Robert Chambeiron : Une vie d’engagement pour la République Sociale.

le 2 janvier 2015

le-resistant-et-dernier-survivant-du-cnr-est-decede

C’est avec beaucoup de tristesse qu’au dernier soir de l’année qui s’achevait Robert Chambeiron nous quittait à l’approche de son centième anniversaire. La vie de Robert est façonnée par le courage, l’abnégation; le sens du devoir et du service public. Robert était toujours aimable, transpirant la bonté et le respect.

 

Actif  dans les cabinets du Front Populaire,  résistant, dernier survivant du Conseil National de la Résistance dont il fut le secrétaire général adjoint, il y sera resté fidèle continuant de porter sans relâche ses beaux idéaux au Parlement puis au Parlement européen élu sur une liste conduite par Georges Marchais.

 

Jamais dans ces deux enceintes, il n’oubliera les rêves et les révoltes du jeune adolescent qui dès les années 30 s’inquiétait de la montée du fascisme sur notre continent. Ce sont ces mêmes inquiétudes qui plus tard l’amèneront à nous alerter sur les lourds risques auxquels conduisait  l’abandon des politiques économiques et sociales de progrès  avec  la résurgence de ce qu’il appelait « ces nostalgiques du passé ».

 

Sa vision de l’Europe était celle d’un continent où le respect de la souveraineté des nations pouvait se conjuguer avec des relations de coopération et de paix, refusant les affrontements qui tournent le dos aux intérêts des peuples.

 

Sa proximité avec les communistes résidait dans la reconnaissance par lui de leur rôle  dans les combats pour le progrès, la justice sociale, l’humanisme. Notre journal s’enorgueillit de ses relations soutenues avec lui. Il y restait très attaché. Sa participation a nos débats et à ceux organisés par la société des amis de l’Humanité était toujours un régal. Il y a seulement  quelques jours  nous recevions avec émotion  de lui et de son épouse Danielle leur  participation à la  grande souscription  actuelle de L’Humanité.

 

Avec Robert la France perd l’un de ses plus beau combattant, le mouvement progressiste l’un des ses meilleurs  éclaireurs.

 

A Danielle, à tous ses proches nous présentons nos sincères  condoléances.

 

Patrick Le Hyaric

Directeur de L’Humanité

Député au Parlement européen

Vice Président du groupe de la Gauche Unitaire /Gauche Verte Nordique au Parlement européen.


12 commentaires


Didier LEDOUX 2 janvier 2015 à 12 h 14 min

Ô, quelle perte! Encore une bibliothèque brûlée. Qu’il repose dans la Paix éternelle.

Michel Berdagué 2 janvier 2015 à 13 h 50 min

Tristesse et condoléances .
De faire vivre le Programme du Conseil National de la Résistance si malmené par ces politiques de casse et de résurgence vers le pire , est et sera notre feuille de route . Lisons et relisons le Préambule de 1946 et appliquons le a minima en s’ engageant .

DOMART Jean-Marc 2 janvier 2015 à 16 h 34 min

Salut à Robert Chambeyron et condoléances aux siens qu’il a quittés. Le Programme du CNR n’a guère pris de rides en 70 ans et montre aujourd’hui de manière criante l’actualité des principes qu’il a énoncés. Ne pas oublier qu’il les a énoncés à un moment où le patronat régnait par une atroce dictature sur l’Europe (dite « Europe Nouvelle » à l’époque), avait des ouvriers « disciplinés » par l’interdiction des syndicats et des grèves, et ainsi faisait « de bonnes affaires » sur le pillage des richesses créées par le peuple au profit de l’hitlérisme.
Si Kessler prétendait effacer 1945, il ne faut pas oublier, en effet, les années qui ont précédé 1945, de 1939 à 1944, les Jean Hérold-Paquis actuels ont, de manière significative, passé un concert de silence sur le décès de Robert Chambeyron pour lui emboîter le pas dans les faits. Le retour à la nation des grands moyens de production et d’échange, une presse libre non inféodée au pouvoir politique ni aux puissances d’argent, un système de Sécurité Sociale, des retraites permettant de finir dignement nos jours, rien que de l’actualité. Mais alors, quelle indignité de la part de ces médias censés représenter la voix de notre peuple, citant « Le Figaro » ou Valeurs Actuelles » en boucle, éructant l’anticommunisme et l’anticégétisme à toute occasion, de jérémiader sur la mort de SDF, sans un mot de réprobation sur les mairies de droite revanchardes qui font paraître des arrêtés anti-mendicité, menacent d’expulsion des HLM ceux qui donnent à manger aux sans-abris, mairies qu’ils n’ont eu cesse de soutenir et d’appeler de leurs voeux. Il suffit actuellement de les lire et écouter à propos de Villejuifet de G. Marchais. Quelle bande d’hypocrites, j’espère que cette année, pas mal d’yeux se dessilleront. L’Huma n’y sera pas pour rien, si on s’y met tous!

alain harrison 13 janvier 2015 à 23 h 38 min

Bonjour M.Domart.

«« sans un mot de réprobation sur les mairies de droite revanchardes qui font paraître des arrêtés anti-mendicité, menacent d’expulsion des HLM ceux qui donnent à manger aux sans-abris »»

Je vous suis, et lisez l’article du Monde Diplomatique,Janvier 2015, il est une bonne analyse des forces et des faiblesses du mouvement, qui semble bien prendre son élan, qui annonce peut-être la révolution démocratique (Jean Jaurès).

Podemos, le parti qui bouscule l’Espagne

«« La perspective d’une victoire de la formation de gauche radicale Syriza lors d’élections législatives anticipées en Grèce a suffi à alarmer la Commission européenne. Ailleurs en Europe, la résistance aux politiques d’austérité s’organise loin de structures partisanes soupçonnées de faire partie du problème plutôt que de la solution. Ce fut longtemps le cas en Espagne, jusqu’à la création d’un parti qui semble changer la donne.
par Renaud Lambert, janvier 2015

«« Alors qu’un chômeur sur deux ne perçoit plus d’allocations, 33 des 35 plus grandes sociétés espagnoles fuient l’impôt par le biais de filiales dans des paradis fiscaux (6). Un demi-millions d’enfants ont été plongés dans la pauvreté depuis 2009, mais les grandes fortunes du pays prospèrent: leur patrimoine a bondi de 67% en moyenne depuis l’arrivée de M. Rajoy au pouvoir (7). Et, pour contenir le danger de se voir houspillé par une population ombrageuse, depuis décembre dernier une loi dit « de sécurité citoyenne » interdit méthodiquement tout ce qui avait rendu possible la mobilisation de 2011: réunion dans des lieux publics, distribution de tracts, occupation des places, etc. »»

Malheureusement il n’est pas libéré sur internet.

La duplicité règne.

cariou Jean-Claude 2 janvier 2015 à 17 h 10 min

Le dernier membre vivant du Conseil National de la Résistance…
Entre mai 1943 et mars 1944

Cariou Jean-Claude 2 janvier 2015 à 17 h 22 min

(suite) les délégués de partis ,comme le PCF,de syndicats ,comme la CGT ,ou d’organisations de la Résistance ,comme les FTPF ,ont rédigé dans la clandestinité un programme nommé « les jours heureux » ,un clin d’oeil au titre d’un film ,sans lien avec l’actualité dramatique de ces années sombres,qui venait de sortir sur les écrans parisiens…Tout a commencé ,avec des risques énormes ,rue du Four à Paris sous la présidence de Jean Moulin,désigné à Londres par De Gaulle.
Ce programme est encore présent dans la société contemporaine :il a créé par exemple la Sécu ,les retraites par répartition ,la liberté de la presse,les C.E. dans les entreprises.
Toutes ces avancées sont en ce moment remises en cause par la politique anti-sociale du gouvernement actuel.

RABOTOT Robert 2 janvier 2015 à 20 h 57 min

Je m’associe à l’hommage rendu à Robert Chambeiron et je présente mes condoléances à toute sa famille.
Grande figure du Front Populaire et de la Résistance il est toujours resté proche du Parti communiste et a toujours manifesté son soutien à l’Humanité.
Depuis que j’ai adhéré au Parti en 1961 j’ai suivi son parcours d’homme de conviction.

Le.Ché 3 janvier 2015 à 11 h 11 min

Il en reste un Léon Landini Président d’honneur du PRCF, si vous voulez en savoir plus regardez le DVD LES JOURS HEUREUX en vente sur internet, pour une documentation plus approfondie, consultez le programme du CNR également sur internet, c’est très intéressant et d’actualités pour sauver la sécurité sociale et les retraites par répartition ainsi que pour résoudre les problèmes de l’emploi et de l’industrie.
Le programme du CNR n’a jamais été autant d’actualités qu’aujourd’hui, il reste une référence.

Chambeiron Géraud 4 janvier 2015 à 10 h 53 min

Simplement, merci pour votre témoignage

Addison Thomas 13 janvier 2015 à 19 h 21 min

The astro headset 2014 article is definately the most effective i’ve read today.

Isaac Phillips 26 janvier 2015 à 6 h 57 min

One of the outstanding items i have read this week.

Ellie Morgan 31 janvier 2015 à 2 h 40 min

This has to be my second favorite commentary in the last few days, i can’t let you know
number 1, it may offend you!

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter