La Fête de l’Humanité aura lieu

le 24 août 2020

La Fête de l’Humanité aura bien lieu. Certes, pas sous sa forme habituelle. Elle devra délaisser le terrain de la Courneuve, pour prendre place dans dix, cent, mille lieux, avec, nous l’espérons, des centaines de milliers d’internautes, en France et dans le monde, pour partager concerts et débats. En quelque sorte, un acte fort de résistance contre la pandémie et un système incapable de l’endiguer. Une mise en garde aussi adressée à tous ceux qui entendent se servir de la crise sanitaire pour appauvrir les populations, les tétaniser, congeler leurs réflexions, confiner les actions syndicales, associatives ou politiques.

Autant de raisons de la tenir donc, cette fête, et de lui donner des prolongements alors qu’elle va se dérouler à un moment de bascule, quand les effets de la pandémie qui se poursuit vont dramatiquement se faire sentir pour des millions de familles, de travailleurs qui risquent de sombrer alors dans le chômage et la pauvreté. Voilà le triste résultat de l’insertion de plus en plus profonde de la France dans la mondialisation financière et de la loi de la jungle de la libre concurrence de tous contre tous, alors qu’il fallait faire le choix de la coopération, de la modernisation de l’industrie, de l’agriculture paysanne, des services.  Ce tsunami économique et social qui avance ne peut être endigué par de petits pansements. Il appelle une refondation complète, un dépassement du système. L’accaparement des richesses, par l’infime minorité des possédants, doit laisser la place à leur restitution en direction de celles et ceux qui les produisent et, au-delà, à une nouvelle manière de produire et de consommer, dans le cadre d’un nouveau développement humain qui préserve le vivant.

Les débats de la Fête portent sur de cruciaux enjeux : quelle organisation pour la santé ? Relance ou reconstruction ? Reconnaitre enfin les premiers de « corvée » ? Quelle place, quel contenu, quelle considération pour la culture, le savoir et la presse pour défendre et penser un autre avenir ? Comment remettre la République sur ses pieds ? La Fête  se veut le prolongement et le haut-parleur de toutes les grandes interrogations et attentes du moment, des luttes en cours. De celles pour l’emploi, les retraites et la sécurité sociale, comme celles pour le climat, l’antiracisme et le féminisme.

Dans sa préparation avec le bon de soutien, et dans sa tenue même, elle sera aussi un espace de solidarité pour les enfants démunis, en partenariat avec le Secours populaire français. Chaque bon de soutien vendu permettra de verser 5€ pour cette grande cause.

Chaque bon de soutien acheté permettra l’accès, en tenant compte des consignes sanitaires, aux différents lieux de la fête.

De la grande Halle de la Villette, à La Bellevilloise, de l’espace Niemeyer au palais Brongniart, du Kilowatt à Vitry à l’Aire des vents à la Courneuve jusqu’au théâtre Apollo, la Fête va retentir de ses débats contradictoires, concerts et expressions artistiques. Tous ses événements seront retransmis sur une plate-forme numérique dédiée.

Réussir nécessite, aux côtés des équipes de l’Humanité, une mobilisation dans les 18 jours qui nous séparent de cet événement sans pareil. Le faire connaitre et soutenir l’Humanité et sa fête, notamment avec la vente du bon de soutien, sont indispensables.

Chaque acheteuse et chaque acheteur se verra remettre un beau numéro spécial de 140 pages retraçant en images et en récits les 90 ans de la Fête de l’Humanité.

Et, dans le contexte exceptionnel dans lequel nous nous trouvons, nous avons été autorisés à assimiler la valeur du bon de soutien à un don donnant droit à un crédit d’impôt. Pour cela, chaque acquéreur doit libeller son chèque au « Fonds de dotation l’Humanité en partage ».

Comme le proclame l’affiche de la fête, faisons en sorte que « notre humanité soit plus forte que tout ».

par Patrick Le Hyaric

1 commentaire


Mallet Stéphanie 26 août 2020 à 0 h 04 min

Comment avoir un billet

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter