Nous poursuivons la souscription

le 28 mai 2015

12

Par Patrick Le Hyaric,

Directeur de l’Humanité,

Un grand merci à vous, qui, toujours aussi nombreux,  participez à la souscription que nous avons dû lancer, il y a six mois.

Elle a permis de collecter 1 million 750 000 euros grâce à de généreux souscripteurs  qui, pour ceux qui l’ont fait  en 2014, bénéficient d’une réduction d’impôt au titre de l’année dernière.

Malgré tous leurs efforts, la situation financière de l’Humanité se dégrade, sous l’effet d’une nouvelle baisse des recettes publicitaires, d’une hausse de certains coûts de production et de distribution et du règlement d’une partie de nos retards de paiement.

Nous sommes contraints d’appeler à poursuivre et à élargir la souscription populaire.

Notre combat pour faire vivre nos journaux, utiles à la transformation sociale et écologique, est de plus en plus difficile. Les moyens nous manquent cruellement pour faire leur promotion. Nous ne disposons pas des fonds nécessaires pour investir à la hauteur des défis d’aujourd’hui dans une plateforme numérique modernisée ou pour enrichir comme nous le souhaiterions l’Humanité et l’Humanité-Dimanche.

Contrairement à ce qui se dit souvent, les crédits publics de soutien au pluralisme n’augmentent pas et les aides privées dont bénéficient la quasi-totalité des journaux nationaux, déjà propriété des grands groupes financiers et industriels, nous sont refusées. Notre voix est étouffée dans les radios et télévisions, alors que tous les autres y sont quotidiennement présents.

L’action pour que vive le pluralisme et un réel débat d’idées devraient prendre une nouvelle ampleur et ce d’autant plus que la presse écrite, dans son ensemble, affronte une crise d’une ampleur jusqu’ici inconnue.

Le travail militant en est une dimension  indispensable pour faire connaître les contenus de nos journaux et pour réaliser autour de soi des abonnements. Il s’agit là d’un enjeu d’équilibre financier pour l’Humanité. C’est surtout un enjeu politique, à la fois pour porter la voix du syndicalisme de lutte, celle des œuvres de l’esprit et de la création et de la gauche de transformation sociale et écologique. C’est le moyen d’aider la nécessaire contre-offensive idéologique et politique pour dégager l’horizon d’un nouveau progressisme

Alors que beaucoup d’entre vous connaissent des difficultés, nous sommes persuadés que notre nouvel appel pressant ne restera pas sans écho. Du fond du cœur, merci d’avance.

4 commentaires


alain harrison 28 mai 2015 à 22 h 00 min

Bonjour.

L’argent et le monpole privé des médiats est un contre-sens en Démocratie, mais normal en l’état de droit du privé comme au Canada, au Québec, papier coller du modèle US, et encore plus en l’état monarchique qu’est la France !?
Pendant les trentes glorieuses, si je’n m’abuse, la gauche socialiste était au pouvoir.
Quel modèle politique, alors ?

Mais, l’austérité aidant, la Grèce désabusée, une partie de la population a mis au pouvoir Syriza qui a fort à faire dans l’enceinte de l’UE.
Il manouevre très bien et il faut le soutenir.

Ici, je vous suggère un petit retour en arrière avec Podemos.

Espagne : Podemos, Ciudadanos… les empêcheurs de voter en rond

Espagne(352) – vie des partis(310) – podemos(3)
01/04/2015 à 09:45 Par Jérôme Bonnet, avec le Financial Times

«« En mai 2014, Podemos a obtenu à la surprise générale 1,2 million de voix aux européennes et envoyé cinq députés à Strasbourg. La victoire de Syriza en Grèce, fin janvier, est-elle le présage d’une victoire à portée de main ? L’année 2015 sera marquée par une série de scrutins. Après avoir obtenu quinze sièges au Parlement andalou, le 22 mars,
Podemos se tourne à présent vers les municipales, en mai, et les législatives, à la fin de l’année, à l’issue desquelles le Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy aura bien du mal à conserver le pouvoir. »»

http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2829p044.xml0/-Espagne-vie-des-partis-podemos-espagne-podemos-ciudadanos-les-emp-cheurs-de-voter-en-rond..html

Avec les élections locales, Podemos sera plus concret pour les espagnols et les élections générales.

Une manne d’infos pour l’Humanité.
Si vous aviez quelques reporters en Grèce, en Espagne, en Amérique Latine….?
Je me pause la question. Je suis à côté de la traque!
C’est sûr, ça coûte des sous.

Mais les sympathisants de la gauche, il y en a si peu que ça !

J’espère que la gauche a un agenda concernant la répartition des médiats, au cas où elle prendrait le pouvoir.

comme vous le signalez:

«« Contrairement à ce qui se dit souvent, les crédits publics de soutien au pluralisme n’augmentent pas et les aides privées dont bénéficient la quasi-totalité des journaux nationaux, déjà propriété des grands groupes financiers et industriels, nous sont refusées. »»

Comment régler ce problème, qui est en parti politique et en parti une question de monopole.

À l’exemple du Vénézuéla, de la Bolivie, de l’Argentine, de l’Équateur….3/3.

Pour se faire connaître en politique il faut bien parler de ce que l’on va faire.
être cohérent….

Moi, étant du Québec, j’achète le devoir de fin de semaine, et le Monde Diplomatique régulièrement. Papier

Et je profite de la gratuité des sites infos et de leurs articles, tout comme votre blog. Sinon, cela devient…impossible.
Un ptit peu au site Monde Diplomatique, au…Humanité, au…LeDevoir…, etc…

Il y a un problème, et il touche aussi bien le libre accès à l’infos pluriel que les diffuseurs en dehors des monopoles. La question du politique demeure centrale (lois et décrets).

Le pouvoir politique.

Michel Berdagué 28 mai 2015 à 23 h 06 min

Au temps du Rappel comme à Fabien hier soir du structurant Programme du C.N.R. pour le rétablissement de la République , la disparition des décisions pour les » jours heureux  » de ces fondamentaux : « l’établissement de la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français par le rétablissement du suffrage universel ;
la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression ;
la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ; … » Voilà le Programme qui pour la Presse Libre , indépendante et son honneur ne se retrouve pas dans le Préambule du 27 octobre 1946 – la Constitution . Et pourquoi cette disparition à la Libération ?
Malgré les dits de François Mauriac , seule la classe ouvrière n’ a pas trahi et De Gaulle s’ adressant aux patrons bourgeois , messieurs je ne vous ai pas ( ou peu ou pas du tout ) vu à Londres !
Pourquoi cette disparition fondamentale pour la Liberté ?
Pourquoi ? La réponse est confirmée par une grande historienne Professeure émérite Annie Lacroix – Riz , une intellectuelle , on prend les mêmes et on recommence surtout pas de grabuge dans la bourgeoisie surtout que l’ ennemi c’ est le communisme.
En 2015 avec le boycott des Résistantes , Résistants FTP , FTP – MOI , UFF , et le Parti communiste clandestin ainsi que la CGT , hier par ce gouv. et du château actuels , la Presse communiste , la Terre en tête disparue , l’ Humanité menacée et HD , l’ Appel à souscription est et sera honorée ; et jamais plus NOUS ne voterons pour ces irrespectueux de la vérité et du Réel très prolixes d’ insultes , même à Moscou le 9 Mai 2015 , en mémoire de  » Normandie-Niemen » créé en 1942 , avec l’ Armée Rouge et tout le Peuple Soviétique; 70 ans ont passé et d’ inquiétantes résurgences en Europe : aucun officiel premier ministre , président de la France : boycott . Noue nous souviendrons de ce scandale et du mépris des Forces Aériennes Françaises de la France Résistante .
En 2015 , plus que jamais Résistance S .

CHEVALIER Jacqueline 29 mai 2015 à 11 h 03 min

Bonjour, aujourd’hui, devant les idées propagées par la vague brune,
l’HUMANITE, seul journal sans capitaux financiers, aide par ses articles, ses débats objectifs, à débattre avec l’entourage et à faire
connaitre nos opinions, nos propositions pour un vrai changement de
politique.
Aider l’HUMA, c’est participer à l’é mancipation de nous tous, affiner
notre culture et défendre notre avenir

Moreau 29 mai 2015 à 12 h 21 min

Lire, aider, l’Humanité ; vivre avec l’Humanité, c’est vivre ensemble et ce n’est pas rien dans le contexte où trop d’Homme rejette le vivre ensemble. Grâce à Patrick, à son vrai courage, à sa vraie exemplarité, autant qu’à ses vrais talents et je parle vrai et juste ; cette oeuvre est l’un des piliers vivants pour le redressement et le progrès culturel qui seuls peuvent sauver le monde entier des catastrophes qui causeraient sa fin. Solidarité pour cette oeuvre majeure dans les oeuvres des médias. Vivre ensemble c’est cultiver le bien que nous pensons les uns et des autres, oui le bien, contrairement au mal ; c’est du commun !

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter