Ne pas laisser tomber les quartiers populaires

le 1 août 2013

blog

Dans la foulée d’une droite courant derrière son extrême,  un climat malsain s’installe un peu partout dans notre pays. Après l’imbécile et grave  sortie de M. Estrosi à propos de ceux que l’on appelle « les gens du voyage », suivie de la démission du maire de Guérande pour les mêmes raisons, le député-maire de Cholet, qui paraît-il est centriste, a regretté que « Hitler n’en a peut être pas tué assez ». Cela en dit long sur le délitement de la culture républicaine et sur l’inculture de tous ces politiciens. A moins qu’il ne s’agisse de préparer une campagne des élections municipales sur la base du repli sur soi, de la stigmatisation de l’autre qui bien souvent  est d’origine française. Ces déclarations de café du commerce n’aident surtout pas au débat de fond. Celui de la nécessaire solidarisation et de l’action pour que les municipalités disposent des moyens nécessaires afin de construire des aires communales viables pour les « gens du voyage » et pour une solidarité européenne qui, enfin, empêche de chasser Roms et Tziganes de Roumanie ou de Hongrie en nourrissant  à leur égard cet insupportable racisme.

Un autre événement d’une autre nature conforte le poison raciste injecté à haute dose désormais dans l’espace public : celui des affrontements au quartier des Merisiers à Trappes. Nous souhaiterions que la clarté soit faite sur eux, au lieu de laisser se développer un climat à la fois anti-jeune, anti-arabe et antimusulman. Ces graves incidents, baptisés par certains « émeutes », surviennent après ceux que l’on a connu à Amiens, il y a un an, puis ceux d’Argenteuil. Ce n’est pas nous qui allons défendre l’indéfendable insécurité, alimentée par quelques groupes qui se repaissent du trafic de drogue dans les cités. Des fauteurs de troubles en tout genre qui eux aussi sabotent tout esprit de solidarité comme certains comportements communautaristes, voire  intégristes. Tous font le lit de leur pire ennemi politique, l’extrême-droite. Dans le cas de Trappes, nous avons à faire, d’une part à l’agression d’une femme voilée par d’autres personnes, d’autre part à un contrôle par la police d’une martiniquaise qui portait le niqab, dont le mari est lui aussi Français, tout comme le jeune homme victime de violences policières. Mais à partir de ces événements, qu’il n’est pas question d’approuver comme tels, le ministre de l’intérieur a développé une multitude d’extrapolations autour d’un prétendu ennemi de l’intérieur, reliées opportunément à des reportages télévisés de quelques jeunes partis en Syrie aux côtés de forces prônant le djihad. Ceci existe, bien évidemment et malheureusement, mais ce genre d’amalgame favorise un climat nauséeux qui ne profite à personne, sinon à Mme Le Pen. Nul besoin de diviser encore plus les populations, de répandre un tel climat de suspicion et de peur qui  ouvre les vannes d’égouts souvent silencieux, charriant des voix pour une extrême-droite qui se repaît dans cette fange. Le rôle du Ministre de l’Intérieur n’est pas de jeter de l’huile sur le feu et de tenir des propos indignes du fils de républicains antifranquistes qu’il est. Il est de faire respecter le droit à la sécurité partout et pour tous. De protéger les citoyens en leur garantissant l’égalité de traitement, quelles que soient leurs origines, situations sociales ou convictions. Bref, d’avoir une conception républicaine de sa fonction qui suppose l’écoute et la prise en compte des difficultés accrues que rencontrent, avec la crise, les populations des quartiers populaires plutôt que de se laisser aller à la stigmatisation si chère à ses prédécesseurs. Ces dernières ont besoin de respect et que soient tenus les engagements pris à leur égard, qu’il s’agisse du droit de vote des immigrés ou encore du récépissé du contrôle d’identité. Bref, ne pas délaisser les quartiers populaires, ceux-là même dont les habitants partent très peu en vacances cet été, est un devoir pour les pouvoirs publics. La République, c’est aussi de cesser de réduire les moyens financiers aux collectivités locales. Au lieu de faire un nouveau cadeau de 30 à 50 milliards aux banques, qui ne seront pas obligées de restituer, comme c’est de droit, l’argent de l’épargne du livret A à la Caisse des dépôts,  on pourrait utiliser cette somme pour un grand plan concerté avec les élus des villes, les associations, les syndicats, pour développer des services publics, pour le logement pour toutes et tous, pour l’éducation et la formation et surtout pour une sécurisation du travail et de la création. Le grand problème des quartiers populaires, n’est pas l’islam comme on le laisse croire, c’est la dureté de la crise sociale et l’avenir bouché pour tant de jeunes et d’habitants de ce qui devient de plus en plus une  « sous France ». Et puis, ne faut-il pas être audacieux en aidant à la création d’associations, de collectifs d’habitants gérants des budgets participatifs à partir de fonds européens, nationaux, régionaux et locaux ? Ne faut-il pas créer une instance nationale de concertation des quartiers populaires de toute la France, mêlant élus, représentants associatifs, syndicaux, personnalités du monde de la culture et de la création, enseignants et directeurs de lycée et d’université, les préfets à la ville, les employeurs avec l’ambition de bâtir de nouveaux projets pour ces quartiers. Les maires comme les associations fourmillent d’idées. Pourquoi ne pas en faire le recensement et agir. Le déploiement d’une police de proximité sécurisant les populations en lien avec les mairies, les travailleurs sociaux seraient de nature à créer un autre climat, de nouvelles relations entre la police et les citoyens. La mort des jeunes Zyed et  de Bouna à Clichy-sous-Bois, celle d’Ali Ziri à Argenteuil ont laissé de terribles traces. Les procédures judiciaires à leur sujet doivent aller à leur terme. La gauche a le devoir d’y inciter. Un débat apaisé, clair, pédagogique devrait être organisé sur ce que recouvrent en France les notions de droits et de laïcité, celles de la République et du vivre ensemble. Sans doute s’agit-il là de sujets difficiles, mais peut-on en faire l’économie? Il ne faut pas laisser tomber les quartiers populaires.

Humanité Dimanche

21 commentaires


Bossard 1 août 2013 à 11 h 51 min

je souhaiterai ne plus recevoir des message du blog de Patrick le Hyaric.
Comment puis je faire ?

Carpentier 1 août 2013 à 12 h 16 min

vous avez tort, Patrick le Hyarick nous rend compte de la situation actuelle. Maintenant si la vérité vous blesse regardez TF1 et laissez vous embobinner par ce genre de médias qui vous donne l’illusion d’être informé, mais qui en réalité vous désinforme et attrape dans ses filets les plus vulnérables. Le combat de Patrick ! l’humanité avant tout, que chacun ait sa chance dans la vie et puisse vivre décemment, que les fils et filles d’ouvriers puissent poursuivre des études comme les nantis, sans galérer comme ils le font (cas de ma nièce), la justice sociale, l’égalité, poursuivre les évadés fiscaux, faire en sorte que tous ces pourris nous rendent l’argent qu’ils ont spolié aux contribuables que nous sommes ! Ne plus payer la dette de l’état avec nos deniers car nous ne sommes pas responsables de cette dette, suspendre l’austérité qui nous enlise nous français moyens, nous donner les moyens de consommer et non pas de compter nos 4 sous pour essayer de boucler les fins de mois et non pas devenir des non consommateurs car cela ne fait pas recette dans les caisses de l’état. Et j’en passe ! lisez et informez vous avant de demander à Patrick de ne plus vous mettre au courant de la réalité, ne vous mettez pas la tête dans le sable ! merci de me lire. Bien à vous.

Bernard 2 août 2013 à 9 h 17 min

la dette n’existe pas, c’est plutôt l’inverse, les banques assistées dans leurs déboires, sont endettées auprés des peuples.

Anonyme 1 août 2013 à 14 h 59 min

Je partage votre opinion, du moins telle que je l´imagine (mais est-ce bien sûr? Vous auriez pu la préciser) en voyant vore réaction.

Carpentier 1 août 2013 à 11 h 55 min

Comme tous les ans le PC organise une journée à Malo les Bains pour le Nord et Pas de Calais (25 ème année quand même ) et en ce moment nous tractons dans les quartiers populaires dans le Nord et je puis vous dire que les habitants de ces quartiers font partie des « oubliés de la république ». Parfois lorsque je tracte je me demande si certaines maisons sont habitées tant elles ont l’air d’être abandonnées, mais elles ne le sont pas ! je suis triste parfois lorsque je tracte car tout le monde a le droit de vivre décemment, nous sommes bouffés par les capitalistes. Les plus pauvres trinquent et ensuite viendra le tour de la population moyenne qui s’en sort malgré tout mais après beaucoup de privations ! Nous faisons un tabac avec cette journée à la mer et nous pensons beaucoup aux enfants qui n’auraient pas l’occasion de se rendre à la mer (bien que très proche ) mais trop chère à assumer par les parents s’ils se déplaçaient sans l’aide cette action du parti communiste.

FAGUET 1 août 2013 à 14 h 13 min

Ce n’est pas avec un coup de pub, ou (sic: « nous faisons un tabac ») que nous allons mieux durant 365 jours de l’année. Gauche, droite confondue, ce n’est qu’une goutte d’eau dans une mer de sable. On s’y enlise, mais peu de bonimenteurs viennent vivre le quotidien dans nos quartiers dit « difficile ». C’est plus facile de commenter, écrire sur la pauvreté que de la vivre quotidiennement où on est à la merci d’un dirigeant local plus ou moins mercantile, même s’il se réclame de gauche et « fait quelques charités » vers les quartiers. Nos besoins alimentaire et énergétiques augmente de +5 à 10%, et nos bas revenus ne suivent pas. « Patientez, on s’occupe de vous » ou « j’ai une boite à outils qui va vous aider, patientez. On ne peut pas tout faire! » quel différence entre 6.000e/mois et 1.350e/mois en revenu? –Parole, Parole,…. »

Carpentier 1 août 2013 à 18 h 13 min

Demandez l’avis des enfants ! pour eux c’est un jour mémorable. Et puis nous luttons aussi pour faire bouger les choses, nous ne bossons pas qu’une seule fois dans l’année ! nous ne faisons pas la charité, nous agissons pour que les plus défavorisés ne se sentent pas exclus de cette société car à proprement parler ils font partis des oubliés de la république !je suis en retraite et je pourrais me la couler douce, parfois je baisse les bras et puis je repars plus forte que jamais. Ma carrière est faite et je n’ai pas envie de vivre égoïstement. Nous sommes bien loin du coup de pub, nous sommes proches de ceux que vous oubliez bien souvent.La boîte à outils appartient à Hollande mais pas au parti communiste, vous faîtes l’amalgame. Le PS ne mérite pas l’appellation de parti de gauche depuis qu’il est au pouvoir, les vrais partis de gauche sont ceux qui luttent pour une justice sociale, nous savons pertinemment que les besoins alimentaires coûtent de plus en plus et sont pour certains un réel problème, tout comme les factures qu’il faut assumer, nous savons tout cela Monsieur et c’est la raison pour laquelle nous nous battons. et on espère un jour que les journées à la mer disparaîtront à jamais du calendrier lorsque chacun pourra se payer des vacances avec ses propres deniers. Bien à vous. Maintenant il ne tient qu’à vous de voter intelligemment aux prochaines municipales, c’est vous qui détenez les rênes si vous le voulez,le peuple peut détenir le pouvoir, c’est lui qui décide de par son vote, mais je m’aperçois quand même que beaucoup ne se rendent pas aus urnes. En faîtes vous partie ? Désolée mais notre voyage enchante les gosses et si vous les interrogez ils vous répondrons j’ai passé une bonne journée à la mer mais jamais ils ne vous parlerons de charité, c’est ça l’insouciance de la jeunesse et pourtant ils vivent les soucis au quotidien.

Carpentier 1 août 2013 à 18 h 36 min

A FAGUET : j’ai oublié de vous dire que les adultes accompagnants payent une participation ainsi que les mômes de plus de 10 ans et donc il ne s’agit pas de charité ! maintenant un conseil au lieu de pleurer sur votre sort bougez vous le cul, si le peuple s’unissez nous n’en serions pas là. L’union fait la force et ne vous attendez pas à avoir du tout cuit dans le bec, pour vivre mieux à l’heure actuelle il faut lutter tous ensembles sinon rien ne bougera, c’est cela la réalité. Ne nous laissons pas bouffer par les capitalistes qui se tricotent des bas de laine sur le dos du peuple. Qu’on se le dise.

Bernard 2 août 2013 à 9 h 23 min

la charité n’existe que dans l’inégalité, elle est un leurre, explications : clic sur mon lien

Alain CHANCOGNE 1 août 2013 à 17 h 41 min

Cher Dirigeant de mon EX parti,
Monsieur le Député européen,

Quel beau titre et quelle émouvant appel à la mobilisation..
Vous n’avez pas du être informé, occupé à Strasbourg à défendre un « autre EURO » ,que les quartiers populaires ont-ingrats sans doute- considéré que VOUS les aviez abandonnés et donc « laissé tomber » pour quelques portefeuilles en 97, pour une stratégie dite de FDG , »mutante » , en lamentations depuis l’an dernier,… quantau virage à droite d’un P.S qui ne fait que gérer selon sa nature et les besoins du Capital,

………….Donc, vous avez perdu toute crédibilité s’agissant de ce que fut un passé militant fait de dévouement au service dela classe ouvrière, des »petites gens »..

Vous n’êtes plus cequ’on appelait fraternellement « LE PARTI ».

Vous n’êtes qu’un parti…En « travaillant »à la perte de repères de classe, vous êtesplus responsable de la montée du FN que les socialistes ou ladroite…Cela se paiera cash aux municipales .Car nous serons des centaines de milliers à refuser nos VOIX à ceux quin’ont pas voulu les..entendre..EN boycottantl’isoloir qui ISOLE
Salutations communistes
Alain Chancogne

Militant d’entreprise bancaire(cellule J.DUCLOS) et élu girondin du PCF de68 à 2001

Engagé avec des centaines de communistes(encore « encartés ou pas) à la construction du FUTUR Dont le camarade TOLLET disait qu’il se ferait »avec vous, sans vous, ou contre vous »..
Ce sera , àtout le moins, sans vous, M.LeHyaric

C’est ICI que se « tricote » du COMMUNISME..
Loin des tractations pour quelques sièges aux »Cipales », loin des conciliabules ignorés des adhérents pour accélérer la dilution dans un FDG-PGE

http://assisessducommunisme.forumactif.org/

FAGUET 1 août 2013 à 23 h 33 min

A Carpentier: En votant à gauche depuis trente ans et Mélanchon dernièrement, je ne remarque pas de suite! Quand à me remuer le c., je n’ai pas attendu vos remarques, à 72 ans. Dans tout ce que vous décrivez avec ardeur, certes; mais vous donnez l’impression de rendre visite, pas d’y vivre quotidiennement, dans un logement HLM bon cru! ces grands immeubles où vivent deux ou trois cents personnes. Où les ascenseurs sentent l’urine, où les poubelles restent ou passent par les fenêtres, etc… Produit et soutien du communisme des années 50, je connais les vrais valeurs que certains ont appliqué, depuis l’argent, le pouvoir à pris le pas sur la cohésion sociale.

Carpentier 2 août 2013 à 5 h 59 min

Mélenchon se bat mais il n’est pas au pouvoir.Je suis née dans une HLM et j’y ai vécu 31 ans, donc je connais les problèmes que vous rencontrez Je suis désolée pour vous que vous viviez dans cette athmosphère. Vous avez certainement reçu une bonne éducation mais ce n’est pas le cas de tous, il faut sensibiliser cette population, les mettre en garde que les détritus jetés par les fenêtres attirent les rats, il faut les éduquer en quelque sorte mais je sais que ce n’est pas facile. Mon père faisait en sorte de sensibiliser les locataires et mettait des affiches dans le hall pour faire régner l’ordre et surtout la propreté et n’hésitait pas à discuter avec les locataires lorsqu’il voyait que le hall était sale, papiers jetés, mégots de cigarettes etc…près de chez moi il y a tout un ensemble d’immeubles où une association a été créée car quelques locataires se comportent très mal et jettent leurs détritus par les fenêtres (les rats s’y sentent bien) il suffit d’une poignée d’individus pour mettre la pagaille et j’ai connu cela. Les caméras de surveillance ne servent à rien, c’est surtout l’éducation qu’il faut entreprendre. Bien à vous Monsieur

Alain CHANCOGNE 2 août 2013 à 8 h 30 min

Bonjour,

* vous dites:
« Mélenchon se bat mais il n’est pas au pouvoir.. »

Heu… il a pourtant précisé à son ex camarade de Parti et co -« OUIOUISTE » maastrichienn qu’il était prêt pour prendre la place d’Ayraut!

:).
En oubliant, par exemple que malgré le tsunami de mesures contre les travailleurs qui se succèdent en relais droite-PS, ..les dernières partielles prouvent que votre FDG-PGE ne « profite » pas du désenchantement de ceux qui, dans les quartiers populaires, ont cru aux promesses de Hollande..Cela ne vous interpelle pas?

Quant à votre conclusion, autorisez moi un commentaire sarcastique

 » Les caméras de surveillance ne servent à rien, c’est surtout l’éducation qu’il faut entreprendre.  » dites vous
Oui, lire, relire ..Par exemple, à la Direction du PCF, se replonger dans MARX, Rosa LUXEMBURG, LENINE(oui, oui, il ya de l’apport pour la Lutte des classes chez lui!), GRAMSCI, voire SEVE et BENSAID

On peut aussi , pour comprendre la question du divorce « Cités-Parti communiste » , lire le compte rendu cette intéressante expérience des « quartiers » que relatent mes Amis du journal électronique ROUGE-MIDI, que réalisent des COMMUNISTES marseillais regroupés dans l’association « ROUGE VIFS 13 », au coeur des luttes populaires, dans les quartiers et les entreprises…
Lisez svp:

http://www.rougemidi.org/spip.php?article7874

Je pense que ce constat de vécu est utile pour mieux abattre les « rats » , plus dangereux que ceux que vous citez, qui se rassemblent autour des poubelles: je veux parler des EXPLOITEURS, de leurs larbins en livrée ROSE ou NOIRE(UMP et FN)

Sentiments cordiaux et communistes
A.C

nocentini 2 août 2013 à 11 h 45 min

j’ai de la peine à voir ces camarades se jeter des reproches au visage, si l’on pouvait se poser ensemble la question de savoir ce que l’on peut faire dans l’union pour changer de société la plupart des problèmes cités pourraient disparaitre, retenons l’essentiel des choses.

guéret 2 août 2013 à 16 h 30 min

Tous dans la rue le 10 septembre pour pour obliger Hollande a mettre en
place un vrai programme de gauche et à mettre au pas la finance seule responsable des politiques d’austérité à répétition,créer des emplois
pour relancer l’économie c’est de cela que les banlieues ont besoin.

ROLLAT Danielle 5 août 2013 à 13 h 51 min

J’apprécie, ou plus précisément nous apprécions le travail important réalisé par notre Camarade Patrick LE HYARIC, tant à la direction de l’Huma qu’au Parlement européen.
Merci pour toutes ces interventions constructives et éducatives. Fraternellement Danielle ROLLAT

wholesale cheap Senators jerseys china 26 mai 2014 à 2 h 57 min

Show your love for Womens Packers Green super bowl jerseys, you’ll get the satisfied quality,hurry up to order them.you own it!

76ers jersey for kids 5 juin 2014 à 1 h 52 min

We are all offered with free shipping and fast delivery. Do not hesitate, wholesale Devils jerseys is really value for you to own!

wholesale cheap Blues jerseys 5 juin 2014 à 10 h 57 min

wholesale jerseys Steelers cheap,we promise to offer the best jerseys for customers.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter