De nouvelles responsabilités dans un monde nouveau

le 27 janvier 2017
De nombreux américains ont manifesté à Washington contre D.Trump

De nombreux américains ont manifesté à Washington contre D.Trump

L’histoire bégaie et s’accélère jusqu’à dessiner les lignes de forces d’un monde nouveau et d’une nouvelle géopolitique. Peut-être aussi celui d’un nouveau triomphe de la peur, des divisions et de la haine. L’investiture de Donald Trump la semaine dernière est l’un des évènements fondateurs de ce basculement vers le monde qui vient. Il n’est pas un monde neuf mais un monde inquiétant, miné par de multiples crises qui le rendent imprédictible.

Les puissances d’argent utilisent la crise qu’elles ont provoquée pour favoriser un basculement politique en détournant les colères populaires. Il s’agit pour elles de réorganiser les pouvoirs au sommet mais aussi les forces politiques et médiatiques pour mieux continuer d’exploiter, de trahir, de diviser, d’humilier l’immense majorité de celles et de ceux qui n’ont rien ou si peu. Les velléités d’émancipation comme les « printemps arabes », celui d’Athènes ou les mouvements des jeunes et des forces progressistes turcs ont été de diverses manières étouffées. Aux Etats-Unis, une opération de grande envergure a été organisée pour écarter Bernie Sanders. La même est à l’œuvre contre J. Corbyn alors que les familles britanniques ont été acculées au désespoir par une austérité sans fin. Celles d’Italie, d’Allemagne et d’Espagne sont sommées d’accepter les « mini jobs ». Aux frontières de l’Europe, la Turquie bascule dans un régime dictatorial. Partout, au fur et à mesure que l’on répand l’austérité comme de la cendre au goût d’autant plus insupportable que la minorité qui détient les richesses s’enrichit sans cesse, progresse la dangereuse internationale du nationalisme et des haines.

Laisser croire que M. Trump est « sans idées », « irrationnel » ou « dérangé », semer l’illusion qu’il ne ferait pas ce qu’il a dit, revient à laisser les populations ici et aux Etats-Unis désarmées face à un projet cohérent et très dangereux. Ce n’est pas un tweet qui fait revenir les conglomérats à base nord-américaine au bercail mais bien une considérable diminution des impôts sur le capital qui va exacerber encore plus la guerre économique. Le concept de « l’Amérique d’abord » dit la double rupture. Celle d’une affirmation plus nette de la priorité économique et militaire des Etats-Unis sur la base d’une vision très étroite de leurs intérêts nationaux. Pour la mettre en œuvre, les milliardaires américains ne se contentent plus d’avoir leurs intermédiaires au gouvernement, ils prennent directement les affaires en main, à la tête du pays. Elle signifie aussi la fin d’une stratégie faisant des Etats-Unis une sorte de phare universel ayant pour mission de propager les valeurs du capitalisme libéral. La thèse de Trump vise à aiguiser des antagonismes avec d’autres nations ou blocs de nations. Les ennemis principaux désignés sont l’Islam et la Chine. Les dirigeants de cette dernière viennent de réagir à Davos en se faisant les chantres du « libre-échange », espérant ainsi voir leur pays occuper la place abandonnée par M. Trump. Et, l’Union européenne, est d’autant moins considérée qu’elle est divisée et en crise. Les latino-américains et les afro-américains sont également dans son viseur.

Ici aussi, les forces démagogiques et nationalistes se développent sur les échecs d’une construction européenne qui s’oppose aux aspirations populaires. De traités en traités, de Maastricht à Lisbonne en passant par l’Acte unique, la grande coalition des droites et des socialistes a imposé la servitude à l’ordolibéralisme. Bercée par la musique enjôleuse d’une prétendue « économie sociale de marché », elle n’a pu longtemps laisser croire qu’elle était autre chose qu’une camisole libérale et antidémocratique.

Ouvertement désormais, monte ici et avec M. Trump cette vieille thèse réactionnaire selon laquelle les riches doivent s’enrichir pour investir et porter dans le cadre national la dynamique économique. Au-delà des logiques de guerres que sous-tend cette nouvelle forme de compétition entre les capitalismes nationaux, les travailleurs risquent d’en subir les sévères contreparties. Il y a urgence à contrecarrer ce mouvement, en commençant par repenser, de fond en comble, la construction européenne pour la sortir des politiques d’austérité, de désindustrialisation, de démolition des services publics, d’affaiblissement continu de notre agriculture.

Au-delà, c’est à des initiatives nouvelles visant à fédérer les forces progressistes et démocratiques à l’échelle du monde, qu’il faut travailler. A l’internationale du nationalisme, opposons celle du progressisme et de l’émancipation humaine ! Certes le chantier parait colossal. Mais les contradictions actuelles obligent à ouvrir des voies nouvelles dont la France pourrait emprunter le chemin. Ce devrait être l’un des débats fondamentaux des élections présidentielles et législatives pour sortir des sentiers battus afin d’initier un grand mouvement populaire et citoyen vers un nouvel âge du progrès social, démocratique et environnemental.

La responsabilité de la France, puissance décisive du continent, est immense. Elle pourrait promouvoir un projet continental inédit. Notre responsabilité aussi est immense !

33 commentaires


Moreau 28 janvier 2017 à 11 h 22 min

La mauvaise histoire se répète, c’est en grande partie et dans cet ordre graduel, de la faute des communistes incapables de faire leur le communisme démocratique universaliste proposés par des Citoyens qui savent qu’il est impossible que la mauvaise histoire ne se répète pas sans le communisme démocratique universaliste du vingt et unième siècle : il y a deux sortes de progressistes dans l’histoire du communisme, les vrais et je dirais par modération mais sans réduire la révolte énergique que l’hypocrisie politique mérite, les non convaincants (l’histoire se répète). La non performance politique des communistes européens a sa part de responsabilité dans le brexit, et a eu comme conséquence la non performance des communistes américains qui avait besoin comme source d’inspiration et comme élan, de la performance des communiste européens en politique générale.
Je suis pessimiste pour les élections françaises de 2017 pour la gauche, tant les Alternants qui ont exercé le pouvoir et les Alternants qui ont mal accompagné les Alternants exerçant le pouvoir en consacrant tout leur temps à du boniment politique puisque à de la non performance politique ; ne peuvent pas dissimuler leur part respective de responsabilité dans le brexit que monsieur Trump appelle une chose merveilleuse et qui est une première catastrophe politique subie par l’Union Européenne, il ne faut s’y tromper. La gauche car la gauche entière en est responsable s’est révélé littéralement incapable d’apporter un euroscepticisme positif voire l’euroscepticisme proeuropéen. Au nom de la lucidité humaine, l’euroscepticisme était impossible à éviter en raison du chaos mondial qui affaiblit de nombreux pays, mais l’euroscepticisme anti-européen comme celui qui a provoqué le brexit, était évitable.
Seul l’euroscepticisme proeuropéen est le doute lucide et bénéfique car il incite à oeuvrer plus en allant à l’idéal en étant révolté, direct, énergique, et en proposant des révolutions politiques correspondant à la vie telle qu’elle doit être au vingt et unième siècle et en faisant avancer la construction de l’Union Européenne du vingt et unième siècle. Bien sûr, il fallait et il faut parler de l’Union Européenne mal en point parce que c’est la conséquence du chaos mondial et de la crise politique générale mondiale dont la source en grande partie est dans l’Union Européenne voire en France. Bien sûr il faut laisser libre les économistes de faire tous les calculs qu’ils croient bon de faire et c’est toujours un peu utile de savoir par exemple que la France pourrait passer à la sécurité sociale à 100 % et que ça signifie qu’il n’y avait aucune raison de passer à la protection sociale et marchande de la protection de la santé gambergée par monsieur Valls ; mais ce n’est plus bon dès lors que nous sombrons dans l’euroscepticisme anti-européen qui ravit monsieur Trump. Les Etats-Unis d’Amérique et les Etats-Unis d’Europe ont une histoire respective bien différente. Ce sont les Etats-Unis d’Europe qui font du tort aux Etats-Unis d’Amérique en politique et non le contraire en ce sens que c’est l’indigence du communisme européen qui a empêché jusqu’à ce jour l’émergence du communisme démocratique universaliste qui pouvait arbitrer l’élection présidentielle américaine et pour le moins, empêcher l’élection de monsieur Trump. Aux Etas-Unis d’Amérique le libéralisme démocratique universaliste commence à exister assez sérieusement, le socialisme démocratique universaliste commence à émerger assez valablement, mais le communisme démocratique universaliste est quasi inexistant, le mouvement communiste américain laissant ainsi le boulevard menant au pouvoir libre aux populistes nationalistes.
Dans l’Union Européenne le libéralisme démocratique universaliste peine beaucoup plus pour exister, le socialisme démocratique universaliste essaie de renaître, le communisme démocratique universaliste est désespérément inexistant parce que les Citoyennes et les Citoyens porteurs d’analyses et de propositions pour le communisme démocratique universaliste nécessaire et indispensable à la vie en communauté des pays et des Peuples de l’Union Européenne ne sont pas suivis tout en ayant trop peu de bons serviteurs parmi les Hommes politiques communistes parce que le ringardisme avec quelques retouches est de mise tout en étant dévastateur.
La conséquence pour l’Union Européenne de la non émergence jusqu’à ce jour du communisme démocratique universaliste a été la catastrophe du brexit ; la conséquence pour les Etats-Unis de la non émergence en Europe du communisme démocratique universaliste, seul communisme phare valable pour le mouvement communiste américain, vient d’avoir comme conséquence l’élection discutable mais réelle du populiste nationaliste monsieur Trump comme quarante cinquième président des Etats-Unis d’Amérique.
Le retard de démocratisation communiste et de transformation du communisme tout au plus multiculturel qui n’était pas universel car le multiculturalisme n’a jamais été l’universalisme, en communisme universel ; met le monde entier par terre, tout le monde est perdant, tout le monde sauf les milliardaires comme monsieur Trump qui bénéficient pleinement du progressisme communiste non convaincant et stagnant qui accompagne le bilan négatif des Alternants se prétendant de gauche voire le déclin politique dans la crise générale politique de l’Union Européenne. Dans ce contexte en 2017 monsieur Poutine s’emploie à affaiblir les Etats-Unis et monsieur Trump s’emploie à affaiblir l’Union Européenne ; monsieur Poutine n’est plus seul Chef d’État à besogner pour nuire.
Il appartenait aux communistes démocrates universalistes du monde entier, de donner l’envergure nécessaire et indispensable au mouvement communiste démocratique universaliste américain, plutôt que de passer leur temps en faisant perdre le temps à tout le monde à commenter tous les jours l’aventure politique de Barack Obama, d’Hillary Clinton, de Bernie Sanders. Il serait grand temps notamment que les communistes européens fassent leurs preuves plutôt que des bavardages qui ne servent à rien et qui servent personne sur les autres en politique tant hélas c’est toujours et partout en Occident, le communisme démocratique universaliste, communisme du vingt et unième siècle qui devrait compter des programmes recueillant de nombreux suffrages, qui est quasi inexistant parce que les ringards l’écarte somme toute, il faut balayer devant sa porte avant de balayer devant la porte des autres.

maurand 28 janvier 2017 à 23 h 20 min

Je suis un ex de l’uec et du P.C …Epoque 68 …Qu’on ne s’offusque pas : j’ai travaille tres tot en cooperation et le proselytisme au Maroc , au Senegal ou au Cameroun etait impossible ou contre – productif quand il etait affiche …Depuis …l’eau a coule sous les ponts et mon P.C. a bien evolue …Bcp mais peut-etre pas assez …Enfin , tt ca pr dire que de retour en France , il a fallu qqes annees pr se remettre ds le  » train  » …Je ne crois pas que le PC soit ringard , simplement qu’il doit apporter ses analyses ( tjrs pertinentes ) a un regroupement elargi qui ns permette enfin de sortir du faux dilemme Droite LIBERALE / Gauche LIBERALE /SOCIALE…Alors , les Verts , les Melanchoniens , les Communistes , les Socialos vraiment de gauche , il y en a marre de vos querelles de boutique : faut s’unir …et le choix de la starlette qui ns representera importe peu : qu’ elle suive les idees d’un collectif , qu’il soit rassembleur et pas trop nombriliste : oui , il en faut du nombril pr ne pas se faire bouffer par les requins d’en face , mais sans exces ! Tu a as compris , Jean-Luc ? Bon Dieu , voter pr un Hamon ?

Lafon marie claire 29 janvier 2017 à 0 h 13 min

Patrick trois générations au moins ne connaissent ni le PCF , ni les communistes du 21ieme siècle ! L’histoire de ce grand parti francais . je suis sur qu’il y a des historiens , et autres connaisseurs qui peuvent et savent , a travers un manuscrit du format équivalent a celui de Stéphane hessel qui a appelait a s’indigner .oui écrire avec honnêteté .franchise notre histoire , nos immenses avancées démocratiques , nos victoires , la résistance , la secu , les services public , ils doivent nous connaitre , c’est un devoir que nous avons , la jeunesse a besoin de nous et nous avons besoin d’elle .disons lui qui nous sommes ,les laisser dans l’ignorance est une responsabilité extremement négative pour eux pour nous , pour notre pays .merci pour ce lien précieux que tu maintiens pas a pas en écrivant ce que tu fais , dis ,écris ,ici et ailleurs ,je fais suivre tous tes écrits . je suis candidate pour le PCF front de gauche en seine St Denis . si tu savais la fierté et l’honneur que m’ont fait les camarades en l’élisant pour une si belle ,si grande mission patrick . !

Moreau 29 janvier 2017 à 11 h 49 min

Non seulement il faut arrêter d’accuser Bruxelles de tout, mais il faut arrêter de détourner tout Peuple membre de l’Union Européenne de l’Europe.
Halte à l’euroscepticisme anti-européen, place à l’euroscepticisme proeuropéen qui est dans les révoltes citoyennes qu’ont dans le coeur des Citoyennes et des Citoyens forcés de s’abstenir en Europe comme en Amérique parce que tous leurs apports sont refusés systématiquement et les refus sont autant d’abus de pouvoir.
Nous n’avons pas trop de politique générale européenne depuis une vingtaine d’années, nous n’avons pas assez de politique générale européenne, l’Union Européenne est un désert de politique générale européenne, et la responsabilité des communistes est lourde puisque s’ils étaient vraiment communistes, ils iraient de victoires électorales en victoires électorales ; c’est le contraire car ils accompagnent les nationalistes démagogiques et populistes et rien de plus. En France, monsieur Jack Lang a dit : « Nous n’allons pas faire un système éducatif européen ! » et je n’ai jamais été d’accord avec ce refus de réaliser cette partie de la vision, puis monsieur Hollande a dit : « Je ne ferai pas le changement. » et il ne l’a pas fait, et donc, c’est le vide politique résultant de tels abus de pouvoir car impossible de nommer ces refus autrement, et le néant qui a suivi, qui ont provoqué des abstentions et des votes extrémistes. Et c’est aussi de la faute des communistes car ils auraient dû s’adresser aux Citoyennes et aux Citoyens pour dénoncer ces refus et proposer le communisme démocratique universaliste européen notamment, ils ne pouvaient pas tout pallier, mais ils n’ont rien pallié.
L’Union Européenne est bien sûr fragilisée par la besogne de démolition de Poutine et le travail de sape de Trump, mais elle est menacée aussi par la classe politique respective de ses pays membres.
L’Union Européenne a besoin d’un résistance politique commune.

L’Union Européenne a besoin d’une politique de la culture réelle commune, d’une politique de l’éducation et de la formation commune, d’une politique de l’informatique commune, d’une politique de la protection sociale de la santé commune et modulable et c’est possible d’y arriver en réalisant dans chaque pays de l’Union Européenne un progrès social …

Il n’y aurait très probablement pas eu le brexit, s’il n’y a avait pas eu d’abus de pouvoir dans des pays membres de l’Union Européenne, abus de pouvoir et désertification du progrès social ont provoqué l’abstention et le vote extrémiste, et ainsi le brexit qui étaient concocté par la classe riche, tout comme l’alternance américaine a été concoctée par la classe riche américaine.

Les communistes sont trop nombreux à rester ringards en 2017, en ce sens qu’ils ne sont pas devenus en Europe comme aux Etats Unis, les communistes démocrates universalistes dont la vie de la république et la vie de la société ont besoin. D’où le brexit et l’élection de monsieur Trump, et cette alternance américaine préjudiciable à tout le monde en dehors de la classe riche mondiale. Quel est le programme des communistes démocrates universalistes américains lors de l’élection présidentielle de 2016 ? Personne n’a pu en prendre un tant soit peu connaissance !
Quel est le programme communiste démocratique universaliste français et européen pour l’élection présidentielle de 2017 et pour les élections législatives de 2017 ? Personne n’en a un tant soit peu connaissance !
Le mouvement communiste démocrate universaliste américain et le mouvement communiste démocrate universaliste européen devraient être aussi importants que le mouvement libéral démocrate universaliste et le mouvement socialiste démocrate universaliste, et non des « boutiques » et des « querelles de boutiques ».
Le ringardisme a ces deux conséquences inévitables : l’abstention électorale et les votes extrémistes. Il est très responsable de l’aggravation d’année en année de la crise politique générale mondiale.

alain harrison 31 janvier 2017 à 3 h 07 min

Bonjour M Moreau

«« proposer le communisme démocratique universaliste »»

Mais quel programme ?

Voici un exemple du programme (mais il semble que ce soit une fiction, mais peu importe, très intéressant).

ARTICLE 4
Nationaliser l’ensemble des banques et sociétés d’assurances défaillantes et rétablir immédiatement le contrôle des mouvements de capitaux, seule mesure à même d’empêcher les fuites de capitaux et les délocalisations de nos usines. Interdire tous les produits financiers purement spéculatifs, ainsi que le trading haute fréquence, et fiscaliser fortement toutes les opérations boursières spéculatives. Les ventes d’actions et obligations d’entreprises après cinq ans de détention seront défiscalisées.

https://histoiresdefrance.wordpress.com/2014/08/15/5-partis-pour-sauver-la-france/comment-page-1/#comment-679

Je crois qu’il faut s’inspirer d’idées concrètes.
Mais, le néo-libéralisme avec ses montages financiers , ne sommes-nous pas dans l’imaginaire concrétisé ?

La gauche n’a pas d’imagination ?

Quand les communistes ont mis en place la cotisation (pour faire court) n’ont-ils pas usé d’imagination, bien sûr dans le cadre de la période d’après guerre.

La gauche doit innover au moins à la hauteur du néo-libéralisme pour conquérir les esprits, mais à la différence du néo…. qui instrumentalise, la gauche doit initier à se prendre en main et devenir un acteur du changement, montrer qu’il ya des moyens à la porté de tous.
Ma suggestion des rencontres informelles sur les sujets préoccupent et leurs solutions.
C’est simple, mais ce petit pas peut en entrainer d’autres.
Mais il faut que ce soit de l’initiative des travailleurs citoyennes et que par le questionnement ils elles en arrivent à une vue d’ensemble.
C’est ici que les militants peuvent servir de démarreur.

À partir de cette simple question qui a beaucoup d’implication:
Qu’est-ce que cela me rapporte, à moi, à ma famille, à mon milieu parce qu’il a des effets collatéraux sur moi et moi sur lui.

Par exemple l’article 4 ci-haut peut être discuter en rapport de la vie usuelle.

Le questionnement sert juste à mettre en lumière les problèmes et les solutions.

L’exemple que je prône est les revenu de base inconditionnelle et les coopératives autogérées en lien avec la vie usuelle.

Mettre tout sujet en rapport avec la vie usuelle.

Petit train va loin. Juste un outil de plus dans la panoplie. Mais au niveau de la population qui n’a pas le temps (……), mais il y a le temps partagé pour l’animation des rencontres pour tout sujet préoccupent.
Le sujet doit être restreint pour ne pas se perdre dans n’importe quelle direction.
Il peut s’établir une série de rencontres un peu comme en éducation, la suit de cours: cour 1, cour 2 sur tel autre sujet mais toujours en lien avec la vie usuelle. Faire les liens.

mounier-maredia 29 janvier 2017 à 16 h 13 min

Je pense qu’il ne faut pas croire que les citoyens américains soient désarmés. Les mouvements alternatifs existent bel et bien et y sont actifs.Il n’y a plus de véritables melting pot mais plutôt une distinction par quartiers qui va dans le sens d’une intégration vers la réussite.

Moreau 29 janvier 2017 à 22 h 30 min

C’est la teneur communiste du vingt et unième siècle même qui fait défaut à la république tant en Europe qu’en Amérique. Beaucoup de gens se sont abstenus et s’abstiennent en Europe et en Amérique parce que le communisme démocratique universaliste n’est pas proposé, le communisme ringard un peu remanié n’étant pas le communisme du vingtième siècle, le communisme du vingt et unième siècle, mais irréaliste, simple accompagnateur de la sociale idéologie et des idéologies des droites extrêmes, incompatible avec la construction de l’Union Européenne, dangereux.
Alors que monsieur Gorbatchev redoute maintenant la préparation d’une grande guerre en cours depuis plusieurs années dans la course aux armements, la sociale idéologie et le communisme ringard un peu remanié de France sont coresponsables du brexit car ces politiques indigentes parmi d’autres capitalisent pour les droites extrêmes forcément, et sont coresponsables par le brexit de l’élection de monsieur Trump. Les Hommes sont interdépendants, les Peuples sont interdépendants, et toutes les mascarades politiques sont liées. La sociale idéologie est une mascarade politique parce que un président n’est pas élu pour se laisser vivre en président présidant pour les gens qui vont bien et ne pas servir tous les Hommes habitant dans le pays et dans l’Union Européenne. L’absence d’une politique pour toute la population française a eu une incidence aussi sur la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne.
A l’inverse, le communisme démocratique universaliste aurait pu recueillir assurément assez d’intention de vote et de suffrages qui auraient réduit l’abstention, le brexit n’aurait pas eu lieu, l’élection de monsieur Trump n’aurait pas eu lieu, le communisme démocratique universaliste aurait pu donner un président communiste démocrate universaliste aux Etats-Unis qui aurait pu faire évoluer la protection de la santé réalisée par Barack Obama en protection sociale de la santé par exemple, et il n’y aurait pas cette hégémonie des marchands contraire au respect des Droits de l’Homme parce que les vies humaines valent plus que les profits, et parce que aggraver la santé ou ne pas sauver des vies est criminel. La gauche échoue et perd des victoires à cause de la sociale idéologie et du communisme ringard remanié, et son échec et des défaites, favorisent les droites extrêmes et ça fait trop longtemps que ça dure. D’où, c’est infiniment difficile pour les abstentionnistes de sortir de l’abstention parce que voter pour des idées dans l’état, et c’est hélas vrai pour les projets de tous les partis politiques, c’est se donner un moyen sûr suicidaires, l’abstention est suicidaire aussi mais laisse l’être humain libre dans son désespoir causé par les partis politiques.
Il y a des femmes et des hommes qui ne peuvent pas faire un vote irresponsable à l’égard d’autres personnes et de leur propre personne. Ce ne sont pas les rebelles porteur d’une abstention fondée qui doivent changer, ce sont les partis politiques, ce sont les politiques qui ne sont pas démocratiques et universalistes.

alain harrison 30 janvier 2017 à 8 h 18 min

Bonjour.

«« Il y a urgence à contrecarrer ce mouvement, en commençant par repenser, de fond en comble, la construction européenne »»
Et ceux qui pensent encore réformer l’UE sans en sortir.
Bien, la seule façon de réformer l’EU de l’intérieur est de mettre à la porte tout le personnel en place, de un, et de faire des élections dans chaque pays pour la nouvelle garde en poste avec des mécanismes pour démettre efficacement les fauteurs à la mission établi par les peuples.

Mais, si il est impossible de remplacer la garde en place, alors quitter l’UE est le seul moyen pour les peuples de s’approprier les institutions de l’UE avec la mission pondu par les peuples. Autrement dit la démocratie directe.

Cuba en a fait la démonstration.
Il commencerait à être temps pour la gauche française d’apprendre ce qu’implique la révolution réelle, ce qu’elle a d’exigence et c’est en se tournant vers les pays progressistes de l’Amérique latine. Mais il y a une hypocrisie au sein de la gauche que la gauche se refuse de regarder en face, la seule façon de s’en dépendre. L’humilité est la carte de passage.
Rappelez-vous le traitement: représentant de l’Amérique Latine versus certains personnages français.

Cessez de parler du communisme socialiste humaniste universaliste, il n’existe pas.
Eil ! commencez par faire vos devoirs, à commencer par revoir le processus politique qui a mené au démantèlement de la cotisation aujourd’hui.
Il y en a qui joue sur des contradictions irréconciliables, les Oui mais.
Vous ne faites pas l’effort de voir l’ensemble historique, ce que le néo-libéralisme a su faire. Sinon comment aurait-il pu si bien mener sa stratégie du changement. En regardant l’ensemble de l’histoire, nous en arrivons à comprendre comment les humains non-réveillés fonctionnent. C’est simple: les besoins et les désirs.
Mais pour la gauche et surtout pour les communistes qui prédisent l’effondrement du capitalisme par lui-même, d’ailleurs selon certains l’effondrement du capitalisme s’est produit dans les années 80, d’où est né le néo-libéralisme et sa stratégie financière aujourd’hui purement virtuelle grâce à la technologie numérique.
L’ordinateur quantique, son utilité réelle, rendra intraçable de façon absolu les transactions. C’est tout.
C’est simple, en instrumentalisant les besoins et les désirs, il suffit d’un peu de psychologie avec une dose de peurs entretenues……
Mais pour les communistes ce sont des mots. Comment ?
Et bien parce que vous êtes pris dans le piège idéologique identitaire. Le capitalisme vend quelque chose qui assouvi les besoins mais aussi les désirs, l’espoir que….
Il sait vendre du vent. Et ça marche.
Mais vendre la dictature prolétarienne sans contenu……….

Le capitalisme nouveau vend l’idée de l’individu-entrepreneur. UBER n’a rien à voir avec l’individu entrepreneur, il s’adresse à la clientèle désespérée.
je vous le dit la gauche n’est pas sorti du bois.
JLM devra bien clarifier certaine chose, et le temps est compté.
La France Insoumise devra garder sa mission, un lieu de rassemblement pour préparer la VIe République et l’organisation citoyenne travailleur pour élaborer la Constitution du Peuple Souverain.
Mais le méta-conditionnement étant ce qu’il est, les affairistes masqués auront vite fait de prendre le relais.
Et pourtant le méta conditionnement n’est que la somme des conditionnements, le conformisme.
Heureusement qu’il y a des instances qui ne sont pas politiques et qui mène à bien leur mission, CADTM, Attac, Avazz. La France Insoumise peut faire de même, mais s’émanciper de son père.
Il y a des instances qui doivent être totalement affranchi du politique, et c’est à ce moment là qu’elles ont une influence sur le politique. Mais aucune compromission n’est permise. Ça c’est la fin.
Est-ce que vous voyez ?

Le communisme a fait faillite, le dénie n’arrange rien, surtout quand on revient continuellement avec les mêmes termes qui datent.
Le communisme du XXI e siècle, pour moi c’est vide.

Il demeure que les militants doivent se donner une vision globale pour voir la place que le marxisme a. Comme toute chose a ses limites, le marxisme a ses limites et doit donc changer d’échelle. Il doit se placer au minimum au même niveau que le néo-libéralisme, mais avec des différences marquées. Au lieu d’instrumentaliser, démontrer qu’il existe une voie qui mène à la liberté de toute exploitation.
Que la démarche dans cette voie réconcilie l’humain et la collectivité. Comme le souligne ce passage d’un commentaire.
««« Se clivage naturelle est, entre l’humain et l’organisation sociale de sa collectivité. »»»
Le commentaire.
Le paysan hystérique 28 décembre 21:29
M. Archambault,
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-revenu-de-base-acceptable-187990

Et l’Amérique Latine, elle est dans la voie, alors qu’en France, la gauche est dans la pensée.
Krishnamurti: pour vous est-ce une idée ou un fait ?

Malheureusement, vous qui prétendez rendre la voie aux peuples et être le communisme internationale, communié internationalement. Vous n’écoutez pas.

La Révolution française ,qu’est-elle devenue ?
La révolution Marxiste , qu’est-elle devenue ?

L’Amérique latine s’en sert comme guide, mais comme le dit Korzybski: la carte n’est pas le territoire, et en cela les communistes ne l’ont toujours pas compris ou vue.
Comment dire, comprendre il faut des explications pour avoir une idée du gout de la pomme. Mais y gouter, c’est voir.

Pour voir, il faut apprendre à voir, non penser de voir (Krishnamurti).

Voyez-vous les 4 sorties ?

Moreau 30 janvier 2017 à 11 h 51 min

La gauche n’est même plus dans la pensée en France, tant son niveau politique est devenu inférieur à celui qu’il était en 1981. 1789 et 1981 sont dans l’histoire deux bonnes dates historiques, 1968 a contrarié ou/et déçu tout le monde. Le monde est perdu s’il n ‘arrête pas à temps la course aux armements, les politiques qui peuvent sauver le monde, à ma connaissance sont le libéralisme démocratique universaliste, le socialisme démocratique universaliste, le communisme démocratique universaliste ; il suffit que l’une des trois manque pour échouer, d’où le brexit et l’élection de monsieur Trump. Responsabilité de monsieur Hollande qui a mis gratuitement en échec le socialisme démocratique universaliste, responsabilité des Communistes qui n’ont pas fait connaître le communisme démocratique universaliste, communisme du vingt et unième siècle sans lequel le communisme décline et redécline pour disparaître, mais tout mauvais karma est aussi dangereux pour l’Homme que pour l’Humanité. Une nouvelle guerre mondiale serait telle qu’il y aurait peu de survivants.
Il ne faut pas réformer l’Union Européenne mais la construire comme elle doit être construite parce que l’Union Européenne ne sera pas solide et crédible si elle n’est pas l’Union Européenne démocratitque universaliste culturelle et sociale.
Il est évident qu’il ne faut pas sortir de l’Union Européenne sans avoir une autre vision, il est humain de douter dans le chaos mondial, dans la crise politique mondiale, mais l’euroscepticisme doit être proeuropéen, il ne doit pas porter préjudice à la construction de l’Union Européenne. La sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne est une sortie aveugle, elle est dépourvue de toute vision, ce qui atteste que le peuple britannique a été abusé par la classe politique et la classe médiatique de différents pays.
Ce n’est pas parce que des gens sont politiciens ou journalistes qu’ils en savent tous plus long que des gens pauvres qui s’abstiennent pour des raisons bien fondées aux valeurs universelles.
Les institutions européennes doivent s’inscrire dans un redéploiement réel des institutions mondiales, elles doivent être les jonctions des institutions des pays membres et des institutions mondiales. Alors il en sera fini des droites extrêmes, alors le libéralisme démocratique universaliste, le socialisme démocratique universaliste, le communisme démocratique universaliste, feront dans une vie heureuse en république leurs apports respectifs d’alternance en alternance et de remaniement de gouvernement en remaniement de gouvernement. Le nuisible c’est le refus et le rejet de la vision voire de la lumière que vénérait Jean Jaurès, ce refus et ce rejet étant des abus de pouvoir au sens littéral de partis politiques. Il faut que la République intègre la pensée citoyenne ou la République n’est pas la République. Les Elus n’ont pas le monopole de la pensée.
Repenser, c’est parler de chaque politique spécifique démocrate universaliste, du libéralisme démocratique universaliste plutôt que du « néo-libéralisme », du socialisme démocratique universaliste plutôt que socialo-communisme, du communisme démocratique universaliste plutôt que du communisme multiculturel.
Le capitalisme existe encore parce que le communisme démocratique universaliste est tu encore. S’il était proposé, l’abstention diminuerait sensiblement, des gens au lieu de faire des votes extrémistes feraient des votes communistes, il y aurait l’équilibre politique qui se propagerait dans le monde entier. Il n’y aurait plus de Puissants et de Petits, les Hommes vivraient égaux ; ça fait cinquante ans que chaque fois que la pensée citoyenne essaie de sourdre, elle est ramenée à des ringardises qui ne sont pas le commun.
Les capitalistes continuent à vendre du vent, et c’est dangereux pour la protection de la santé, parce que les communistes ne proposent pas le communisme démocratique universaliste, seul communisme du vingt et unième siècle car communisme citoyens fait des réflexions et des propositions de citoyennes et de citoyens.
Il ne faut pas n’importe quelle prochaine république, il faut comme prochaine république, la république démocratique universaliste.
Parce que c’est au fusil que des Hommes ont éteint la lumière comme l’a chanté Jacques Brel, la raison sans lumière n’est pas raison et coeur.

alain harrison 31 janvier 2017 à 1 h 19 min

Bonjour M. Moreau.

Qu’entendez-vous par le communisme universaliste et des exemples de politique à mettre en place ?

alain harrison 31 janvier 2017 à 3 h 25 min

Bonjour.

«« Pour la mettre en œuvre, les milliardaires américains ne se contentent plus d’avoir leurs intermédiaires au gouvernement, ils prennent directement les affaires en main, à la tête du pays. »»

Nul n’est mieux servi que par soi-même.

Ils sont de plus en plus pressés, ils réagissent à la monté en puissance des unités citoyennes.

2017, il ne faut pas s’exciter, continuer à avancer pas à pas dans l’éveil des peuples.

C’est la conscience des peuples…………

Bien sûr ça prend de bons orateurs. Le problème c’est l’orgueil, cet OGRE qui bouffe l’intégrité, puis la porte « se faire acheté » s’ouvre. D’où la nécessité des pares faux.

alain harrison 31 janvier 2017 à 4 h 55 min

De nouvelles responsabilités dans un nouveau monde.

Pour qui ?
Encore la pyramide !

Le Chili D’Allende, malgré sa courte vie révolutionnaire a su légué une expertise, que par quel hazard, le Vénézuéla, la Bolivie, l’Argentine dans la mesure des coopératives…… et quelques autres ont développé une expertise concrète, et qui se continue dans certains malgré les agressions de nature Crime contre l’Humanité par les US et l’Occident, le Canada a sa part….

L’Humilité et le respect ne s’enseignent pas comme les math, mais par l’éducation affective et
la présence dans les situations de vie.

Deux qualités absentes dans le consumérisme, mais la facilité avec laquelle l’émotion s’exprime devant L’horreur. Remplacé par une autre et une autre…….sans se poser la question, mais d’où ça vient ?

Le néo-libéralisme et la fuite en avant, nous irons à la conquête de ….l’espace….
Les croyants, la pensée archaïque, des habitudes de vie conservatrice en attente du paradis.

Mais, ne devons-nous pas nous occuper du présent ?

Comprendre l’HISTOIRE pour cesser de faire toujours les mêmes erreurs. Et enfin appliquer cette sentence : voir le vrai du faux et le faux du vrai (Krishnamurti).
Cette sentence ne peut prendre  » sens  » que dans la mesure que nous avons une vue globale et que nous-nous approprions le questionnement sans concessions.

Nous sommes pris entre la pensée archaïque et la pensée bio-technologique et chaque culture doit se poser des questions et surtout faire le ménage des aberrations en leur sein et de bien prendre la mesure de celles que la bio-technologie risque d’engendrer.
La libre expression, la liberté de croire ou de ne pas croire revient à chacun et chacune.
Mais, l’Éducation pour tous doit correspondre au niveau de compréhension que nous avons du Monde. L’initiation à l’esprit critique et du discernement, de même que l’Histoire du Monde, qui est impératif, car, c’est elle qui donne sens à la notion de vue globale, sont des éléments obligatoires si l’on veut que la modération interculturelle soit effective.

Nous avons des connaissances suffisantes qui sont objectives et bien documentées pour en faire une source commune quelque soi la culture.
ne tombons pas dans les sophismes, nous ne sommes plus au début du siècle passé. Ou trop souvent on réfute pour réfuter………

L’origine de l’homme est bien établie par l’archéologie, l’anthropologie et la génétique, donc cessons les petits jeux sophistiqués ou les interprétations intéressées.
Patri Friedman, petit-fils de…, flotte en eau ultralibérale
Pierric Marissal
Mercredi, 3 Septembre, 2014
««  L’individualisme n’a plus de bornes : si les pauvres ont envie d’être riches, il suffit qu’ils travaillent et fassent des efforts pour y arriver, si d’autres ont envie de devenir esclaves, pourquoi les en empêcher, et si un milliardaire veut devenir un homme bionique immortel, ce doit être un modèle à atteindre. »»
http://www.humanite.fr/patri-friedman-petit-fils-de-flotte-en-eau-ultraliberale-550733?IdTis=XTC-FT08-AI57XA-DD-DE35I-D2T5

Moreau 31 janvier 2017 à 11 h 23 min

Il est impossible de dire tout ce qu’il y a à dire tant il y a à dire en 2017, pour la sortie de cette crise politique générale qui prépare, monsieur Gorbatchev a raison de le dire mais c’est dommage qu’il ait tant soutenu monsieur Poutine, une nouvelle grande guerre ; en quelques lignes.

Un(e) Citoyen(ne) ne peut faire que l’apport de réflexions, d’analyses, de propositions, sous forme de dialogues et de contributions, d’inventaires sous formes d’insurrection légitime en raison de la crise politique générale mondiale qui empire chaque jour ; c’est à chaque mouvement politique démocratique universaliste de présenter un programme. Mais ce qu’il faut dire c’est que tout parti digne de la République devrait porter un programme permanent correspondant à la base de la République voire correspondant à la base de tout que sont les droits de l’Homme et la déclaration des droits et des nouveaux droits de l’Homme et du citoyen. Chaque abandon de droits de l’Homme est une trahison de la République. Oui, la déclaration des droits et des nouveaux droits de l’Homme est le programme permanent de tout mouvement politique républicain démocratique universaliste, et les présidents et les gouvernements qui laissent ce programme de côté sont en faute contre l’Humanité, il est d’autant plus inadmissible, cette déclaration-programme étant le programme commun minimum, que des communistes le laissent aussi de côté.

J’exige et j’appelle autrui à exiger aussi, donc pour sortir du vote blanc que je suis forcé de pratiquer par la classe politique, l’assurance indestructible que la déclaration-programme universelle sera appliquée. Je pense que trop de Citoyennes et de Citoyens ne sont pas assez exigeants. Je ne peux pas voter, c’est plus fort que moi pour le communisme qui n’est pas le communisme du vingt et unième siècle et qui participe par son indigence au brexit et à l’élection de monsieur Trump, au lieu de participer au nouveau monde car le communisme américain n’a pas participé encore au nouveau monde.

La déclaration-programme universelle vous échappe-t-elle en tant que programme monsieur Harrison ?

On ne peut pas avoir la principale institution mondiale, l’ONU qui prône l’application des droits de l’Homme, et des Elus qui se dispensent eux-mêmes de les appliquer. S’ils s’en dispensent eux-mêmes, ils doivent démissionner ou être destitués .

Tout être humain a droit au-delà des trente glorieuses, à un montant mensuel universel pour vivre à hauteur au moins du seuil de pauvreté, tout être humain a droit à une activité réelle reconnue et utile…

Le communisme démocratique universaliste est le l’une des politiques spécifiques du vingt et unième siècle dont parlent entre eux même des militants communistes indéfectibles et des abstentionnistes. Les autres communismes n’ont pas été adéquats, ne conviennent pas pour dépasser le capitalisme par l’équilibre politique et pour remplacer le vieux monde par le nouveau alors que nous assistons à des retours en arrière. Les politiques démocratiques universalistes ont besoin d’une république commune tout en sachant qu’il en faut bien une première et nous en avons sérieusement besoin en France et en Europe : la république démocratique universaliste, qui est la république à frontières variables mais variables selon des élections ou des référendums relevant du sérieux républicain voire non conditionnés par la classe politique irrépublicaine d’autres pays ; avec la démocratie entière réelle et non la démocratie selon des convenances politiciennes prévalant dans la classe politique dont ont été victimes de nombreux acteurs associatifs fiables et des populations dans des quartiers, dans des communes… Cette république commune du vingt et unième siècle se dégage de l’esprit des sciences comme elle se dégage de l’esprit des arts majeurs, c’est la république des musiques des compositeurs, des chants des poètes, des tableaux des peintres, des sculpteurs dont les oeuvres sont dans des musées, des opéras…

Tous les pays de l’Union Européenne ont besoin de l’application effective approuvée par le premier jury citoyen qu’est la classe des créateurs que sont les Poètes, de ce programme permanent qui ne devrait jamais être retiré, qu’est la déclaration-programme universelle où chaque droit correspond à une proposition d’un programme commun minumum inaliénable. Le mouvement communiste donc s’il avait été respectueux de la démocratie entière réelle, et conscient qu’il lui incombait d’être le gardien républicain de ce programme commun minimum, aurait dû passer dans l’Union Européenne et notamment en France en tête dans toutes les élections puisque il ressort que les droits de l’Homme sont de moins en moins appliqués et de plus en plus relégués dans les programmes politiques donc cupides et inhumains.

Pour bien refonder la démocratie, la république, les politiques spécifiques nécessaires et indispensables intégrant les changements nécessaires et indispensables notamment pour appliquer les nouveaux droits de l’Homme ; il faut savoir que sans la démocratie entière réelle, la proportionnelle que les abstentionnistes n’élisent pas dans l’absence de démocratie entière réelle, capitaliserait pour des politiciens comme messieurs Trump et Poutine ; et donc il faut commencer par le commencement. La refondation de la démocratie pernicieuse à la convenance de la classe politique en démocratie entière et réelle dont la Justice doit être la garante effective, la constitution de la première république démocratique universaliste telle qu’elle doit être rédigée car elle est déjà pensée… Des institutions à tous les niveaux dans l’Union Européenne qui correspondent fidèlement au redéploiement effectif des grandes institutions mondiales.

Si les droits de l’Homme étaient appliqués partout dans l’Union Européenne et notamment en France, les bilans des Alternants depuis 1995 ne seraient pas négatifs, il y aurait un progrès social et la promesse de l’Union Européenne Europe sociale aurait été tenue, il n’y aurait pas eu le brexit et il n’y aurait probablement pas eu de présidence Trump.

C’est pourquoi la rébellion au nom de l’abstention est légitime et fondée. L’Europe se disloque à cause de la classe politique qui manque à tous ses devoirs d’application des droits de l’Homme, aucun mouvement politique ne devrait être sans programme lors d’une élection puisque tous les mouvements politiques ont à leur disposition la déclaration-programme universelle.

Des idées pour enrichir le programme qu’est la déclaration-programme universelle, ne manquent pas tant il y a de retard d’application des Droits de l’Homme en France, il faut réaliser le redressement et le développement de l’associatif libre culturel, utile, et sportif, il faut un ministère de l’informatique voire de l’informatique pour tous, il faut un ministère de la démocratie entière réelle sans laquelle il n’y a pas plus de justice qu’il y a de liberté sans l’égalité, il faut un ministère du progrès social fidèle à l’ONU républicaine car la régression sociale disloque l’Union Européenne les Européens ne pouvant pas aimer l’Union Européenne quand leurs élus détruisent leur vie ; il faut une protection sociale de la santé européenne qui doit bien être possible en associant les idées de sécurité sociale modulable et qui pourrait être de 90 % en France, et de mutuelle publique à 10€ par mois modulable à la hausse forcément dans les pays de l’Union ne pouvant pas en raison de limites de leurs richesses faire la sécurité sociale à 90 %…

Les possibilités d’enrichir selon la politique générale démocratique universaliste spécifique, le programme qu’est la déclaration-programme universelle ne manquent pas, bien au contraire, il suffit d’aimer toute l’Humanité, d’avoir un peu d’inspiration ne serait-ce qu’à partir des difficultés de la vie.

Le communisme démocratique universaliste devait et pouvait être dès le passage à l’an 2000 la locomotive du progrès politique mondial, au lieu de cela, rien que du retard qui capitalise pour la bourgeoisie ultracapitaliste qui fait la fête sur le brexit et sur l’investiture de monsieur Trump. Tout ça, parce que les citoyens qui s’abstiennent ont d’immenses difficultés pour communiquer ainsi que pour faire partager le bien pour l’Humanité.

Moreau 31 janvier 2017 à 14 h 59 min

Le fond et l’ampleur de manifestations aux Etats Unis pour la reconnaissance et l’application de droits de l’Homme montrent que tous les Peuples dont le Peuple américain ont besoin de l’application permanente de programme commun permanent que représente la déclaration-programme des Droits de l’Homme universelle. Donc, les mouvements politiques démocratiques universalistes s’ils faisaient correctement leur travail arriveraient en tête de toutes les élections dans de nombreux pays où ils ne sont pas parmi les trois premiers ; le communisme stagne à une niveau bas parce qu’il n’est pas le communisme démocratique universaliste alors que le commun fondamental à la base est les droits de l’Homme et les nouveaux droits de l’Homme et leur application. Tous les Peuples sont demandeurs de ce commun.

alain harrison 1 février 2017 à 21 h 48 min

Bonjour pour la gauche…………

L’incidence de la ratification des traités européens sur la constitution française ou comment il est impossible de « désobéir » aux traités
par Ar zen
lundi 30 janvier 2017

«« Nous pouvons d’ores et déjà faire une première remarque. Sur une période de 34 ans, avant le traité de Maastricht, la constitution de la 5ème République a été modifiée à 4 reprises. Après cette date, sur une période de 16 années, elle l’a été à 19 reprises !
Nous allons examiner les raisons de ces modifications constitutionnelles, à forte répétition, et de leur incidence sur la souveraineté nationale et la puissance du peuple…….

……En 2008, procédure du congrès, loi constitutionnelle 2008-724 portant sur la modernisation des institutions de la Vème République. C’est une loi fourre-tout avec, par exemple, l’insertion de l’article 75-1 : « les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France » ; l’insertion de l’article 88-4 : « le gouvernement soumet à l’assemblée nationale et au sénat, dès leur transmission au conseil de l’Union européenne, les projets ou propositions d’actes des Communautés européennes et de l’Union européenne ; Selon des modalités fixées par le règlement de chaque assemblée, des résolutions européennes peuvent être adoptées, le cas échéant en dehors des sessions, sur les projets ou propositions mentionnées au premier alinéa, ainsi que sur tout document émanant d’une institution de l’Union européenne ». »»
Article sur Agoravox.

Autrement dit, sans aucune légalité démocratique. Juncker point final.

Ouais ! Réformé l’UE de l’intérieure, sans compté les éléments fascismes dans les parlements.

Ça me laisse songeur.

Moreau 1 février 2017 à 22 h 24 min

Plus que réformer l’Union Européenne, il faut changer l’Union Européenne, et pour cela il ne faut pas être défaitiste car en dépend le salut de chaque être humain. Pour y arriver, c’est au mouvement communiste de se muer en mouvement communiste démocratique universaliste en proposant un programme communiste démocratique universaliste à chaque grande élection et à chaque autre élection, dont la déclaration-programme universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, et de rassembler, de conquérir, de gagner les élections. Les gens s’abstiennent ou font des votes extrémistes parce que le mouvement communiste ne propose rien à la hauteur temps présent du vingt et unième siècle. C’est aux Hommes politiques communistes, militants et élus de faire leur travail, les Elus sont d’ailleurs rémunérés pour faire ce travail.
L’Humain d’abord est le commun. La déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen est le programme commun par excellence : il concerne aussi les libéraux démocrates universalistes, pas seulement les communistes démocrates universalistes, les socialistes démocrates universalistes. Les Hommes politiques doivent servir les Citoyennes et les Citoyens en étant fidèles à l’organisation républicaine des nations unies et en étant efficaces. Leur travail ne doit pas leur laisser le temps d’être songeurs, ils sont les serviteurs de tous les Hommes. S’ils n’ont pas envie de faire leur travail, ça ne donne pas envie à toute personne abstentionniste de sortir de l’abstention pour élire candidat(s) et programme. D’où les votes extrémistes, les extrémismes.

alain harrison 1 février 2017 à 23 h 24 min

Bonjour.

Un autre article du  » programme  » sur Histoires de france.

ARTICLE 13
……………………………………………………………………….Refonder totalement notre politique en matière d’urbanisme en favorisant la déconcentration urbaine, l’augmentation des espaces verts, et le remplacement progressif des barres HLM par des logements publics de dimension plus humaine. ………………….

Redonner de la dimension humaine et non pharaonique ( dans le sens de la démesure, rien à voir avec l’esthétisme, ni comme lieu de vie ragoûtant).

Des humains qui font subir à d’autres humains des sorts peu enviable. Il y a même des prétentions qui donnent l’impression d’être plus humain ou encore pire dans un avenir incertain, des humains augmentés, moi je dirais assistés technologiquement, pour l’instant chimiquement (les jeux olympiques).
Les US emploient pour se différencier du Monde: l’exceptionnalisme US, les Juifs, le Peuple Élu, Il semblerait que la religion musulmane selon certain imam, est la plus vieille religion, sinon la première. Bien sûr, toute idéologie, quelque soit l’habit, a cet aspect embryonnairement, du moment où il y a sur-identification. Le pouvoir peut faire basculer.

Je ne comprends pas ce dénie ouvert face à l’Évolution, à sa signification et à ses répercussions sur la pensée archaïque ? Ou encore, cette passivité de la part de l’ensemble de la diaspora « instruite » ?

Pour l’ensemble de la classe moyenne, le méta-conditionnement ou le conformisme lié à l’idée que seul les « spécialistes » peuvent évoquer ce genre de considération, sans parler de tout ce piétinage sur des détails d’opinions ou argumentaires face à l’ensemble de la question aujourd’hui bien documenter: archéologie, anthropologie,……….génétique.

La pensée archaïque est sous la coupe de l’ABSOLUTISME, alors que la pensée moderne est sous la coupe de l’exploration pour une partie de la population qui a acquis une vision d’ensemble de l’Histoire (comprend l’histoire, la préhistoire et tient compte de l’Évolution plus large) et qui se sert du questionnement pour éclairer l’obscure.

Le terrorisme ou le mal individuel ne doit pas nous détourner de la recherche de la vérité d’une chose. (Kriahnamurti: voir la vérité d’une chose. Ici, nul question d’absolutisme , mais l’exploration ouverte sans conclusion hâtive).

Mais aujourd’hui, la question sur l’Évolution n’est plus une affaire d’hypothèse, mais d’une convergence de connaissances établies.

De même, sur la question de races humaines, il semble établie que cette question n’a plus de soutient et n’a plus lieu d’être.
Le racisme découle de vieux atavismes et est lié à des mécanismes de défenses (de survie au sens évolutif) psychologiques mal gérés sans doute, sinon frisant la santé mentale.

Pour l’établissement du revenu de base inconditionnel universel.
Pas tout à fait, chaque personne a des priorités, l’alcoolique a les siens, n’est-ce pas.
Par exemple le nom travail officiellement reconnu n’est plus une obligation, une personne peut choisir de voyager aussi longtemps…….. Permettre aux humaine de vivre selon leur propre sens dans la mesure de non nuisance point.

Le revenu de base, un puissant levier de la Révolution, mais l’obligation de s’instruire sur notre condition d’humain est incontournable. La Révolution doit remplir toutes les niches.

«« Refonder totalement notre politique en matière d’urbanisme en favorisant la déconcentration urbaine, l’augmentation des espaces verts, et le remplacement progressif des barres HLM par des logements publics de dimension plus humaine »»

alain harrison 2 février 2017 à 1 h 00 min

Au sujet du racisme, je m’avance.

Le racisme découle de vieux atavismes et est lié à des mécanismes de défenses (de survie au sens évolutif) psychologiques mal gérés sans doute, sinon frisant la santé mentale.

Sans nul doute qu’une éducation culturelle défaillante ou volontaire est l’élément initiateur de la mentalité raciste et selon, déclencheur des mécanismes psychologiques de défenses. C-à-d que le psychologique prend le relais des mécanismes de défenses naturelles hérité de la longue évolution.

À confirmer ou à infirmer.

alain harrison 2 février 2017 à 7 h 26 min

Bonjour.

Un autre extrait de l’article sur Agoravox

L’incidence de la ratification des traités européens sur la constitution française ou comment il est impossible de « désobéir » aux traités
par Ar zen
lundi 30 janvier 2017
«« Article 55 : « Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie ».
 
A titre d’exemple, je voudrais citer, à mille lieues de toute exhaustivité :
L’article 63 du TFUE qui autorise toutes les délocalisations.
L’article 121 du TFUE qui subordonne la politique économique française aux recommandations faîtes par l’U.E.
L »article 42 du TUE qui impose à la France la politique étrangère élaborée par l’Otan.
L »article 106 du TFUE qui condamne à mort tous les services publics, désormais soumis à la concurrence libre et non faussée, sans protection de l’Etat français.
L’article 123 du TFUE qui oblige la banque centrale française à emprunter sur les marchés privés, contre intérêts.
 
Ainsi, au fil des modifications constitutionnelles, la constitution du 4 octobre 1958, voulue par Charles de Gaulle, a perdu la majorité de la puissance qu’elle conférait au peuple de France. Après avoir été spoliée de sa souveraineté, la France aborde aujourd’hui la dernière étape de sa dislocation, préambule à sa disparition corps et biens. Il faut, en effet, lire avec une extrême application la loi constitutionnelle 2003-276 du 28 mars 2003 relative à l’organisation décentralisée de la République. Le contenu de cette loi est le poste avancé de la nouvelle carte des régions en France. Dans cette loi est inscrit le démantèlement de la France. Elle détermine une autonomie véritable des régions au détriment de l’Etat français. Ainsi, les 13 nouvelles régions de France sont prêtes à être pilotées depuis Bruxelles. Notre pays est englouti dans une nébuleuse dont presque personne ne comprend le fonctionnement. A ceux qui veulent « une autre Europe » à ceux qui veulent « renégocier » les traités je dis qu’il n’est pas trop tard pour examiner tous les tenants et aboutissants de la perte de souveraineté de la France. Ne vous laissez pas enfermer par la propagande échevelée diffusée à longueur de journée par les médias de grandes diffusion ? Ce ne sont que les agents publicitaires de l’oligarchie qui veut soumettre la France aux nouvelles féodalités que constituent aujourd’hui les multinationales, les cartels et les groupes industriels et pharmaceutiques. »»

Moi, ça me ramène à l’obligation de la gauche intègre de revoir les législations qui ont permis la destruction des avancés (progrès) pour le Peuple français au lendemains de la fin de la guerre 39-45 jusqu’à aujourd’hui.

Les militants et les syndiqués doivent se donner les grandes lignes et organiser systématiquement des tables, des comités……et leur satellite pour rejoindre la plus grand nombre.

Quelque soit les résultats des élections, le combat devra être sur le terrain des citoyens travailleurs et l’organisation du mouvement travailleur citoyen.

Mais une chose importante, quelque soit la mission de conscientisation de la population pour l’amener à prendre en charge les changements pour l’Alternative, rappeler le travail de ACDTM sur la dette et la crise de 2008. Le petit article Qui sauve qui ? est un bon outil choc.

Il y a du boulot et la tâche est complexe, il ne faut pas minimiser ou sous-estimer la tâche, mais dans la liste des problèmes à faire face, il faut amener une solution, et expliquer qu’il y a des solutions synergiques qui faciliteront la tâche au fur et à mesure des batailles.

Bien montrer le portrait du néo-libéralisme, comment ils nous piège.

La discussion commentaire sur l’article ci-haut nommé «« …………………..ou comment il est impossible de « désobéir » aux traités »» est très intéressant et peut servir de canevas.

Comment dire il faut se donner du clef en main, tellement le temps est court en lorgnant 2017, mais, comment dire, il faut avancer à deux vitesses, donc deux stratégies d’éveil.

Le même contenu de programme, un directe les grandes lignes , et l’autre plus relaxe mais plus élaboré. Et dans celui-ci, impliqué directement la population, donc mettre l’énergie à démontrer à la population que la stratégie participative n’est qu’une question d’organisation et le temps partagé pour la révolution citoyenne travailleur peut-être très glorifiant dans le bon sens du terme.
Qu’un petit grain de sel bien placé par chacun chacune, surtout s’il est répété est le processus qui développera une synergie.

alain harrison 2 février 2017 à 8 h 04 min

Voici un commentaire sur la discussion  » endiablée  » sur l’article

L’incidence de la ratification des traités européens sur la constitution française ou comment il est impossible de « désobéir » aux traités
par Ar zen
lundi 30 janvier 2017

Ar zen 31 janvier 14:44
@Croa
Je l’écris encore une fois : je ne suis pas contre une nouvelle constitution, je suis même franchement pour ! C’est le moyen d’y parvenir qui me semble fou et totalement déraisonnable.
En supprimant la procédure du congrès et en instaurant le RIP tout peut changer. Un référendum lancé par un groupe d’électrices et d’électeurs dans le but de pondre une nouvelle constitution permettrait de savoir si la majorité du peuple est pour ou contre. C’est d’une grande simplicité ! Alors pourquoi faire compliqué lorsque l’on peut faire très simple.
Dans le cadre de l’UE aucune nouvelle constitution ne sera compatible avec les dispositions des traités européens. Il faut donc commencer pour le commencement : sortir de l’UE, mais ceci Mélenchon ne le souhaite pas ! Etonnant non ?

C’est peut-être un article (et les commentaires) d’une très grande utilité. Par les temps qui courent, le risque d’être distancé par les tactiques du néo-libéralisme sont très probables.
Trump induit une fausse crise, nous voyons bien qu’il faut lire le contraire de ce qu’il dit.

Ici au Canada Trudeau joue le même jeu, il applique la stratégie des fausses promesses, c’est tout.

Hamon au PS, là, faut pas tomber dans l’imbécilité. Le PCF de Laurent fera comme il a l’habitude de faire.

C’est seulement le Peuple organisé par et pour lui-même, qui choisit ses représentants au sein du peuple, des gens intègres qui ont cheminé.

France Insoumise doit démontrer qu’elle est du peuple et non téléguidée.
m6r. Fr doit publier son travail et le rendre accessible point.

La seule chose qu’ils ont mis en ligne est la loi de ………C’est la seule chose il me semble ?!

Il y a tellement de faux cul…tab…….

Désolé.

Mais vous savez au Québec , c’est la même chose. Le problème islamique est loin d’être régler, tellement on joue sur les émotions et le sentimentalisme, mais rien sur les sources des problèmes, parce qu’il faut se poser les vraies questions et les confrontés à notre vraie réalité et notre véritable provenance. Mais là ça fait choux blanc. Alors il y en aura des larmes……
Et tout ça, à cause d’une idée qui fait figure de réalité.

Et surtout ne regardons pas du côté de ce que veulent dire les mots conditionnement et manipulation.
Un enfant ça se conditionne, la culture est un conditionnement, et plus le conditionnement commence jeune et plus il est indépassable, que ce soit vrai ou faux, une croyance ne tient qu’à elle-même. Et bien sûr il y a le petit jeu du: tu n’es pas croyant alors tu crois à rien, mais tu crois à quelque chose.

L’Évolution n’est pas une croyance mais un fait bien établi, je n’ai pas à y croire, d’ailleurs la croyance est balayé par la réalité. Mais le conditionnement de la croyance.
Il est très difficile d’ en sortir, et on passe par d’autres croyances de remplacement. Mais une foi sorti, on ne veut plus y retourner, Je vois bien que c’est un poids inutile, puis on voit que seul les valeurs ont leur utilité, et elles sont humaines, elles sont prodiguées par des parents attentifs.

La vie est simple, et la joie….mais qu’est-ce qui rend la vie si compliqué et si misérable ?

Moreau 2 février 2017 à 9 h 09 min

Une constitution pour la première république culturelle et sociale, démocratique et universaliste, réelle française serait une première correction important à l’Union Européenne, la démocratie entière réelle et l’universalisme ne sont pas incompatible avec des traités qui sont appelés à être remplacés pour l’Union Européenne solide et crédible. Il faut un commencement à tout. Elle correspondrait à l’Europe promise.
Le revenu de base doit permettre de financer le progrès social, la croissance économique sans le progrès social étant un fléau puisqu’elle a provoqué le brexit.

alain harrison 4 février 2017 à 22 h 47 min

Bonjour M. Moreau.

«« Le revenu de base doit permettre de financer le progrès social, la croissance économique sans le progrès social étant un fléau puisqu’elle a provoqué le brexit. »»

La croissance économique sans le progrès….fléau…….a provoqué le brexit.

Ce qui est une illusion, c’est de penser changer l’UE, le fléau.

La croissance économique est devenu un fléau.

Le progrès social comme on le connaît est un autre fléau.

Du moment que la croissance va entrer dans la courbe exponentiel, là nous allons voir ce qu’est le fléau. Les choix pour éviter l’exponentiel sont peu nombreux.

Ce préparer mentalement et initier le processus révolutionnaire est impératif.
Mais dans le contexte actuelle et non de 1917.

Les choix sont simples, mais notre conditionnement pour la plupart nous les rend inaccessible.

alain harrison 3 février 2017 à 22 h 23 min

Bonjour.

Le problème c’est l’incohérence de l’UE et de la disparité des pays qui forment, tant au niveau des partis au pouvoir de ceux-ci que des disparités économiques et culturelles, etc… , une situation complexe nivelée par l’économie financiariser.

Il faut commencer le changement quelque part, et cela passe par des réformes radicales qui seraient perçues comme solutions viables par chacun des peuples indépendamment des cultures et sous-cultures.

Le bien-être acquis au fur et à mesure des peuples leur permettrait d’aller plus loin, dans la mesure que les peuples mettraient la main à la pâte. La Révolution Pacifique passe par les prises de conscience qu’un peuple prend sur lui-même, et cela passe par la vision d’ensemble Historique et du questionnement. Voir le faux du vrai et le vrai du faux (Krishnamurti).
C’est la vision globale qui nous permettra de mettre les choses à leur juste place (Krishnamurti).
Je site toujours Krishnamurti pour bien marquer l’auteur de ces  » strophes  » , et qu’il a tout simplement, lors de ces rencontres, émis en quelque sorte, une prise de conscience ou une forme d’Insight ou vision pénétrante. Comment dire, on échange et puis soudain , comme un eureka, dans le sens de voir la vérité d’une chose et non comme la VÉRITÉ. La vérité d’une chose est la prise de conscience qui libère parfois comme en psychotéralpie. Alors que la VÉRITÉ est plutôt une forme conditionnant, qui entre dans la stratégie d’instrumentalisé et de rendre l’individu conforme à nos attentes. Les sectes sont passés maîtres à cet effet.

Dans le domaine de la culture, cet aspect apparaît mais reste dans des niveaux sains dans la mesure qu’elle sait être ouverte avec discernement.

Aussi je reviens avec l’importance de lire le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulateurs tous manipulés. C’est une synthèse sur le principe de la manipulation conditionnement très bien articulée sur la condition humaine et qui touche le phénomène sans doute le plus déterminant, surtout aujourd’hui, des orientations que nous prenons dans nos vies, mais aussi au niveau des choix des sociétés et sur quelle base fondamentale vont nos croyances d’ordre religieuse, politique, idéologique, culturelle….. Il y a bien des nuances dans tout ça qui peuvent être vue comme autant de couteaux à deux tranchants. Un libérant, l’autre conformiste.

Ici, il faut avoir du discernement.
Quand un Hamon parle du revenu de base, quels sont ses réels motifs. Et bien pour le savoir, il faut bien voir son entourage (même collaborateurs, même lobby, même lien avec l’UE, même idée de réforme……..

Maintenant la gauche, c’est quoi le programme rassembleur, c’est quoi le consensus, et pour cela il faut que la diaspora de gauche pratique le découplage: les intérêts partisans des intérêts du Peuple. Et non d’une clientèle.

Sur le décloisonnement, un article intéressant.

Sortir de l’ambiguïté autochtone: une suggestion
Publié le 23/11/2015 par Jean-François Lisée
«« Bref, irrésolue, la question autochtone constitue le principal obstacle à une transition négociée vers la souveraineté et le plus beau prétexte d’un gouvernement canadien qui voudrait faire dérailler le processus sous des allures de grand seigneur.
Penser le découplage
Je crois qu’il existe une approche à la fois respectueuse des autochtones, qui facilite le passage à la souveraineté […]. C’est l’approche du découplage des deux questions : la question de la souveraineté et la question autochtone. »»
http://jflisee.org/sortir-de-lambiguite-autochtone-une-suggestion/#comment-18282

La vision globale nous donne accès aux tenants et aboutissants, aux causes (effets-causes) et aux acteurs responsables.

Le monde culturel est là, on ne réinventera pas la roue.
Mais qu’est-ce qui, à échéance, résoudrait la pauvreté et la pauvreté intellectuelle ?
C’est ça qui presse, il y a des gens qui souffrent, et seul les actes politiques appropriés, courageux et ciblés sur les points synergiques à effet collatérale bénéfique sur l’ensemble peut avoir des résultats effectifs.

Éviter le pièges devenus évidents. NON OUI

alain harrison 4 février 2017 à 3 h 23 min

Bonjour.

De nouvelles responsabilités «« pour passer»» au nouveau monde. Ce nouveau monde est possible si et seulement si le Peuple en est le maître d’oeuvre.
L’histoire nous en a donné de nombreux exemples, Les libérations des années 60 ont sombrées dans des guerres civiles ou autres, les Printemps Arabes (probablement arrangé) ont tourné au terrorisme pour la plupart, l’Afrique étant aux prises aussi.
Par contre, les pays progressistes d’Amérique latine semblent être la nouvelle vague de libération du nouveau néo-colonialisme sous l’égide de la mondialisation.
Le néo-colonialisme du XXIè siècle a pris une nouvelle dimension, elle englobe tous les pays de la Terre, et les pays occidentaux n’y échappent pas. Les élites politiques y participent à plein. L’éthique est devenu le nouveau four tout. C’est un constat.

Que vient faire le revenu de base ?
Le libéralisme est pour, plus ou moins, la stratégie n’est pas mise au point !!!
La gauche n’en veut pas.

Que répondre à votre beau-frère qui est contre le revenu universel
Pascal RichéPublié le 22 janvier 2017

«« Revenu universel : libéral, il est pour ; de gauche, elle est contre
D’un point de vue éthique, il existe une justification simple au revenu universel. C’est un bien commun qu’on se répartit. Ce qu’on produit aujourd’hui n’est pas le résultat de notre seul travail, c’est aussi celui de l’électricité qui nous éclaire, du téléphone qui permet des échanges, du savoir-faire transmis par nos prédécesseurs, de la route qui permet de transporter les produits, etc. Si Edison n’avait pas domestiqué l’électricité, ton revenu serait moindre, d’accord jusque là ? Selon le Nobel d’économie américain Herbert Simon, la part de notre revenu attribuable à notre travail présent est très faible. « Je suis très généreux si je vous dis 10% », disait-il. Le reste s’explique par le travail du passé, les infrastructures, les inventions… « C’est un cadeau ! », comme dit le philosophe Philippe Van Parijs. L’idée du revenu universel, c’est de partager plus équitablement ce cadeau. »»
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-2017-primaire-gauche/20170118.OBS4005/que-repondre-a-votre-beau-frere-qui-est-contre-le-revenu-universel.html

Nous avons un sérieux problème avec la gauche……
Comment dire.

Ce ne sont pas ceux qui détruisent la terre qui vont la détruire, mais ceux qui les regardent.

C’est comme, si un parent n’intervenait pas auprès de son enfant, quand il fait des bêtises.

Mais encore faut-il avoir l’esprit d’intervenir.

Le capitalisme a investi toutes les niches, toutes.

alain harrison 4 février 2017 à 4 h 25 min

Bonjour.

Une chose, il faut en finir avec cette dignité humaine émanent du travail.

Au Québec, en dessous de la grande émotion (sur le plan humain) envers les victimes de l’attaque de la grande mosqué à Québec, il y a tout le phénomène de l’instrumentalisation.
D’abord, l’assimilation au même dieu des trois grandes religions, ce qui est faux, il suffit de comparer certains éléments fondamentaux pour s’en convaincre. Juste un pour la religion chrétienne Jésus est le fils de dieu point barre. Faites un bout de chemin.

La religion chrétienne avec le patronat justifie le mode de travail de l’exploiteur exploité point barre.

Le libéralisme et le communisme lie le travail à la dignité humaine et leurs motifs ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. Qu’ils contestent…..J’……

Marx marque un virage profond dans l’Histoire, il est le premier à démontrer l’exploitation dans des termes claires. Mais es idéologues avaient leurs propres intérêts ?!?

Cessons d’être naïf, l’homme est le pire ennemi de l’homme, Hollande en a fait une démonstration éclatante et Tsipras a suivi ces traces.

Attention au prochain, pour la France ce sera sans doute le dernier.
Les militants et les syndiqués en auront leur VOYAGE.
Moi je l’ai, et je dis que seul l’organisation citoyenne travailleur au pouvoir, dont le programme est la balise a ne pas transgressé point barre…..celui eu celle là OUT.
Le Vénézuéla et la Bolivie a démontré que le travailleur vaut plus que tous ces soi-disant instruit.
D’ ailleurs les Femmes de la Brukman l’ont bien spécifié.
https://www.youtube.com/watch?v=wXVqZkc5W9I
Dans une autre partie du reportage: «« Pourtant c’est simple de payer ses ouvrières.»»

Malheureusement, cette coopérative n’existe plus.

Mais, en regard de l’histoire sous l’égide des religions, Marx est un fait réellement nouveau.
Les révolutions qui ont suivi ne sont pas perdu, mais il faut changer de registre pour supplanter le néo-libéralisme qui s’allie les grandes religions.

Une chose m’a frappé, l’imam se situe en premier comme musulman et non comme Humain.
Nous ne sommes plus au temps ou seul les religions avaient un savoir élaboré par les hommes.

D’ailleurs si on se penche sur la préhistoire, les femmes avaient pour la grande tâche de la survie de découvrir les plantes comestibles des non-comestibles, combien en moururent ?
L’homme c’est approprié leur découverte pour les dominé par la suite et cela dans toutes les cultures ou presque, quelques matriarcat, il semblerait que le Québec en est une, peut-être avec nuance, c’est pas les femmes qui sont au commande.
Bien sûr la femme de maison.

Il est toujours dangereux de prendre des décisions ou de faire des déclarations électoralistes par ricochet dans le bain des émotions.
La liberté de croyances, de changer de croyance et d’être libre de toutes croyances.
Mais l’obligation d’une éducation juste, dans le sens de justesse, aux connaissances bien assise et à l’histoire, l’histoire est notre mémoire qui nous donne accès à la globalité que est enrichi aux cours des nouvelles découvertes. Oui , il faut combattre l’Ignorance.

alain harrison 4 février 2017 à 4 h 36 min

Un article historique fondamentale.

Avec Trump ???!!!
Une nouvelle chasse aux sorcières ?

Crimes contre l’humanité : L’ultime retour des barbares
Par Fethi Gharbi
Mondialisation.ca, 06 août 2014
««« En effet, le volk anglo-saxon, dans le cadre de son projet euro-atlantique compte aplanir l’espace allant de l’Europe du nord aux confins de l’Oural. La mondialisation néolibérale a bien besoin d’un espace vital à la hauteur de sa démesure. Tous les volk qui font obstacle seront systématiquement réduits. La tragédie du monde arabe est de se trouver géographiquement et énergétiquement en travers du chemin de cette vaste entreprise de démolition. »»»
««« En juillet 1953 alors que la guerre froide battait son plein, une délégation de musulmans est invitée aux États-Unis. Elle est reçue à la Maison-Blanche par le président Dwight Eisenhower. Celui-ci s’adresse à ses invités en ces termes : «notre foi en Dieu devrait nous donner un objectif commun : la lutte contre le communisme et son athéisme». Saïd Ramadan, gendre et successeur de Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des « frères musulmans » faisait partie de la délégation (7). »»»
http://www.mondialisation.ca/lultime-retour-des-barbares/5394869

Combattre l’Ignorance.
Mais il y a le respect du rythme de chacun chacune, beaucoup sont trop conditionnés es pour en sortir*. Ce qui est très difficile, je vous l’assure. Et plusieurs ont tellement à perdre.

Oui à la liberté de croire ou de ne pas croire, mais obligation de connaître notre monde et son Histoire globalement, «« synthétiquement serait une bonne manière de dire ?! »».

* Voir les manipulateurs sont parmi nous et/ou les manipulateurs et l’amour. de la même auteure.

alain harrison 4 février 2017 à 4 h 41 min

Attention la religion, c’est du sérieux, plutôt, ils sont très sérieux. Seigneur, quand on regarde tous le revirements de tant de personnes: je me sens libre, renaître depuis que j’ai quitté ma religion, d’autres la même chose mais en changeant de religion et d’autres en découvrant la religion, etc. etc….

Mais la chose non-vue: tout part de chacun de nous.

alain harrison 4 février 2017 à 4 h 42 min

De nouvelles responsabilités pour…..il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs.

alain harrison 4 février 2017 à 5 h 13 min

Là, je vais dépasser toute attente des croyants. Qu’est-ce que l’âme ?

Ma réponse: c’est notre filiation à l’Évolution.

Hors sujet, non notre responsabilité s’incère dans, le pensé globalement agir localement, à partir d’où je suis.

Tient le Louvre!

Il y a une boîte de Pandore qui a été ouverte par des imbéciles.

L’Amérique Latine sera-t-elle entraînée dans la spirale, et quelle sera la responsabilité du Canada-Trudeau-entreprise à la recherche de toujours plus de marché ? Ha oui, les gens sont très croyants et il y a une grande compétitivité pour le marché religieux.

Trump, avec la dérèglementation de Wall-Street, la BIG CITY, too big to fail.
Un Hollande à la puissance……….
Trudeau dans le même continuum.
Couillard a bien appris l’arabe, tout ce théâtre, ce massacre comme les deux tours, je suis vraiment tanné de cette hypocrisie niant la vérité de notre monde pour des croyances méticuleusement élaboré à travers le temps.
La seule chose à faire: liberté de croire ou de ne pas croire. Mais accès à tous à la connaissance vérifiée.

alain harrison 4 février 2017 à 5 h 29 min

Pour le mouvement humanisant Québec), le respect est une évidence facilement verifiable pour un esprit sain, ne fait pas ce que tu ne veux pas qu’on te fasse, une non évidence pour un esprit tordu.

Le néo-libéralisme, son système est devenu tordu. Un esprit sain se donne des règles saines et suffisantes. Un esprit malsain se dérèglemente, mais pas pour les autres.

Tous manipulateurs tous manipulés.
Les manipulateurs sont parmi nous.
Les manipulateurs et l’amour.

alain harrison 5 février 2017 à 22 h 21 min

Bonjour.
De nouvelles responsabilités, mais encore faut-il spécifier la stratégie et à quel niveau reviennent-elles pour créer une adéquacité de résultats pour l’ensemble.

L’exemple du Vénézuéla de M. Maduro peut en inspirer plus d’un.

« Les 10 victoires du Président Nicolás Maduro en 2016 », par Ignacio Ramonet

«« Et la deuxième mesure décisive: le Président a annoncé que désormais le Gouvernement orienterait  tous ses efforts vers le changement du modèle économique du pays, passant d’un « modèle rentier » à un « modèle productif ».  Et le Président a défini ce qu’il appela les « quinze moteurs » pour dynamiser l’activité économique tant du secteur privé que du secteur publique et de l’économie communale.
Ces deux décisions essentielles ont convergé dans une création originale, imaginée par le Président Maduro: les CLAP (Comités Locaux d’Approvisionnement et de Production) qui constituent une nouvelle forme d’organisation populaire.  Foyer après foyer, les représentants des communautés organisées remettent des sacs pleins d’aliments à un prix régulé.  Beaucoup de ces aliments viennent d’ailleurs de la nouvelle production nationale.  Les CLAP devraient approvisionner pendant les prochains mois de 2017 environ quatre millions de familles à revenus modestes.  Garantissant ainsi l’alimentation du peuple. Et signant donc une nouvelle grande victoire du Président Maduro.
Une autre victoire non moins importante en cette difficile année 2016 est le taux record des investissements sociaux, qui représentent 71,4% du budget national.  C’est un record mondial.  Aucun autre Etat au monde ne consacre presque les trois quarts de son budget à l’investissement social. »»

http://vivavenezuela.over-blog.com/2017/01/les-10-victoires-du-president-nicolas-maduro-en-2016-par-ignacio-ramonet.html

La gauche doit créer un réseau démocratique et le faire reconnaître par l’ONU. Ce sera un teste pour cette instance qui a connu une décadence, qu’il faut reconnaître avant de la réformer, ce qui est devenu incontournable.
Mais heureusement il existe des instances représentatives plus crédibles.
Alors il faut se tourner vers celles-ci.

Et d’abord, il faut forcer l’UE, la contraindre à reconnaître un tel réseau indépendant et relevant de la société civile, voilà une nouvelle responsabilité à faire naître et grandir. Commençons tout de suite à consacrer de l’énergie sur cette instance relevant du peuple, des citoyennes travailleurs avec des élus provenant du peuple point barre.

Cette instance s’inscrit dans le continuum des initiatives civiles (ACDTM, ATTAC……France Insoumise ? ___ Et oui je me pose encore des questions) et doit être indépendante dans ses décisions et ses stratégies démocratiques point barre.

Il faut viser les grands enjeux, et la protection des pays réellement progressiste en fait parti, et nous de la gauche avons le devoir Sacré devant l’Humanité, l’Histoire et l’Écologie que nous avons mis en danger et notre disparition subséquente, de nous lever pour l’Alternative que nous devons concevoir ensemble et non par les lubies d’un tel ou telle.

Il y a des choses à concevoir, le néo-libéralisme est un grand enseignant. Même le mal aidera le bien.

Méditation.

alain harrison 12 février 2017 à 22 h 50 min

Bonjour.

De nouvelles responsabilités.
Il faut initier la discussion au niveau nationale le plus tôt possible.
2017 serait l’année propice et cela pourrait ouvrir la porte du changement !

Bien des sujets devront être abordés afin que la population se fasse une idée des changements nécessaires modulés ( Adapter quelque chose d’une manière souple aux circonstances diverses : Moduler ) à mettre en place progressivement mais systématiquement.

Dont ceci:
Ce dont nous avons (vraiment) besoin
par Razmig Keucheyan    
Le génie du capitalisme d’après-guerre aura consisté à réorienter la volonté de changement vers l’insatiable désir de consommer. Ce modèle trouve à présent sa limite dans l’épuisement des ressources naturelles………
Mais sur quels critères ?
Pour répondre à cette question, les auteurs du Manifeste distinguent les besoins humains authentiques, légitimes, qu’il faudra donc continuer à satisfaire, et les besoins artificiels, illégitimes, dont il faudra se défaire. Le premier groupe comprend ceux qu’ils qualifient de « vitaux », « essentiels », « indispensables », « utiles » et « convenables ». Le second, ceux qu’ils jugent « accessoires », « futiles », « extravagants », « inacceptables », « égoïstes ».
Dès lors, deux problèmes apparaissent. D’abord, comment définir un besoin « essentiel » ? Qu’est-ce qui le distingue d’un besoin « accessoire » ou « inacceptable » ? Et ensuite, qui décide ? Quels mécanismes ou institutions conféreront une légitimité au choix de satisfaire tel besoin plutôt que tel autre ? Le Manifeste (…)
http://www.monde-diplomatique.fr/2017/02/KEUCHEYAN/57134

Ce n’est pas aux élus de prendre les décisions mais d’appliquer ce que le Peuple Souverain décide point barre.
Avis aux intéressés, il achève ce temps là. Ou bien vous participez ou bien vous dégagez.

Mettons un terme à la fausse démocratie. Juncker et ci, devront répondre de leur prétention à être les maîtres de l’Europe.
La justice Démocratique, nous devons la mettre en place.
Que la citoyenne-travailleur apprenne à articuler adéquatement le pouvoir démocratique.
La gauche a toute une pédagogie à mettre en branle, et cela fait partie de l’action révolutionnaire démocratique citoyenne-travailleur.

alain harrison 13 février 2017 à 1 h 03 min

En prenant le pouvoir, le Peuple Souverain devra prendre des initiatives, commençons à les inscrire maintenant. La liste des personnes qui ont des responsabilités anti-démocratiques, ceux qui ont participé à la corruption, les paradis fiscaux, les policiers fascistes de même les militaires qui ont commis des exactions contre les citoyens d’autres pays. Que la privatisation des mécanismes de sécurité c’est terminé. Il y a une police qui est du domaine de la justice….que la profession d’avocat va être remise à sa place (ceci, nous devons y réfléchir sérieusement: où elle ne doit pas se trouver et dans quel cadre elle doit agir).
Les US a politisé cette profession, alors…….

Nous devons montrer que le peuple est souverain et ce que cela signifie pour les classes sociales, pour les institutions quelque soit leur habit.
Séparation du religieux et du politique.
Séparation du patronat et du pouvoir politique.
Séparation de la justice et du pouvoir.
Mais des lois qui circonscrive la police et le militaire de façon stricte.
Une loi spéciale contre le crime organisé et la corruption, car la corruption relève d’une forme de conspiration, il s’y retrouve toujours plusieurs individus.

Bon c’est bien beau de courir après les voleurs, mais il y a des millions d’indigents en Europe et quelque milliard au niveau mondial. ET ÇA C’EST URGENT non oui

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter