Mettre fin au blocus inhumain de Gaza

le 1 juin 2011

La seconde « Flottille de la Liberté » doit appareiller fin juin du port de Marseille. Son but est de briser la loi du silence, de briser le blocus afin que le peuple de Gaza puisse enfin vivre. L’année dernière, la première expédition s’était soldée par la mort de plusieurs personnes et de nombreux blessés suite à l’attaque de soldats israéliens dans les eaux internationales.

Cette situation ne doit pas se reproduire, les droits de l’homme doivent être respectés. C’est en ce sens que j’ai présenté une question au Conseil de l’Union européenne :

Les représentants de l’organisation de la « Flottille de la Liberté II » se sont rendus en visite au Parlement le 10 mai dernier et ont rencontré de nombreux députés afin de présenter la nouvelle flottille qui devrait partir pour Gaza, chargée d’aide humanitaire, la troisième semaine du mois de juin.

Le 31 mai 2010 au matin, un convoi de six navires, connu sous le nom de Flottille de la Liberté, qui était en route pour Gaza, avec à son bord plus de 750 civils et des tonnes d’aide, avait été attaqué en haute mer par des soldats israéliens. Neuf personnes avaient été tuées pendant l’attaque et de très nombreuses autres blessées.

Sachant que, d’après la presse, les officiers de l’armée israélienne ont fait savoir qu’ils se préparaient à arrêter toute flotte, le Conseil peut-il dire :

  • Quelles mesures il compte prendre pour éviter que les événements tragiques du 10 mai 2010 ne se reproduisent et pour œuvrer en faveur de la protection des militants humanitaires ?
  • Quelles mesures il entend prendre pour veiller à ce que les normes internationales en matière de droits de l’homme soient respectées ?
  • Quelles démarches il compte entreprendre pour mettre fin au blocus de l’aide humanitaire à Gaza ?

.

.


Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter