Le quotidien turc Cumhuriyet de nouveau attaqué par le pouvoir

le 31 octobre 2016

Can Dundar devant le siège du journal Cumhuriyet

Je proteste énergiquement contre la descente de police ce jour dans les locaux du quotidien turc Cumhuriyet.

Ce sont 13 journalistes qui sont visés par des mandats d’arrêts accompagnés des accusations classiques de soutien au PKK ou à la confrérie guleniste alors que notre ami Can Dundar est contraint à l’exil.

Cette purge s’engage après que le Parlement européen a adopté ce jeudi 27 octobre une résolution que j’ai cosignée demandant la libération des journalistes turcs emprisonnés et la fin des pressions contre eux et leur entourage.

L’Union européenne doit résolument changer d’approche vis à vis de ce régime. L’accord offrant un soutien de 6 milliards d’euros au régime en échange de son implication dans la lutte contre le trafic de migrants doit être suspendu ; les services diplomatiques de l’Action extérieure européenne doivent être mobilisés pour faire pression sur les autorités turques pour le rétablissement des droits des journalistes, mais aussi des magistrats, des syndicalistes et des élus victimes de la répression du pouvoir.

C’était le sens de mon intervention la semaine dernière au Parlement européen, c’est ce que j’ai répété aujourd’hui avec plus d’urgence dans un courrier envoyé à la Haute-Représentante Federica Mogherini. J’en appelle à l’ensemble de nos confrères journalistes : Il faut informer sur la situation des libertés en Turquie. Défendre la liberté de la presse et des médias là-bas c’est la défendre ici.

1 commentaire


JP 6 novembre 2016 à 21 h 54 min

Très bien mais pour le Donbass et l’Ukraine avec des populations bombardées par un pouvoir fasciste putschiste reconnu par l’UE ? et les communistes polonais emprisonnés ?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter