Un référendum sur le traité avec le Canada

le 26 octobre 2017

Le gouvernement français vient de valider un « plan d’action relatif à la mise en œuvre du traité de libre-échange avec le Canada (CETA) ». Il s’agit de la dernière embrouille pour tenter de faire passer la pilule de ce traité appliqué depuis le 21 septembre dernier sans qu’aucun Parlement des pays de l’Union européenne ne se soit prononcé. Voici un nouveau concept politique : «  d’abord on applique sans discussion, et après peut être dans cinq ou dix ans, on votera ».

Or, le caractère dangereux de ce traité inspiré de l’ultra-libéralisme en fusion apparaît de plus en plus. Un comité d’experts désigné en juillet par le pouvoir lui-même parle du climat comme du « grand absent du texte ». Un euphémisme qui en dit long !  Des députés macronistes se sont même ouverts de leurs inquiétudes dans une lettre au Premier ministre. Le Ministre de l’environnement, Nicolas Hulot, qui avant son entrée au gouvernement parlait de « renégocier ou de rejeter cet accord », évoque sur les ondes radiophoniques ses inquiétudes à son sujet. Dans ses engagements de campagne, le candidat Macron lui-même en campagne n’avait-il pas évoqué une possible «  réécriture du traité » en cas de rapport défavorable de ces experts désignés par lui ? La Cour de Justice européenne reste plus que dubitative face au projet de tribunaux arbitraux privés chargés d’écrire la jurisprudence d’un droit des affaires en lieu et place des droits humains et environnementaux.

Cette petite opération du dernier conseil des ministres ne fera pas illusion.

Nicolas Hulot a brandi un « véto climatique » pour dire aussitôt que sa mise en place était conditionnée « par une coopération avec la Commission européenne ». C’est un nouveau sabre de bois ! La démocratie et l’intérêt général commande d’agir.

Ce traité de libre-échanges avec le Canada ouvre la voie à des régressions sociales, environnementales, sanitaires, climatiques d’une grande dangerosité.  Ce passage en force selon les bonnes vieilles méthodes du gouvernement des puissants n’est pas un signe de force. Il ne doit pas être accepté. Les Français ont le droit de savoir et de décider en toute connaissance de cause. Nous réclamons un grand débat public et un référendum. La démocratie et l’intérêt général le commande.  Il est encore temps.

25 commentaires


Moreau 26 octobre 2017 à 12 h 42 min

Beaucoup de gens ne savent ce que peuvent comprendre les grands traités, et voudraient savoir concrètement par exemple si ça permettrait à toutes les personnes pauvres ou précaires, ou au smic, de pouvoir avoir une voiture des peuples (voiture standard plutôt citadine mais pas voiture sans permis estimée trop petite, trop fragile, trop coûteuse ; ordinateur standard pour vivre et travailler très économique et très fiable et sans jeux…) ; il faut arrêter de parler des traités dans l’abstrait, il faut savoir ce que les traités proposés comprennent par rapport aux besoins réels des Peuples. L’alternance en cours est à critiquer avec pragmatisme et en faisant des propositions nouvelles si la critique prête à condamnation. Il y a des points très positifs dans la politique de monsieur Macron et des points négatifs dangereux pour la vie quotidienne (politique du transport particulier avec acharnement sur les automobilistes, politique informatique) ; c’est un changement très positif que celui de supprimer la taxe d’habitation et de compenser sa suppression en rabotant l’allocation logement, c’est un travail de simplification remarquable, très constructeur de l’Union Européenne ; il faut le dire, tout autant qu’il faut dénoncer la politique dangereuse pour l’automobile pour tous et l’ordinateur pour tous.
Le macronisme s’avère être non pas le moins pire, mais le meilleur et le pire, pour le moment. Monsieur Macron pourrait réussir une remarquable révolution de la politique fiscale.

Bure 26 octobre 2017 à 20 h 20 min

Tout à fait : Les Français ont le droit de savoir et de décider en toute connaissance de cause. Nous réclamons un grand débat public et un référendum. La démocratie et l’intérêt général le commande. Il est encore temps d’arrêter ce type d’accord, et de nous demander notre avis !
Nous sommes beaucoup à ne pas vouloir de ce traité.

Bourgault 26 octobre 2017 à 22 h 09 min

Pour l’avenir de nos enfants, nous voulons décidé.
Ce n’est pas à ce gouvernement de là mafia politico financière de décider à notre place.

Moreau 26 octobre 2017 à 23 h 11 min

Moi, je n’arrive pas à comprendre pourquoi parler de traités sans parler des besoins essentiels des populations de l’Union Européenne dont la France fait bien partie pourtant, l’emporte systématiquement sur la véritable mafia que représente l’économie parallèle. La gauche qui pratique l’acharnement contre la droite républicaine en pratiquant la contestation pour la contestation n’est pas la vraie gauche, l’Europe a besoin de la vraie gauche ! Quelle religion, la contestation !

Mercier 26 octobre 2017 à 23 h 58 min

NOn au glyphosate. Interdiction immédiate d’utilisation

Mercier 26 octobre 2017 à 23 h 59 min

NOn au CETA . Ignominie et décadence

dehallet 27 octobre 2017 à 8 h 17 min

non au CETA

Moreau 27 octobre 2017 à 9 h 11 min

Moi je pense qu’il faut au regard de la liste des progrès et de la liste de régressions constitués par le marché CETA le corriger significativement, je pense que ce n’est pas la meilleure réponse que dire Oui ou dire Non au Ceta. Un traité ça se négocie sérieusement !

Moreau 27 octobre 2017 à 9 h 46 min

Je pense qu’il faut être très pragmatique en ce qui concerne le CETA, le Canada est un pays membre de l’ONU et le traité doit être étudié sérieusement, l’alternative entre républicain, s’agissant d’un traité économique ne peut pas être « Tout » ou « Rien ». Je pense qu’il faut scinder le traité à l’étude en une partie acceptable tant je suis persuadé qu’il doit y avoir une partie acceptable, et en la partie rejetable ; et s’il doit y avoir un référendum sur le traité avec le Canada, et bien ce doit être exhaustivement sur la partie rejetable du CETA.
Tout rejeter à mon avis est extrémiste. Tout accepter est dangereux pour le climat. Il faut que la prépondérance républicaine remplace la diversité de production par une politique de production et d’échanges commerciaux sobre la plus écologique possible de nature à pourvoir aux besoins essentiels. Il faut savoir raison garder.

Moreau 27 octobre 2017 à 16 h 12 min

La gauche française est défaite parce qu’elle n’a pas été la gauche et elle continue à ne pas l’être. Une gauche authentique républicaine serait une gauche ni complaisante avec la droite, ni extrémiste de gauche, capable chaque jour du meilleur discernement pertinent, du meilleur pragmatisme honnête. La vie est très chère et et le pouvoir d’achat est très bas, la vie sera encore plus chère en 2018… Tout va mal pour les pauvres, les précaires, les smicards. L’Union Européenne de monsieur Macron connaît quelques avancées mais elle oscille entre le meilleur changement nécessaire et indispensable et des réformes qui sont le pire du changement. Il faut encourager le meilleur changement nécessaire et indispensable et s’opposer réellement au pire sans passer des problèmes quotidiens concernant les pauvres, les précaires, les smicards, sous silence.

Moreau 27 octobre 2017 à 22 h 02 min

Dès lors qu’il y a un rabotage de l’APL avec une contrepartie telle que la suppression de la taxe d’habitation échelonnée sur trois ans ; ce rabotage n’est absolument pas une escroquerie (Il peut y avoir de l’abus consistant à présenter la suppression de la taxe d’habitation qui est l’impôt le plus injuste selon monsieur Bayrou comme une amélioration du pouvoir d’achat car ça n’en est pas une.) ; à l’égard des personnes ; mais une simplification réelle de leur vie et simultanément de la bureaucratie de l’Etat ; et une adaptation très intelligente et très efficace à la fiscalité de l’Union Européenne et à la meilleure construction de l’Union Européenne.
Je pense qu’il faut avoir la reconnaissance de félicité la majorité présidentielle pour cela. Pendant ses six premiers mois à l’épreuve du pouvoir, le macronisme inspire davantage de confiance à des Abstentionnistes qui ont besoin cependant que la nouvelle majorité fasse davantage de preuves mais les informations concernant cette nouvelle présidence et cette nouvelle gouvernance restaure de la confiance.
Sous réserve que la macronie fasse suffisamment ses preuves, le macronisme pourrait être une alchimie politique non violente, il lui fait pour mériter d’être évalué ainsi réussir à satisfaire des besoins essentiels de la population (la voiture standard des peuples pour tous, l’ordinateur standard des peuples pour tous…), son matérialisme doit être très fiable et très économique et le moins polluant possible , s’inscrire dans une sobriété de la production au bénéfice entier de l’être humain…
Ce libéralisme doit rompre ainsi avec celui de messieurs Chirac, Sarkozy, et Hollande, dont l’apothéose est le contrôle technique automobile arbitraire et prohibitionniste prévu dès 2018 dans le silence total de l’opposition jusqu’à ce jour ! Qui ne dit rien contre les abus de pouvoir consent aux abus de pouvoir !

Le changement nécessaire et indispensable a forcément quelques incidences ici et là, par exemple pour les HLM parisiens mais elles ne sont pas irrémédiables et monsieur Macron a entièrement raison de réaliser une présidence très directe constructrice de l’Union Européenne ; et tout ça montre bien qu’il n’y a pas une politique européenne d’HLM européen, et ça c’est de la faute des partis qui siègent au Parlement européen selon toute vraisemblabilité…

Ce que monsieur Macron fait en 2017 pouvait être fait à mon avis entre 1995 et 2002 ! Monsieur Macron fait une démonstration que les partis n’ont servis à rien, et s’il fait suffisamment ses preuves, les Peuples lui en seront très reconnaissants très probablement.

Moreau 28 octobre 2017 à 13 h 04 min

Je ne peux pas souscrire en toute honnêteté à la contestation de la baisse de l’APL qui est compensée par la suppression de la taxe d’habitation, je pense que cette contestation est une faute contre la démocratie et contre la politique digne de ce nom.
Cet excellent début d’une véritable révolution fiscale n’enlève rien aux gens, et si les loyers HLM se trouvent rabotés du fait, c’est aux Parlements français et européens de résoudre ce problème qui est loin d’être irrémédiable à mon avis.

Il est absurde et cruel de prétendre porter le progrès social en contestant tout révolution propice à l’Union Européenne, c’est faire preuve d’un manque total d’adaptation au progrès possible de l’Union Européenne : c’est démagogique, c’est populiste, c’est nationaliste ; tant il n’y a aucune raison valable de ne pas supprimer la taxe d’habitation pour réduire l’éventail des impôts en France et dans l’Union Européenne, réduire ainsi la bureaucratie gaspilleuse, ruineuse, contraignante.
Etre de gauche, c’est embrasser le progrès fondamental même s’il est réalisé par l’alternance libérale.

Il ne faut pas minimiser le fléau de la fiscalité injuste et grossir le problème du rabotage des loyers HLM par le rabotage de l’APL. Il faut proposer pour la révolution du logement, ce n’est pas plus difficile ! Mais pour ça, il ne faut pas être pro-ceci, ou pro-cela ; il ne faut pas être anti-européen.

Les plus gros problèmes de beaucoup de gens ne sont pas directement les grands traités quoique étant partisan de la sobriété de la production ne nuisant pas à la satisfaction des besoins essentiels, je suis pour des traités modestes et pas pour des traité pour vendre le Tout produire ; je suis contre la politique de l’offre à laquelle je préfère la politique de la satisfaction des besoins essentiels de la population ; les gros problèmes des pauvres, des précaires, des smicards, des travailleurs associatifs, des créateurs de la culture réelle, notamment ; c’est le désert médical en province surtout et la médical expéditif dans les grandes ville et l’absence de sécurité sociale à 90% alors que tous les gens qui ne vivent pas favorisés ou/et comme des rentiers devraient l’avoir maintenant puisqu’elle fut proposée par Rama Yade ; le nouveau contrôle technique automobile à la fois extrême et arbitraire et l’absence de la voiture des peuples standard, très fiable, et très économique ; l’informatique pour tous notamment en France et dans toute l’Union Européenne.

CHARLES Malakhia 29 octobre 2017 à 17 h 00 min

Une illustration éclatante du déni de démocratie par la commission européenne ; Elle a élaboré ce traité dans l’opacité la plus totale ; tellement ces clauses étaient en faveur de l’ultralibéralisme et des Multi-nationale !!!

Moreau 29 octobre 2017 à 20 h 34 min

Le problème pour beaucoup d’Abstentionniste, c’est qu’il y a une réelle opacité de toute la classe politique, la pseudo gauche beaucoup trop peu attachée à notre chère république somme toute, a déjà fait des contre-budgets… Sans proposer un autre traité qui je le pense devrait être un traité en rupture avec la diversité de production et la politique de l’offre qui ont fait ce libéralisme violent duquel il faut se dégager sans pour autant être injuste avec monsieur Macron et La République en Marche ; voire un traité beaucoup plus modeste et focalisé sur les besoins essentiels de la population et la sobriété de la production sans laquelle l’écologie est trop une mascarade, c’est trop fort !

Je partage entièrement la mise en cause de l’opacité la plus totale mais si déni de démocratie il y a ; les coupables sont tous les partis politiques parce qu’ils ne peuvent pas dire aux Citoyens : »Nous ne savions pas… » Plutôt que de voter pour empêcher de rouler des automobilistes qui ont un bocal sous le capot, opaque, les Hommes politiques feraient mieux de s’occuper de l’opacité de leur prose respective qui empêche les Citoyens de connaître ce que comprend exactement tel ou tel traité afin qu’ils puissent préciser ce qu’il faut éliminer, éliminer entièrement tel ou tel traité étant encore de l’extrémisme politique très probablement. Des Abstentionnistes se refusent de cautionner des extrémismes politiques quels qu’ils soient.

sage patrick 30 octobre 2017 à 11 h 33 min

non au ceta .

sage patrick 30 octobre 2017 à 11 h 35 min

non au ceta et oui à un referendum

Moreau 30 octobre 2017 à 14 h 11 min

L’idée de ce référendum suggéré est plutôt vide : les personnes qui se prononcent pour le Non n’apportant pas des raisons inédites de dire non, et les raison connues n’étant pas convaincante comme en atteste l’abstention électorale en France en 2017 ; je reste donc avec l’idée que le mieux serait un traité avec le Canada par exemple, épuré pour être modeste, sobre, en correspondant aux besoins essentiels.

Je pense que si un référendum doit être organisé il doit porter sur le choix du type de traité : grand traité correspondant au grand n’importe quoi capitaliste ou traité modeste correspondant aux besoins essentiels de la population. Un traité pour les besoins essentiels, oui ; un traité pour les du grand n’importe quoi, non !

Je ne peux pas être plus réfléchi, pragmatique, et clair.

alain harrison 30 octobre 2017 à 22 h 33 min

Bonjour.

«« Nous réclamons un grand débat public et un référendum. La démocratie et l’intérêt général le commande.  Il est encore temps. »»

À moins de changer tout le personnel de l’UE par ……., les réclamations resteront mortes.

Est-ce si différent qu’en Amérique latine ?
La guerre économique a juste une dénomination différente. Austérité qui détruit la Grèce, employé dans le système UE-BCE et ci.
La guerre économique contre le Vénézuéla. On pourrait appeler ça sanction humanitaire. Bientôt guerre humanitaire ?
Voir le Moyen-Orient.

Venezuela : Trump prépare de nouveaux actes d’ingérence
Publié le 19 Septembre 2017 par Bolivar Infos

«« Pour sa part, le président de la Colombia Juan Manuel Santos a indiqué que « ce que nous voulons tous, c’est que le Venezuela redevienne une démocratie et nous exerçons toutes les pressions possibles pour que cela arrive, nous travaillons unis et plus unis et coordonnés, nous serons plus efficaces dans notre travail. »
 
La vice-présidente de l’Argentine, Gabriela Michetti a ajouté que la position du Gouvernement de Mauricio Macri «  a été dès le début très ferme dans la condamnation des violations des droits de l’homme, de l’absence d’élections libres et de transparence au Venezuela, » en indiquant que l’administration argentine restera « sur la même ligne » que les Etats-Unis à ce sujet. »»

««« l’absence d’élections libres et de transparence au Venezuela »»»

Les mots abusifs remplacent la réalité des faits *.
Les mots créent la réalité, la vérité alternative *.

Venesol
Plateforme de solidarité avec le peuple de la Révolution Bolivarienne au Venezuela

Amérique Latine : Plus de troupes états-uniennes, signes d’une invasion annoncée
24 octobre 2017

«« Selon Héctor Luis Saint Pierre, coordinateur pour la Sécurité Internationale, la Défense et la Stratégie de l’Association Brésilienne des Relations Internationales, « En Amérique du Sud, on respecte l’école militaire brésilienne. Alors, le Brésil est un partenaire stratégique pour la formation doctrinaire des militaires du continent. Si les Etats-Unis ont de bonnes relations avec l’armée brésilienne, il est plus facile de diffuser leur message parmi les militaires de la région. »

Un souvenir terrifiant qui remonte au fonctionnement de l’Ecole des Amériques, une institution d’endoctrinement militaire et idéologique des Etats-Unis chargée de former les escadrons de la torture et de la mort dans toute l’Amérique Latine pendant les années 70, 80 et 90. Revenir au modèle de défense de type colonial ne représente qu’un retour en arrière et un danger pour le processus d’intégration régionale et pour la paix.

Des initiatives d’inclusion comme le Conseil de Défense Sud-américain (CDS), créé par l’UNASUR en 2008 pour mettre en place des politiques de coopération militaire, des actions humanitaires et des opérations de paix, des opérations concernant l’industrie et la technologie de la défense seront observateurs officiels de l’Opération « Amérique Unie. » « De cette façon, les espaces dans lesquels le Pentagone est présent sont légitimés et les espaces propres à la région se diluent, » commente Raúl Zibechi, journaliste uruguayen.

Avec la présence états-unienne qui brise la souveraineté des pays soutenue par le retour des dirigeants de droite et le discrédit systématique des projets progressistes de la région, l’idée d’une Amérique Latine unie sans que l’impérialisme lui impose quoi que ce soit devient à nouveau un rêve. La région, de façon alarmante, continue à se remplir de bases stratégiques des Etats-Unis pour contrôler ses richesses, ses habitants et ses opérations militaires et alors, si ce n’est pas du colonialisme, qu’est-ce que c’est ? »»
traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos / Source en espagnol : telesur

Pourquoi pas un référendum pour initier la Constituante ?

* Il faut lire le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs.
Pour commencer le débrouillage.

alain harrison 31 octobre 2017 à 2 h 34 min

Il y a du mouvement en Colombie.

29 mai 2012
Colombie : La Marche Patriotique pour une résolution politique du conflit !

Eduardo MENESES, Guillaume BEAULANDE

«« Ce mouvement politique et social vise également à mettre un terme aux traités de libre-échange qui maintient l’économie du pays sous le joug des Etats-Unis et propose une alternative aux politiques néo-libérales menées par le gouvernement de Sébastien Santos.
La réponse du président Santos et de toute la droite colombienne s’est inscrite dans la tradition de stigmatisation des mouvements sociaux et de refus total du dialogue qui caractérise la droite colombienne depuis plus de 50 ans. Ceci a pour seul effet de stimuler la répression violente de la part des secteurs militarisés et ultra-droitiers colombiens contre ce mouvement clairement pacifique et populaire. Ainsi, depuis le 23 avril on dénombre, en plus de l’assassinat de deux des membres de la marche, la disparition de deux d’entre eux et pas moins de 7 arrestations. Un plan d’assassinat de l’ex-sénatrice Piedad Cordoba a également été découvert récemment. Des investigations sont en cours pour faire la lumière sur cette affaire…….
……….il y a deux décennies contre l’ « Union Patriotique », parti politique dont plus de 5000 militants ont été assassinés. Parmi eux, il y avait huit parlementaires, des centaines de maires et de dirigeants du mouvement, et deux candidats présidentiels : Jaime Pardo Leal (1987) et Bernardo Jaramillo Ossa (1990). Il faut rappeler que depuis une cinquantaine d’années l’Etat lui-même (souvent entaché par ses lien avec les groupes paramilitaires) est un des responsables directs de la violence dont est victime l’ensemble de la société Colombienne via la mise en place de toute une série de mécanismes légaux et de dispositifs illégaux permettant un emploi arbitraire et excessif de la force… »»
Sur LGS

La Grèce, le Brexit, maintenant la Catalogne…. Il y a du mouvement en Europe, mais le fascisme gagne du terrain selon les besoins du néo-con-libéralisme, et Macron en est peut-être le dernier FAN avec Trudeau le selfiste, me and myself. Le fasciste qui s’ignore ?! Un phénomène inconscient ?
Le temps nous est compté. Mais au Québec, on s’apprête à la CAQ avec Lego, selon des sondages !
Le temps nous est compté, car le grand enfermement se consolide. La prochaine crise économique contrôlée sera décisive !
Il n’y a aucun signe de la part de la Chine ni de la Russie à des changements radicaux et déterminants pour la suite des choses. Mais des signes évidents (silence radio des médiats) d’une intervention planifié en Amérique latine. De quelle ampleur sera-t-elle ?
Ce sont des spéculations, mais des signes, il y en a. La vigilance est de mise, mais préparer l’alternative chaque jour, en premier lieu, en parler qu’une alternative est possible, plusieurs en dessine les contours (des initiatives « multiples » citoyennes par exemple), le PARDEM et ci, CADTM-Attac sont des acteurs incontournables, et la FI ont tous un rôle unificateur dans la mesure que leurs discours soient cohérents. Garder sa mission, mais savoir quand se concentrer.

alain harrison 31 octobre 2017 à 3 h 01 min

Jusqu’où va la stupidité des accusations; Lucky Luke tire plus vite que son ombre.

L’affaire des sons….

30 octobre 2017
Cuba – Les diplomates étasuniens terrorisés par… le chant des grillons

«« Pourquoi les diplomates n’ont-ils pas reconnu le bruit ? Il y a pourtant des cigales et des grillons dans les États du sud des États-Unis.
Il faut croire que certains membres de la CIA et du département d’État ne veulent pas que les relations avec Cuba s’améliorent. Ils ont résisté à la réouverture de l’ambassade en 2016. Il est possible qu’ils aient utilisé les « attaques » de cigales pour saboter les relations.
Quoiqu’il en soit, cette affaire ridiculise complètement le Département d’Etat. Imaginez toutes les blagues de « grillons » qui vont circuler parmi les diplomates des autres pays aux dépens de leurs collègues.
Les puissants États-Unis ont été vaincus ! Leurs diplomates ont fui dans la panique ! … A cause de… grillons… »»
Moon of Alabama
Sur LGS

Il y a combien de montages de toute sorte ?
Il semble qu’en France , l’ extrême gauche a fait des méfaits revendiqués ?!

Après l’incendie de son QG de campagne, Marine Le Pen dénonce «l …
https://francais.rt.com/france/36824-quartier-general-campagne-marine-pen-incendie

Le début d’incendie qui a frappé les locaux de campagne de Marine Le Pen à Paris a été … Marine Le Pen dénonce «l’impunité» de l’extrême gauche. 13 avr. 2017, 07:59 ….. avec eux, de renforcer les dispositifs de sécurité», a affirmé le ministre. France … Un mort et trois blessés, dont un député, dans une explosion à Kiev.

Vrai ou faux ?

L’article historique, Crime contre l’humanité, l’ultime retour des barbares, un outil dans la boîte des militants.
Rien n’est nouveau sous le ciel, n’est-ce pas ! Mais que répétition tordue.

Les solutions, qu’en est-il ?

alain harrison 31 octobre 2017 à 5 h 10 min

Allez-vous laisser Macron accomplir son plan ? Le Peuple Français, est-il rendu au niveau des prétentions seulement ?
Les militants ont du chemin à faire, la cloche de la moyenne en statistique.

30 octobre 2017

« Le peuple afghan en a vraiment assez de la barbarie impérialiste occidentale » (Anti Diplomatico)

Andre VLTCHEK

«« Le Royaume-Uni est bien derrière cette horreur que l’Afghanistan est contraint de traverser, du moins en théorie ; c’est une vengeance sadique pour toutes les anciennes défaites britanniques dans le pays. Je rappelle qu’historiquement, la Grande-Bretagne est responsable de plus de massacres à travers le monde que tout autre pays sur terre. À présent, elle façonne idéologiquement les Etats-Unis et en réalité l’impérialisme occidental tout entier…….
…………Les Afghans ont la plus faible espérance de vie sur leur continent.
Les Etats-Unis affirment avoir réussi à dépenser, depuis l’invasion de 2011, entre 750 milliards et 1,2 trillion de dollars. C’est énorme, c’est une somme astronomique, encore plus grande que tout le plan Marshall après la Seconde Guerre mondiale (ajusté au dollar actuel) ! Mais cet argent a-t-il été dépensé pour aider le peuple afghan ? Bien sûr que non ! C’est parti principalement dans la corruption des « élites » et leurs descendants, dans l’armée, dans les salaires des entrepreneurs étrangers. D’énormes bases militaires ont été construites ; certaines ont été à un moment donné démantelées, d’autres ont été aménagées ailleurs. Des aéroports ont été construits – tous militaires. Les entreprises de sécurité privées occidentales s’en donnent à cœur joie. J’ai un jour calculé que si tout l’argent avait été équitablement réparti entre tous les Afghans, le pays aurait eu un revenu bien plus important par habitant que la prospère Malaisie. Et pendant 16 années consécutives !
Ce que l’occident a fait subir à l’Afghanistan est malsain ! C’est Orwell qui rencontre Huxley, et le tout mélangé aux pires cauchemars de peintres comme George Grosz et Otto Dix.
Les anciennes lignes d’autobus construites par l’ex-Tchécoslovaquie n’existent plus ; »»
Sur LGS.

La France a toujours une position de domination sur l’Afrique dans le cadre du colonialisme, baguette magique, la mondialisation sous couvert de droit international, le colonialisme est légalisé, légitimé par un masque. Le contrôle par la banque de France, quelque chose comme ça ?! Pourquoi la Lybie a été détruite ?

22 octobre 2017
 
Seule la souveraineté est progressiste
Bruno GUIGUE

«« Lors du 25ème sommet des pays membres de l’Organisation de l’unité africaine, le 26 juillet 1987, le président du Conseil national révolutionnaire de Burkina Faso dénonçait en ces termes le nouvel asservissement de l’Afrique : “Les origines de la dette remontent aux origines du colonialisme. Ceux qui nous ont prêté de l’argent, ce sont ceux-là qui nous ont colonisés, ce sont les mêmes qui géraient nos Etats et nos économies, ce sont les colonisateurs qui endettaient l’Afrique auprès des bailleurs de fonds.” La dette du tiers-monde est le symbole du néo-colonialisme. Elle perpétue le déni de souveraineté, pliant les jeunes nations africaines aux desiderata des ex-puissances coloniales……..
………Décidément, c’en était trop. Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara est tombé sous les balles des conjurés au grand bénéfice de la “Françafrique” et de ses juteuses affaires. »»
Sur LGS.

Le Canada et les investissement protégés avec le Lion Indomptable. le Cameroun.
Il y a des petits exploiteurs du profit du Québec qui bavent.
Ha! la PUB sur les réussites des petits boss dans la compétitivité, pour toujours plus de marché.
Bientôt, l’individu-entrepreneur et ses gadgets électro. incorporés, au sens littéral….T’as vue, j’ai le dernier modèle de calcul de profit miniaturisé à puissance XXXL de Motorola, peu importe, et je peux «« rêver »» les deniers films sur Netflix. POUHAH!

Plus ethnocentrique que ça tu meurs !!!!
HA ! la culture incorporée.
Mais c’est quoi le revers de la médaille ?

D’abord on détruit l’intérieur, puis l’extérieur (Krishnamurti)

Moreau 31 octobre 2017 à 10 h 56 min

Il faut arrêter de comparer la politique du Vénézuela et celle de l’Union Européenne, un pays c’est un pays ; 27 ou 28 pays sont 27 ou 28 pays !
Il n’y a pas d’autre souveraineté réelle que la citoyenneté souveraine ! Or il y a 60% d’abstention qui disent que tous les partis la piétinent… Le mouvement inédit de monsieur Macron est évalué de jour en jour afin de dire s’il la piétine ou la fait vivre…

Des partis progressistes qui font de la résistance contre le vingt et unième siècle ont piétiné eux aussi les intérêts communs des Citoyens souverains même s’ils s’abstiennent, voire surtout s’ils s’abstiennent ; les raisons étant bien fondées ; et sans rien comprendre les Citoyens bien souverains ne peuvent pas adhérer.

Trop peu créatifs (encore moins créatifs que monsieur Hamon), très peu coopératifs, pas réactifs sur de nombreux sujets qui sont ceux des Citoyens souverains ; les Communistes ont fait une fois encore du parti communiste un appareil politique de carrriéristes et de perdants. C’est ainsi que tout est perçu par les Citoyens souverains.

Comparer le Vénézuela et l’Union Européenne, c’est du grand n’importe quoi, tout comme tout prendre ou tout laisser dans des échanges commerciaux sous traités comme le ceta !

Moreau 31 octobre 2017 à 11 h 06 min

Le livre Tous manipulés tous manipulateurs est un livre paru en 2003 ; La République en Marche est un mouvement inédit créé à la fin de l’année 2016, soit 13 ans après la sortie de ce livre qui ne s’applique donc pas à elle.

C’est la politique inédite qui intéresse les Français qui votent et les Français qui s’abstiennent et demandent que ce mouvement inédit fassent suffisamment ses preuves à l’égard des pauvres, des précaires, des personnes travaillant au smic…

C’est sûr qu’un mouvement inédit après les bilans plutôt négatifs des présidents Chirac, Sarkozy, Hollande, ouvre un champ du possible qui demande à être bien connu.

S’appuyer sur un livre de 2003 pour parler de la France de 2017, c’est être plutôt très décalé.

Moreau 31 octobre 2017 à 12 h 02 min

La certitude, c’est qu’à priori, l’alternance présidée par monsieur Macron est sous-estimée. Monsieur Macron a su capter de l’affectif et plus ou moins de confiance.

En novembre 2016, monsieur Macron a publié un livre intitulé Révolution, c’est dire que les partis à la fois ringards et suffisants n’ont plus le monopole du mot « révolution » ; et il a réussi à créer un mouvement inédit et avec ce mouvement inédit à gagner les grandes élections voire le droit de présider, le gouverner, de légiférer. Il ne faut pas se cacher ces réalités. Il réussit depuis cinq mois à appliquer son programme. Il a légitimement tout l’espace républicain authentique à lui puisque l’opposition républicaine authentique résiduelle n’est même pas à la page ; et une partie de cette dernière n’aborde pas assez notre nouvelle république d’élection qu’est l’Union Européenne avec à coeur son indivisibilité provoquant cette division politique totale qui offre tout l’espace politique républicain authentique à monsieur Macron et à La République En Marche qui vont peut-être occupé ainsi un tome entier de l’histoire !

Monsieur Macron a promis ferme que dans cinq ans la France sera complètement changée, soit exactement l’inverse de monsieur Hollande, alors ! Alors, observons et évaluons sans nous égarer sur le globe  !

Le changement sans renoncement au meilleur des bilans plutôt négatifs de messieurs Chirac, Sarkozy, et Hollande, c’est ça que les gens veulent avec les améliorations nécessaires et indispensables de leurs conditions de vie.

Kazmierczak Monique 7 novembre 2017 à 18 h 49 min

Il faut TOUT faire pour lutter CONTRE LA DICTATURE DES « Marchés », des Multinationales – qui, avec la complicité de ceux et celles qui nous « gouvernent » – pèse de plus en plus lourd sur la Vie des Citoyens « de rien » que nous sommes tous – « bousillent » même complètement l’existence de nombre d’entre nous, en Europe et à travers le monde entier… ruinant « en même temps » cette Planète … pour accumuler des MILLIARDS dans les Trous noirs du monde…Mais pour quoi faire ce vol du Travail et des Richesses des Hommes – et des Femmes?…Pour quoi faire?…Autant de cynisme devient très angoissant…
Et nous, que pouvons nous faire? Voter… Manifester … et joindre sa signature de temps en temps à des textes intelligents – en espérant qu’ils seront utiles…

Une prof d’Histoire-géo. retraitée – qui ne risque pas d’être dispensée d’ISF – mais qui va voir sa part de CSG augmenter – car elle gagne plus de 1 400 euros: la veinarde!…

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter