Du neuf possible en Espagne

le 21 décembre 2015

-

Par Patrick Le Hyaric

L’arrivée en tête des conservateurs avec 28,72% des voix masque la dynamique nouvelle de la société espagnole. Avec 63 sièges de moins par rapport à 2011 le Parti Populaire a perdu la majorité absolue et réalise son pire score depuis 1993. Les libéraux de Ciudadanos, obtiennent 14% des suffrages et 40 députés.

Le Parti socialiste, arrivé deuxième, n’a jamais recueilli un aussi mauvais résultat, avec 90 sièges et 22% des voix.

Podemos et ses alliés disposent de 69 députés avec 20,6% des suffrages. Le score de 3.7% attribué à l’Unité Populaire d’Alberto Garzon, soit deux députés, est à relativiser au regard des alliances nouées avec Podemos dans de nombreuses régions.

L’Espagne, jusqu’ici habituée aux alternances sans alternatives qui ont plongé le pays dans une crise terrible, est face à de nouveaux défis.

L’émergence de formations politiques nouvelles qui questionnent le mode de fonctionnement de la démocratie. Le rôle de Podemos dans ce nouveau paysage a été déterminant. Sa percée électorale est une excellente nouvelle pour toutes celles et ceux qui cherchent à frayer le chemin d’une alternative progressiste sur le continent européen.

Nous adressons nos plus fraternelles félicitations à Pablo Iglesias et aux forces de la gauche de transformation de Gauche Unie, pour ce succès dont nous espérons qu’il permettra vite à l’Espagne de retrouver le chemin du progrès et de la solidarité et de peser pour dégager l’Europe de l’actuelle gangue austéritaire.

16 commentaires


Aline Bézait 22 décembre 2015 à 10 h 40 min

Podemos est une brèche, mais insuffisamment démocratisé, il n’est pas en mesure de supplanter les politiques conservatrices, libérales et social-libérales pour venir à bout de l’exploitation capitaliste. Il est comme Syriza en Grèce, le révélateur que les idées progressistes sont à l’ordre du jour, sans pour autant avoir assez de puissance pour contrecarrer les politiques dominantes en Espagne, en Grèce et en Europe. Cette puissance c’est la concrétisation d’un processus démocratique qui unifie les idées et les hommes. Privilégier les idées au détriment des leaders et des professionnels des politiques libérales et social-libérales, c’est possible, en utilisant les pratiques et les principes de la Démocratie Communiste pour en venir à bout.

C’est la Désignation par Reconnaissance des élus, des responsables et des dirigeants par les militants et les citoyens, à bulletins secrets pour préserver l’intime conviction de chacun que l’on donnera ainsi aux idées la priorité. Ces idées prendront de la puissance si elles sont mises en cohérence à la fois dans le domaine économique, social et politique, mais dans un contexte d’une économie faite en commun, une économie communiste. C’est la socialisation de la société avec des politiques communistes qui vont construire une économie avec comme assise, sa monnaie commune. Il est dès à présent nécessaire de déployer en France comme en Espagne et ailleurs cette économie inédite.

Nul besoin d’accéder en priorité au Pouvoir dans cette jungle capitaliste pour anesthésier le capitalisme, la priorité c’est de construire partout du socialisme, ainsi ce sont les politiques communistes qui prendront alors le pas sur les politiques libérales et social libérales. Cette monnaie commune peut très bien se développer dès lors que des établissements bancaires font crédit à taux zéro, mais à la condition qu’ils soient gérés avec les principes de la Démocratie Communiste en Désignant par Reconnaissance, leurs gestionnaires et dans la Transparence économique, pour empêcher l’économie de marché de venir y produire ses ravages. De plus nous pouvons anesthésier et assécher l’économie de marché en utilisant l’Euro (monnaie actuellement à profit), mais en le transformant en monnaie commune justement avec ses établissements bancaires à monnaie commune.

Moreau 22 décembre 2015 à 13 h 45 min

Je vis infiniment indigné par l’évolution politique de la prétendue vraie gauche française car ce qui vient de se passer en Espagne atteste bien que si le parti communiste avait continuer à évoluer au-delà de l’oeuvre salvatrice mise en échec par les archaïques selon les critères de la transformation impulsée entre 2007 et 2012 avec la réussite de la campagne électorale de 2012 en laquelle plus personne ne croit car il n’y a plus que 12% de gens dupes qui ont confiance dans les partis politiques français en France ; le front national n’aurait pas été le gagnant des élections régionales et la Corse ne serait pas sous le pouvoir nationaliste !
La France a l’évolution politique la plus indigente au regard de l’évolution politique grecque, italienne, espagnole ! Tout est de la faute de ce pcf archaïque qui n’a eu aucune continuité dans sa transformation, c’est pourquoi les lésés qui ne sont pas dupes préfèrent s’abstenir qu’élire !

Diazd 22 décembre 2015 à 15 h 02 min

Je ne comprends toujours pas pourquoi que cela soit dans l’Huma ou ici personne ne modère les commentaires. Vous êtes les seuls à laisser dire certains n’importe quoi et dénaturer nos idées !

alain harrison 23 décembre 2015 à 7 h 33 min

Il est difficile d’avaler la pilule qui nous immune contre la démagogie.

alain harrison 23 décembre 2015 à 7 h 37 min

Oh ! en passant, un site très informatif sur le déroulement des événements an Amérique latine:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/12/sommet-du-mercosur-le-venezuela-repond-a-macri-et-rappelle-qu-il-est-un-pays-leader-en-matiere-de-droits-de-l-homme.html

L’occidental moyen est endormi, qu’est-ce qui le réveillera ?

alain harrison 23 décembre 2015 à 7 h 41 min

Dans ce siècle, ne nous trompons pas sur les causes et les conséquences.

Le climat, une conséquence.
La guerre, une conséquence.
La pauvreté, une conséquence.
La pollution, une conséquence.
La criminalité, une conséquence
.
.
L’économie-financière, la cause.

Mais il faut arrêter de regarder le doigt.

alain harrison 23 décembre 2015 à 19 h 35 min

Bonjour.
J’espère que mon commentaire, ou je dénonce la timidité des leaders de la gauche d’aller droit au but, mais savent manier le discours, sera maintenu.
Les deux articles sont sans condescendances, et come dit Marx (voir la citation parmis ses citations sur le net), «« on juge un homme à ses actions (dans mes mots)»».

Et penser que Podemos avec la méthode Tsipras fera bouger les choses ! Et bien oui, son action subira le même traitement et approfondira la crise. Et c’est de cette crise insupportable que viendra la réponse des Peuples, dans la mesure ou les Peuples s’accapareront les deux fondamentaux sans compromis. BY BY boss.

Mais il y un sujet important, un outil, une arme: L’audit citoyen de la dette.
Qu’un comité écrive le texte qui rendra l’audit citoyen exécutoire et incontournable pout tout gouvernement, et de son application, impliquant:
la poursuite, l’arrestation, et L’application de la loi contre ceux qui ont magouillé pour l’endettement des pays. Condamnation et peine de prison.

Il faut que tous les organisations signent le décret citoyen, c’est le Peuple qui est souverain et en cas ou les partis au pouvoir sont « insignifiants » et bien c’est le Peuple et ses comités citoyens (toute organisation citoyenne: que ce soit la maison de la famille, Attac, ou un organisme d’aide, etc. doivent se rencontrer autour d’une table légitimée pour écrire ce texte sur l’audit, et se donner un agenda pour écrire la nouvelle constitution, qu’un groupe constitué prépare.

C’est à nous citoyens-travailleurs, retraités, associations étudiantes (très important)de mettre les mains à la pâte.
Des comités (avec un certain cicle représentatif pour ne pas s’enliser dans vous savez quoi) avec leurs satellites à temps partagé.

Des outils , il nous faut diversifier nos outils.

Il y a tant à faire.
Tout est dans la stratégie des priorités et de leur synergie. Et de la coordination.

alain harrison 23 décembre 2015 à 20 h 06 min

Bonjour.
Que tous les parents qui ont un fils, fille dans la police, dans l’armée les rappellent à leur humanité. Qu ìls n ont plus a obeir aveuglement aux ordres. Car ces ordres protegent une minorite de gens qui les instrumentalise pour leur fin personnelle. C est sa qui se passe depuis la nuit des temps.

Il est temps que sa change.
(petit probleme avec mon clavier)

Donc pensons a la Constitution et reecrivons-la.

C est nous le Peuple Souverain.

Consensus du Peuple.

Et puis il y a Avazz, plus de 40 millions.

Une petition, mais pour l organisation qui a promulgue les chartes des droits.

Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels

Adopté et ouvert à la signature, à la ratification et à l’adhésion par l’Assemblée générale dans sa résolution 2200 A (XXI) du 16 décembre 1966
Entrée en vigueur: le 3 janvier 1976, conformément aux dispositions de l’article 27
Préambule
Les Etats parties au présent Pacte,
Considérant que, conformément aux principes énoncés dans la Charte des Nations Unies, la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde,
Reconnaissant que ces droits découlent de la dignité inhérente à la personne humaine,
Reconnaissant que, conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’idéal de l’être humain libre, libéré de la crainte et de la misère, ne peut être réalisé que si des conditions permettant à chacun de jouir de ses droits économiques, sociaux et culturels, aussi bien que de ses droits civils et politiques, sont créées,
Considérant que la Charte des Nations Unies impose aux Etats l’obligation de promouvoir le respect universel et effectif des droits et des libertés de l’homme,
Prenant en considération le fait que l’individu a des devoirs envers autrui et envers la collectivité à laquelle il appartient et est tenu de s’efforcer de promouvoir et de respecter les droits reconnus dans le présent Pacte,
Sont convenus des articles suivants:

Première partie
Article premier
1. Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.
2. Pour atteindre leurs fins, tous les peuples peuvent disposer librement de leurs richesses et de leurs ressources naturelles, sans préjudice des obligations qui découlent de la coopération économique internationale, fondée sur le principe de l’intérêt mutuel, et du droit international. En aucun cas, un peuple ne pourra être privé de ses propres moyens de subsistance.
3. Les Etats parties au présent Pacte, y compris ceux qui ont la responsabilité d’administrer des territoires non autonomes et des territoires sous tutelle, sont tenus de faciliter la réalisation du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et de respecter ce droit, conformément aux dispositions de la Charte des Nations Unies.

http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/CESCR.aspx

Mais d abord le texte de droit citoyen-travailleur qui forme l ensemble du Peuple Souverain.

Maintenant, il faut formaliser le Peuple Citoyen, et par consensus du Peuple Souverain citoyen-travailleur, lui donner l autorite sur les gouvernements ou tout autres instances exterieures ou tout sous-groupe (non signifie ci haut: organisation patronale, d ordre economique , les grands investisseurs, etc. )quelque soit son importance.

Seul les groupes de defense de la societe peuvent porter la representation du Peuple Souverain.
Le Peuple pour le peuple par le peuple, et que les patrons soient pro-actifs dans la reconnaissance de ce fait nouveau, leur peine pourra etre attenue SELON.

Que les parents s occupent de leur fille fils militaire ou policier.
Mettre un terme a l instrumentalisation.

Parlons-en.
Mettre un terme a l OMERTA et la PEUR psychologique.
Il y a des auteurs qui en demontre les rouages.
Je l ai indique a mainte reprise.

C est a nous tous de parler, et des deux fondamentaux. Les solution doivent etre nos guides et nos balises pour mettre un terme aux divisions, etc… Mettons en veilleuse nos petits egos

Est ce claire

Moreau 24 décembre 2015 à 15 h 17 min

Ou l’Humain peut penser sans exclure la Vérité ; ou il persiste à exclure la Vérité, mais cela aboutit au champ de ruines qu’est devenu la cinquième république puisque nous pouvons commencer à parler de vestiges.
Je réitère avec ma sévérité d’Homme libre forcé de s’abstenir lors de plusieurs tours d’élections que le mouvement communiste n’a pas obtenu suffrages et confiance parce qu’il a quasiment abandonné depuis les élections municipales et lors des élections cantonales et municipales, sa propre transformation. Il est utopique de demander aux autres mouvements de changer en persistant un dirigisme culturel démocraticide. Le mouvement communiste n’avait pas d’autre possibilité pour réussir que celle de réussir à devenir un mouvement politique matérialiste humaniste alors qu’ils s’est avéré mouvement politique matérialiste pour le matérialisme, d’où la révolte légitime, la confiance détruite. L’addiction politique-médias est pernicieuse en ce sens que dénonça sans répit François Mitterrand que les journalistes ne sont jamais tenus de reconnaître publiquement leurs erreurs et leurs forces alors que des Hommes politiques ont été victimes d’acharnements ; le phénomène depuis est bien qu’ Hommes politiques et Hommes des médias se liguent beaucoup trop et beaucoup trop souvent, osant clarifier eux-mêmes quand la seule clarification qui vaille est celle qu’apporte des Citoyens se distinguant en Hommes libres, je suis indigné, ce crie mon indignation. Pas question pour moi de me résigner à m’abstenir en me taisant, je vote blanc et je dis pourquoi !
Je n’admets pas que quiconque se dise Homme politique et ne reconnaisse pas l’évidence que c’est à des Citoyens de cultiver par exemple les Hommes politiques et les journalistes ; et non le contraire. Dans l’Union Européenne à l’envers, la France est devenue un champ de ruines. Il était du devoir même de tout communiste crédible car le communisme archaïque n’est pas crédible, il ne faut pas être amnésique ; d’épargner cette entrée dans ce champ de ruines en développant le mouvement communiste se transformant. Il n’en a rien été, somme toute. Le nier est tricher, il ne faut pas déconsidérer l’Humain qui s’abstient lors d’une élection ou lors de plusieurs élection. Le mouvement communiste depuis sa transformation bien lancée par Marie George Buffet, avait le devoir, je dis bien de provoquer la transformation pour le progrès politique de toute la classe politique française. C’était réalisable à condition d’y oeuvrer chaque jour sans rien négliger du meilleur de l’Humain d’abord.
Le mouvement communiste pouvait devenir le Nouveau Communisme, communisme du vingt et unième siècle, qui est bien le seul à pouvoir être précieux pour la vie des populations. Or, c’est un communisme moderne et rétrograde dans lequel le mot « Progressistes » ne sert qu’à sa prononciation qui a encore été proposé, seuls ceux qui affectionnent un certain dirigisme pouvant le valider en votant. La transformation réelle d’un mouvement politique exige l’insertion de la culture réelle, sans culture réelle qui n’est pas du tout une quelconque culture dirigée, un mouvement politique ne peut pas se transformer, le mouvement communiste a raréfié sa transformation au point qu’elle n’était plus présente dans les élections régionales.
Ma conviction de Citoyen forcé de voter blanc lors de plusieurs élections ; est que le mouvement communiste incapable de réussir sa transformation fait s’effondrer la Gauche, la République, la France, l’Union Européenne.
Le mouvement communiste désespère cruellement des femmes et des hommes de sensibilité de droite et de gauche, car si tout va mal, c’est de la faute même de tous les partis politiques français, et c’est surtout de la faute du parti communiste, incapable de devenir le mouvement communiste transformé nécessaire et indispensable à la France et à l’Union Européenne.
Ce n’est pas aux Hommes politiques de dire ce qui est bon ou mauvais pour la France et pour l’Union Européenne à la place des Citoyens, c’est aux Citoyens de le dire ; les Hommes politiques peuvent s’exprimer mais ils ne doivent pas tout mener ; les Hommes politiques doivent servir le Peuple et les journalistes s’ils étaient intègres incluraient que vivre ensemble, c’est travailler ensemble, alors qu’ils travaillent avec qui ils peuvent dominer, et excluent ceux qui oeuvrent pour un monde de liberté, d’égalité, de fraternité.

Il faut que tout le monde arrête de se moquer de tout le monde, je pense que c’est tout le sens de l’abstention chronique de la moitié de la population.
Jacques Brel a chanté qu’il faut toujours écouter le sang qui monte en soi, et quand l’Homme vote blanc, c’est qu’il a le sang qui monte en lui !

alain harrison 24 décembre 2015 à 22 h 05 min

Oui.

Mais qu’est-ce qui fera que les citoyens-travailleurs se lèveront.

Quels idées en sera le levain ?

Pas les idées, mais ce que désigne les idées.
Les solutions concrètes, fondamentales…..

alain harrison 25 décembre 2015 à 6 h 53 min

Bonjour M. Moreau.

«« sa propre transformation »».

Oui, la gauche n’a pas été au rendez-vous.
Mais c’est toujours là, en face de nous, le réel, la culture s’inspire du réel.

Comment je vois la signification profonde que la culture peut prendre.
Et bien la culture doit s’inspirer du vivant, une montagne, une vallée sont du vivant, ils le portent littéralement.

Il semble que les chamanes, les vrais, il en existe encore, sacrifiait la vie ordinaire pour devenir les liens entre la Nature et les femmes et les hommes de la tribu.

Plus près de nous, Frédéric Le Boyer fait figure de chamane, il a du faire le rituel de la renaissance psychologique pour, une chose dès plus anodine, rencontrer le regard de l’enfant.
Il a du se libérer de la pensée pour épouser la perception, le temps d’un moment fugitif.
La rencontre du regard de l’enfant naissant.

Krishnamurti: percevoir ou penser percevoir ?

Voyez-vous la différence ?

Posons-nous la question à savoir, qu’est-ce que l’art de vivre.

Un peuple nous vient à l’esprit, la Chine et son grand maître de l’art de vivre, que le communisme a fait l’erreur de décapiter, mais il a l’excuse de l’ignorance créée par la tourmente que l’angleterre a semé durant sa saga de conquête du monde et de son libre marché à pensée unique-caduque qui se répand comme la peste. Une vaste manipulation, dont l’une des armes est les médiats de masse. Rendons grâce à le dérèglementation, un héritage à valeur ajoutée, un mot, que dire une valeur bien néo-capitalisme sauvage que hollande-valls idôlâtre et sacrifie le peuple sur l’hôtel du profit et du PLAN, le PLAN comme dans la PUB, mais ici, il s’agit du plan d’affaire le plus DÉBILE, l’austérité. Un héritage de Thatcher-Reagan.

Mais nous avons des solutions, n’est-ce pas !

OUI NON

alain harrison 25 décembre 2015 à 7 h 17 min

je le répète, l’économie et ces théories n’ont rien de scientifique ou de naturel. Ce sont des montages d’intérêts, des rapports de forces qui se penchent sur les plus faibles.

Inventons notre système économique.
Il faut juste inverser le rapport de force.

Nous avons un problème, tous ces jeunes qui s’engagent avec orgueil dans l’armée et la police. Eux ils ont des fusils qui ne tirent pas à blanc. Et ils se soumettent avec l’orgueil puéril de servir la société. Voyez comme il matraque lors des manifestations, pas stratégiquement sur les malfaiteurs, mais sur tout ce qui bouge. Un ordre de Matignon.

Qui sont ses malfaiteurs qui viennent systématiquement perturbé les manifs ?

Au Venezuela, ils ont pris le pouvoir par la peur, la guerre d’intensité basse, une valeur ajoutée US, le chantage et l’intimidation sans relâche.

En Grèce, nous verrons le crime organisé prendre de l’expansion main dans la main avec les fascistes. Une gracieuseté de juncky et braghi.

Pauvre Tsipras, plus il s’enfonce, plus l’Histoire le jugera. Il passe à côté.

Là, les évidences sont devenus sur-évidence. Est-ce une question de perception de ce qui est ou d’opinions de stratégies qui s’enfoncent et qui enfoncent tout le peuple grec, sauf une partie paralysée par leur petits intérêts triviaux.
Et la fameuse classe moyenne, elle a le dos large, et peut en prendre, et puis on s’habitue à tout, n’est-ce pas. C’est ce qu’on appelle l’adaptation, pour les réductivistes. Moi, j’ai une autre définition: conditionnement longuement préparé. Ha! les masses-médiats.

Apprenons à articuler, faire des liens et comme la poésie, lever le voile.

alain harrison 26 décembre 2015 à 4 h 36 min

En ce qui concerne, les satellites informels à temps partagé sur les deux fondamentaux.
L’ animation se fait par questionnement, tous s’expriment.
La question incontournable: Qu’est-ce que ça me rapporte, à moi, à ma famille.
Ça semble trivial, mais c’est LÉGITIME.
Le respect c’est aussi cela.
On sort de toute hypocrisie.
L’animateur, quand les personnes voient claire par elle-même, le questionnement aide.
Il peut improviser sur une question qui lui est présente, Ça peut concerner l’éducation, le sans abris, la guerre……peu importe, c’est ce qui lui vient naturellement, ça fait partie d’un véritable mouvement d’exploration, faut faire confiance tout simplement.
À la fin, puisque c’est le niveau 1 sur 2 ou 3 sur le revenu de base et les coopératives à temps partagé, l’animateur suggère de lire le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall: tous manipulateurs tous manipulés.
Pourquoi ?
Parce qu’il explique la mécanique de soumission.
Le chapitre est riche et fait des liens, ici on peut parler d’une pédagogie d’apprentissage à faire des liens entre des choses qui semblent ne pas avoir de rapports, certaines anodines et inoffensives avec d’autres foncièrement vicieuses en dernière analyse. Et dans une certaine mesure donne à voir l’ensemble.
Mais, surtout, c’est qu’il parle de la condition humaine. Un certain conditionnement ou habitudes sont nécessaires dans la vie courante, prendre l’habitude de prendre soins de son corps, la pratique de la politesse, un barrage à la violence, etc…

Puis vient le niveau 2, un approfondissement.
Et trois selon….À voir.

Mais le niveau 1, tout un chacun peut rapidement l’animer, il suffit d’assister une deux ou trois fois et ça y ait, on peut entrer dans la chaîne de l’atelier animation informel (pas de rapport), une simple rencontre conviviale de discussion et de prise de conscience.
Quand je dis d’entrer dans la chaîne:
L’ animateur anime, une fois par semaine, durée 2 à 3 heures, sur 10 semaines.
Une personne décide d’embarquer, elle se sent prête. La prochaine elle anime et l’animateur lui donne un retour à la fin.
Si ça va. l’animateur et le nouvel animateur anime chacun une semaine sur deux.
Et puis, selon la demande, l’animation peut être 2, 3, 4 fois par semaine sur 12 semaines…, et plus il y aura d’animateurs à temps partagé et plus il y aura d’animateurs, ainsi personne ne subira de surcharges, puisque chacun animera selon sa convenance. Et puis certains y prendront goût et voudrons s’impliquer plus, sur d’autre sujet, dans d’autres domaines, peu importe, le mouvement se diversifiera et prendra de l’ampleur. Et puis ces nouveaux engagés es pourront faire un lien entre les nouveaux sujets et le revenu de base-salariat couplé aux coopératives autogérées (et qui sait à temps partagé). Et faire voir ce que signifie : la synergie.

La simplicité à bien meilleur goût en convivialité.
La créativité naît quand l’esprit est libéré.

alain harrison 26 décembre 2015 à 5 h 52 min

Mais à un moment donné, il faut soulever la question cruciale:
Qu’est-ce qui fonde tous les désordres dans le monde ?
Qu’est-ce qui est la source de tous les malheurs humains dans le monde ?
Cette question doit être posé sur différents angles, amener les personnes à explorer, à discuter, à questionner les réponses qui surviennent de chacun.
Ceci est important que chacun fasse un cheminement pour réaliser la source possible.

Cette question ne peut pas être posée au premier niveau des ateliers. Elle demande trop d’échanges exploratoires.
L’exploration met l’esprit en alerte.

La lecture du chapitre 1…. permet de voir que certaines aptitudes humaines ont des effets collatéraux bénéfiques ou autres et demandent à être bien assimilé.

je vous le dit ce n’est pas anodin, en regard des désastres humains qu’un manipulateur peu causer. Il cherche le pouvoir sur l’autre.
Regardons l’état du monde, il nous questionne, et la réponse est dans la question.

Ce n’est pas de la théorie en l’aire.
L’étude du comportement humain est très efficient.

Et le néo-capitalisme sauvage est à l’affut.

Il développe des instruments prétendument à notre service et en plus de l’instantané qui s’apparente à de petits miracles, la jeunesse en est fasciné, c’est la fascination qui endort l’esprit critique ou discernement. Mais ces instruments deviennent sophistiqué et demain..!?!

Un moratoire sur les technologies-gadgets est devenu impératif.
La dérèglementation pour les humains, mais l’éducation doit être au rendez-vous.
Un bon exemple d’éducation: les enfants philosophes CANAL SAVOIR. (Québec).

De la réglementation pour les technologies.

Et puis virons tous les sbires des postes importants.
Moi j’en ai PLQ des salops. Ces cravatés hypocrites, menteurs et roublards.

Bien plus nous seront nombreux à partager, mois ce sera astreignant. Il faut juste que cela fasse parti de nos vies selon le sens de chacun, à respecter.
Les critiques mal placés, il faut être attentif à soi.
Je n’ai pas de théorie, ni d’idéologie.
Krishnamurti, pour moi, c’est un homme ordinaire, il n’était pas dupe sur cela. Il a dit pour être claire là-dessus: mon cerveau n’est pas mon cerveau, mais le cerveau de tous et chacun avec ses forces et se faiblesses, il faudrait dire avec ses caractéristiques originales. Soyons respectueux.

Passé des bonnes fêtes.

Répondre à alain harrison Annuler la réponse

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter