Non classé

Liberté pour Shiva, liberté pour les prisonniers politiques en Iran

le 3 septembre 2010

 

La révolution iranienne a suscité un grand espoir pour le peuple iranien,  mais au fil du  temps la répression s’est installée et développée. Les  acteurs de la  vie sociale et politique, les  jeunes, les femmes, les meilleurs enfants de l’Iran sont jetés en prison, torturés et exécutés.

Chaque jour des nouvelles préoccupantes nous parviennent de ses geôles. Ainsi, Shiva Nazar Ahari, 26 ans, journaliste et militante associative pour la défense des droits humains, est actuellement en prison pour n’avoir en réalité qu’exercé son droit à la liberté d’expression ! Faire signer une pétition pour les droits des femmes constituerait-il un crime ?

A l’heure où doit se tenir une nouvelle audience de son procès, je condamne fermement la répression exercée contre Shiva Nazar Ahari et contre tous les prisonniers politiques en Iran, et réclame leur libération immédiate sans condition.

La meilleure défense de ce pays contre les « menaces » extérieures serait de libérer tous les prisonniers d’opinion, ces patriotes qui combattent pour le bien être de leurs concitoyens… Mais ce serait surtout redonner de l’espoir à tout un peuple, comme partout épris de démocratie.

0 commentaires


françois plet 3 septembre 2010 à 21 h 11 min

« au fil du temps » ? Patrick, tu veux rire ? un des premiers gestes de la République Islamique a été de faire pendre nos camarades du parti Toudeh, et depuis ça n’a pas cessé…. la répression pour les militants démocrates, la lapidation pour les femmes ‘adultères »…. on n’insistera jamais assez sur les méfaits des islamistes…

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter