Famine dans la Corne de l’Afrique : l’Union européenne doit agir, vite, et avec force !

le 27 juillet 2011

Pendant que le Nord cherche désespérément à sauver ses banques, dans la Corne de l’Afrique on se bat chaque jour pour la survie. Dans une indifférence qui n’a que trop duré, la famine s’installe, tuant par centaines hommes, femmes et enfants. Cette situation est intolérable !

J’ai interpelé Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, pour lui demander d’être à l’initiative d’une réévaluation mondiale de l’aide urgente à apporter aux populations frappées par la famine dans la Corne de l’Afrique, en portant celle de l’Union européenne à un niveau en rapport avec les immenses besoins.

Voici le texte de ce courrier :

Monsieur le Président,

L’Union européenne ne peut rester insensible au terrible drame qui se noue actuellement dans la Corne de l’Afrique : la Somalie, l’Ethiopie, l’Erythrée et le Kenya.

Les images de ces milliers d’enfants mourant de faim en direct sur nos écrans, portés par leurs mamans au visage décharné, harassées de fatigue sous un soleil de plomb nous révoltent en ce siècle où la médecine comme les progrès de la technologie permettraient d’éviter ces catastrophes meurtrières.

Personne ne peut comprendre que les institutions internationales dont les institutions européennes mégotent en ces douloureuses circonstances sur l’aide d’urgence à apporter. Personne ne peut comprendre que l’Union européenne ait pu mettre si rapidement tant de milliards d’euros sur la table pour sauver les banques pendant qu’elle n’octroie chichement que cent millions d’euros pour venir en aide à ces populations. Les 27,8 millions d’euros que la Commission a annoncé avoir débloqués ne sont rien en comparaison au 1,6 milliard d’euros nécessaire en urgence selon la FAO.

Cette attitude est l’exact contraire du visage de l’Europe de la solidarité et de la coopération à laquelle nous souhaiterions tous appartenir.

Voilà pourquoi, Monsieur le Président du Conseil, je vous demande d’être à l’initiative d’une réévaluation mondiale substantielle de l’aide urgente à apporter à ces populations en portant celle de l’Union européenne à un niveau en rapport avec les immenses besoins. Cela donnerait beaucoup de poids aux interventions que je souhaite vous voir prendre auprès de tous les gouvernements de la planète, afin qu’il soit répondu sans délai à la sollicitation de l’Organisation des Nations Unies. Il convient en effet que les moyens mis en œuvre permettent que cesse l’inhumaine sélection à l’entrée des camps de réfugiés, et que soient pris en charge en amont ces enfants, femmes et hommes grâce à l’organisation de corridors humanitaires.

D’autre part, il m’apparaît de votre devoir de faire entendre la voix de la justice en interdisant aux fonds financiers qui spéculent actuellement sur les matières premières agricoles de continuer ainsi à s’enrichir sur le malheur de ces populations et de ces enfants qui agonisent. Il est notoirement scandaleux de constater que le prix des céréales vendues dans cette région a bondi de 270 %.

Dans le même temps, vous devriez être à l’initiative d’une action internationale pour faire cesser l’absorption des revenus de ces Etats par les institutions financières via le service de la dette. L’Union européenne doit agir pour obtenir des moratoires sur les dettes de ces Etats et l’annulation de parties substantielles de celle-ci sans quoi ces pays et leurs peuples sont condamnés.

Enfin, le problème que connait cette région n’est pas seulement et essentiellement d’origine technique. Il est foncièrement politique. Rien en effet n’a été fait pour aider à lutter contre la sécheresse, notamment en soutenant l’investissement pour la reconstruction des systèmes de retenue d’eau ; de collecte et de canalisation de celle-ci. Cela fait pourtant cinq années que la sécheresse sévit dans cette région et la dramatique situation actuelle était prévisible et prévue. Or, le développement de l’agriculture vivrière locale a été considérablement entravé.

L’Union européenne devrait s’engager à proposer un grand programme de coopération pour protéger les populations ainsi que pour développer les infrastructures et l’agriculture vivrière dans ces pays sinistrés. Il faudrait pour cela mettre un terme au scandale de leur dette extérieure, et au dumping agricole que l’Europe mène et qui achève de détruire la paysannerie africaine. Nul ne peut admettre que tant d’argent soit dépensé en ce moment même dans des guerres alors qu’on laisse agoniser ainsi des populations africaines.

Persuadé que ce courrier retiendra toute votre attention,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma plus haute considération.

.


0 commentaires


Plovdiv 27 juillet 2011 à 20 h 34 min

Pour quoi l’Union Européenne ? Pourquoi pas l’Union Africaine ou la Ligue Arabe ?

Didi 19 août 2011 à 21 h 41 min

Je suis africaine! et suis d’accord quand vous parlez du role de l’Union Africaine.Tout comme vous je pense qu’ils doivent faire quelque chose et apporter le soutien.Cependant,ces chefs d’états a cause de leur soif du pouvoir et leur égoisme n’en font pas une priorité et cela est lamentable.Certains pensent a rester au moyen de rester au pouvoir, d’autres s’enrichissent comme ils veulent.
Je suis sénégalaise mais je fais ce que je peux pour venir en aide aux habitants de la corne de l’Afrique en organisant des activités de collecte de fonds.Mais ce n’est surement pas ma petite personne qui va changer les choses rapidement, meme si je suis sure que l’effort de tout le monde est bien apprécié.
Si l’union européenne peut faire quelque chose ce serait bien apprécié.Toute personne qui souhaite aider est la bienvenue.Et moi perso je ne m’attend pas à une réaction immédiate de l’U Africaine malheureusement

Canelle 22 août 2011 à 20 h 29 min

Oui Didi, l’Union Européenne doit agir et il doit y avoir le moins d’intermédiaire possible, et des intermédiaires « propres ».

Moi-même je ne suis pas certaine que mon don soit allé à cette cause, car actuellement tout le monde essaie de tirer la couverture à soi.

Je perds confiance et sans confiance on ne peut avancer !

Canelle 28 juillet 2011 à 0 h 57 min

Merci Patrick,
Nous ne pouvons qu’espérer que Monsieur Van Rompuy ouvre son coeur (s’il en a un), et qu’enfin une solution adéquate soit rapidement mise en place.

Prier ne sert à rien, le même Dieu est implacable pour les uns et généreux pour les autres. Il ne sert même qu’à détourner les gens des problèmes réels afin de ne pas s’y impliquer….. !

Sophie 29 juillet 2011 à 11 h 00 min

Oui merci pour votre action. C’est une situation urgente ! Voyez ce qui ce passe
http://www.youtube.com/watch?v=6DosWzRf8KI&feature=player_embedded . Des millions de gens sont menacés de morts. On a tous un rôle a jouer, on peut tous d’une manière ou d’une autre les aider; Grande pensée pour ces malheureux

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter