Patrick Le Hyaric interpelle la Commission européenne concernant la détention de Jamal Abu Leil

le 13 mars 2017

Je suis intervenu auprès de Madame Mogherini, Haute-Représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité / Vice-Présidente de la Commission européenne, concernant la détention arbitraire de Jamal Abu Leil responsable palestinien emprisonné depuis un an. Il n’a bénéficié d’aucun procès et a été transféré dimanche 5 mars 2017 dans un établissement de « haute-sécurité » sans informations ni explications.

Exigeons sa libération !

A l’attention de Madame Federica Mogherini,
Haute-Représentante pour les affaires étrangères
et la politique de sécurité
Vice-Présidente de la Commission européenne

Paris, le 9 mars 2017,

Madame la Haute-Représentante,

Je me permets d’attirer votre attention sur la situation d’un responsable palestinien, Monsieur Jamal Abu Leil, responsable du centre des enfants du camp de réfugiés de Kalandia et de l’office des réfugiés palestiniens.

Monsieur Abu Leil est maintenu en détention préventive par les autorités israéliennes depuis un an. Aucun procès n’a eu lieu. Aucune inculpation n’a été prononcée à son encontre. Aucune information n’a été donnée sur le motifs de cette « détention préventive ».

Ce dimanche 5 mars, Monsieur Abu Leil, a été transféré de la prison de Ktziot vers un établissement dit de « haute sécurité » à Eshel sans plus d’explication, ni d’information. Son codétenu, le journaliste Mohammed Al Qin a lui été transféré à Naqab.

Monsieur Jamal Abu Leil, que je connais personnellement pour avoir collaboré avec lui notamment à l’amélioration des conditions de vie dans le camp de réfugiés de Kalandia, est un homme intègre, calme, cultivé et dévoué aux autres. Avec lui et de nombreux maires français nous avons beaucoup travaillé pour mettre en place des jumelages entre des villes et les camps de réfugiés. D’ailleurs, Monsieur Abu Leil y est très apprécié et très populaire. Il ne supporte pas la lourde injustice qui lui est faite et a décidé d’entamer un grève de la faim.

Un mouvement de solidarité avec Monsieur Jamal Abu Leil se développe à Ramallah. Il est de ceux qui ont participé aux discussions sur la réconciliation palestinienne. S’attaquer à Monsieur Abu Leil revient à créer des situations d’instabilité dans les camps de réfugiés.

Madame la Haute-Représentante, la détention provisoire de Monsieur Abu Leil est contraire aux conventions internationales dont la quatrième convention de Genève.

Aussi je vous saurai gré de demander aux autorités israéliennes de nous faire savoir les raisons pour lesquelles Monsieur Abu Leil se voit imposer cette détention provisoire. D’autre part, les institutions européennes doivent rechercher le moyen d’obtenir la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens.

Certain, Madame la Haute-Représentante que ces demandes ne resteront pas lettre morte, recevez l’expression de ma haute considération.

Patrick Le Hyaric
Député européen
Vise-président du groupe de la Gauche européenne – Gauche verte nordique

1 commentaire


Lemozit 13 mars 2017 à 21 h 58 min

Libération de Jamal Abu Leil

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter