Sujet : Engie

Derrière les privatisations, l’aliénation

Le pouvoir vient d’ouvrir une nouvelle séquence de la grande braderie de biens publics en offrant au « dieu marché » la Française des Jeux, puis Engie avant Aéroports de Paris. Il explique que cela sert à renflouer les caisses de l’Etat.

A l’assaut des forteresses de l’argent

Alors que le pouvoir demande aux familles populaires de se serrer toujours plus la ceinture et que les institutions européennes poussent à l’amaigrissement continu des dépenses publiques utiles en sommant les états de soumettre tous les biens publics à la