Que les forces de Paix puissent se lever !

le 22 décembre 2016

La rage de se sentir si impuissant face au carnage perpétré à Alep nous envahit. Un immense crime de guerre commis par l’armée sanguinaire de Bachar Al Assad, des milices venues du Liban, d’Iran, d’Irak aux forces décuplées par les aveugles bombardements de l’armée russe, réduisent des milliers de nos semblables, êtres humains en blessés agonisants, en lambeaux de chair, dans une ville devenue fantomatique.

Oui, Alep, l’une des plus anciennes cités du monde, phare de l’Orient, carrefour de la civilisation, de la culture, des échanges et du commerce est réduite en cendres. La victoire de la coalition qui s’est formée autour du régime de Bachar Al Assad, avec l’Iran et la Russie au milieu des décombres et cadavres d’Alep, est un événement d’une douloureuse et considérable portée qui rebat les cartes du Moyen-Orient et place l’humanité devant un sentiment d’horreur que l’on espérait ne plus avoir à éprouver.

Horreur d’une guerre longue et terrible, point d’orgue d’un conflit plus large qui embrase l’ensemble de la région, piloté depuis l’extérieur, et dans lequel chaque porte entrebâillée pour dégager une perspective politique a été bruyamment claquée depuis 2012.

Les dizaines de milliers de morts et les corps mutilés, les millions de syriens poussés à l’exode, la naissance d’un monstre baptisé « Etat islamique » en 2014, les attentats perpétrés en Europe et en France sont autant de conséquences dramatiques de l’enlisement d’un conflit alimenté par les atermoiements diplomatiques des pays occidentaux et le jeu cynique des puissances régionales. Aucun bombardement n’est acceptable, pas plus à Alep qu’au Yémen ou ailleurs. Et la propagande de guerre ne pourra jamais le justifier !

Chacune des parties abreuve les opinions mondiales de propagande et de contre-propagande, accusant l’autre de désinformation, usant des ressorts d’internet pour imposer un point de vue unilatéral sur un conflit d’une très grande complexité, dans un théâtre de guerre rendu invisible. Difficile dans ces conditions pour les journalistes de faire leur travail et pour les citoyens de procéder à un examen lucide de la situation.

Le peuple syrien vit depuis cinq ans un martyr inacceptable auquel il faut d’urgence mettre un terme. Voilà le constat unanime à partir duquel il faudrait, et il aurait fallu dès 2012, raisonner. Dans ces conditions, l’émotion, aussi légitime soit-elle, irrépressible aussi par moments, doit s’accompagner de l’analyse politique nécessaire pour engager une logique de paix durable. La paix est une construction politique et non un agrégat de bons sentiments.

Cette construction doit s’effectuer à partir du réel et non de projections idéalistes sur le Moyen-Orient. La géopolitique est une physique des forces qu’il est vain de vouloir enjamber. C’est pourtant ce à quoi se sont employées les chancelleries occidentales en lançant un pari hasardeux sur la chute de la dictature bassiste. Pour forcer le destin, les Etats-Unis comme la France n’ont pas hésité, avec l’appui des monarchies théocratiques du golfe et de la Turquie, à financer et encadrer des milices intégristes parmi les plus violentes de la région, bien incapables d’envisager un quelconque processus politique pour sortir la Syrie du chaos et qui n’ont rien à envier, dans leurs méthodes et par les exactions commises, à leurs frères ennemis du prétendu Etat islamique. Cette stratégie fut une impasse politique.

La Syrie est un rouage crucial du fragile équilibre confessionnel et ethnique du Moyen-Orient. Il était par conséquent absurde de penser pouvoir faire entrer ce pays et ce peuple dans la sphère d’influence saoudienne ou qatarie et de mettre la Russie comme l’Iran devant le fait accompli d’un changement majeur de la géopolitique régionale au profit du Golfe et de leurs alliés occidentaux. Dire cela ne justifie en rien la brutalité sauvage de l’intervention de ces deux nations. Il s’agit de tenter de comprendre pour contribuer à ramener la paix.

Preuve d’un fragile équilibre et de la complexité des rapports de force, certaines milices chiites qui combattent avec le régime de Damas à Alep et l’appui de Moscou sont les mêmes qui combattent aux côtés des occidentaux à Mossoul.

Au Yémen, une coalition internationale sous égide de l’Arabie saoudite, armée par les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie ou encore les Pays-Bas, bombarde sans relâche la rébellion, avec une violence similaire à celle qui s’abat à Alep, sans que personne ou presque ne s’en émeuve. Intolérable, dans un cas comme dans l’autre !

Il n’y donc « ni gentils ni méchants » mais une guerre qui se déploie sur différents terrains sur fond de contrôle des ressources énergétiques et de rivalités de puissances impérialistes, dans un camp comme dans l’autre. Ce sont les peuples, et d’abord celui de Syrie, qui payent la terrible facture. Cette guerre d’intérêts prend par exemple la forme de la cession, formalisée il y a deux semaines, de 19.5% du géant russe des hydrocarbures Rosneft au fonds souverain qatari pour l’acheminement via la Syrie et la Turquie des ressources gazières vers l’Europe. Ceci a des conséquences précises sur les rapports entre les forces en présence.

La Russie, la Turquie et l’Iran se sont ainsi affirmés dans le fracas terrible des armes comme des acteurs incontournables de la résolution du conflit. C’est à partir de cette réalité que la France doit agir, pour garantir le droit des minorités régionales notamment kurdes et offrir à la majorité sunnite une reconnaissance politique. Elle doit le faire dans le cadre des discussions ouvertes à Genève depuis 2012 sous égide des Nations Unies, et qui, si elles avaient été menées à bien, auraient permis une sortie de crise sans humiliation pour aucune des parties et d’éviter tant de drames humains. Cette guerre, qui a déjà semé tant de graines empoisonnées du ressentiment et de la haine doit se terminer. Il est toujours temps d’agir ! Que les forces de paix, que celle de la politique et de la diplomatie puissent se lever ! Tel est notre vœu le plus cher en cette période qui ne devait être consacrée qu’à la fête et à la joie.


34 commentaires


Moreau 22 décembre 2016 à 22 h 52 min

Tout devrait être mis en oeuvre pour construire la paix gratuite et cette construction est démocratique et donc apolitique et politique car la politique ne doit pas exclure les propositions citoyennes. Ceci dit, il faut aussi souligner en ce qui concerne la Syrie une insuffisance de réactivité extrêmement grave.

MILLET Bernard 24 décembre 2016 à 18 h 34 min

Je suis d’accord avec le commentaires de Patrick, sur le fait qu’il faut ABSOLUMENT que des négociations, sous l’égide de l’ONU, soient entamées, rapidement. En effet cela est insupportable de voir le champ de ruines d’ALEP, l’on se croirait au lendemain de la guerre 39/45, pour une partie de nos villes comme ce fut le cas de pas mal de pays. Affreux cet état de fait, et qui me choque profondément, puisque mon papa ayant été prisonnier des nazis, et est revenu estropié et très malade!! ( décédé à l’âge de 74 ans, étouffé à cause de son asthme en réa) .Oui, c’est un traumatisme et nous devons insister encore et encore pour que la raison l’emporte, dans ce conflit sans nom, si ce n’est le fait que certains pays écoulent leurs stocks d’armes, indécemment, NON? Comment admettre de tels actions monstrueuses, car SI AUCUN ÉTAT ne vendait des armes, A QUI QUE CE SOI, les conflits s’arrêteraient, NON? Alors, cessez, Messieurs Hollande, Merkel, Obama, et tous ceux qui font trafic avec les armes, ce massacre, les peuples s’en souviendront lors des élections!!

alain harrison 28 décembre 2016 à 20 h 22 min

Bonjour.
Le contrôle des armes dans les débats pour les élections.

alain harrison 31 décembre 2016 à 18 h 56 min

Malheureusement, les profits l’emportent sur la raison.

Moreau 25 décembre 2016 à 13 h 27 min

La course aux armements est relancée par messieurs Poutine et Trump…

le meur 27 décembre 2016 à 18 h 57 min

mais pas que …. la France aussi se félicite de ventes massives d’armes à des acteurs de cette guerre … et sur notre gouvernement, nous pouvons faire pression …

Marcho 25 décembre 2016 à 18 h 02 min

Bonne description des conséquences conflictuelles et désastreuses qui se déroulent au Proche- Orient. Mais ce qui manque à cette approche est l’analyse profonde des causes qui s’enveniment et qui ne cessent d’engendrer des problèmes sans aucune tentative sérieuse à les résoudre pacifiquement.

Moreau 26 décembre 2016 à 10 h 08 min

Il y a donc bien un manque de réactivité très grave de l’ONU, l’ONU devrait apporter toute l’analyse et des vraies solutions…

alain harrison 27 décembre 2016 à 8 h 05 min

Bonjour.

«« C’est à partir de cette réalité que la France doit agir, pour garantir le droit des minorités régionales notamment kurdes et offrir à la majorité sunnite une reconnaissance politique. »»

Tient, encore le paternalisme, la France a la vérité.

Encore le principe du pompier pyromane.

Je crois que c’est aux pays eux-mêmes de régler leur problème. Il faut juste que la France et ci. cessent de s’ingérer.

Kadhafi contrôlait et faisait progresser son pays, mais pas au gout du libéralisme.

Qualifier de dictateur sanguinaire, vous l’avez dépasser mille fois.
Et maintenant le discours de venir au secours. Sacrament, vous ne comprenez rien.

alain harrison 27 décembre 2016 à 8 h 20 min

Cesser de régler hypocritement les problèmes des autres que vous finissez toujours à instrumentaliser pour vos profits (le monde occidental versus la Chine en Afrique ..).

Que les PAYS D’EUROPE règlent leur propre problème, à commencer par la pauvreté, le fascisme et le crime organisé, en tout cas un pays comme la France en a les moyens.
C’est la question de volonté politique, c’est le politique qui doit donner les règles à suivre en ce qui concerne le système de justice et non l’inverse. La justice peut intervenir lors d’injustice précise créé par le politique.

La France en se prenant en main aura un effet d’entraînement (pays….) par rapport à l’Allemagne qui soumet (pays..) à l’ordre économique (pour le moment la France y participe à plein) de l’UE-BCE-FMI-OMC (le gouvernement mondial) OTAN.

OMC est le gouvernement mondial des patrons, et Tromp est les président US des patrons.
Clinton aurait aimé le rôle. Mais l’un vaut l’autre.
Peut-être qu’une masse critique du peuple US VA SE RÉVEILLER !

Moreau 27 décembre 2016 à 14 h 07 min

Pour que les pays de l’Union Européenne règlent des problèmes de construction de l’Union Européenne, encore faudrait-il que le parti communiste reprenne sa transformation laissée en plan depuis 2012 et fasse le parti communiste universaliste des Etats-Unis d’Europe, que nous devrions avoir maintenant plutôt que cette pseudo gauche unie européenne et tous ces camps politique de la fichue deuxième gauche qu’est devenu le front de gauche ! Entre ne pas vouloir un grand parti unique et ne pas comprendre que sans mouvement communiste universaliste européen, rien n’est possible, tout comme en Amérique l’échec qui capitalise pour le trumpisme est dû à une envergure insuffisante du mouvement communiste universaliste américain ; il y a l’autre Europe : Europe démocratique républicaine authentique grâce aux grandes politiques universelles qui sont réellement complémentaires et à mettre en oeuvre d’alternance positive en alternance positive.
Il y a un manque d’Europe qui correspond à l’attente toujours insatisfaite d’un mouvement communiste universaliste des Etats-Unis d’Europe et de ses programmes à jour car il ne faut jamais faire campagne pour un prochain mandat électoral avec un programme demeurant le programme du mandat précédent.
La paix dans le monde dépend aussi de la solidité ainsi que de la force de l’Union Européenne.

alain harrison 28 décembre 2016 à 20 h 49 min

Bonjour.

«« Dire cela ne justifie en rien la brutalité sauvage de l’intervention de ces deux nations. »»
De la Russie et de l’Iran ?

Tient, ici, les termes sont plus fort.
Que dire de l’agression en Irak par les US et ses alliés, la France comprise, si je en me trompe.

Les comparatifs sont exécrables, les deux bombes atomiques sur le japon.
Les comparatifs font parti de la manipulation, n’est-ce pas !

«« Il s’agit de tenter de comprendre pour contribuer à ramener la paix. »»

De comprendre quoi ?
Les causes.

Nous savons les causes et les modus operandi.

Il faut passer aux solutions synergiques à effet bénéfique collatéral sur l’ensemble, à prioriser.

Et il y a 4 sorties, non 5, bientôt 6……et ce sera encore plus difficile.

alain harrison 28 décembre 2016 à 21 h 12 min

La gauche doit faire consensus (n’en déplaise à JLM) sur le programme globale et un agenda des échéances.
Même le PRCF est prêt à prêter main forte à JLM et France Insoumise.

Le PARDUM, je ne sais pas.

La guerre qu’a déclaré Busch-fils, prétexte des deux tours, le prétexte de la première guerre mondiale, ça ne vous rappelle rien.

Quand on déclenche la guerre c’est qu’on s’y est préparée.

Quand on est prêt, il ne s’agit que de trouver le prétexte, n’est-ce pas, le très court terme.
Mais les mobiles sont plus intéressants, ils modulent le long terme et conditionnent le modus operandi.

Tout comme le pompier-pyromane.
Incroyable la perfidie qui règne, et le consumérisme y participe.

Afin d’illustrer.

NOELdeMERDE#1 : Vos chocolats de Noël sont le résultat de l’esclavage d’enfants
par Agence Info Libre (son site)
lundi 26 décembre 2016
Quelques chiffres histoire de vous faire une idée de l’étendue du scandale :
→ On estime à 1,8 million le nombre d’enfants travaillant dans les exploitations de Cacao rien qu’en Côte d’Ivoire et au Ghana.
→ On estime à plus de 100.000 rien qu’en Côte d’Ivoire le nombre d’enfants qui travaillent dans les pires conditions.
→ On estime enfin à plus de 10.000 les enfants esclaves victimes du trafic d’humain et de l’esclavage.
→ Une journée standard pour un enfant de moins de 15 ans est de 10 heures au minimum. Il portera des charges allant jusqu’à 40kg ou vaporisera sans protection des insecticides pour certains interdits en Europe pour des raisons de nocivité.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/noeldemerde-1-vos-chocolats-de-187943

Comment régler ce problème ?
Et en France
Et au Québec
….

Et nous avons la prétention d’aller régler les problèmes ailleurs.
Et nous avons plein de prétextes pour intervenir.
La liberté d’expression
……

La gauche ne démontre aucune volonté réelle……..
Tergiverse sur les grands enjeux……..

La seule possibilité, faire consensus…..car les divergences seront toujours là.

alain harrison 28 décembre 2016 à 22 h 34 min

Comment régler le problème.

Passer du système économique capitaliste libéral dérèglementé à l’économie dont existe des expertises et des expériences dont la France figure comme la meilleure expertise en regard des avancés d’après guerre. Selon moi, dans sa simplicité.

Cet article est le point de départ, il donne une vue d’ensemble sur les avancés qui furent sabotées lors des «« traités fumigènes »» lors de la période dite.

La cotisation n’est pas un coût sur le travail, c’est une contribution décisive au PIB qui change le sens du travail.
Le taux de cotisation est passé de 0% du salaire brut plafonné dans les années 1920 à 16% dans les années 1930, après la législation sur les assurances sociales et sur les allocations familiales et à 32% en 1945 avec la sécurité sociale. Les luttes salariales ont permis d’imposer à nouveau son doublement entre 1945 et le milieu des années 1990, où il atteint 66% du salaire brut total (22% de cotisations dites « salarié » et 44% de cotisations dites « patronales »). La sécurité sociale n’est pas une « dépense publique » financée par un « prélèvement obligatoire » : c’est une production publique qui génère un ajout de valeur anticapitaliste. Et c’est parce que depuis quinze ans le taux de cotisation stagne, voire recule, que notre économie s’installe à la fois dans la récession et dans la fuite en avant capitaliste.

http://www.reseau-salariat.info/3d02042ea4f8daa3b5dda0f837ed0971

Vous ne partez pas de rien.

Mais, il faut en faire la promotion et inviter la population à en discuter.

Et les militants, ceux qui ont l’habilité de faire de  » l’animation  » peuvent très bien initier ces ateliers ou rencontres.

La question de départ:
Qu’est-ce que cela me rapporte, à moi, à ma famille, à mon milieu parce qu’il a des effets collatéraux sur moi et moi sur lui.

Inviter les gens à penser globalement ou voir l’ensemble des répercussions de la réalisation de ce passage en France. Ses bénéfices collatéraux sur l’ensemble de la société.
Mais il y a le problème des égoïsmes….

alain harrison 28 décembre 2016 à 22 h 55 min

Nous trouvons horribles les bombardements. Mais nous continuons toujours dans la même voie. N’est-ce pas, sous le couvert de discours qui après les faits nous apparaissent fallacieux car des mensonges voilant les mobiles.

Qu’ en est-il au sujet de Haïti ?
Les fumeuses aides…………..

Le problème du oui mais………

Le PRCF a un programme assez radical (nul question du revenu de base et des coopératives autogérées affirmé avec conviction, c’est mon opinion) mais pour le réaliser, il faut l’aval de la population et non la marche forcé……. l’histoire nous l’enseigne.
Nous ne sommes plus dans les temps de l’ignorance.

La première chose est de reconnaître l’état des lieux et les solutions les plus efficaces qui serviront de levier à la Révolution Pacifique devenu incontournable, sinon ce sera la guerre.
Et les petits patrons et les moyens patrons doivent réfléchir sérieusement aux changements nécessaires, ou bien ils mettent des batons dans les roues ou ils reconnaissent que leur statu est d’une époque révolue.

Et de cela il faut en parler adéquatement.

Je ne suis pas un idéologue, je réfléchis sur l’état des lieux, sans tomber dans les détails (dans lesquels on sombre), et je regarde les solutions évidentes et leur potentiel. La vue d’ensemble abouti au consensus évitant les écueils des dissentions (les argumentaires et opinions à ne plus finir)

Voir l’exemple de Cuba et des décisions prises au niveau du pays , du Peuple.

alain harrison 29 décembre 2016 à 3 h 04 min

Mensonges sur mensonges sur mensonges ???
Hussein, Kadhafi, el-Assad , les trois présidents démonisé par l’US-occidé.

Erdogan, Macri, Temer de grands démocrates redonnant la liberté d’entreprise, et les hommes d’affaires canadiens se lèchent les babines. Trudeau leur représentant redorera l’ONU qui distribuera les bons et les mauvais en toute transparence.

Toutes les instances existantes ONU et ci. sont à réformées par les Peuples.
Et seul, les militants et ci. de la gauche peuvent initier les organisations citoyennes-travailleurs à cette fin.
Mais pour faire cette réforme il faut s’en libérer.

France insoumise a un devoir et un seul, promouvoir la Démocratie travailleur-citoyenne.

Les communistes ont un bagage dans lequel ils doivent mettre de l’ordre, et quoi de mieux que de participer à l’organisation citoyenne-travaileur.OCT.
Ils ont une analyse importante à mettre au service du mouvement OCT. ET NON L’INVERSE, est-ce clair ? Fini les je connais tout. Le Marxiste-Léniniste a sans doute ses vérités, mais il y a des mises à jour qui tarde, quand on est en isolement, la connaissance ce dégrade quand elle ne sui pas.
C’est aux communistes de prendre la mesure de ce qui est faux et vrai dans leur idéologie.
Peuvent-ils réformer de l’intérieure ?

Le capitalisme se comporte comme détenteur de la Vérité. Il est arrivé à sa conclusion, par définition non réformable.
Il est arrivé au stade jetable. Mais, il ne peut se jeter lui-même. Nous aurons besoin de beaucoup de poubelles
Dans la bible, il est dit laisser les morts enterrés les morts.

Mais dans la réalité, ça ne marche pas comme ça, et nous devrons nous-mêmes jeter à la poubelle le capitalisme.

Mais réfléchissons à ceci, l’économie n’est qu’un système inventer par l’homme.
Sa base est 1+1=2.
Il y a la mécanique et les courroies qui sont en fait le système économique d’échange, de répartition, d’investissement, de distribution…………

Le système des deux baignoires (système du crédit)
La fontaine à palier……
La conception de la nouvelle économie doit être claire d’un bout à l’autre.

Et le Peuple doit participer à l’élaboration de la nouvelle économie.
Les économistes sont contaminés et enfermés dans leur théorie et leurs manigances « insoupçonnées », le conformisme idéologique économique.

Sortir du système, c’est sortir de son idéologie. Difficile.

Mais il y a le
Penser le découplage
Je crois qu’il existe une approche à la fois respectueuse des autochtones, qui facilite le passage à la souveraineté […]. C’est l’approche du découplage des deux questions : la question de la souveraineté et la question autochtone.
http://jflisee.org/sortir-de-lambiguite-autochtone-une-suggestion/#comments

La question de l’économie libéral et la question de la nouvelle économie.
Comprendre grosso modo le premier et concevoir le second.

Afin de ne pas retomber dedans par inadvertance.

Moreau 29 décembre 2016 à 13 h 48 min

Jean Jaurès a dit le 25 juillet 1914 à Lyon Vaise : « J’aurais honte de moi-même, citoyens, s’il y avait parmi vous un seul qui puisse croire que je cherche à tourner au profit d’une victoire électorale, si précieuse qu’elle puisse être, le drame des événements.

Mais j’ai le droit de vous dire que c’est notre devoir à nous, à vous tous, de ne pas négliger une seule occasion de montrer que vous êtes avec ce parti socialiste international qui représente à cette heure, sous l’orage, la seule promesse d’une possibilité de paix ou d’un rétablissement de la paix. »

Il est en effet honteux de chercher un quelconque bénéfice politique de toute guerre car si la niveau politique avait été à la hauteur des uns et des autres avaient été à la hauteur des rêves humains il n’y aurait pas eu de guerre, et ça veut dire que s’agissant d’une guerre quelconque, il n’y a rien à négocier, il faut construire la paix en faisant progresser la paix gratuite. Et cela ne peut se faire qu’avec les grandes institutions mondiales.

Le Calumet de Paix Charles Baudelaire

Or Gitche Manito, le Maître de la Vie,
Le Puissant, descendit dans la verte prairie,
Dans l’immense prairie aux coteaux montueux ;
Et là, sur les rochers de la Rouge Carrière,
Dominant tout l’espace et baigné de lumière,
Il se tenait debout, vaste et majestueux.

Alors il convoqua les peuples innombrables,
Plus nombreux que ne sont les herbes et les sables.
Avec sa main terrible il rompit un morceau
Du rocher, dont il fit une pipe superbe,
Puis, au bord du ruisseau, dans une énorme gerbe,
Pour s’en faire un tuyau, choisit un long roseau.

Pour la bourrer il prit au saule son écorce ;
Et lui, le Tout-Puissant, Créateur de la Force,
Debout, il alluma, comme un divin fanal,
La Pipe de la Paix. Debout sur la Carrière
Il fumait, droit, superbe et baigné de lumière.
Or, pour les nations c’était le grand signal.

Et lentement montait la divine fumée
Dans l’air doux du matin, onduleuse, embaumée.
Et d’abord ce ne fut qu’un sillon ténébreux ;
Puis la vapeur se fit plus bleue et plus épaisse,
Puis blanchit ; et montant, et grossissant sans cesse,
Elle alla se briser au dur plafond des cieux.

Des plus lointains sommets des Montagnes Rocheuses,
Depuis les lacs du Nord aux ondes tapageuses,
Depuis Tawasentha, le vallon sans pareil,
Jusqu’à Tuscaloosa, la forêt parfumée,
Tous virent le signal et l’immense fumée
Montant paisiblement dans le matin vermeil.

Les Prophètes disaient : « Voyez-vous cette bande
De vapeur, qui, semblable à la main qui commande,
Oscille et se détache en noir sur le soleil ?
C’est Gitche Manito, le Maître de la Vie,
Qui dit aux quatre coins de l’immense prairie :
« Je vous convoque tous, guerriers, à mon conseil ! »

Par le chemin des eaux, par la route des plaines,
Par les quatre côtés d’où soufflent les haleines
Du vent, tous les guerriers de chaque tribu, tous,
Comprenant le signal du nuage qui bouge,
Vinrent docilement à la Carrière Rouge
Où Gitche Manito leur donnait rendez-vous.

Les guerriers se tenaient sur la verte prairie,
Tous équipés en guerre, et la mine aguerrie,
Bariolés ainsi qu’un feuillage automnal ;
Et la haine qui fait combattre tous les êtres,
La haine qui brûlait les yeux de leurs ancêtres
Incendiait encor leurs yeux d’un feu fatal.

Et leurs yeux étaient pleins de haine héréditaire.
Or, Gitche Manito, le Maître de la Terre,
Les considérait tous avec compassion,
Comme un père très bon, ennemi du désordre,
Qui voit ses chers petits batailler et se mordre.
Tel Gitche Manito pour toute nation.

Il étendit sur eux sa puissante main droite
Pour subjuguer leur cœur et leur nature étroite,
Pour rafraîchir leur fièvre à l’ombre de sa main ;
Puis il leur dit avec sa voix majestueuse,
Comparable à la voix d’une eau tumultueuse
Qui tombe, et rend un son monstrueux, surhumain :

II

« Ô ma postérité, déplorable et chérie !
Ô mes fils ! écoutez la divine raison.
C’est Gitche Manito, le Maître de la Vie,
Qui vous parle ! celui qui dans votre patrie
A mis l’ours, le castor, le renne et le bison.

Je vous ai fait la chasse et la pêche faciles ;
Pourquoi donc le chasseur devient-il assassin ?
Le marais fut par moi peuplé de volatiles ;
Pourquoi n’êtes-vous pas contents, fils indociles ?
Pourquoi l’homme fait-il la chasse à son voisin ?

Je suis vraiment bien las de vos horribles guerres.
Vos prières, vos vœux mêmes sont des forfaits !
Le péril est pour vous dans vos humeurs contraires,
Et c’est dans l’union qu’est votre force.
En frères Vivez donc, et sachez vous maintenir en paix.

Bientôt vous recevrez de ma main un Prophète
Qui viendra vous instruire et souffrir avec vous.
Sa parole fera de la vie une fête ;
Mais si vous méprisez sa sagesse parfaite,
Pauvres enfants maudits, vous disparaîtrez tous !

Effacez dans les flots vos couleurs meurtrières.
Les roseaux sont nombreux et le roc est épais ;
Chacun en peut tirer sa pipe. Plus de guerres,
Plus de sang ! Désormais vivez comme des frères,
Et tous, unis, fumez le Calumet de Paix ! »

III

Et soudain tous, jetant leurs armes sur la terre,
Lavent dans le ruisseau les couleurs de la guerre
Qui luisaient sur leurs fronts cruels et triomphants.
Chacun creuse une pipe et cueille sur la rive
Un long roseau qu’avec adresse il enjolive.
Et l’Esprit souriait à ses pauvres enfants !

Chacun s’en retourna, l’âme calme et ravie,
Et Gitche Manito, le Maître de la Vie,
Remonta par la porte entr’ouverte des cieux.
– À travers la vapeur splendide du nuage
Le Tout-Puissant montait, content de son ouvrage,
Immense, parfumé, sublime, radieux !

alain harrison 1 janvier 2017 à 21 h 26 min

M. Dumas.

Très intéressant.

https://youtu.be/DpYX3QywnDM

alain harrison 1 janvier 2017 à 21 h 29 min

Y a un problème de gauche ou de gogauche !?!?

alain harrison 1 janvier 2017 à 21 h 41 min

Tient, la gauche solidaire ou la gogauche à deux faces……Le fantôme de Hollande et de Tsipras.

Le chant des patriotes.

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines,
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne,

Les corbeaux de la gauche !?!?

Il est beau le soutient de la gauche envers le Vénézuéla ????

Moreau 2 janvier 2017 à 13 h 07 min

La France est devenue un engrenage d’adversités, et c’est de la faute de tous les partis politiques sans exception, il faut sortir de cette engrenage ; la France n’est pas crédible comme force pour construite la paix gratuite, elle est un engrenage d’adversité, l’adversité pour l’adversité n’est pas le pacifisme, dans bien d’autres pays ce n’est pas mieux, mais la France européenne tendant la main à tous les peuples de la Terre devrait être le pays phare du monde. Il fallait, il faudrait, un parti communiste universaliste européen. Les forces de la paix politiques sont quasi inexistantes aussi longtemps que nous n’avons pas le mouvement libéral universaliste, le mouvement socialiste universaliste, et le mouvement communiste universaliste. Et bien sûr plus d’engrenage d’adversités, mais pour ne plus avoir d’engrenage d’adversités qui sont politiques et autres et toutes dangereuses ; il faut les mouvements universalistes. La République des adversaires n’est pas la République et tout le monde de camp en camp crie Révolution ! Mais c’est Révolution d’art qu’il faut crier et proposer la meilleure République : la république démocratique laïque universaliste, la Syrie a infiniment besoin elle aussi d’une telle Constitution du vingt et unième siècle.
Il est impossible de réussir sans l’ONU ou sans les mouvements universalistes, les forces pouvant construire la paix gratuite sont aussi l’ONU et les mouvements universalistes et notamment les mouvements universalistes européens.

alain harrison 3 janvier 2017 à 22 h 13 min

Mais, l’ONU est instrumentalisé et il faudrait faire un changement de garde dont participerait les populations sur le choix de cette nouvelle garde.
Cette nouvelle garde ne pourra être crédible que dans la mesure que ces interventions dans le future soient balisé par

Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels

1. Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.
http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/CESCR.aspx

Donc nous devons développer des instances traveilleurs citoyennes officielles sur la question.
Et cela dans tous les pays, et qu’il y est des ponts d’échange entre elles.

Voyez l’exemple d’ACDTM, d’Attac qui continuent à se multiplier dans le monde au fur et à mesure que les prises de conscience.

Pour arrêter les guerres que fomentent le complexe militaro-industriel-bancaire, il faut prendre le contrôle de l’argent.
Le moyen d’échange est du domaine de l’Humanité.
Le privé a commis trop de crimes et persistes dans cette voie. Ses plus grands crimes sont inscrits dans des dates précises: 1913,…, 1919,….. 1973……2008……..

Il y a un article qui démontre comment ils ont parti la première grande guerre.
Je vais essayer de le retrouver.

En attendant, il y a le mr6.Fr qui prépare la VIe République (Constitution)……….
Une bonne initiative qui ne devra pas resté isoler.

L’ONU est une instance de l’ordre de l’Humanité, et nous devons y veiller.

Le Pacte…….est un texte que tout militant devrait avoir dans sa boîte à outil.
Elle demeure à être réformer ou remplacer par l’OPU, si nécessaire, l’organisation des Peuples Unis.

Voyez la distinction: O Nations U et O Peuples U.

Et à quoi se réfère ces symboles.
Nations réfèrent à l’état, les affaires d’état, l’état de droit qui a démontré sa faillite, il est réformable !?!?
Peuples réfèrent à la société, au pays, à la démocratie, à la convivialité sinon comment vivre ensemble s’il n’y a pas de relations ouvertes !?

Pour remplacer ce système de trappes (de nouvelles promesses……..électorales….) par une société conviviale à travers le monde , il faut la concevoir globalement, et pour y arriver il faut s’initier à la vue d’ensemble et au questionnement pour explorer ensemble les moyens pour l’établir.

Nous avons une bonne vue sur l’ensemble de la problématique qu’il faut répandre, mais il faut amorcer la conceptualisation de l’alternative que tous peuvent convenir.

alain harrison 4 janvier 2017 à 4 h 03 min

Une chose importante.

Avant toute chose.
Le jour que le parti citoyenne travailleur prend le pouvoir, le revenu de base inconditionnel pour la classe des pauvres est mis en place effectivement. C-À-D. dans les mois qui suivent point.

Maintenant quelles sont les exigences: une seule, leur dire que maintenant, vous êtes maîtres de votre destin et régler vos problèmes urgents, exemple je suis alcooliques, et bien je rejoins les AA, etc…Ceux qui n’ont pas de problèmes chroniques, et bien trouvez ou retrouvez vos aspirations…….ou bien faites du bénévolat dans des domaines qui vous semblent les plus propices pour vous……pour la suite de votre vie, etc, etc….

C’est la première chose des choses à faire, régler le problème de la misère et de la pauvreté usuelle, ensuite la pauvreté d’esprit suivra.

Dans la course, ceci devrait être un leitmotiv, c’est ce leitmotiv qui indiquera la voie à suivre et nous forcera à élaborer la nouvelle économie. Ici, OUI à la marche forcé: du passage de la finance à l’économie au service du Peuple.

Ceux qui auront dans leur discours le revenu de base inconditionnel, ses avantages, le potentiel de changement et l’échéance de la prise du pouvoir, ceux-là seront crédibles. Ceux qui indiqueront, qu’à la majorité, la loi est déjà prête, on la dépose dans la constitution, même dans le préambule juste en-dessous du paragraphe du Pacte de ….vous savez.

La gauche doit se trouver une dénomination, car le PS a confondu le mot gauche.
Et même cela donnera de la vision, les médiats attirés par les SCOOP.

Allons , un peu de courage les gens de la gauche, PCF, PRCF et ci. les mots ça ne mord pas, et même peuvent être salutaire, dans la mesure où l’on est intègre.

C’est à vous de voir. Les militants ont plus de pouvoir qu’ils ne le pensent, il s’agit pour eux de l’organiser pour organiser le rôle des chefs destituables. Car le chemin qui mène au paradis est très étroit……..

Il y a deux fondamentaux point.

alain harrison 4 janvier 2017 à 4 h 07 min

Bien, il y a 4, 5, bientôt 6 enjeux, n’est-ce pas !

alain harrison 4 janvier 2017 à 4 h 14 min

Brisons l’OMERTA dans laquelle nous sommes point.

Et d’abord, assez de ségrégations dans la gauche vis-à-vis des gauches entre elles.
Mais il a des gauches qui doivent se brancher, ou bien ells sont à gauche ou elles ne sont pas.
Discerner la vraie de la fausse gauche.
Peut-être trouver une autre dénomination ! Irrécupérable, le contenu et des échéances stratégiques mais implacables.
La chose des choses, l’éradication de la pauvreté les mois suivants la prise du pouvoir.
Donc la nationalisation et l’expropriation des banques, de toutes les banques sans exception.
Les banques étrangères devront………..Bonne question sur laquelle réfléchir, n’est-ce pas !

Ha! ce cher Korzybski.

alain harrison 4 janvier 2017 à 4 h 26 min

Bien je vois que certains sites sont systématiquement censurés, des sites de gauche en plus.
Décidément la gauche est irréformable de l’intérieure ?

Europe : la gauche radicale ne doit pas avoir peur de son ombre
22 décembre 2016 par Eric Toussaint

Et je rajoute, la gauche doit faire le ménage de la gaugauche. !?!?

alain harrison 4 janvier 2017 à 4 h 27 min

C’est un peu tordu votre affaire.

alain harrison 4 janvier 2017 à 4 h 30 min

Est-ce que la gauche française se croit encore avoir la vérité ?
Je sens du mépris vis-à vis bolivar……..infos ??

alain harrison 4 janvier 2017 à 5 h 08 min

Que les forces de paix puissent se lever.

Les voies des forces de la paix sont insondables.

Le site du Bilderberg piraté par Anonymous et HackBack : message non équivoque aux 1% de la population la plus riche

à lire.

alain harrison 4 janvier 2017 à 6 h 55 min

Si nous croyons que 2017 sera mieux que 2016 !?

Un article questionnable.

http://www.mondialisation.ca/obama-etend-la-portee-mondiale-des-escadrons-de-la-mort-des-forces-doperations-speciales-des-etats-unis/5560075

L’info tourne à 100 milles à l’heure et les risques d’intoxes augmentent à vitesse grand V.

Si nous voulons garder un esprit sain, nous devons travailler sur les solutions.
Les solutions sont porteuses d’espoir dans la mesure qu’elles se réalisent.

L’espoir gratuit c’est comme la foi aveugle, elle nous conduit nulle part, sauf dans les griffes du grand manipulateur et ses promesses.

chb 9 janvier 2017 à 8 h 39 min

L’OTAN se dépêche d’envoyer des troupes dans les pays baltes.
L’OTAN a perdu son combat contre al Assad (c’est aussi le combat des pétrodictatures amies, en passant).
L’OTAN est-elle une de ces forces de paix que PLH appelle de ses voeux ?
Les premières lignes de cet article s’indignent du carnage à Alep, sans évoquer le fait que ce carnage dure depuis 2012, et atteignait surtout la partie la plus peuplée de la ville : celle qui était « sous contrôle de la dictature ».
Le PC confirme donc son choix contre les russes, les iraniens, les syriens… et du côté des rebelles Daesh ? La ligne impérialiste est-elle incontournable ?

chb 10 janvier 2017 à 0 h 28 min

Mélenchon et Fillon prenant une posture plus raisonnable par rapport à l’ingérence « humanitaire », que font les communistes ?
Je crains qu’ils s’accrochent à la belle idée rebelle que la coalition impérialiste leur a vendue, contre encore un autre « dictateur » pas assez aligné.
Saviez-vous que les sanctions dégueulasses contre le peuple syrien découlent de celles que Washington a décrétées en 1998 ? Déjà à cette époque, c’était illégal au regard des lois internationales, mais c’était le moyen d’intimidation de la part du plus fort.

Le.Ché 13 février 2017 à 12 h 12 min

La guerre du pétrole a commencé en Afrique. C’est le début de l’ère des migrants.

chb 11 juillet 2017 à 21 h 55 min

L’ « immense crime de guerre commis par l’armée sanguinaire de Bachar Al Assad » mentionné dans l’article s’est dégonflé, renvoyé à la poubelle puante des crimes de propagande avec les ADM et les couveuses renversées, avec Timisoara et les 6000 libyens rebelles menacés de génocide. Etc.
En regard, les victimes (« collatérales » !) de la reprise de Mossoul et Raqqa, puisque la coalition occidentale est à l’oeuvre, suscitent moins de condamnations que celle d’Alep.
L’implication des occidentaux aux côtés des al Qaeda est de plus en plus visible (et tout particulièrement de l’Israël qui soignait et équipait les takfiristes au Golan) tant cela les démangeait de mettre le chaos à la place du régime syrien ; celui-ci étant estampillé sanguinaire pour l’occasion.
Le Yémen continue de souffrir, sous les bombes de la dictature saoudite et de ses alliés « les démocraties », et du fait du blocus inhumain qui livre les civils à la faim, au choléra…
N’est-il pas temps de dénoncer franchement, là, les manoeuvres de l’impérialisme ?

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter