Déconfinez aussi la démocratie

le 4 mai 2020

Derrière l’urgence sanitaire, ce sont les pleins pouvoirs que s’arroge le couple exécutif. Il désavoue les scientifiques qui préconisaient d’attendre septembre pour l’ouverture des écoles. Et ce sont les élus locaux, notamment les maires, qui devront assumer, devant leurs administrés et pénalement, ces décisions autoritaires sans débat public, prises dans un faisceau d’incohérences, de dissimulations, de contradictions quotidiennes. Elles ne peuvent que susciter méfiance et rejet !

Les déplacements domestiques et l’entrée des petits commerces sont limités mais pas celles des grandes surfaces ni surtout les trajets vers les usines. Le port du masque devient obligatoire en certains lieux le jour où les grandes surfaces sont approvisionnées au détriment des soignants. La politique du contrôle numérique et de sanctions est élargie au dépend de la recherche de la responsabilisation collective.

Le point de bascule en cours est dangereux. On sait que ces « exceptions » deviennent vite des règles intangibles. Le petit groupe des décideurs gouvernementaux s’oriente, délibérément, vers « une gouvernance des conduites ». Dans sa panoplie, voici que le pouvoir, incapable d’enrayer la mécanique des approximations et des mensonges qu’il profère, s’érige en certificateur de la bonne information comme si venait d’être créé un ministère particulier : celui de la propagande. Il désigne quelques médias[1] produisant des « articles sûrs et vérifiés » en liant leurs contenus au site gouvernemental. Après avoir montré au bon peuple comment se laver les mains, voici qu’on lui dit qui lire et croire.

Ce pouvoir prétend donc se substituer au libre arbitre citoyen en niant la confrontation pluraliste dans la logique même de tous ses actes politiques. Cela ne le fera pas regagner en crédibilité quant au manque de masques, de médicaments, de tests, de respirateurs et de sur-blouses. Il ne veut surtout pas que le lien soit établi entre les choix « austéritaires » et de destructions des  outils industriels, et la catastrophe sanitaire. Raison de plus pour déconfiner la démocratie et faire lire L’Humanité.[2]

Editorial de l’Humanité du 04/05/2020.

[1] Il s’agit d’AFP, Libération, Le Monde, France-TV et 20 Minutes.

[2] Lien vers la campagne « Faisons découvrir l’Humanité – version numérique »

5 commentaires


Christine Hemart 4 mai 2020 à 21 h 05 min

J’ai l’impression depuis début mars que je subit des obligations contradictoire une partie de la population confiné une autre doit travailler sans masques prendre des transports en commun au risque de se contaminer et de contaminer et maintenant obligation du port de masques payant es ce bien légal ? Macron fait’il de l’abus de pouvoir si je suis verbalisé sans masques ai-je le droit de porter plainte !!!

alain harrison 5 mai 2020 à 23 h 01 min

Incroyable toute cette tergiversation au sujet de la pandémie, cela indique de plus en plus clairement que c’est du politique, qu’une idéologie profite. Comme on dit la main gauche ignore ce que la main droite fait.

Pendant la concentration des médiats sur les tergiversations politiques-affairistes, l’autre côté de la Montagne est ignorée.

Un Crime contre l’Humanité qui se perpétue et mis sous le tapis médiatique.

Venezuela : Incursion armée par la voie maritime
4 Mai 2020, 12:13pm | Publié par Bolivar Infos

Qui est impliqué

À la tête du groupe armé se trouvait Colina Ibarra ainsi que le déserteur Javier Nieto Quintero et l’ex soldat étasunien Jordan Goudreau qui était en charge de l’entraînement de trois camps de déserteurs de la Force Armée Nationale Bolivarienne coordonnés par le putschiste Cleaver Alcala Cordones.
Publié par Bolivar Infos

Au Venezuela, deux Américains arrêtés pour tentative d' »invasion », Washington nie être impliquée

Lors d’une allocution télévisée, lundi 4 mai, Nicolas Maduro a décrit les deux ressortissants américains comme des employés de Silvercorp, une société de sécurité basée en Floride dont le patron a revendiqué la tentative d’incursion.

Jordan Goudreau a déclaré plus tôt, lundi, à Reuters, que deux ressortissants américains travaillant à ses côtés étaient détenus par les autorités vénézuéliennes. « Ce sont mes gars », a dit par téléphone cet ancien soldat de l’armée américaine, précisant qu’il s’agissait d’Aaron Berry et de Luke Denman.

Washington rejette toute implication

France 24.com

alain harrison 7 mai 2020 à 6 h 15 min

je ne comprends pas.

Ça fait 60 ans que les US imposent un Embargo Criminel, l’un des crimes de l’ordre de Crimes contre l’Humanité le plus long du Monde, sans doute de toute l’histoire de l’Humanité, une longue asphyxie.

Tous les pays qui ne sont pas sous la coupe des US, doivent agir pour faire tomber cet Embargo Criminel. Boycotter tous les représentants US. Autant politique que des affaires.

La France a un ascendant que les politiques françaises sont en train de liquéfier en endommageant le symbole qu’elle représente encore, et cela malgré son historique colonialiste.

Il est dommage que le peuple français (la classe moyenne) ne le réalise pas. La grande fracture de la 2e guerre n’est pas refermée, mais dormante. La tranche du peuple qui a la nostalgie monarchique (un effet secondaire du vichysme__un effet du syndrome de Stockholm)

Nous devons absolument comprendre certains aspects de notre condition d’humain.

Le documentaire Le stress portrait d’un tueur (31 min à 35 min)
Le stress portrait d’un tueur

Et le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulateurs tous manipulés. À la lecture de son livre, on sort de l’idéologie pour explorer le réel d’un aspect fondamental de notre condition humaine:le principe manipulation-conditionnement. Fondamental en cet époque où l’information domine nos vies sous la houlette du système économique financier.

Nous devons sortir de l’idéologie pour apprendre de première main.

Marx fut un génie, à ne pas douter, mais il a mis la table pour idéologiser des aspects, mentalité d’époque oblige. Si nous voulons que, ce que des grands penseurs nous ont appris sur nos organisations humaines deviennent des leviers de changement, nous devons prendre du recul.
Nous devons être très conscient que, sont nombreux les experts idéologiques et que rare sont les hommes d’exception. Le Venezuela a la chance unique que deux hommes se sont succédé.

Trop rare, et la soif de l’homme providentiel est telle. Heureusement, bon nombre de citoyens se lèvent et se rende compte que le mouvement horizontal peut-être cet homme providentiel, et cela dérange la vieille mentalité. Vaincre la récupération est la survie du soulèvement, et l’horizontalité doit tenir bon.

C’est le nouveau paradigme du pouvoir politique et c’est le début de la Démocratie. Il faut engager un processus légitime du nouveau droit, et c’est le Droit Démocratique dont le Législateur est le Peuple vers sa Souveraineté. L’État de droit a trahis toutes ses valeurs fondamentales, et par le fait même c’est discrédité en prenant la voie de l’illégalité constitutionnelle.

L’exemple qui suit, inscrit dans la Constitution Française est incriminant au plus haut point.

Le professeur Grimaldi lance un appel à ce que les services publics soient inscrits dans la Constitution. Certes.
On objectera que de fait ils y sont déjà, la constitution de la Ve Republique incluant le préambule de la constitution de 1946 qui prescrit déjà :

” Tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité. “

Oui il faut donc réagir et faire appliquer ce point, sans plus se taire et faire silence sur cette revendication.
LGS

Dans la Constitution: noir sur blanc:

” Tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité. “

Et combien d’autres distorsions ?

Les coopératives autogérées (à temps partagé, pourquoi pas)

C’est une question d’organisation.

Mais le silence tue. Et le consensus peut être un formidable bélier.
Mettre entre parenthèse les divergences idéologiques, c’est passer à la vue d’ensemble.

La Constituante Citoyenne

chb 7 mai 2020 à 10 h 45 min

Bonjour Alain Harrison
Quand vous écrivez
« Tous les pays qui ne sont pas sous la coupe des US, doivent agir pour faire tomber cet Embargo Criminel. »
vous avez entièrement raison. Mais il m’apparaît qu’aucun pays à l’heure actuelle ne peut se permettre d’affronter l’oncle Sam (et son $ !) directement. Ainsi la Chine a beaucoup limité ses importations de pétrole iranien. Ainsi la Russie ne soutient-elle qu’avec précautions la Syrie, l’est-Ukraine ou le Vénézuéla. Le pouvoir de nuisance de l’empire au millier de bases militaires est encore important !

alain harrison 17 mai 2020 à 6 h 02 min

Bonjour CHB.

Vous avez raison, car il faut remarquer que tous ces pays ont des régimes disparates et que leur cohésion est fragile. Mais au moins lorsqu’ils se rencontrent au niveau de l’ONU, ils maintiennent une cohésion sut certains enjeux, ici, contre toute intervention militaire comme tel contre le Venezuela. Mais la plupart de leur gouvernement encourage la dépendance au système économique financier mondial, ce qui limite leur potentiel à l’union. De toute façon la majorité des gouvernements cherchent plus à garder leur avantage, que le développement d’ensemble. Mais ils ont aussi l’excuse très réel que la finance les tiens sous la menace économique, et que le terrorisme est agissant, une autre dépendance (militaire étranger)……

Mais l’Afrique a une admiration pour la France (leur propre soulèvement pour leur indépendance, un lien plus ou moins claire avec celle de la Rév. Fr.), celle-ci peut avoir un effet significatif sur les peuples d’Afrique, advenant une percé de la gauche au pouvoir en France.
Donc la gauche doit prendre le taureau par les cornes et préparer l’agenda pour la course électorale qui vient. Sans doute que dans les prochaines manifestations, une participation massive avec des discours expliquant l’agenda. Il faut dès maintenant les préparés avec la participation des citoyens.
L’Algérie, où en est-elle ? Le Liban et le Soudan avaient aussi entamé quelque chose au sujet de la gouvernance.

Mais tant que la gauche ne sera pas unanime sur les 4 sorties, rien ne sera possible. Voyez Macron utilisé le CNR pour son union sacrée. Il espère ainsi augmenter la confusion et la division.
Et c’est là la première lutte, sortir de la confusion. Je le répète, la lecture du chapitre 1 du livre de J.-M. Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs. Ça aide à douter et ;a se questionner. Ça peut amorcer le débrouillage.

Mais au niveau où on est rendu dans la guerre des discours, et l’utilisation confondante du mot guerre, il serait utile d’avoir lu l’article historique « Crime contre l’Humanité, l’ultime retour des barbares » et de lire le chapitre, l’épilogue du livre de S. Grof: Psychologie transpersonnelle
en PDF.

Prenez au sérieux ses recherches, la psychologie, ou plutôt la pathologie humaine (ce qui est non résolue et qui couve attend le moment pour éclore ) La première écologie est celle qui nous concerne au premier chef, l’écologie de la conscience.

C’est un complément de notre action à court terme (changer l’économie), à moyen terme (pacifier le monde) à long terme (vivre sans frontière). Si nous ne respectons pas cet ordre des choses……….

La Constituante (les institutions)
Le nouveau pacte social
Le nouveau paradigme économique

En faire la promotion et les liens avec la vie ordinaire.

Bien sûr pour toute question il y aura les oui mais et les pourfendeurs de toute solution, même évidente.

Les discours préparatoires doit inciter à l’auto-éducation, le questionnement et la vue d’ensemble (un peu d’histoire).

Mais, il y a l’unanimité sur les 4 sorties, sans ce premier pas….comme l’a souligné Krishankurti: la liberté n’est pas à la fin mais réside dans le premier pas.

À la préparation de la Constituante, il y a la préparation du Parti de Transition. Les deux se chevauchants, se légitimant, se légalisant, de Droit Démocratique. Le Droit Démocratique découle directement de la Plus Haute Instance, celle du Peuple Souverain: la Démocratie.
Le XXIe siècle sera Démocratique ou ne sera pas. Ça vous rappelle quelque chose ?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter