Actifs pour Mumia Abu Jamal

le 16 décembre 2015

Mumia-Abu-Jamal

Après avoir passé 10 964 jours dans le couloir de la mort, la justice américaine a dû commuer la peine de mort de Mumia Abu Jamal en condamnation à perpétuité.

Il est aujourd’hui gravement malade, atteint d’une hépatite C, à l’infirmerie de la prison de Frackville (Etat de Pennsylvanie) où il ne dispose d’aucun traitement adéquat.

Ses avocats ont déposé, il y a plusieurs semaines, un recours devant la justice pour qu’il puisse bénéficier de soins médicaux. C’était aussi l’objet de la visite du directeur de l’Humanité et député au Parlement européen, Patrick Le Hyaric, auprès de lui, avec le comité français « Libérons Mumia ! » présidé par Jacky Hortaut.

Finalement, le recours de Mumia sera examiné ce vendredi 18 décembre, avec le juge fédéral, R. Mariani, lors d’une audition où la défense de Mumia Abu Jamal, les responsables de la prison, des médecins experts seront entendus.

L’administration pénitentiaire devra justifier publiquement des raisons pour lesquelles elle s’oppose au traitement urgent dont Mumia a besoin, pour que sa vie soit hors de danger.

Cette nouvelle audience n’a été possible que grâce à la mobilisation internationale, dont celle venue de France où plus de 30 000 cartes pétitions sont arrivées sur le bureau du gouverneur de Pennsylvanie.

Cette mobilisation doit se poursuivre dans les prochaines heures.

Un rassemblement aura lieu ce jeudi 17 décembre, à 18 heures, place de la Concorde (angle de la rue de Rivoli et jardin des Tuileries), en même temps des initiatives de soutien se dérouleront à Mexico, Berlin, Barcelone, au Brésil ou au Chili.

Autour de Patrick Le Hyaric, se sont rassemblés plus de 100 parlementaires, dont de nombreux parlementaires français et européens, de toute opinion, pour interpeller le gouverneur de Pennsylvanie.

Parmi eux, les vice-présidents du Parlement européen, Dimitrios Papadimoulis (Syriza, Grèce) ou Sylvie Guillaume (socialiste française), Michelle Rivasi, José Bové ou Eva Joly (Europe écologie les Verts), le président du groupe des Verts au Parlement européen, Philippe Lamberts, Jean-Marie Cavada, du groupe des « libéraux et démocrates », la présidente du groupe GUE/NGL, Gabrielle Zimmer et le vice-président de ce groupe Bilbao Barandica (Espagne), d’anciens ministres comme Nikolaos Chountis (Grèce UP), Merja Kyllönen (Finlande), Vincent Peillon (socialiste France) Sylikiotis Neoklis (Akel, Chypre), Lauristin Marjü (Estonie)

De nombreux parlementaires français dont André Chassaigne, président du groupe gauche démocrate et républicaine à l’Assemblée nationale, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste et président du Parti de la Gauche Européenne, Elisabeth Guigou, ancienne ministre, présidente de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée nationale, Marie-George Buffet, ancienne ministre, Laurence Dumont, vice-présidente de l’Assemblée nationale, Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la culture, Christian Favier, sénateur, président du Conseil départemental du Val-de-Marne (voir liste complète des signataires ci-dessous)

Ils viennent d’interpeller le gouverneur de Pennsylvanie, M. Tom Wolf, pour lui demander d’agir rapidement pour que Mumia Abu Jamal, comme les 10 000 autres prisonniers de l’Etat, atteints de l’hépatite C, puissent accéder aux traitements dont ils ont besoin.

C’est cette mobilisation qui fera bouger les choses.

4 commentaires


Fabienne Courvoisier 16 décembre 2015 à 10 h 54 min

Merci de ne pas « L »oublier!
Free Mumia devons-nous crier encore! (quousque tandem?)

JAGUELIN 17 décembre 2015 à 23 h 44 min

Il est déjà frappé d’injustice depuis si longtemps alors il a droit comme tout être humain à se faire soigner.

Furet Gilberte 18 décembre 2015 à 18 h 13 min

Merci pour toutes ces précisions. Je compatis entièrement, compte tenu de la situation inhumaine de Mumia.

Gilberte Furet (membre d' »Amnesty International » Genève)

desbaly 20 février 2016 à 10 h 00 min

Honte a nos medias qui ne voient les manques de libertes d’un seul cote!comment les usa peuvent ils etre exoneres a ce point de toutes condamnations.A commencer par l’ex president menteur pour faire la guerre et la misere en Irak .Pourquoi Bush n’est il pas traduit au TPI?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter