09 à 10.32.00

Repousser les monstres. Refonder la politique !

Par Patrick Le Hyaric   L’alerte est sans appel et lourde de dangers ! La colère froide qui parcourt le pays, nourrie du chômage, de la précarité, de la mal vie, de l’insécurité du lendemain, du contexte dégradé où se côtoient

koenig

Le capital en campagne pour l’extrême droite

Par Patrick Le Hyaric . L’ancien plumitif de Christine Lagarde à Bercy, Gaspard Koenig, s’est fendu d’une tribune fielleuse publiée dans « les Echos » qui enfonce le clou de l’opération Gattaz en signant un trait d’égalité entre Marine le Pen et