Guerre si proche !

le 9 septembre 2014

ukraine guerre

Un conseil des ministres de l’agriculture s’est réuni vendredi dernier pour tenter de trouver des parades à l’embargo russe. Celui-ci produit déjà de graves effets sur les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire. La production recule déjà de 2,5%. On estime à plus d’un millier le nombre d’emplois supprimés, liés à la fois à la pression sur les prix et aux rétorsions décidées par Moscou.

 

Dans une Union européenne où on ne cesse de nous répéter qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses, la Commission européenne et le Conseil des ministres de l’agriculture, tentent de saupoudrer, débloquant ici 30 millions d’euros pour des actions de promotion, 32 millions là pour le retrait des pêches et des nectarines, 100 autres ici pour aider le secteur du maraîchage, au moment même où l’Organisation pour la coopération et le développement économique relance la chasse aux aides publiques, considérées comme des « instruments d’intervention qui faussent la production et les échanges » et réclame du même coup, « la réduction des mesures de soutien à l’agriculture ».

 

Au secteur agroalimentaire, il faut désormais ajouter les conséquences désastreuses de l’annonce de la non livraison du bateau Mistral, sur injonction des Etats-Unis et de l’OTAN, quelques heures avant un sommet de cette organisation militaire guerrière et les possibles effets, d’ici quelques semaines, sur le prix du gaz qui pourrait augmenter de près de 4% en octobre et à nouveau de 2 à 3% au mois de novembre.

 

Ainsi, les populations européennes sont déjà les victimes d’une guerre déclenchée depuis le jour où les dirigeants nord-américains et européens ont décidé de faire basculer l’Ukraine du côté de l’Union européenne et de l’enrôler dans l’OTAN en destituant un oligarque ukrainien pour le remplacer par un autre, avec le soutien des forces de l’ultra-droite fascisante.

 

Tout le monde savait que ces provocations ne pourraient pas laisser la Russie sans réagir. Nous en sommes maintenant au point où les forces de l’OTAN pilotent de Washington, avec les dirigeants allemands, français et polonais une dangereuse escalade militaire avec la Russie qui elle-même déploie son arsenal militaire. Cette guerre a déjà fait plus de 2500 morts. Cette guerre porte trop l’odeur du pétrole et du gaz et des intérêts géostratégiques des puissances pour laisser faire. D’autant que, comme à chaque fois, ce sont les peuples qui trinquent.

 

L’escalade militaire ne peut que mener à l’impasse, augmenter et généraliser les souffrances. Il y a donc urgence à peser pour l’arrêt de cet engrenage guerrier et aider les citoyens ukrainiens, sous l’égide des Nations-Unies, à recouvrer leur souveraineté politique, économique, territoriale et à pouvoir décider entre eux de la forme de leur Etat et de leurs alliances coopératives.

 

En même temps, au lieu de suivre les injonctions des Etats-Unis, l’Union européenne doit engager un dialogue politique avec la Russie, sur les enjeux de coopération régionale et de sécurité commune. Il ne s’agit pas d’enjeux loin de nous. Déjà, ils commencent à avoir des conséquences sur l’emploi, les prix et peuvent dégénérer à tout moment. Empêchons-les !


7 commentaires


Olga 9 septembre 2014 à 12 h 50 min

Poutine est en guerre de gaz, guerre économique et désormais juste la guerre ouverte contre l’Ukraine. L’Europe va subir le même sort, visiblement dans le même ordre. Et selon vous, c’est l’Europe qui en est coupable?
C’est un peu comme accuser la victime de viol de l’avoir provoqué.
j’ai encore beaucoup de mots amères, mais j’ai peur de ne pas être entendue.

Le.ché 10 septembre 2014 à 15 h 13 min

Nous sommes dans un monde de fous, c’est la guerre de l’énergie entre les grandes puissances notamment les États-Unis et la Russie, soyons vigilants, il faut que l’Ukraine reste un pays indépendant, c’est une des conditions de la paix.

alain harrison 12 septembre 2014 à 2 h 04 min

Bonjour.

3 grands prédateurs sont à la chasse: les US, l’UE et la Russie.
Tant et aussi longtemps que leur structure de pouvoir existera, la Finance carnassière et le complexe militaro-industrielle (multinationale et grande investisseurs__ assureurs, grands bureaux d’avocats…__ auront de l’ascendant sur les politiques qui sont les moteurs du marasme actuel qui ne fera que s’accentuer.
Déjà, au moyen-orient pour arrêter le terrorisme, il faudra plus que les milliards déjà engloitis et imaginer la force de frappe militaire pour ce faire.
L’embroglio est-elle que toute action engendre ses propres contre-réactions.
À n’en pas douter, le cercle vicieux se consolide.
Et voilà que L’ÉBOLA se mêle à la dance fratricide (nous sommes tous frères sur cette Terre qui rapetisse).
Trop pris dans nos conditionnements conformistes irrémédiablement en conflit: nous et eux.
Pourtant, la vraie science (des chercheurs intègres à la vérité des faits) nous ont clairement démontré notre origine: l’Évolution Naturelle.
Et nous maintenons une OMERTA sur le sujet.
Nous continuons nos petites critiques, petits opinions au lieu de nous emparer de vérité comme celle que je viens de nommer.

La connaissance de notre origine véritable est source de rapprochement et de paix pour tous.
Mais les papes de ce monde ont leurs intérêts de domination idéologique sur leurs ouailles.

Il y a deux enjeux et seulement deux dans toute cette turbulance économico-politico-sociale.

Le mode de revenu et le mode de création de richesse ou mode de travail.
Ce sont les socles de nos sociétés et les déterminants de l’atmosphère social.

Tout le monde site Jean Jaurès.
Mais l’omerta règne sur son message qui est simple, trop simple pour des êtres empêtrés dans leur conflit d’intérêts comme nous.
Restons dans la réaction, ce mécanisme de déperdition d’énergie et coupons-nous de la nourriture de l’action que nous procureraient la perception claire des solutions.
Noyons-nous dans le sillage de la finance.
Maintenons l’omerta sur les solutions.

Jean Jaurès et le supplément d’âme

Comment la pensée du pacifiste français peut nous aider à surmonter la crise de la gauche politique
7 juin 2014 |Robert Tremblay Chercheur autonome, Ph. D. (histoire)|Le Devoir de philo

«« Pour Jean Jaurès, la révolution socialiste n’est concevable que dans le cadre de la légalité démocratique, c’est-à-dire par une conquête graduelle et légale par le prolétariat des institutions parlementaires et de la puissance de la production.»»
http://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo/410354/le-devoir-de-philo-jean-jaures-et-le-supplement-d-ame#reactions

Le Peuple Vénézuélien fait-il autrement, et dire qu’ils ont à faire.
Le Peuple Français a tout pour lui, et laisse glisser de ses mains…..

Il nous montre la porte.

Marx a fait la critique du capitalisme: comment le propriétaire détourne la plus value des travailleurs pous son propre compte et sa main-mise sur le pouvoir politique.

Une image vaut mille mots, pour voir la critique de Marx:
Voyez le petit cartoon: les patrons sont-ils indispensables.

Mais comme nous sommes sous l’emprise de la pensée discursive-conflictuelle qui nous maintient dans le conformisme de notre mode argument-opinion stérile.
Les choses évidentes nous échappes.
Pourquoi ?
Le questionnement est notre véritable pouvoir, si nous voulons sortir du conformisme.
C’est quoi le conformisme ?
Un psy a dit que nous sommes enfermés dans une enceinte plus solide que du béton, et c’est une idée.
Marx explique un fait « simple » et nous en avons fait une idéologie « complexe » qui a créée ces propres contradictions et divisions entre ceux-là même qui l’ont diaclectisée.

Pourtant nous avons deux solutions fondamentales. Nous n’avons qu’à les articuler adéquatement en politique.
Le parti citoyen, par les citoyens pour les citoyens: l’Humain d’Abord.
Le revenu de base couplé aux coopératives auto gérées à temps partagé.
Le potentiel de changement de la dynamique écolo-social-économique et politique (structure du pouvoir.
Les avantages pour tous: l’autonomie d’agir pour tous,le recul significatif de la criminalité dans un premier temps….., l.égalité hommes femmes…
Mais le questionnement et l’auto-éducation doivent être au rendez-vous.
Sortir du conformisme abêtissant.
Le conformisme cet éteignoire du questionnement.
Ces deux solutions, la troll-ka en a peur et fait tout pour que nous ne puissions en voir la réelle puissance de changement.

Quand le dérèglement climatique s’en mêlera !.?

alain harrison 12 septembre 2014 à 2 h 13 min

Bonjour.

Quand nous auront réellement compris ce que signifie le phénomène de l’exploitation de l’homme par l’homme, nous y mettrons un terme, et la conscience pourra entreprendre un nouvel envol.
Mettre un terme à l’exploitation de……., il suffit de refuser les emplois du mode de travail actuel.
Non merci.
Mais il faut voir clairement:
Je suis une ressource disposable et si je gagne la course de l’employabilité je serai récompensé…..
Est-ce ancrée dans les moeurs ?

alain harrison 12 septembre 2014 à 2 h 17 min

Bonjour.

«« débloquant ici 30 millions d’euros pour des actions de promotion, 32 millions là pour le retrait des pêches et des nectarines, 100 autres ici pour aider le secteur du maraîchage »»

Des peanuts…
Après avoir donner des milliards à des banques voyous,… encore.

alain harrison 12 septembre 2014 à 2 h 30 min

Bonjour.

50 milliards pour sortir la jeunesse de la pauvreté !?!? Les gens âgés, une expertise en perdission.
Le temps partagé, selon.

Le tandem Hollande-Valls.

alain harrison 12 septembre 2014 à 2 h 41 min

Bonjour.
Qu’est-ce qui a déclanché le conflit en Ukraine?

Le retour à l’origine pour comprendre et pour y mettre fin.

L’Histoire peut venir à notre secours!
Le questionnement et l’esprit des solutions.
Un article-historique, qui paradoxalement peut nous ammener à la récociliation et à s’engager dans la reprise de l’évolution de la démocratie, en ce moment séquestrée par la finance criminelle.

Crimes contre l’humanité : L’ultime retour des barbares
Par Fethi Gharbi
Mondialisation.ca, 06 août 2014
««« En effet, le volk anglo-saxon, dans le cadre de son projet euro-atlantique compte aplanir l’espace allant de l’Europe du nord aux confins de l’Oural. La mondialisation néolibérale a bien besoin d’un espace vital à la hauteur de sa démesure. Tous les volk qui font obstacle seront systématiquement réduits. La tragédie du monde arabe est de se trouver géographiquement et énergétiquement en travers du chemin de cette vaste entreprise de démolition. »»»
««« En juillet 1953 alors que la guerre froide battait son plein, une délégation de musulmans est invitée aux États-Unis. Elle est reçue à la Maison-Blanche par le président Dwight Eisenhower. Celui-ci s’adresse à ses invités en ces termes : «notre foi en Dieu devrait nous donner un objectif commun : la lutte contre le communisme et son athéisme». Saïd Ramadan, gendre et successeur de Hassan Al-Banna, fondateur du mouvement des « frères musulmans » faisait partie de la délégation (7). »»»
http://www.mondialisation.ca/lultime-retour-des-barbares/5394869

L’Ukraine, le moyen-orient, l’afrique, le coup d’état raté au Vénézuéla sont dans la même lignée historique conditionnée.

Lire le chapit 1 et 9 du livre de jean-Marie Abgrall: tous manipulés tous manipulateurs.

Répondre à Olga Annuler la réponse

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter