114 ans… et un nouvel élan

le 18 avril 2018

114 ans jour pour jour après sa naissance et toujours fidèle à sa promesse originelle d’indépendance, l’Humanité doit faire face à de multiples et importantes difficultés. Le lectorat de la presse papier baisse sans cesse. Le développement du numérique s’effectue dans l’incertitude et sans projet économique viable pour l’ensemble de la presse d’information. De grands groupes industriels et financiers ont profité de la grande fragilité de ce secteur pour mettre la main sur l’essentiel des grands médias et de la presse écrite. Dans ce contexte brutal, qui joue à armes inégales et en notre défaveur, l’Humanité continue d’exister grâce à l’abnégation de ses équipes, au soutien de ses lectrices et lecteurs et de ses amis. Nous savons votre engagement répété pour permettre à nos journaux de vivre et d’être lus, à notre fête de continuer de réunir chaque année des centaines de milliers de personnes. Sans votre soutien, l’Humanité ne serait pas cette voix quotidienne indispensable au pluralisme et donc à la vie démocratique du pays. Grâce à cet engagement, et pour beaucoup d’entre vous à un effort financier qui vous a coûté, nous sommes parvenus ces derniers temps à sortir des situations dangereuses dans lesquelles l’Humanité a été sciemment placée. Nous ne saurons jamais assez vous en remercier.

Depuis sa création par Jean Jaurès, l’Humanité a toujours dû compter sur ses propres forces : celles de ses équipes, de ses lecteurs et amis, réunis dans la même quête d’un monde de justice, de liberté et d’égalité, en assumant l’affrontement avec de puissantes forces d’argent comme avec les forces réactionnaires et conservatrices. Aujourd’hui, l’Humanité fait face à deux défis : trouver les moyens financiers pour faire face à ses besoins immédiats et engager un nouvel élan pour devenir un média multicanal. C’est la condition pour élargir son audience, notamment dans la jeunesse dont l’accès à l’information passe par le numérique, et augmenter ses recettes pour stabiliser sa situation. Nous avons engagé d’importants chantiers pour réussir la relance de nos titres et de notre plateforme. Ils demandent aujourd’hui de nouveaux financements pour voir le jour, que nous refusent pour l’instant les  banques.

C’est donc une nouvelle fois vers vous, lectrices, lecteurs et amis, que nous nous tournons pour réaliser ce saut qualitatif : garantir la pérennité de l’Humanité et de l’Humanité-Dimanche et améliorer leurs contenus tout en donnant un souffle radicalement moderne à notre plateforme numérique. Nous affirmons ainsi l’ambition de rayonner d’un éclat nouveau dans un monde obscurci par les violences sociales et la loi scélérate de l’argent roi.

L’enjeu du développement numérique est en effet étroitement lié au défi politique et idéologique actuel où s’entremêlent les crises, démocratique, sociale, économique, écologique, avec pour décor une offensive violente des puissances industrielles et financières. Dans son projet de remodelage complet de la France aux canons de la mondialisation capitaliste, le nouveau pouvoir s’adjoint la puissance de feu d’une communication tous azimut. Les principaux médias sont devenus propriété de grands groupes qui participent du même projet global et inégalitaire de l’ultralibéralisme.

Dans ce paysage, la voix de l’Humanité est indispensable. Indispensable pour donner la parole à celles et ceux qui en sont quotidiennement privés. Indispensable pour rendre visible le monde du travail dissimulé sous la propagande libérale et actionnariale. Indispensable pour défendre les services publics aujourd’hui menacés, non plus un par un, mais dans leur définition même et comme éléments constitutifs de nos sociétés. Indispensable pour mettre en lumière les initiatives de l’ombre et les luttes qui se multiplient pour des travailleurs précaires ou privés d’emploi, des migrants et réfugiés, ou pour donner vie à des alternatives écologiques et sociales. Indispensable pour faire entendre la voix de la justice, de la diplomatie et du désarmement dans un monde hanté par les sirènes de la guerre. Indispensable pour éclairer par des informations justes et exactes les nouveaux chemins d’humanité que défrichent des milliers de nos concitoyens et de militants politiques, syndicaux, et associatifs engagés pour la défense de causes universelles. Indispensable, enfin, pour travailler à l’union des forces et des volontés transformatrices.

C’est en ce sens que, à l’occasion du 114e anniversaire de l’Humanité, nous lançons trois mois de mobilisation exceptionnelle rythmés par une amélioration de l’Humanité le 2 mai, une refonte de l’Humanité Dimanche le 31 mai, le lancement d’un nouveau projet numérique dont la première phase sera active le 20 juin, et le lancement de la préparation de la Fête de l’Humanité dès la mi-mai. Pour une information alternative décryptant les stratégies du macronisme afin de mieux le combattre, pour aider les travailleurs et nos concitoyens à faire irruption sur la scène sociale et politique, pour faire émerger un projet neuf de transformation sociale et écologique, pour le désarmement et la paix nous avons ensemble un énorme et enthousiasmant défi à relever. Allons-y hardiment ! Nous en ferons un premier bilan lors d’une rencontre de mobilisation pour l’Humanité le 25 mai prochain à la Bellevilloise à Paris.

Le nouvel effort que nous vous demandons doit être appréhendé à la hauteur de ces défis. C’est conscient de notre responsabilité éditoriale et politique que nous souhaitons vous voir contribuer à cette souscription exceptionnelle pour que nous donnions, ensemble, un nouvel élan à l’Humanité. Du fond du cœur, merci.

Accéder au formulaire de don en ligne ou télécharger le bulletin à imprimer

3 commentaires


Moreau 18 avril 2018 à 12 h 47 min

C’est un très bon article pour défendre un journal comme l’Humanité. L’objectif est écrit que le journal l’Humanité soit lu par la Jeunesse pour laquelle Jacques Brel chante :
Demandez-vous belle Jeunesse
Le temps de l’ombre d’un souvenir
Le temps du souffle d’un soupir
Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
L’objectif de cet article est louable s’il y a détermination entière et réelle en faveur de l’intérêt majeur réel de la Jeunesse qui dépend beaucoup de l’universalisme essentiellement homérisme, baudelairisme, brélianisme ; dans l’Art jusqu’à nos jours.

J’encourage le journal l’Humanité à parler de quelques devoirs pour le monde sans aucun amalgame et de façon la plus parfaite possible : l’asile, c’est l’asile ; l’immigration clandestine, c’est l’immigration clandestine ; les migrations s’inscrivant dans la meilleure destinée de l’Humanité sont les migrations pour la meilleure destinée de l’Humanité ; et les « Migrations climatiques » annoncées concernent tous les Hommes tant nous risquons tous pour des raisons de forces majeures voire à cause de catastrophes dites naturelles, d’être obligés de migrer : l’univers en se détruisant peut obliger quiconque à migrer, le journal l’Humanité devrait le dire, ou si c’est une erreur de penser ainsi, informer de la démonstration scientifique selon laquelle seuls les femmes et les hommes d’autres continents seront forcés de migrer en raison de catastrophes dites naturelles.
Il y a tout un amalgame très néfaste intitulé asile-immigration, et un silence total sur les Européens Possibles Migrants-climatiques.
Pour justifier son utilité réelle, le journal l’Humanité doit apporter des informations qui manquent aux Hommes en Europe.

sony 21 avril 2018 à 8 h 46 min

Le monde est deshumanisè…..malèables à souhait…..

Pornon 23 avril 2018 à 16 h 39 min

L’Humanité a pris un retard considérable dans le numérique. Le modèle viable de Mediapart aurait du servir d’exemple. Le prix de l’abonnement de l’Humanité numérique est dissuasif. Le Monde, Mediapart sont en dessous de 10 euros. Pensez au fait qu’on ne lit pas qu’un seul journal, on peut avoir plusieurs abonnements. La contribution des lecteurs sous forme de blog, de dialogues, voire de reportage… donnerait un contenu enrichi, une dimension citoyenne et militante.
Cordialement

J.Pornon

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter