Mourir de respirer ?

le 15 décembre 2016

La Tour Eiffel et les toits de Paris pris dans un nuage de pollution le 11 mars 2014 - AFP

Un sombre halo a une nouvelle fois recouvert plusieurs de nos agglomérations. Le même qui s’attarde sur Pékin, Mexico, New-Delhi, Le Caire, Bangkok. Il provoque, dans ses conséquences les plus visibles, maux de tête, irritation du nez, de la gorge, des yeux, des bronches et des sinus. Les salles d’attente des médecins, les services d’urgences des hôpitaux sont assiégés et mieux vaut ne pas aller courir, activité pourtant hautement recommandée pour rester en bonne santé ! Ce noir et sale brouillard enveloppant les villes, souvent baptisé « pic de pollution », n’est que l’accumulation visible d’une multitude de particules fines la plupart du temps invisibles. Les émissions de gaz à effet de serre tout aussi invisibles à nos yeux et à nos sens provoquent pourtant les modifications climatiques à l’œuvre et s’ajoutent à ces substances aussi peu sympathiques que des sulfates, des nitrates, du carbone noir. Ce nuage apparaissant à intervalle régulier quand le vent se calme n’est donc que le révélateur d’une situation plus constante et sournoise. La pollution est la plupart du temps invisible. Ses victimes aussi ! Elle est pourtant une criminelle de masse.

En effet, l’organisation mondiale de la santé a évalué, il y a déjà quelques années, à trois millions sept cent mille le nombre de personnes décédant dans le monde des suites de cette pollution de l’air extérieur. Dans notre pays, elle contribue aux premières causes de mortalité par les cancers ou les maladies cardio-vasculaires. Un tel drame ne peut supporter les tergiversations et les petites polémiques politiciennes. L’heure est plutôt au débat et à la réflexion approfondie pour trouver des solutions à cette catastrophe déjà en marche. Cette tragédie ne fait aucun tri dans les opinions et jusqu’à présent, rien ou presque de sérieux n’a été entrepris. Il est donc indispensable d’en faire un grand combat commun d’intérêt général pour la santé et pour la vie. D’autres orientations politiques et économiques sont à imaginer pour un nouveau projet de développement humain et durable, tournant nettement le dos à ce qui a été fait jusque-là. Comment par exemple présenter comme moderne de lâcher sur nos routes des milliers de cars et de camions tels des perdrix à la veille de l’ouverture de la chasse quand on réduit voire détruit le transport par rail ? Comment continuer à vanter les bienfaits du charbon et des énergies fossiles au lieu de lancer un projet audacieux pour les énergies renouvelables ?

Des dispositions doivent être prises dans l’urgence pour limiter cette pollution et ses effets. Au-delà, c’est le droit à un air pur qui devrait être décrété comme un droit humain fondamental. Cela implique de transformer profondément notre modèle de société et de développement. La mobilité dans la ville est à repenser avec une offre écologique multiforme. Le transport en commun public, confortable et très peu cher, doit être privilégié. La transformation des productions de voitures doit être incitée d’urgence pour des véhicules hybrides et électriques, notamment dans les villes. Un grand plan de construction de nouveaux logements et d’isolation des habitations existantes doit être décidé sans attendre. Le modèle agricole européen et mondial doit être transformé sous l’égide des Nations-Unies, en lien avec les organisations paysannes mondiales et celles des consommateurs. Moins de pesticides, moins d’engrais chimiques, moins d’azote dans les sols, l’eau et l’air qui fabriquent avec les particules fines un terrible cocktail. L’agriculture paysanne, les forêts, le verdissement des villes et l’invention d’une production alimentaire urbaine est l’un des moyens pour stocker du carbone et améliorer la qualité de l’air. Un autre aménagement des territoires qui ne rejette pas les salariés de plus en plus loin vers des périphéries, une conception neuve de nos villes sont désormais des enjeux de premier plan, humains, sociaux et culturels.

Notre système de consommation lui-même doit évoluer. A quoi bon vouloir manger des fraises venues de si loin en décembre, nourrir des vaches dans des usines à lait avec un soja cultivé à la place de la forêt Amazonienne, poumon de la planète ? A quoi bon commander en un clic sur internet des marchandises venues par camions de l’autre bout du monde ? Bref, une autre logique doit primer ! Les concepts de concurrence, de compétitivité ne tuent pas seulement le progrès social, ils aggravent toutes les pollutions, détruisent la santé et sèment la mort. Et que les petits comptables de la doxa capitaliste rangent leur calculette ! En effet des évaluations estiment à 101 milliards d’euros le coût annuel d’une pollution de l’air qui n’est jamais comptabilisée dans les comptes publics. Il est remarquable de constater que pollution et réchauffement climatique sont parmi les plus grands dangers qui menacent notre siècle et qu’en même temps, les solutions pour les conjurer recèlent ses plus grands gisements d’emplois. Il n’est que temps de sortir des faux-semblants et de réfléchir, les uns avec les autres, aux réponses pour sortir d’un système économique qui atteint ses limites dès lors qu’il menace le genre humain et son environnement. Mourir de respirer est tout de même un comble ! Inacceptable !

21 commentaires


PERON 15 décembre 2016 à 21 h 14 min

Nous allons tous mourir, mais il serait bien que ce soit de vieillesse et non de maladie due à toutes les pollutions générées par l’activité humaine et orchestrées par le roi de la finance….

alain harrison 17 décembre 2016 à 5 h 39 min

Bonjour.
C’est l’écoeurement qui me monte à contempler notre hypocrisie politique, de biens des personnalités (artistes, professeurs universitaires qui se taisent, et nos politiciens et là il faut un bon ménage).
Obama, lui il faut faire en sorte qu’il perde le Prix Nobel de la Paix. Un signal fort pour les faux.
Une ou des instances doivent faire une pétition justement à cet effet et envoyez à l’instance qui donne le Prix Nobel de la Paix, à L’ONU .  Se servir d’Avazz. Il est temps que les instances comme ACDTM, ATTAC,……se servent d’Avazz, plus de 40 millions de signataires.
Nous avons des outils efficients, il faut que les instances civiles s’en servent et parfois fassent une union serré sur des points à connotation globale, ou ciblé, comme ici: le Prix Nobel à un individu qui a fait pire que son prédécesseur par ses fausses promesses et ses vraies actions: Moyen-Orient, Amérique Latine………
Maintenant, les partis politiques doivent prendre des décisions pour faire AVANCER LA DÉMOCRATIE; SORTIR LES PAUVRES DE LA PAUVRETÉ; FAIRE PAYER CEUX QUI UTILISENT LES PARADIS FISCAUX, dont LES GRANDES COMPAGNIES MULTINATIONALES  et les expropriés à l’échelle mondiale.
Et cela se fera quand le Peuple sera au pouvoir, alors les partis de gauche apprenez à servir et non de vous servir.  Ici, j’interpelle les partis communistes qui disent sortir les travailleurs (dans leur jargon les prolétaires !!!) de l’exploitation capitaliste , mais pour quoi d’autre !?!?
L’histoire récente nous a montré, comment ils ont sorti les prolétaires de l’exploitation,, pour quand ? La semaine des 4 jeudis. Aujourd’hui, c’est en plein ça, à la semaine des 4 jeudis, le capitalisme reprend la recette communiste : productif pour productivisme, comme seul exemple, et remarquez que le reengineering des mots n’est que de quelques syllabes. Mais de qui rie-t-on ?
Pour ma part, après avoir découvert le PARDEM, JLM ne tient pas la route, trop ratoureux, flou, etc…
Le PRCF doit le lâcher et appuyer le PARDEM, du moins faire une alliance pour les débats pour les présidentielles.
Alors que le PRCF présente un concurrent au PARDEM pour faire connaître le programme, se servir des débats comme pure tactique pour la visibilité médiatique. Une chance de réveiller plein de citoyennes travailleurs.
Mais que le choix du représentant se fasse le plus tôt possible. Le représentant du PARDEM a un cursus intéressant, un travaileur qui a été à l’Université, un exemple pour les travailleurs. Ça me fait penser à Maduro.  Il y a là tout un symbole. NON OUI
Ici au Québec, un travailleur a parti le parti citoyen. Je vais suivre et verrai. Pour l’instant je vote QS.
Le NPD (Canada) me déçoit beaucoup, le BLOC, hum……. Au niveau fédéral, nous sommes dans un cul de sac, et le NPD a fait des erreurs qu’il ne semble pas vouloir corriger.
Des Tsipras et des Syriza, y commence à y en avoir un peu trop.
Et le temps presse, mais il faudra quand même approfondir les choses et ce de façon multidimensionnel.
Reconnaître que chaque dimension (politique, psychologique, économique, social,…) a ses limites, et que seul une vision globale sera vraiment efficiente.
Les militants doivent faire ce travail: politique, psychologique, économique, historique et les éléments fondamentaux anthropologiques (Évolution Naturelle).
Bien qu’il y est des manques en rapport de l’Évolution, les grandes lignes sont bien documentées et prouvées, sont là pour rester.
Il y aura sans doute des éléments amenant des modifications, mais pour l’essentiel la démonstration est faite.
Les travaux sur la génétique démontrent que c’est à ce niveau que les modifications évolutives sont effectuées, et cela en relation avec les interactions, dans le temps, dans les milieux qui changent lentement ou brutalement.
On ne réinventera pas la roue à chaque petit détail « instrumentalisé » par des tatillons , ou erreur d’évaluation, ou de prédiction, ou de déduction.
Il y a deux fondamentaux, et la gauche doit commencer à y réfléchir sérieusement, plutôt que de continuer à ignorer.
Je ne me fais pas d’illusion avec les gens de l’orthodoxie, quelque soit l’habit.
Quand je parle de Krishnamurti, de Le Boyer, de Stanislav Groff, de J.-M. Abgrall, ou autres, C’est parce qu’ils ont fait ce que personne d’autres n’on fait. Marx a fait un travail immense, pour réveiller, pas pour s’enfermer dans une tour d’ivoire, l’idéologie rigide. Le voyez-vous !?! Krishanmurti a fait une découverte remarquable et l’explicite clairement: le processus conditionnant de la pensée.
Mais seul l’exploration nous le dévoile. Vous pouvez le réaliser par vous-mêmes ! Alors il faudra faire la démarche par vous-mêmes. Mais cela dépend d’un choc psychologique intense…..
Comment expliquer.
Moi avant 2010, je suivais les affaires « mondiales » comme la moyenne des gens, puis le choc, rien n’a été fait par l’organisation mondiale pour venir en aide, réellement avec efficacité et avec détermination, au Peuple Haïtien. RIEN.
Qu’ils viennent dire le contraire. L’organisation mondial, c.à.d. des pays occidentaux, ont plutôt mener le trouble au Moyen-Orient et en Amérique Latine. Côté Afrique, je ne connais pas, et puis ça devient lourd à un moment donné. Il est préférable de se concentrer selon des limites que chacun doit établir pour lui-même.
Bien chacun a un pouvoir, selon sa porté.

alain harrison 17 décembre 2016 à 5 h 58 min

Je viens de recevoir la lettre de JLM. Pour la France Insoumise tout va !

Il semble avoir un engouement !

Est-ce trop beau pour être vraie !

Il y a des questions vitales laisser dans le flou.

Il faut exiger de JLM et France Insoumise quelque éclaircissement.

Et quelle meilleur façon que de faire une série de débats.

alain harrison 17 décembre 2016 à 22 h 21 min

Bon pour contrer l’étouffement.

Nous partons du constat que le Canada et le Québec traversent aujourd’hui la crise la plus grave de leur histoire récente.

Le bond vers une économie non polluante ouvre d’innombrables voies vers ce type de solutions qui font de nombreux « gagnantes et gagnants». Nous voulons un programme universel visant à construire des maisons écoénergétiques et à rénover les demeures existantes en s’assurant que les communautés et quartiers les plus défavorisés seront les premiers à en bénéficier. Nous voulons également que des formations professionnelles et d’autres opportunités leurs soient offertes afin de lutter contre la pauvreté de manière durable. Nous jugeons essentiel que les  employées et employés des secteurs d’emplois à forte émission de carbone aient accès à un programme de formation et aux ressources adéquates afin qu’ils et elles aient la capacité de contribuer à la mise en place d’une économie énergétique verte. Cette transition doit faire appel à la participation démocratique des travailleurs et travailleuses. Des voies de trains à haute-vitesse, alimentées par des sources d’énergie justes et renouvelables, et un réseau de transport collectif abordable peuvent relier entre elles toutes les communautés de ce pays, au lieu d’un nombre grandissant d’automobiles, de pipelines et de trains au contenu explosif qui nous menacent et nous divisent.
https://leapmanifesto.org/fr/un-bond-vers-lavant/#manifesto-content

««« rénover les demeures existantes en s’assurant que les communautés et quartiers les plus défavorisés seront les premiers à en bénéficier »»»

Il y a des phénomènes que nous pouvons régler à brève échéance.

La pauvreté dans les pays développé.
La guerre multiforme dans les pays progressistes dont faisait parti la Lybie…..le Brésil…..L’Afrique ?
Passer de l’économie financiarisée à la nouvelle économie, à considérer sérieusement le tout PIB à la cotisation.
Réorganiser les aides pour favoriser les pays en retard.

Voir à court terme, moyen et long terme se fait maintenant.
Nous devons jongler avec la multidimensionnalité des enjeux politique, social et écologique.

Si nous savons choisir les solutions synergiques prioritaires à effet collatéral sur l’ensemble, le changement se fera de lui-même en fonction de la prise de conscience des Peuples.
Aussi, la formation politique-pédagogique ouverte sur les enjeux et l’alternative que tous peuvent saisir directement est l’instrument à favoriser.
Ne nous enfargeons pas dans les mots. Regardons la problématique des enjeux et les solutions à prioriser.
La balise des balises est la souffrance humaine point. Elle entraîne la vengeance tôt ou tard.
Et celle-ci est facile à instrumentaliser.
Je conseille la lecture des chapitres 1 et 9 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulateurs tous manipulés.
Pourquoi, il ne se perd en théorie, et va directement aux faits, aux pratiques, bien sûr il trace le portrait du principe de la manipulation et du conditionnement.

Le révolutionnaire qui n’a pas de vue globale, ne peut agir adéquatement. L’histoire nous l’enseigne.
Le capitalisme a une vue globale de ses objectifs, mais pas des imprévues, aussi, il a acquit une telle puissance qu’il peut se permettre des erreurs, mais il a dépasser toute prudence (livre mentionné) et le masque est tombé.
Il est comme le prédateur enivré par ses performances et devient imprudent, il passe de la névrose à la psychose, toujours conscient que ce qu’il fair est mal , mais trouvant les justification qui montent en crescendo: de la satisfaction à la justification des voix de dieu.
La culpabilité est comme le feu qui couve, et les erreurs se multiplient protégé par dieu.
Là il est en pleine psychose (plus de contacte avec la réalité).

Stanislav Groff, une bonne lecture, mais en ayant en tête que les grandes lignes sont adéquates mais qu’il y a des failles. Il s’agit d’être alerté.
Bien sûr, cette lecture est sur le moyen terme, mais il faut commencer à se donner une vision globale multidimensionnelle.

Il s’agit pour chacun de faire son propre agenda entre l’action et s’instruire. À chacun selon ses talents, ses forces et ses faiblesses.
Le temps est le facteur absolu, mais il y a le partage du temps.
Comment dire, il y a les spécialistes, les généralistes et ceux qui ont maîtrisé le multi tâche, mais encore là, le partage du temps peut éviter d’être submergé.

alain harrison 18 décembre 2016 à 19 h 06 min

Bonjour.

Le discours Trump.

Il annonce les futurs guerres ?!
Il annonce que l’Amérique Latine, les pays progressistes vont y gouter ?
Et sa relation avec Poutine ?

La gauche en France, réagira comment ?
Car la gauche n’est pas sortie de la réaction à cause des dissentions entre les variantes idéologiques et des ÉGOS.
Vos indécisions sur les grandes questions, les 4 sorties…….
Comment voulez-vous faire, ou même concevoir une alternative, vous demeurez dans l’exercice politique économique du néo-libéralisme des ajustements.
Impossible , toute alternative.

Mais êtes-vous capable de le voir.
C’est très simple, c’est le méta conditionnement.
Krishnamurti, voir la vérité d’une chose.

Mais si vous ne possédez pas le principe du conditionnement-manipulation, vous ferez les mêmes erreurs.

L’esprit du vieux monde, nous y sommes, bien enfoncés.

Trump est le miroir, le nouveau.

La gauche n’a plus d’alternative !?

Je suis désolé.

alain harrison 18 décembre 2016 à 19 h 32 min

Dans son discours, Trump déclare la guerre au Monde ?
La question se pose.

alain harrison 18 décembre 2016 à 19 h 35 min

Nous ramènerons la richesse de l’amérique ?!

Les ressources d’où ?

alain harrison 18 décembre 2016 à 19 h 42 min

La sécurité des américains partout à l’étranger !
C’est un monde dangereux.

Kellyanne Conway
Trump presidential transition
senior adviser

Le discours sur CPAC. Canada

alain harrison 18 décembre 2016 à 21 h 11 min

Allons-nous sortir de l’asphyxie ?

Un psy a dit que l’homme est enfermé dans une enceinte plus solide que du béton, et c’est une idée.

J’y reviens, parce que en ce début du XXIe siècle, la psychologie, je parle de celle qui est intègre, devrait être au parfum.

Aux militants: méditer cette courte phrase.
Ses implications sont de l’ordre de l’histoire, de la préhistoire cette période préparant la période historique. Mais bien plus elle implique l’homme dans le cadre de l’Évolution.
Cela dépend de nous.
Soit on se situe dans l’histoire, et vous êtes dans la conclusion: fin de discussion.
Il y en a qui sont encore dans la préhistoire, pas ceux que vous pensez, ceux qui sont coupés du questionnement.
Ou bien, on considère sérieusement l’Évolution, et là nous acceptons que l’inconnu, ce qui est nouveau, nous pouvons y faire parti et y participer…………..

Ktishnamurti, il y a une partie…….. qui n’est pas conditionné.

La religion, la spiritualité sont des mots, des symboles à redécouvrir, à découvrir pour qu’ils aient un sens adéquat pour l’avenir.

Tout comme la nouvelle économie, elle est à découvrir, pour qu’il y est un avenir.

alain harrison 18 décembre 2016 à 21 h 12 min

La crise est multidimensionnelle, si vous ne le voyez pas encore……….

alain harrison 18 décembre 2016 à 21 h 17 min

Il y a deux fondamentaux, et tout le reste dépend d’eux.
Nous sommes déterminants pour la survie sur Terre.
Le constatons-nous ?
Les populations des pays développés ont une grande responsabilité devant l’Humanité, et cela se passe, et c’est d’une simplicité extraordinaire dont les effets synergiques ont des conséquences sur l’Ensemble.

Quel est ce phénomène ?

Je le réalise maintenant.

alain harrison 18 décembre 2016 à 22 h 19 min

La gauche ne pourra se rassembler, si et seulement si les enjeux réels, qui impliquent le CHANGEMENT, obtiennent un large consensus, c’est à dire que la diaspora politique de la gauche met de côté ses intérêts politiques (………..) pour ceux du Peuple.

Voyons les jeux de dissention perpétuel de la gauche, juste un exemple.

3 novembre 2016
Le PCF et la présidentielle de 2017

«« L’élection présidentielle de 2017 est au cœur d’une nouvelle et profonde crise du PCF. Son secrétaire national, Pierre Laurent, réclame depuis plusieurs mois une « candidature commune » des « forces vives de la gauche », dont il dit regretter la « division » (1). Au nom de cette démarche, la direction du PCF refuse d’engager le parti et ses militants dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon, qui fut pourtant le candidat du Front de Gauche à la présidentielle de 2012.
Quelles sont, au juste, les « forces vives de la gauche » qu’il s’agirait de rassembler ? Pierre Laurent y inclut – entre autres – Cécile Duflot (Verts), Benoît Hamon (PS) et Arnaud Montebourg (PS), c’est-à-dire trois anciens ministres du gouvernement de François Hollande. Ces « forces vives » sont donc, d’emblée, marquées d’un sceau mortifère. En effet, dans le contexte actuel, quiconque est associé, d’une façon ou d’une autre, aux politiques d’austérité menées par François Hollande depuis 2012, s’en trouve immédiatement discrédité auprès des couches les plus radicalisées de la jeunesse et du salariat. »»

https://legrandsoir.info/le-pcf-et-la-presidentielle-de-2017.html

Quand, la gauche cessera-t-elle de s’asphyxier elle-même ?

En tout cas pour les élections de 2017, elle ne sera pas au rendez-vous.

Ce sera un peu plus difficile, à moins que………

Là, c’est à vous de voir.

alain harrison 18 décembre 2016 à 22 h 33 min

Puis, on change d’avis, si je ne me trompe, tous pour JLM.
Mais encore là, quels sont les motifs ?
Plusieurs ici, les verrons facilement.

Il y a le PRCF qui a un programme radicale, et une intension ferme.
Il y a le PARDEM qui lui aussi a une intension ferme.

France Insoumise ?

Attention, les Nuits Debout ont des effets limités, parfois une prise de conscience, comme fut le cas de Occupy, du 1%.

Mais attention aux Tsipras !
Podemos est questionnable, et à l’heure qu’il est, où en sont-ils ?

Le Brexit, est-il un avorton ?

Le Peuple Grecque attend-t-il un phare ?

La Turquie, une épine pour LUE ?

Le possible rapprochement US Russie selon Trump ?????

Avez-vous entendu son discours sur la grandeur de US ?

Comment dire, plus ça change, plus c’est pareil.

Peut-être qu’il faut écouter………….

Des débats pour le programme !
Pour y voir claire ?!

alain harrison 18 décembre 2016 à 22 h 59 min

JLM semble avoir de revoir les alliances au cas où il serait élu, c’est comme ça que je comprends.

«« J’en sais quelque chose depuis des mois. Je peux toujours condamner les bombardements et montrer sans relâche depuis le début qu’il s’agit d’une guerre du pétrole et des gazoducs qui n’a pas d’issue sans une coalition universelle ! Nul n’admet, contre les faits eux-mêmes, que ce sont les États-Unis et la France qui ont refusé la formation d’une coalition universelle avec la Russie pour combattre les bandes armées de Daech, Al Nosra et compagnie. Alors chacun est condamné à voir mourir en masse en toute impuissance. Jusqu’à ce que l’orientation choisie puisse changer ! Et ça aussi, c’est un des enjeux centraux de 2017 ! Ne le perdons pas de vue ! »»

http://melenchon.fr/2016/12/14/la-scene-internationale-se-degrade/

Mais quand-est-il des 4 sorties, non 5 maintenant, bientôt 6. Et ce sera encore bien plus difficile, tellement il y aura d’attaches.
Et puis, il y a le clientélisme, cette oeuvre inaperçu !

HUM! le libéralisme sait placer et déplacer ses pions.

La gauche a du mal à en placer 4, avant qu’il y en ait 5 ou 6.

France Insoumise doit ouvrir son jeu, et le faire sur son site. Elle doit être pro-active.
Et JLM doit expliciter sur son BLOG, son jeu, son programme.

Le PARDEM, le fait sur son site, il est schématique mais claire.

Le PRCF l’a mis sur son site en deux versions.

Bon je vais faire un tour sur France Insoumise.

Je suis très méfiant, et avec raison.

La seule entité qui peut faire la différence, c’est l’organisation structuré de l’ensemble des citoyennes-travailleurs, le Peuple conquérant sa Souveraineté. Ne sommes-nous pas éduqués es !
La fin réside dans les moyens.

alain harrison 19 décembre 2016 à 1 h 38 min

M Le Hyaric dans votre dernier envoi:

«« Notre cœur a saigné, nos colères ont explosé cette semaine encore avec le carnage, le crime de guerre qui a eu lieu à Alep. On ne peut accepter le sort fait aux habitants, aux enfants de cette belle ville de la civilisation et de la culture transformée en cimetière et en ruisseaux de sang sous l’effet d’un déluge de fer et de feu descendu des bombardiers russes. »»

Mais vous oublier qu’il faut mettre un terme au terrorisme que votre pays a participé au déclanchement, et le Canada a pris la décision d’y participer……

Mais il y a d’autres informations.

Alep, Syrie – Une libération crève-cœur pour la coalition internationale
Par Oscar Fortin
Mondialisation.ca, 12 décembre 2016
Humanisme
Je termine cette brève réflexion par ce témoignage que plusieurs ont déjà écouté, mais que d’autres n’ont pas encore eu l’opportunité d’entendre. Il s’agit du témoignage de Mère Agnès Mariam de la Croix. Voyez par vous-mêmes si elle travaille avec de la pâte à modeler ou si elle donne force et consistance aux faits et à la vérité.

https://youtu.be/W1bzY4Mvwzs

Ce témoignage exceptionnel 
Ce témoignage ne se retrouvera pas sur nos chaînes de télévision pas plus qu’il fera l’objet d’un éditorial dans nos grands médias
Oscar Fortin
Le 11 décembre 2016

Même Avazz accuse l’état Syrien et bien sûr les Russes.

La Russie au temps de l’URSS a fait ses horreurs, et il y en a encore, surtout que la mafia a sans doute une place privilégié au sein du gouvernement russe.
Le Peuple n’est pas sortie du bois. et la France ne peut rien y faire, mais alors là rien du tout.
La France continue…
Les US vont aller de plus belle.
Le Canada sera instrumentalisé comme jamais.
Le Québec, n’en parlons même pas..

Par contre le Peuple Français peut faire la différence pour lui-même, ce qui sera un message pour les autres peuples, qui auront à faire leur JOB de libération.

alain harrison 19 décembre 2016 à 3 h 50 min

««« Un tel drame ne peut supporter les tergiversations et les petites polémiques politiciennes. L’heure est plutôt au débat et à la réflexion approfondie pour trouver des solutions à cette catastrophe déjà en marche. »»»

Nous en sommes tous responsables.
La cigarette est bannie dans nos restos et ci. Mais, grâce au marché mondial et à la dérèglementation (feu Thatcher-Reagan) les multinationales inondes la Chine de ce fléau.

Je veux vous renvoyez à une intiative.

Un bond vers l’avant
Manifeste pour un Canada fondé sur le souci de la planète et la sollicitude des uns envers les autres

Nous devons remplacer les structures de propriété qui servent le profit des entreprises privées et la distante bureaucratie de certains États centralisés en en créant de nouvelles, innovantes, gouvernées démocratiquement, qui fourniraient des salaires suffisants et permettraient de garder dans les communautés des revenus dont celles-ci ont grand besoin. Et les Autochtones devraient être les premières et les premiers à recevoir le soutien pour leurs projets visant à développer les énergies propres. Tout comme les communautés actuellement aux prises avec les lourdes conséquences de l’activité industrielle polluante.
https://leapmanifesto.org/fr/un-bond-vers-lavant/#manifesto-content

Une info concernant le manifeste;

La rédaction du manifeste Bond vers l’avant a débuté au printemps 2015 lors d’une réunion de deux jours à Toronto et à laquelle assistaient des représentants des droits autochtones, de justice sociale et alimentaire, environnementaux, de mouvements religieux et ouvriers du Canada.

Et oui, l’union devient inévitable devant l’adversité, no alternative, bientôt, la balance penchera vers les Peuples et les riches seront jugés, à moins qu’ils rectifient bientôt. Leur Utopie descendance des rois de droit divin s’achève.

Il faudra les exproprier, ils devront être poursuivi légalement, cela va de soi.
Pas question d’agir comme des barbares.

Il faut en parler, que cela parvienne à leurs oreilles.
Soyons claire.

Pour le crime organisé, qui par manque de volonté politique et de justice pénètre l’économie légale, il faudra être plus raide dans les condamnation, et cela quelque niveau de l’organisation, que les Juncker de ce monde ne se fasse pas d’illusion. Combien de gens souffrent à cause des ses décisions imbéciles ?

Ici au Québec, on a un premier ministre qui s’est auto-proclamé sauveur du Québec.
Il nous a confectionné une jolie boîte de bonbons. Ce cher couillard……..

Le choix des diversions ne manque pas dans la besace du libéralisme livrées en temps par les médiats.

La tâche est immense si on n’a pas la vue d’ensemble. Mais la vue d’ensemble partagé et le questionnement aidant, il s’agit du partage du temps.
Alors il s’agira d’établir les priorités.
Mais sur quelle base ?
Il n’y en a qu’une: la souffrance humaine.
Qu’est-ce qui est le plus efficace pour atténuer puis dissoudre la pauvreté et la misère ?

La réponse claire engendre l’action.

Tout comme M. Le Boyer après sa prise de conscience, nul retour en arrière.
Ils sont rares ces hommes et femmes.
Et pourtant, le potentiel est en chacun, à son niveau, à son rythme respectueux.

breteau jean claude 19 décembre 2016 à 10 h 24 min

bizarrement seuls les automobilistes sont montrés du doigt coupables .Mais qui a encombré nos routes avec des camions ,polluants, dangereux et dégradants nos routes que les contribuables sont invités à entretenir .Dans le méme temps réseau ferré accumule les dettes faute de financement Faire le bilan financier de cette gabegie ,incluant le cout des pertes d’emplois ,les décés annuels ,l’entretien des routes et le cout des accidents concernant des poids lourds plus le prix à payer pour la pollution montrerait l’iirresponsabilité des droites et des « socialistes » tout dévoué qu’ils sont aux seuls intérêts des capitalistes .Nos candidats aux législatives disposeraient d’arguments sérieux pour contrer tous les mensonges et oublis des autres candidats de l’extréme droite ,à la gauche trahison qui perpétuent un systéme qui tue

pellizzoni 20 décembre 2016 à 17 h 14 min

la pollution dû aussi au betonnage excessif , dans des endroits où il reste encore quelques espaces verts , au détriment de certaines zones agricoles, sans compter que les paysans sont de plus en plus pauvres, et que tous nos produits alimentaires n’ont rien à voir avec du local, là aussi il y aurait beaucoup à dire, l’europe est une belle fumisterie

alain harrison 20 décembre 2016 à 22 h 51 min

La pollution des villes, le smog découle des intérêts financiers.
Il faut agir sur l’argent , en en prenant le contrôle.
Qui contrôle l’argent a le contrôle point.

Alors, la gauche, allez-vous faire des débats pour parler des vérités du mal et des solutions ?

L’Argent est Dieu sur Terre, il faudrait le constater.
Krishnamurti, pour vous est-ce une idée ou un fait ?

Un psy a dit que l’homme est enfermé dans une enceinte plus solide que du béton, et c’est une idée.

Je vous le redis, la lecture du chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs.

Et lire, pour soi-même, par soi-même quelques livres de Krishnamurti, l’exploration de la conscience ordinaire, la nôtre de tous les jours.
Les altérations sont en générales pertes de temps et dangereux dans bien des cas.
L’altération de conscience dans le cadre thérapeutique oui (protocole), comme récréation, soyons claire « re création » pas pour n’importe qui.
Il faut une forte stabilité psycho-émotionnelle.
Il y aune bonne litérature, mais la plupart est questionnable.

Si le crime organisé s’épanouit, c’est le laxisme de l’état de droit, qui a fait faillite.
La VIe République………….

Notre réalité est multidimensionnelle, elle n’est pas enfermé dans une idéologie.
Cessons à tout ramener à nos catégories, le libéralisme le fait.
Comment résumé ?
La pensée Unique.
C’est quoi ?
La consommation en fonction des moyens.
Mais nous sommes 7,4 milliards !
Seul une éducation juste permettra de changer la vapeur.

Mais là tout de suite, que pouvons-nous faire ?
Il y a deux fondamentaux, et l’auto-éducation.

alain harrison 20 décembre 2016 à 23 h 28 min

Avez-vous vue le reportage sur H et M, bon, beau pas cher !

alain harrison 20 décembre 2016 à 23 h 29 min

La solution, no alternative, les coopératives autogérées à temps partagé.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter