Y a-t-il un nouveau ministère de la propagande ?

le 2 mai 2020

La porte-parole de l’exécutif, Mme Sibeth Ndiaye a fait la promotion d’une initiative gouvernementale qui vise à ajouter au site d’information du gouvernement des liens entre celui-ci et quelques organes de presse : l’AFP, Libération, Le Monde, France TV et le journal gratuit 20 Minutes. Pour justifier cette opération Mme Ndiaye, orfèvre en matière de vérité, a précisé : « plus que jamais il est nécessaire de se fier à des sources d’informations sûres et vérifiées ». Autant pourrait-on comprendre le lien avec l’AFP, autant on ne voit pas sur quelles bases les choix de cette sélection d’articles et de titres de presse ont été faits, et les raisons de l’élimination de tous les autres, dont la presse régionale.

Certains journaux ont-ils été si gênants pour le gouvernement en dénonçant la pénurie de masques, de médicaments, ou de respirateur, après avoir laissé vendre puis  fermer des sites de production à Lyon, Plaintel ou Gersat, qu’ils méritent une mise à l’index ? Des journaux comme l’Humanité qui n’ont cessé de dénoncer avec les salariés et les personnels soignants la maladie austéritaire qui leur et nous fait si mal aujourd’hui, sont-ils jugés importuns par le pouvoir ? Et quand l’Humanité a montré il y a quelques jours que les plans de restructuration envisagés dans la santé publique sont toujours en cours, relève-t-elle de « l’information non sûre et non vérifiée » ?

Non content de contredire ses propres affirmations jour après jour, non content de rejeter ses fautes sur les scientifiques et bientôt les maires, voici que le pouvoir s’érige en juge de la qualité des journaux, des journalistes et d’articles au nom d’une prétendue lutte contre les fausses nouvelles. Quel journal en France a donné une fausse nouvelle depuis le 15 mars ? Qu’on nous les cite ! Loin de moi l’idée de contester la qualité des journaux désignés. Mais il serait utile de savoir s’il y a un accord entre eux et le gouvernement pour cette opération ? Si oui, sur quelle base réelle ? Quoi qu’il en soit, au nom de l’égalité, du pluralisme et de l’indépendance de l’information, ils devraient tous demander à se retirer. La démocratie n’a pas besoin d’un ministère de la propagande. Nous devons tous le refuser.

Patrick Le Hyaric

Directeur de L’Humanité

Le 02/05/2020

5 commentaires


renrdet 2 mai 2020 à 16 h 05 min

exact c’est elle qui est lla porte parole de son maitre Bobard 1er !

Charbonnier 2 mai 2020 à 18 h 18 min

Je crois qu on ne pourra pas avaler les couleuvres indéfiniment sans réagir. Le covid 19 ne deviendra plus un prétexte pour rester chez soi et fermer sa gueule. Les petitions auront leurs limites. Il faut agir pour unir nos forces , élargir l unite d action vécue contre la reforme des retraites. Ce gouvernent doit s arrêter de nuire et de nous faire devenir fous,folles.

Nunez 2 mai 2020 à 22 h 54 min

Je partage la démarche et le contenu de ce texte

Kad 3 mai 2020 à 14 h 36 min

Elle la plus grosse menteuse de ce gouvernement de minable, qui vient dire ça. Mito tu devrais avoir honte. Pantin de l’Élysée

Yves CHAUVIN 3 mai 2020 à 16 h 59 min

Les nuls sont de retour, je préfère les Deschiens , les hiérarchies sont inversées, les premiers de cordée se font silencieux , les héros, mal payés sont félicités ,les bénévoles fabriquent les masques vendus ou dissimulés par d’autre, nous sommes en guerre, le marché noir est de retour

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter