Campagne – Pétition : Pour de meilleures conditions d’accès à l’abonnement aux journaux

le 4 juillet 2020

Défiscaliser le prix de l’abonnement aux journaux

Nous avons commencé à mener une bataille pour obtenir que les abonnés bénéficient d’une déduction fiscale sur le prix de leur abonnement. Nous souhaitons que cette décision puisse être prise dans le cadre du collectif budgétaire (loi de finances rectificatives) actuellement en discussion au parlement.

Celle-ci a eu a connu un premier prolongement lors d’un débat à l’Assemblée nationale le mardi 30 juin. Finalement le gouvernement a déposé un amendement visant à octroyer « un crédit d’impôt pour le premier abonnement à un journal, à une publication périodique ou à un service de presse en ligne d’informations politique et générale ».

Nous avons donc réussi à débloquer un verrou. Mais le pouvoir propose une aumône.

Se montrant peu convaincue lors de la séance, la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher a exposé « Un crédit d’impôt sur le revenu au titre du premier abonnement à un journal (…) au taux de 50% et dans la limite d’un plafond de 50 € par foyer fiscal ; (…) il sera accordé une fois par foyer fiscal dont le revenu fiscal de référence est inférieur, pour une part de quotient familial à 10 000 €, cette limite étant majorée de 25% par demi-part supplémentaire. »

Voir : L’urgence d’un plan pour que vive la presse, par Patrick Le Hyaric

50 euros, c’est déjà moins que le rabais que nous faisons sur le prix de nos abonnements. Cela ne concernerait que les nouveaux abonnés. Or notre proposition est d’accorder ce crédit d’impôt d’au moins 50% à tous les abonnés à l’occasion du réabonnement avec un plafond de ressources situé entre 32 000 € et 25 000 €. Il s’agit d’une double mesure : une aide aux abonnés au moment où, après la crise sanitaire et avec la crise sociale, de nombreux foyers risquent de se priver de leur journal faute de moyens financiers suffisants. D’autre part, le développement du nombre d’abonnement est un enjeu d’équilibre économique pour les entreprises de presse parce que ce sont des recettes stables qui permettent de prévoir les trésoreries de moyen terme. C’est aussi du lien social avec le facteur ou le porteur qui passent dans les quartiers et les villages.

Le collectif budgétaire sera examiné par le Sénat le 16 juillet. D’ici là, il est indispensable d’amplifier la campagne pour obtenir une vraie défiscalisation des abonnements et non pas une ridicule aumône, en utilisant la pétition ci-jointe que nous mettons à la disposition de toutes et tous. Nous avons déjà reçu de nombreuses signatures. Il serait utile de faire circuler cette pétition sans attendre sur les réseaux sociaux pour déployer une vraie campagne d’ici le 16 juillet.

Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité

Cliquez ici pour télécharger la pétition en format couleur

Pétition pour de meilleures conditions d’accès à l’abonnement aux journaux

Cliquez ici pour télécharger la pétition en format A4/PDF

PÉTITION

 

A M. le Ministre de la Culture et de la Communication et à M. le Ministre de l’Action et des Comptes publics :

Je soussigné (e) : ………………………………………………………..

Demeurant à (ville et département) : ………………………….

……………………………………………………………………………………..

Vous demande de créer les conditions d’un meilleur accès à l’abonnement aux journaux en décidant d’une réduction d’impôt ou d’un crédit d’impôt pour toute personne souscrivant un abonnement aux journaux d’information générale et politique.

Signature : ..…………………………………………………………………

A renvoyer :

  • Par courrier postal à :

L’Humanité – bureau du directeur

5 rue Pleyel, Saint-Denis – 93200

  • Par courriel à :

petition.abonnement.journaux@humanite.fr

3 commentaires


Garcia Andrée 4 juillet 2020 à 17 h 40 min

Pétition abonnement journaux

CANTONI 5 juillet 2020 à 8 h 04 min

L’information n’est pas un produit de loisir .C’est nécessaire au fonctionnement de la démocratie.la presse d’opinion complète largement l’info télévisée

DAVID Roger 5 juillet 2020 à 16 h 38 min

Ne pourrait-on pas imaginer un système rendant l’information pluraliste gratuite, ou un prix modique identique pour tous les journaux , comme le sont les informations des radios et de la télé,(payé par la pub) chacune et chacun pouvant adhérer a un nombre de journaux déterminé, ce qui permettrait à chaque citoyen lecteur de lire ce qu’il préfère.
Le droit à l’information pluraliste devrait-être un droit constitutionnel.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter