Élire une majorité de députés pour répondre à l’urgence sociale

le 10 mai 2022

Entre le mois de mars 2019 et le mois de mars dernier, le prix de l’huile de tournesol est passé de 1,83 € à 2,29 € le litre. Celui de la farine de 0,90 € à 2,29 € le kg. Celui du filet de bœuf de 39,30 € à 43,07 € le kilo, celui des tomates de 2,97 € à 4,09 € le kilo. On pourrait ajouter encore d’autres exemples, comme l’augmentation des prix des carburants pour se chauffer ou se déplacer, notamment pour se rendre au travail. La bouteille de gaz est passée de 34,35 € à 37,30 €. On ne remplit plus sa cuve de fioul de 1000 litres à moins de 1560 € alors que la même quantité coûtait 950€ il y a trois ans.

Le litre de super est passé de 1,47 € à 1,96 € tandis que le gasoil affiche en moyenne plus de 2 € contre 1,46 € en 2019. La même tendance s’observe pour le gasoil non routier qu’utilisent les paysans et les pêcheurs.

La vie devient chaque semaine plus dure pour les familles populaires alors que la rémunération du travail, les pensions de retraite et les prestations sociales stagnent. Les prix des matières premières indispensables à la production industrielle, comme le coton, la pâte à papier, le caoutchouc, l’acier, le cuivre, l’aluminium, l’énergie monte en flèche jusqu’à parfois 80% d’augmentation, renchérissant tous les coûts de production.

Et nous parlons ici du moins mauvais scénario, celui dans lequel il n’y a pas de pénurie conduisant à ralentir les chaines de production ou à fermer des usines. D’ailleurs, curieusement, on n’entend plus le disque rayé des économistes de droite se pavanant sur les plateaux de télévision pour expliquer doctement que le fameux « coût du travail » serait la cause fondamentale de notre baisse de compétitivité.

Jamais ils ne soulèvent la question des prix des matières premières importées, des coûts du transport et de l’énergie comme facteurs de dégradation de la compétitivité. S’ils le faisaient, ils seraient contraints de reconnaître les douloureux  méfaits de la mondialisation capitaliste financiarisée.

L’abandon de pans entiers de nos productions industrielles et agricoles se paie aujourd’hui avec plus de 100 milliards de déficits commerciaux, des pénuries et les augmentations de prix pour les familles populaires.

La relance industrielle et agricole ne peut plus être des sujets de beaux discours gouvernementaux, mais des priorités. Les familles populaires souffrent, mais les profits des groupes pétroliers montent aussi vite que le prix des carburants et ceux des géants mondiaux des transports battent tous les records.

Ceux de la seule grande multinationale française de fret CMA-CGM dépassent maintenant ceux de Total.

Une part importante des hausses actuelles des prix des carburants n’est pas liée à des difficultés d’approvisionnement, mais le résultat de spéculations et d’un jeu géopolitique dangereux dans le cadre de l’insupportable guerre déclenchée par le maître du Kremlin contre le peuple ukrainien. La part des prix du pétrole dans le prix final des carburants est deux fois moins importante que les taxes étatiques.

Il en est de même pour les prix des matières premières alimentaires, particulièrement des pâtes et du pain. Il n’y a pas de manque de blé en Europe. Simplement, le prix du blé est fixé chaque jour à la bourse de Chicago par quatre à cinq firmes transnationales et les marchés financiers qui spéculent sur des anticipations de production liées à la guerre et aux modifications climatiques. La part du blé à 400 € la tonne ne représente que 8 centimes d’euros dans une baguette de pain.

Il serait donc intéressant de disposer de la décomposition des différents coûts dans la fabrication alimentaire alors que ni le paysan, ni le boulanger ne s’y retrouvent. Cela pourrait être un intéressant sujet d’investigation d’une commission d’enquête parlementaire.

Une nouvelle majorité et un nouveau gouvernement de gauche populaire et écologiste devraient dès juillet prendre des initiatives internationales en lien avec les citoyens, les peuples et d’autres gouvernements pour faire cesser ces spéculations.

Ils devraient aussi, d’urgence, améliorer substantiellement la vie quotidienne de millions de personnes en passant le SMIC à 1800 € brut, en faisant rattraper le point d’indice des agents des fonctions publiques, en augmentant les prestations sociales qui devraient être indexées sur l’inflation, comme les devraient l’être les retraites sur les salaires. Les pensions de retraite ne devraient être inférieures au SMIC.

Ces décisions pourraient être prises dès le mois de juillet, ainsi qu’un premier blocage des prix des produits alimentaires indispensables et de l’énergie. De même une initiative spécifique, en lien avec les autorités européennes, devrait être décidée pour les 9 millions de personnes qui aujourd’hui ne peuvent manger que grâce à l’action solidaire d’associations tel le Secours populaire français.

Une telle majorité d’union populaire et le gouvernement qui en serait issu devraient préparer rapidement une conférence sociale préparatoire à une loi d’urgence pour le pouvoir d’achat et le travail stable avec la fin des contrats précaires, la création d’emplois stables, un immense effort de formations dans le cadre d’un grand plan de transformation sociale, démocratique et écologique.

À ceci devrait s’ajouter des initiatives nouvelles, en lien aussi avec les institutions européennes, dont la Banque centrale européenne, afin d’éviter une remontée des taux d’intérêt des prêts bancaires qui renchérirait le prix des crédits, la dette des ménages, celles des entreprises et des collectivités et de l’État.

Le débat pour transformer la construction européenne est bien sur la table, puisque le Président de la République vient de proposer de retenir la proposition du Parlement européen de renégocier les traités. Pourquoi alors chercher querelle à la coalition de la nouvelle union populaire ?

Les chantiers de transformation immédiate sont immenses. Ils peuvent vite améliorer la vie quotidienne. Le rassemblement de la nouvelle union populaire écologique et sociale est l’atout à la disposition de chacune et de chacun pour soi et sa famille. Il met ces changements tant attendus à portée de vote, dès le premier tour, dimanche 12 juin.

Patrick Le Hyaric

10 mai 2022


26 commentaires


alain harrison 10 mai 2022 à 19 h 59 min

«« Le débat pour transformer la construction européenne est bien sur la table, puisque le Président de la République vient de proposer de la proposition du Parlement européen de renégocier les traités. Pourquoi alors chercher querelle à la coalition de la nouvelle union populaire ? »»
Prévoir, s’adapter, Le capitalisme est passé maître. (prendre l’initiative, couper l’herbe sous le pied, Macron l’a démontré), l’UE-US un tandem. Avec la guerre Ukraine-Russie (qui l’a commencé ?) est prétexte à entreméler l’UE-OTAN (la démocratie militarisée). Le Canada se dit lui-même une démocratie capitaliste (tout est dit de l’idéologie capitaliste).
Et voilà le piège.

J’ai retenu ce commentaire sur LGS.

09/05/2022 à 06:02 par Xiao Pignouf
En plus, c’est quoi la gauche « poutinisante » ?

« Poutinisant », ça veut dire quoi ? Adjectivation du verbe « poutiniser », ou plutôt « se poutiniser », le suffixe verbal -iser indique un processus de transformation qui signifierait « se transformer en Poutine ». Et si « Poutine », par métonymie, était « la manière de gouverner ou de penser de Poutine », alors ça voudrait dire « une gauche qui entre dans un processus d’actions et de pensée similaires à celles de Poutine »… C’est tout bonnement ridicule, et je ne sais pas qui a traduit ce texte, celui ou celle qui l’a proposé à la publication sur le GS ou l’auteur lui-même, d’ailleurs, il n’y a pas de source originale, est-ce à dire que l’auteur propose lui-même ces textes au GS ?

Mais enfin, on en revient toujours au même point. L’argument définitif aux yeux de Mitralias, comme aux yeux de ceux qui considèrent Poutine comme un dictateur et sa gouvernance comme une dictature (réthorique constante de la Maison Blanche et de la CIA quand il s’agit de discréditer un pays et fomenter une invasion ou une pseudo-révolution en vue d’un regime change…), c’est que les partisans d’une justification de l’intervention russe en Ukraine sont ipso facto des adorateurs ou des adoratrices de Poutine.

Le niveau zéro de l’argumentaire.

Pourtant, les faits sont là, têtus et difficiles à ne pas voir sauf à être aveugle comme Mitralias :

C’est l’Ukraine qui a provoqué cette guerre, avec le soutien de l’OTAN et le laxisme de l’UE. Cette guerre a commencé non pas en 2022 mais en 2014. Le néonazisme, comme l’Islamisme radical ou le djihadisme, est un phénomène que la CIA nourrit à des fins de domination de l’Empire US.

Quand la Russie, elle, défend sa seule existence.

Je le répète : Yorgos Mitralias, à travers ses articles, collabore avec les mêmes qui ont mis son pays à genoux. Et je le dirai (approximativement) en grec pour être sûr d’être entendu (quoique je serais étonné qu’il ait jamais lu le GS) : Ο Γιώργος Μητραλιάς, μέσα από την αρθρογραφία του, συνεργάζεται με τους ίδιους ανθρώπους που γονάτισαν τη χώρα του.

alain harrison 10 mai 2022 à 20 h 18 min

Du commentaire ci-haut, cette phrase mérite de se souvenir.

«« Cette guerre a commencé non pas en 2022 mais en 2014. Le néonazisme, comme l’Islamisme radical ou le djihadisme, est un phénomène que la CIA nourrit à des fins de domination de l’Empire US. »»

Les deux tours ont été le prétexte à mettre à feu et à sang le Moyen Orient.

Ce sont ceux-là même qui ont été aider systématiquement par les US, pour chasser les Russes de l’Afghanistan. Pourquoi les Tusses ont aidé le gouvernement Afghan de l’époque ?

Qui a ouvert la boîte de Pandore ?
Qui n’a de cesse d’intervenir partout et systématiquement, et est d’ailleurs militairement partout sur Terre, et qui aura le prétexte pour pourrir encore plus Cuba, le Nicaragua, le Vénézuéla (menace extraordinaire) et d’autres (Bolivie…), ce dernier était prospère et n’avait que des difficultés sans comparables aux pays développés. mais çà n’était pas du gout des US.

Il y a un retour du progressisme en Amérique Latine, le respect de la démocratie, même peut-être an Colombie. Il y a bien une réalité terrible en Amérique Latine, le crime organisé. Alors, les jeux US et UE, en plus du FMI, leurs actions sont de quels ordres?

Quels seront vos réponses ?

alain harrison 10 mai 2022 à 22 h 57 min

Petite correction:

«« (Bolivie…), ce dernier était prospère et n’avait que des «« difficultés comparables »» aux pays développés. mais çà n’était pas du gout des US.

alain harrison 10 mai 2022 à 23 h 29 min

Le suivi de cette guerre est à tel point et dans tous les sens que la possibilité de penser et la liberté d’expression si chère à l’Occident (mieux dire n’importe quoi que de réfléchir à résoudre la multitude de problèmes qui nous assaillent), plutôt que de faire de la vraie diplomatie .

N’est-ce pas la responsabilité de de toutes instances qui se disent de gauche de s’allier et de se coordonner pour rétablir les faits historiques récents et ceux du passé. Comme le démontre les archives, les origines du carcan européen (Annie Lacroix Riz).
La compréhension de l’histoire ne devrait-elle pas nous indiquer la route (liberté, égalité, fraternité). Que chaque Peuple a son propre développement à prendre en main dans un monde de coopération et de solidarité sur le plan humain, économique et écologique. Que chaque culture a ses propres aberrations à examiner. Mais tout çà, dans la bonne volonté et honnêteté intellectuelle, donc prendre en compte les avancés des connaissances sur notre condition humaine. Sans cela nous continuerons à errer.

Humaniser ?

alain harrison 10 mai 2022 à 20 h 20 min

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine

Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (…)
LGS

alain harrison 10 mai 2022 à 23 h 58 min

Je conseille de lire:

Crime contre l’humanité, l’ultime retour des barbares.
Fethi GHARBI
« Eh bien, oui, proclame Hitler, nous sommes des barbares et nous voulons être des barbares. C’est un titre d’honneur. Nous sommes ceux qui rajeuniront le monde. Le monde actuel est près de sa fin. Notre tâche est de le saccager… » – cité par Jean-Claude Guillebaud, La Refondation du monde, 1999, Seuil.
LGS

Les guerres du XXIè siècle initier par l’Occident reçoit sa réponse avec la guerre Ukraine-Russie.

Mais pour le comprendre il faut lire, se regarder dans le miroir avec honnêteté. Il ne sMagit pas d’exonorer une énième dernière guerre. Le deux poids deux mesures est essentiellement basé sur la capacité de démoniser, semble-t’il ?

Si nous ne comprenons pas notre condition d’humain, et ne reconnaissons pas notre nature dans l’Évolution (qui est établie point barre __ sauf ceux qui chicotent sur des détailles ou qui instrumentalisent à partir de leur vision partiel et leurs intérêts), nous ne pourrons pas comprendre le besoin pour plusieurs de s’attacher à une croyance sans comprendre que chaque époque a son niveau de connaissance et de compréhension.

alain harrison 11 mai 2022 à 0 h 35 min

«« la création d’emplois stables, un immense effort de formations dans le cadre d’un grand plan de transformation sociale, démocratique et écologique.

À ceci devrait s’ajouter des initiatives nouvelles, en lien aussi avec les institutions européennes, dont la Banque centrale européenne, afin d’éviter une remontée des taux d’intérêt des prêts bancaires qui renchérirait le prix des crédits, la dette des ménages, celles des entreprises et des collectivités et de l’État. »»

N’est-ce pas ne rien changer, comme par le passé.

Plutôt

Créons partout des cercles pour l’élection d’une Constituante
Dimanche 10 janvier 2021, par André Bellon
Élection d’une Constituante
Créons partout des cercles
https://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article1841 (5 min)

Pourquoi pas

alain harrison 11 mai 2022 à 0 h 45 min

La Constituante est peut-être l’acte le plus puissant politiquement parlant, puisqu’il induit la direction à suivre, socialement, économiquement et écologiquement.
La constitution actuelle répond à l’économie capitaliste, à la forme de l’état de droit et n’existe pas aux yeux de l’UE. La Constitution actuelle correspond à quoi ?

alain harrison 11 mai 2022 à 1 h 56 min

Jean Jaurès exprime bien l’idée du nouveau paradigme révolutionnaire, si on le prend par le bon bout de la raison ?

Pour Jean Jaurès, la révolution socialiste n’est concevable que dans le cadre de la légalité démocratique, c’est-à-dire par une conquête graduelle et légale par le prolétariat des institutions parlementaires et de la puissance de la production.

Même, si la gauche a la majorité absolue, elle aura du mal, au prise à un président Macron dont la Vè République donne tous les pouvoirs, les derniers mandats en donne une bonne illustration, si on a de la mémoire.

Mais la France n’en n’est pas encore là.

Et les gauches sont-elles prêtent à se défie.

Voir le cheminement du Vénézuéla. Qui peut être détruit du revers de la main US-UE ?
Vous savez que la propagande US n’a de cesse et profite de la guerre Ukraine-Russie, pour diaboliser versus l’occident religieux. Au Québec, plus de 40% de la population ne croit pas en dieu. Les motivations sont assurément diverses, certaines sont basées sur une réflexion sérieuse.

Il y a tellement de croyances élaboré durant l’Histoire-préhistoire et qui perdurent que l’on est en droit de questionner. Les trois grandes religions parlent d’une révélation de l’existence d’un dieu unique créateur de toutes choses. Il semble que c’est Moïse, Abraham, Adan et Ève , ou qui a eu la première révélation ….? Cette question est importante, car il s’agit de démêler les religions polythéistes du monothéisme. Cette dernière serait née de la révélation de l’existence de Dieu.

Il semble bien difficile à en trouver l’origine véritable, tellement il y a de variables.

Chaque Époque Ancienne a connu sa Révélation ?

Les Égyptiens le considéraient comme un dieu vivant, fils du dieu Rê, le créateur suprême. Les pharaons sont aussi les intermédiaires entre le peuple et ses dieux. À leur mort, ils sont momifiés et enterrés dans d’énormes pyramides puis dans des tombes souterraines creusées dans les falaises bordant le Nil.

À l’autre extrême

Pour la religion Juive:
Dieu se retire pour que sa Création soi.

Et l’idée que Dieu est en chacun de nous (les droits de l’homme)

Mais aujourd’hui, chacun devrait savoir que la Vie est Sacrée en Soi.
Pour donner un sens à ce mot: sacré.
Qui est intrinsèque (Qui est intérieur et propre à ce dont il s’agit).

Moreau 11 mai 2022 à 12 h 04 min

Je pense et j’espère bien que la France vient d’entrer cette année dans une nouvelle périodes de mutations nouvelles correspondant au vingt et unième siècle, à la belle surprise et à l’approbation de l’inédit de gauche de plusieurs pays d’Europe et du monde entier, sans rien enlever aux réussites réelles de l’alternance inédite bien saluées également surtout en ce qui concerne l’Union Européenne.

Et j’apprécie que beaucoup de gens disent qu’ils en ont marre de se trouver obligés de s’abstenir ou de voter pour le moins pire , et les gens, qu’ils votent ou qu’ils s’abstiennent ont prouvé qu’ils ne voulaient pas élire des idées qu’ils n’ont pas voulu élire lors de grandes élections précédentes. Je comprends tant de bonne foi honnête, comme étant une volonté citoyenne que la France et l’Union Européenne passe à leur meilleure destinée correspondant à la vision depuis les années 60, un demi siècle à patienter, c’est long. Mais comme disait Voltaire, mieux vaut tard, que mal.

Les mutations nouvelles se réaliseront avec la droite libérale social libérale, avec la gauche socialiste socialiste démocrate qui va exister débarrassée de Libéraux qui n’était pas socialiste et qui était dans le parti socialiste, ça ne pouvait qu’être éphémère ; et avec la Nouvelle Union Populaire selon qu’elle apportera les évidences de sa compatibilité ainsi que de son adaptation pour la réalisation des bonnes idées nécessaires et indispensable à tout le changement en France et en Union Européenne que notre bonne alternance inédite reconduite ne peut pas toute seule.

Toutes les grandes élections depuis le début du vingt et unième siècle le prouvent bien, les gens en France en ont marre du moins pire et donc des adversités, des rivalités, des relégations ou/et rejets contraire à la déontologie républicaine des uns par les autres ; et ne veulent donc pas plus du pire que de l’extrême droite ; donc ils veulent l’inédit, tout l’inédit, or il manque encore l’inédit de gauche quoique quelques unes de ses pages sont en train de s’écrire surtout cette année.

Surtout ne pas exaspérer les gens avec les vieilles idées auxquelles ils ont exprimé leur refus par leur abstention ou par leur vote dans les grandes élections précédente.

Il ne faut jamais nommer « nouveau paradigme », des séries de vieilles idées dont n’a pas voulu la population qui ne les a pas élues.

Ce qui est bien certain, c’est que des gens voudraient vivre à raison de modestes dépenses afin que leurs ressources leur permettent de vivre en accédant à tout moment à des bonnes marchandises pour toutes et pour toutes.

alain harrison 12 mai 2022 à 20 h 38 min

«« Il ne faut jamais nommer « nouveau paradigme », des séries de vieilles idées dont n’a pas voulu la population qui ne les a pas élues. »»

Pour vous le Capitalisme, une vieille idée (attention à la cécité) est le nouveau monde,
renouvelé par la micro technologie tout azimut.

Et puis l’idée que la population n’en n’a pas voulu, ne les a pas élues.
Les bien placés en poste de la soi disant gauche socialiste ou communiste n’était que des transfuges (des Tsipras et des Hollandes pour finir avec Macron-Impérialiste et les fumeuses starts up (alias individu-entrepreneur que plusieurs de la soi disant gauche encensaient).

Suivez un peu ce qui se passe en Amérique Latine et vous verrez ce qu’est l’alternative.

C’est peut-être trop vous demandez !

Juste le cas de l’Argentine: l’avènement des coopératives et leur disparition.
Ou encore la Bolivie, la saga récente.

La population doit sortir de sa paresse et prendre en main la préparation de la Constituante. Des comités, des comités citoyens. Il y a tant de dossiers à mettre en cohérence pour une str atégie de changement….

Pourquoi la gauche (vraie) n’arrive pas à se coordonner politiquement (social, écologie ,économie). Elle n’a pas les instances de prévision et de coordination du capitalisme. C’est-à dire les moyens financiers pour attirer une armada de jeunes gens affamés de consommations. Que voulez-vous, la condition humaine, dont nous avons du mal à saisir les racines, bien que des avancés vitales ont été réalisées, mais tasser par le profit et la facilité technologique.

alain harrison 12 mai 2022 à 20 h 46 min

Correction pour éviter une mauvaise interprétation.

«« Suivez un peu ce qui se passe en Amérique Latine et vous verrez ce qu’est «« l’alternative »».

Correction:

«« L’alternance »»

Il faut lire:

Suivez un peu ce qui se passe en Amérique Latine et vous verrez ce qu’est «« l’alternance »».

alain harrison 11 mai 2022 à 23 h 20 min

MONTÉE DES TENSIONS (10) – DÉGÂTS COLLATÉRAUX
Israël abasourdi par les néo-nazis ukrainiens
par Thierry Meyssan
La présence organisée par l’État de néo-nazis au sein de l’armée ukrainienne n’est pas anecdotique, même s’il n’est pas possible de la quantifier de manière certaine. Il est par contre aisé de dénombrer leurs victimes. Dans l’indifférence générale, ils ont tué 14 000 Ukrainiens en huit ans. Cette situation est l’une des causes de l’intervention militaire russe en Ukraine. Israël se trouve confronté pour la première fois à ce qu’il n’a jamais pu imaginer : le soutien de son protecteur US à son ennemi historique, le nazisme.

https://www.voltairenet.org/article215880.html

Quand l’info devient de la propagande (unilatérale)

Aborder les vrais affaires, c’est difficile dans le contexte actuelle de manipulation-conditionnement.

En ce moment les gauches ont commencé à se mettre des bâtons dans les roues ?
C’ dans l’air

Moreau 12 mai 2022 à 8 h 45 min

La pensée universelle partagée y compris par la Chine en 2022 est bien que rien ne justifie les guerres entre les Hommes ainsi que les limites des cartes des pays. Les conséquences nuisent à tous les peuples : désorganisation du commerce y compris du commerce le plus écologique, et augmentation des prix gravissime ; aggravation du climat et des conditions de l’agriculture ; en plus des victimes.
Vivre en paix gratuite fait partie du premier droit de l’Homme.

alain harrison 12 mai 2022 à 19 h 39 min

«« que rien nie justifie la guerre et la limite des frontières »»

Les US, le Génocide Amérindien et la prédation des ressources en Amérique Latine…….

L’Ukraine versus l’Irak
L’Ukraine versus la Libye, …..la Palestine
…..
L’Ukraine versus la Grèce
L’Ukraine versus Cuba, le Vénézuéla, le Nicaragua, …la Bolivie (dernier coup d’État).

La Yougoslavie (et les condamnations __ controversées__ qu’en est-il?)
Le suivi des dossiers laxistes (tous les dossiers ci-haut) ?

Oublier et refaire les mêmes erreurs, ne serait-ce pas plutôt, paresse et retomber dans les mêmes pièges (il y a la stratégie des variantes __ le su et le non su, Korzybski).

Qui devrait regarder dans le miroir.

Trudeau tout heureux de serrer la main à Guaido. Où est Guaido ? Et Biden versus Trump sur Guaido (le président du Vénézuéla reconnu par l’Occident). Un oubli comme d’habitude.

Plus de miroir.

alain harrison 12 mai 2022 à 19 h 45 min

Ce que démontre ce début du XXIè siècle, c’est que l’ouverture des frontières ne s’improvisent pas à la va vite pour des supers profits (que l’on constate) et leurs dommages collatéraux, dont la guerre. Le Yémen, le terrorisme globale en Afrique,
L’Ukraine un crime contre l’Humanité !

Aucune Intelligence

Moreau 12 mai 2022 à 21 h 40 min

Moi j’ai écrit : rien je justifie les guerres entre les Hommes, le droit à la paix gratuite est dans le premier droit de l’Homme, je suis désolé : Liberté Égalité Fraternité.

Moreau 12 mai 2022 à 21 h 47 min

Il faut savoir lire :

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Les êtres humains naissent libres et égaux, pour vivre libres et égaux, et donc ils n’ont pas le droit de faire de guerre entre les Hommes. A bien lire !

Moreau 12 mai 2022 à 21 h 50 min

Il faut que chaque pays applique la Déclaration Intégrale des Droits Humains universels, alors il n’y a a plus de guerre.

Moreau 12 mai 2022 à 21 h 52 min

Disparition de la guerre, les armements sont inutiles, immenses économies pour financer la vie en amitié entre les Hommes, il n’y a dès lors plus de problèmes sans solutions.

alain harrison 13 mai 2022 à 6 h 05 min

Bon maintenant, un symbole de la FI mis au banc de la société. Alors là la gauche aura un motif de plus pour démoniser JLM.

Déferons-nous le plancher à cause d’une tuile.

La Crise est multidimensionnelle et fait émerger les contradictions des sociétés, des politiques,des organisations (de l’écologie, des ONG, des églises, etc…. du capitalisme et de la gauche……). C’est une crise globale qui découle essentiellement de notre condition humaine en retard sur les avancés extraordinaire d’aujourd’hui et de ne pas savoir la place réelle des diverses avancés (que ce soi tde l’intelligence artificielle à la compréhension fine de la naissance d’un enfant.

La culture manque gravement d’attention à ce qui est, à notre capacité de voir. L’incapacité à considérer notre rapport à la pensée qui nous construit, condition humaine.

L’Éducation doit inciter à lire  » de tout  » à se donner une culture générale, continuer à se cultiver en dehors de l’école delon les rythmes de chacun, de chaque enfant qui vient dans notre monde. Prendre au sérieux et non faire semblan (un produit de consommation en hausse, mais qui le perçoit ?).

Lisez ceci si la Vie vous intéresse, et non un produit de consommation.

https://blogs.mediapart.fr/michel-herve-bertaux-navoiseau/blog/250615/naissance-sans-violence-leboyer-contre-la-coupure-prematuree-du-cordon-ombilical

alain harrison 13 mai 2022 à 6 h 40 min

Il y a le court terme, prendre le pouvoir, sinon rien à faire, le système se moque des mobilisations, c’ est la danse du 1 pas en avant, 2 pas en arrière. Une gauche puissante à l’opposition pour faire tomber ce gouvernement……
Le moyen terme: qu’enfin la gauche comprenne que l’UE ne peut être changer de l’intérieure mais que le frexit peut entraìner un effet dominos et une alternative dans le temps, mais réfléchi cette fois-ci, et baser sur une vision d’ensemble et non partielle (l’idéologie capitaliste).
Mais sur le citoyen, l’écologie et une économie à notre service point barre (de gtand changement sur les banques ou bien inventer un autre paradige économique ?
Le long terme est inclusif (comprend lecourt et le moyen terme). Autrement dit une stratégie adéquate, l’adéquation de la stratégie (les clefs de voûte).

Mais sans la question (qui est une question de survie) de l’UE change (devient radicalement social) ou on la quitte, avec des dates butoirs et des recontres à force égale (une partie civile participante) donc tripartite, en plus la partie civile se fait modérateur, arbitre (le peuple représenter par des citoyens ayant un expérience pertinente en dehors de la politique et des affaires (du privé).
De toute façon, pendant le frexit sur quelques années, en même temps la constituante.

Le changement ne se fait pas en un claquement de doigt et improvisé.

Est-ce que la gauche comprend que l’UE est l’ultime barbare contre les acquis à travers l’Europe ? Et se débarrasser les LOUI MAIS.

alain harrison 13 mai 2022 à 7 h 48 min

En espérant que les néo-gauches (Vert, PS, PCF, la FI) et le PRCF s’entendent sur l’UE, change ou elle change. Et la seule VOIE, est le FREXIT.
Le frexit ne peut se faire que sur plusieurs années, ce qui permettra de mettre en évidence l,Impossibilité de la changé. C’est de par sa nature capitaliste intrinsèque.

Ici au Canada, notre premier ministre Trudeau a lui-même indiqué que la banque est indépendante des possibles manigances du politique. Pour cela le Canada est la marque de l’intégrité de celle-ci. À moins d’être idiot, l’état de droit est garant du système inter et extra territorial qui domine impunément partout dans le monde, par le chantage scandaleux, inhumain des interventions du FMI, dont l’Ukraine goutera la médecine (guerre économique sous forme de prêts) Les US avec son fumeux dont de 40 milliards. Et pourtant, l’endettement UD doit friser le défaut de paiement ?
Mais dans son cas, elle est l’emprunteur et le préteur tout à la fois;
Apres tout le FMI ou l’OMC tout comme l’OTAN ont leur origine des US. De même la FED indépendante dont les emprunts gouvernementaux. Y a-t’il collusion criminelle ?

Le frexit aura du boulot, et prévoir sera une de ses tâches.

C’est une réflexion

Moreau 13 mai 2022 à 10 h 29 min

Les pays où il y a une dictature ont beaucoup de peine à faire mieux. Les terres en démocratie universaliste peuvent faire mieux même si des périodes font prendre des retards, il y a des périodes aussi de réussites…

La construction de l’Union Européenne est en cours de bons rattrapages de ses retards, et l’Union Européenne est aimée. Telle est la réalité que des réalités qui sont des conséquences d’extrémismes ne doivent pas faire ignorer. L’Europe a besoin de sa grande Terre des Droits Universels de l’Homme : l’Union Européenne. Le monde entier a autant besoin de l’ Union Européenne universaliste.

Vive l’Union Européenne !

Victor 14 mai 2022 à 19 h 55 min

Patrick, vos commentaires sont tout à fait pertinents. La grande solution, c’est le rétablissement de l’ISF, la taxation à 1% de toutes les transactions financiéres à la surface du globe qui représentent 5500 milliards de $ quotidiennement, l’augmentation des salaires et pensions. Fraternellement
Victor Kowalyk 03300 Cusset

Moreau 16 mai 2022 à 8 h 39 min

La pandémie n’explique pas tout : l’économie trop axée sur l’argent, l’économie pas assez axée sur la vie humaine… Déficience culturelle…

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter