Un nouvel élan pour L’Humanité

le 15 avril 2018

Nous répondons ici à quelques questions que vous vous posez au sujet des difficultés de L’Humanité.

  • Pourquoi une nouvelle souscription ?

D’abord pour faire face à nos besoins immédiats de trésorerie. Ils s’élèvent à près de 2,5 millions d’ici la mi-juin. En même temps, nous voulons stabiliser définitivement le groupe Humanité en lançant un projet de relance global.

  • Quel est le niveau des difficultés ?

En termes comptables, nos comptes sont équilibrés depuis trois ans. Mais nous avons un lourd problème de trésorerie courante qui met en danger le journal. Il peut se trouver face à des menaces juridiques. Nous pourrions aussi en perdre le contrôle. C’est une des raisons pour lesquelles certains cercles ont décidé de l’étouffer alors que l’essentiel de la presse est aujourd’hui propriété de seulement neuf groupes industriels et financiers. C’est dire si la mobilisation populaire doit se manifester au nom même du pluralisme et de la démocratie.

En quoi consiste ce nouvel élan ou cette relance de L’Humanité ?

Il s’agit de tenir compte de la nouvelle bataille idéologique où les idées conservatrices et droitières sont en train de devenir dominantes pour faire soutenir par ses victimes la mondialisation capitaliste et les préceptes de l’Union Européenne. La bataille pour mettre en échec les choix du macronisme appelle de se muscler, à être encore plus utile aux lectrices et aux lecteurs mais surtout à celles et ceux qui peuvent le devenir. C’est en ce sens que d’ici la fin de ce mois d’avril l’Humanité va être chaque jour améliorée, l’Humanité Dimanche va subir des transformations plus importantes tout comme notre plateforme numérique l’Humanité.fr. La souscription vise donc à relancer l’Humanité, à réussir un nouveau projet de développement adapté aux conditions nouvelles de notre temps.

C’est donc une souscription pour le développement ?

Oui. Nous avons élaboré un nouveau projet stratégique qui a été validé par l’Etat pour bénéficier de financements. Or, les banques, même pour des sommes minimes, refusent pour l’instant de nous aider. Quand à l’Etat qui s’était engagé à nous octroyer des fonds publics liés au développement numérique comme il l’a fait pour d’autres, il s’est mis pour l’instant aux abonnés absents.

Pourquoi L’Humanité se retrouve dans cette situation de faire appel si souvent aux lectrices et lecteurs ?

Pour plusieurs raisons. Nous devons rembourser d’anciennes dettes. Nous subissons un sérieux recul de nos recettes publicitaires lié à nos orientations éditoriales aux côtés des salariés et de l’intérêt général. Nos recettes de diffusion sur longue période reculent à cause du vieillissement de notre lectorat qui ne se renouvelle pas assez vite. Les modes de lecture change très rapidement au détriment de la presse papier. Nous subissons des augmentations continues de coûts de production dont les coûts de production de la fête de l’Humanité qui vont encore augmenter cette année. Nous sommes d’ailleurs contraints d’augmenter d’un euro le prix du bon de soutien qui donne droit à l’entrée de la fête.

Combien faudrait-il de lectrices ou lecteurs en plus pour s’approcher de l’équilibre économique ?

Environ 10000 lecteurs-abonnés au prix moyen annuel de 250€.

Comment trouver 10000 lecteurs de plus ?

Là encore c’est une mobilisation militante qui pourrait le permettre. Faire connaitre nos journaux. Partager nos contenus sur les réseaux sociaux. Réaliser des abonnements de découverte ou de parrainage. Créer ou recréer des points de vente des comités de diffusion de l’Humanité Dimanche qui sont un excellent moyen de dialoguer autour de nous dans les quartiers, sur les marchés ou même au porte à porte. Les expériences que nous faisons montrent que des citoyens qui découvrent nos journaux s’y abonnent et y restent fidèles à condition que nous restions ces journaux qui « permettent à toutes les intelligences libres de comprendre et de juger par elles-mêmes les événements du monde » tout en répondant aux aspirations nouvelles et aux nouvelles manières de s’informer.

Pour toutes ces raisons, nous proposons aux équipes de l’Humanité, aux lectrices et lecteurs, aux amis et à toutes les bonnes volontés une grande campagne immédiate de trois mois pour relancer l’Humanité.

6 commentaires


Moreau 15 avril 2018 à 15 h 25 min

Pour échanges, suggestions et idées :

Démocratie entière et réelle, République authentique universaliste, Social, Tout le social, et Rien que le social pour tous… Le soleil brille pour tout le monde.

Jaurès a dit « Sans la République, le Socialisme est impuissant, sans le Socialisme, la République est vide. »
Jean Jaurès – 1859-1914

Et moi j’ai dit que les Communistes ne pouvait pas augmenter le social alors qu’il est en voie de disparition, sans refonder la république authentique pour la république authentique universaliste indispensable à l’heure de la grande construction de l’Union Européenne dont la France est fondatrice. Jean Jaurès a dit que le socialisme est impuissant et donc son journalisme est impuissant, sans la République. Jean Jaurès a ajouté : la république est vide : et notre république se vide pour la double raison qu’elle doit être la république française et européenne pour correspondre à notre peuple qui est français et européen très vingt et unième siècle ; conséquence outre la dépense que représente un abonnement qui ne serait pas de réelle utilité, les gens n’achètent pas le journal parce que le journal ne correspond pas à la destinée française et européenne, accompagne le libéralisme social insuffisant, la social-démocratie trop à droite voire extrémiste. Et l’Humanité ne parle jamais ou très peu et trop peu de l’eurocommunisme authentique républicain, laissant le monopole et l’exclusivité politique à la mascarade politique faite d’un mouvement majoritaire de droite et d’opposition de droite extrême.
Tout ce qui pourrait faire une citoyenneté suffisante correspondant à la perfection à toutes les générations qui ne serait pas du luxe.

Le mélenchonisme n’est pas crédible pour beaucoup de gens et/ou ne les intéresse pas du tout parce qu’ils sont pro-européens sans approuver la politique du gouvernement pour le pays.

Et puis le Journal l’Humanité vit de la publicité comme les autres journaux, les journaux ont le droit de vivre ainsi, et il n’apporte toujours pas aux particuliers libres et aux associations libres justement l’aide qu’il pourrait apporter pour les aider a avoir de ce qui leur est du nécessaire et un peu plus ; voire l’Humanité n’a toujours pas inventé un relatif gagnant-gagnant avec les particuliers libres et les associations libres. La gauche ne peut faire du renoncement et du déclin et avoir des journaux qui se vendent en bon nombre.
Je pense qu’un journal payant au vingt et unième siècle a besoin de faire ses preuves en étant d’une certaine vraie utilité à plus d’un titre : citoyenneté, prospérité pas de luxe, nécessité, pour tous.
Le Journal l’Humanité ne sait pas proposer des services et des choses correspondant à la perfection à toutes les générations comme l’informatique pour tous puisque les gens et les associations ont besoin de cddvd et de plus en plus d’usb d’installation de système(s) d’exploitation linux, la revue Linux Identity ne proposant que Ubuntu et ceatera, d’assistance fiable et efficace, d’aide pour des sites ; la fourniture et le suivi d’un ordinateur pour tous (un exemple sous réserve que son prix soit « abordable » Lenovo ThinkCentre M900-Tiny 10FM00R3HF) ou un équivalent européen .
Beaucoup de gens renoncent à faire des achats sur internet : insécurité, connaissance insuffisante de la chose vendue, frais de port élevés.)
Le Journal l’Humanité aurait dû déjà devenir s’il savait s’adapter, pionnier de la vente par correspondance du vingt et unième siècle pour l’informatique pour vivre et travailler (culture, correspondance, travail) notamment alors que la Redoute et les Trois Suisses et autres, c’est fini.
Il y a une très forte attente dans le pays, l’ordinateur portable ne correspond pas assez bien à ce que veulent les gens, ils veulent du petit format facilement démontable et réparable en changeant au besoin une pièce, du matériel pour lequel il y aura des pièces pendant longtemps pour la partie PC, pour la partie écran et clavier, elle reste à être inventée spécifiquement pour les nano et mini pc d’un format entre 15X15 et 20X20.

Ce qui reviendrait à travailler sur quelques offres correspondant à quelques réels besoins, et ce serait de très bons exemples de vrai communisme. Oui, ça marcherait à condition de ne pas obliger à faire le paiement sur internet mais plutôt par virement postal, les gens préfèrent la solution du virement postal mais les offres ineptes obligent à faire le paiement sécurité, beaucoup de gens renoncent. Ils ont raison de ne pas vouloir tout faire avec leur ordinateur, on n’achète pas un ordinateur pour devenir esclave. Ce serait ce mettre à la page de toutes les générations tant personne ne peut dépenser plus que ses ressources.

Depuis quelques années, c’est la dérive qui consiste à faire faire aux particuliers des paiements sur internet ou par prélèvements automatiques, que ceux à qui ça convient le fasse, mais c’est une dérive, l’ordinateur individuel n’a pas été inventé pour payer ses achats, il ne faut pas confondre l’ordinateur pour tous avec l’ordinateur des banques. A cause de cette dérive, les gens reçoivent des mails frauduleux dans leur(s) messagerie(s) ; ce qui veut dire que le système capitaliste expose les Hommes à des risques qui devraient être réservés aux banques. C’est insupportable, c’est inacceptable.

A l’Humanité de voir comment évolue des besoins des gens qui préfèrent le virement postal au paiement par carte sur internet dit sécurisé mais générateur de mails frauduleux aux particuliers, l’informatique pour tous ne devait et ne doit pas servir ainsi selon les seules volontés marchandes qui correspondent à un libéralisme qui va trop loin. La banque postale devrait pouvoir assurer le service des virements postaux pour les achats sur internet dès lors que les chèques postaux ne sont plus un moyen de paiement utilisable.

L’Humanité se vendra à plus de personne si l’Humanité présente plusieurs utilités réelles, je pense que les journaux qui se plaignent de méventes aurait du cibler en s’adaptant pour offrir de l’aide à bons prix et utile ou très utile pour l’informatique pour tous parce que un ordinateur même standard, ne sera jamais un objet comme un poste de radio ou un poste de télévision.

Moreau 15 avril 2018 à 15 h 39 min

Tout le monde a besoin de solution informatique, d’aides, d’offres, qui ne soit pas rébarbatives, pour maitriser ainsi qu’utiliser son ordinateur. Si l’Humanité choisissez d’aventure à y travailler, il lui suffirait de se concentrer sur quelques matériels et quels solutions informatiques très économiques (linux étant le plus économique avec quelques linux longue durée peu nombreux).
S’inscrire dans la réalisation de l’interdépendance des Hommes devrait être efficace pour le journal l’Humanité ainsi que pour ses lecteurs. Et la réalisation de l’interdépendance concerne toutes les générations, le journal l’Humanité en n’ayant que des générations assez âgées est victime de sectarisme en ne sachant pas comment lutter contre, et bien la réalisation de l’interdépendance est de nature à permettre de dépasser tout sectarisme. L’utilisateur d’un ordinateur standard a besoin en général d’autrui.
Joindre l’utile à l’informatif pour vivre en Hommes libres conscients de l’interdépendance entre les Hommes.

CRROZATIER 15 avril 2018 à 18 h 05 min

Malheureusement la distribution du courrier est trop souvent irrégulière ce qui est facheux quand on est abonné.Vous ne parlez pas du portage : trop coûteux?

Moreau 15 avril 2018 à 22 h 30 min

Le libéralisme pro-européen insuffisant (Europa) règne en maître malgré tout ; à qui la faute, sinon à l’eurcommunisme républicain universaliste absent ? Il faut arrêter de faire une politique de déclin en se laissant influencer par des eurosceptiques qui se sont tellement trompés. Il faut arrêter de faire une politique de déclin qui ne rassemble presque pas en France, en Europe, par le monde, qui est une vieillerie communiste, il y a un temps pour tout ; il faut décrire maintenant l’eurocommunisme républicain authentique universaliste du vingt et unième siècle. Sans la république rien n’est possible comme il en ressort alors que le projet Europa a été mis en œuvre par la droite sans même qu’il soit la constitution et donc il n’a pas vocation de l’être, l’apport serait infime, ce projet a permis ce qu’il a permis mais il est insuffisant, la population souffre en France où il y a un certain apartheid et des ghettos dans des banlieues et dans des communautés de communes et monsieur Macron qui continue la politique de droite la continue tout en reconnaissant que la France est un peu ghettoïsée. Sans la république tout est impossible et Jean Jaurès l’anticipait bien, pour un grand nombre dont le journal l’Humanité ! Le libéralisme social insuffisant selon Europa parce qu’il n’y a rien d’autre et donc cette droite libérale n’est pas incriminable, c’est de la faute de la gauche ; fait que la population a besoin qu’il soit enrichi en même temps que corrigé notamment par l’eurocommunisme social, la France et l’Union Européenne ont besoin de social mais il faut d’abord la république du vingt et unième siècle universaliste sans laquelle tout est impossible ; alors il y a place dans l’histoire pour une alternance eurocommuniste républicaine authentique universaliste. On ne peut pas construire plus d’Union Européenne avec de l’Amérique du Sud parce que les éléments ne sont pas compatibles, on ne peut construire de l’Union Européenne qu’avec de la constitution de la république authentique universaliste et des politiques républicaines spécifiques. Cela fera aussi en principe que les journaux de la vraie gauche, la gauche républicaine universaliste, se vendront mieux.

Jean Yves Leven 16 avril 2018 à 11 h 56 min

Pourquoi ne pas remettre en place un réseau d’abonneurs?

Taa hania 19 mai 2018 à 22 h 38 min

Moi personnellement autant un humain qui vi en Algérie et je me nome femme divorcé je souffre car il n y a pas de loi pour que la femme divorcé vi en bonheur. Et ce problème cause beaucoup de problèmes par exemple l immigration.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter