L’Europe livre les peuples à la loi de la finance

le 29 novembre 2011

Jour après jour on a l’impression d’une inquiétante fuite en avant dans la crise qui ronge l’Union européenne. Celle-ci ne cesse d’imposer des sacrifices insupportables aux peuples, les uns après les autres. Loin de protéger nos concitoyens de la crise, elle les livre à la voracité des puissances d’argent. C’est le système financier lui-même, qui, après avoir obtenu la « liberté totale de circulation des capitaux », l’interdiction pour toute puissance publique d’intervention, ne cesse de générer des dettes des Etats. Pourtant, ce sont les Etats qui ont renfloué et renflouent encore des banques.

Ceci est une donnée très importante : l’augmentation des dettes publiques ne provient pas d’une exagération des dépenses sociales ou publiques, mais bien du renflouement des banques par les Etats, donc par les recettes de fiscalité, payées par les citoyens et des taux d’intérêt élevés qu’imposent les mêmes  banques aux Etats eux-mêmes.

Ainsi, en France, toutes les recettes de l’impôt sur le revenu servent à payer les intérêts de la dette, soit cinquante milliards d’euros ! Une augmentation arbitraire de 1,5 à 2% des taux d’intérêt sur la dette actuelle aboutit à prélever 15 millions de plus sur le budget de l’Etat. Voilà la raison essentielle du second plan d’austérité de M. Fillon.

Il n’y a donc qu’une solution pour s’en sortir : déclarer la guerre à la haute finance. Désarmer ces marchés financiers. Et l’un des moyens de le faire est de changer les statuts et les missions de la Banque centrale européenne afin de lui permettre de reprendre tout ou partie de la dette de certains Etats et de fournir du crédit à taux quasi nul aux Etats. Aujourd’hui elle fournit du crédit à 1% aux banques et celles-ci prêtent cet argent aux Etats avec des taux d’intérêt qui vont de 3,5% à 19% selon les pays. Plus un pays est en difficulté, plus le taux d’intérêt est élevé. Ainsi sa dette augmente d’elle-même. Et c’est aux peuples qu’on demande de payer la note qui enrichit les requins de la finance.

Ceci pousse les pays européens à la ruine. Les inquiétudes ne cessent de grandir sur l’avenir même de l’Union européenne et de la monnaie. Elles sont d’autant plus légitimes que, la semaine passée, de nouveaux pays ont été placés dans l’œil du cyclone, dont l’Allemagne, dont on nous disait qu’elle était solide. En vérité, il n’en est rien. Pourtant, la chancelière allemande impose ses vues, sommet après sommet, tandis que le Président français obéit aux ordres. Voilà maintenant qu’ils veulent modifier les traités européens pour donner les pleins pouvoirs à la Commission de Bruxelles pour décider des budgets des Etats et des systèmes de protection sociale qui devront être des budgets de super austérité permanente, cassant les droits sociaux des citoyens.

Une attaque sans précédent contre la démocratie et les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes est en train de se préparer en Europe.

Plus que jamais soyons vigilants. Plus que jamais il est nécessaire de refuser l’austérité. C’est au contraire la satisfaction des besoins humains qui permettra de faire reculer la crise.

.


0 commentaires


MARAT EL MOKRANI 29 novembre 2011 à 17 h 37 min

L’Europe telle qu’elle a été voulue ,est au service des puissances financiéres ,il faut voir que son elargissement n’avait pour unique but non d’aider les pays moins riches de l’est mais d’avoir une main d’oeuvre qualifiée et peu exigeante pour faire pression à l’ouest sur les acquis sociaux des années cinquante àux années soixante dix.Il faut se tenir prét à reprendre notre liberté et retrouver notre indépendance pour mener une politique au service des plus vulnérables.Etant donné le rapport de force à l’echelle de l’europe on ne peut pas envisager faire changer cette europe et cela dans un avenir previsible à echelle humaine.Le PCF doit revenir à la politique impulsée du temps de Georges Marchais ,cela n’empechera pas de nouer des liens de cooperation et de solidarité avec les peuples qui auraient retrouvé leyur souveraineté et de regarder vers d’autre peuples du sud de la mediterannée et meme de plus loin amerique Latine et les pays emergents d’Asie.Le peuple français a droit quand meme à ce qu’on le respecte et comme on n’a pas tenu compte de son vote clair en 2005 il faut qu’il recouvre sa souveraineté,et donc quitter cette europe qui ne le respecte pas et qui est prete à piller les richesses qu’il produit pour engraisser des actionnaires avides et cupides!

Dominique 30 novembre 2011 à 13 h 01 min

Ainsi le capitalisme aux abois a imaginé et met petit à petit en application une chose inouïe, impensable que jamais aucun pays, aucun régime, monarchique, impérial, ploutocratique n’avait osé : une régression programmée de civilisation. La Restauration avec son milliard accordé aux émigrés de 89 n’était que de la petite bière.

renault 30 novembre 2011 à 16 h 06 min

– Est-il exact que le différend entre Jean-Luc et Hollande est tel que Sarkozy pourrait être réélu.

– Pourquoi les débats intra-gauches ne sont-ils pas aussi perçus, et reçus, telles des opportunités d’aborder les sujets de société essentiels très ouvertement ? Et non pas que d’une façon unique via les médias dominants qui aiguillonnent à loisirs de manière stérile et surtout à la hauteur de leurs dividendes promis et qui de fait imposent les élus de la République à répondre à leurs attaques et non pas sur le fond des questions.

surmely alain 30 novembre 2011 à 16 h 47 min

La seule issue pour sauver l’Europe

Vos préconisations paraissent justes pour toutes celles et tous ceux qui ne sont pas totalement ignorants en matière de sciences économiques.Elie Cohen(professeur universitaire et conseiller auprès du 1er Ministre) lui-même si j’ose dire car cet économiste est peu suspect de quelque tendance communiste ou « gauchiste » que ce soit s’est exprimé récemment avec une grande clarté sur cette brûlante question de la crise européenne(émission du lundi soir: C dans l’air)et se situe sur une ligne économique assez proche de la votre.Pour ma part,il y a déjà quelques semaines,j’ai passé plusieurs journées à envoyer à différents sites internet et divers blogs une préconisation identique à la votre(après avoir envoyé en 2009 directement au PS un topo de quelques feuillets en guise de message d’alerte = pas de réponse autre que fiscale) ce qui suppose à la fois une modification des traités(nouveau statut de la BCE) et un approfondissement de l’intégration européenne.Je suis certain que c’est la seule issue à l’actuelle crise de la zone euro.L’implosion de la zone serait catastrophique tant sur le plan économique que sur le plan social.

Ce soir une réunion publique a lieu à Paris (IIè arr.)qui réunit différents acteurs de la vie politique, associative,syndicale de notre pays.Je constate avec consternation qu’aucun représentant du PS(qui entend exercer dans quelques mois la responsabilité du pouvoir si j’ai bien suivi)ne sera présent d’après le programme cette manifestation.Est-ce le fruit du hasard ?Comment sortir les pays européens de la nasse dont ils sont prisonniers ?Est-il possible de tirer la sonnette d’alarme au sein du Parlement européen si vous ne l’avez déjà fait?Ne faut-il pas envisager une mobilisation de l’opinion européenne afin que les peuples fassent entendre leur voix à l’unisson et portent des préconisations de bon sens,visant simplement à sortir rapidement du chemin de la dépression sur lequel se trouve désormais l’Europe ?Des actions internationales seraient indispensables car c’est la question du sauvetage de l’Europe qui est désormais posée.

MARAT EL MOKRANI 1 décembre 2011 à 10 h 27 min

Le probleme n’est pas de sauver « l’Europe » mais de sauver les peuples européens ,et donc de sortir de l’union européenne configurée par les Capitaliste européens pour servir l’oliguarchie financiére et cela en violant la souveraineté des peuples et des nations soueraines d’europe.
Il n’y aura d’europe juste qu’une europe des peuples et des nations souveraines et donc une europe anticapitaliste

Canelle 30 novembre 2011 à 17 h 05 min

Il y a un siècle, une tentative de globalisation a déjà eu lieu ; cela s’est terminé par la guerre :
http://www.dailymotion.com/video/xlwfsl_jean-michel-quatrepoint-la-3eme-guerre-mondiale-en-question-conference-ihedn-10-10-2011_news?start=25#from=embed

Nous y allons, disons « MERCI » à l’EUROPE de si bien protéger son peuple…….. !!

En Grande-Bretagne, le système de santé américain va être adopté, le peuple bulgare verse des larmes de protestation dans les rues
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/11/30/97002-20111130FILWWW00518-retraite-manifestation-en-bulgarie.php

Voilà le vrai visage de l’EUROPE LIBERALE ou Europe des marchands….. !

Il faut quitter l’Europe, un point c’est tout, cette Europe où l’on cultive le pantouflage…… !

Qui croit en la parole d’un marchand ? Pas moi ! Et je viens de passer commande de 60 autocollants contre le compteur Linky !!

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter