Restez en contact
En vous abonnant à la newsletter

A lire aussi
Article le plus commenté
Commentaires récents

L’Union européenne ne doit pas couper les vivres aux plus démunis

Ce lundi 20 juin la Commission a annoncé une coupe radicale dans le budget de l’aide alimentaire européenne qui sera ramené de 500 à 113 millions d’euros. Cette aide apportait un financement aux 240 banques alimentaires européennes qui viennent en aide aux Européens les plus démunis. Alors qu’il ne représente que 1% du budget de la Politique agricole commune, ce programme s’adressait à 13 millions de personnes dépendantes de cette aide. En France d’après plusieurs associations caritatives cette aide bénéficierait à deux millions de personnes.

Le gouvernement allemand, soutenu par six autres Etats européens qui ne participaient pas à ce programme, a décidé d’introduire une plainte devant la Cour européenne de Justice, arguant que cette aide ne pouvait être soutenue par le Budget de la Politique agricole commune (PAC), prétextant qu’elle était avant tout sociale et ne rentrait pas dans les missions de la PAC. La Cour européenne de justice leur a donné raison en avril.

Cette décision est totalement scandaleuse. Elle est à l’opposé de l’idée d’une Europe sociale. Comment accepter que la Commission de Bruxelles puisse ignorer froidement 43 millions de personnes, menacées par la pauvreté alimentaire ?

La Commission Emploi et Affaires sociales au Parlement européen a déposé, la semaine dernière, une question à la Commission pour réclamer que ce programme existant depuis 1987 puisse être rétabli.

J’en appelle à l’action contre cette décision insupportable qui fait honte aux institutions européennes. Je demande à la Commission de cesser ces tergiversations incongrues et de non seulement rétablir les budgets de l’aide alimentaire européenne, mais de les augmenter pour combattre la malnutrition et la famine en Europe.

.


Mots-clés : , , , , , , ,
Catégorie : Actualités, Commission de Bruxelles, Union Européenne
3 commentaires pour “L’Union européenne ne doit pas couper les vivres aux plus démunis
  1. C’est précisément le problème : dès sa création, l’Europe a été une union des riches, elle n’a jamais été une Europe sociale. Rappelons-nous qu’elle a commencé par la « Communauté du charbon et de l’acier », ça ne concerne pas les travailleurs. Et c’est précisément pour cela aussi que nous devons nous battre pour créer une autre Europe,celle des travailleurs, une Europe sociale qui harmonise par le « haut » si l’on peut appeler haut de quoi vivre tout juste décemment. Il faut commencer par enlever à la Commission européenne tout pouvoir de décision, elle ne doit être qu’un organe technique consultatif et elle devrait travailler selon les consignes de ses employeurs, les vrais, ceux qui paient c’est-à-dire les citoyens ordinaires européens; il faut se battre pour que le Parlement ait beaucoup plus de pouvoirs et surtout, qu’il n’y siègent que des parlementaires réellement porte-parole des citoyens, qui oeuvrent pour le bien-être du plus grand nombre et ne sont pas les valets des riches financiers. La richesse est produite par le travail, pas par l’argent (il est incapable de se reproduire sans le travail), ce sont les travailleurs qui doivent récolter les fruits et les travailleurs seuls (j’entends par travail toute contribution effective à la construction sociale, salariée ou non, formelle ou non). Les rentiers ne participent en rien à la construction sociale, ce sont des voleurs qui s’approprient la richesse des autres. Les vrais riches, ce sont les travailleurs, ceux qui détiennent le seul capital productif : le travail. On ne devrait pas avoir besoin d’aide alimentaire si notre société fonctionnait correctement, chacun doit pouvoir satisfaire ses besoins élémentaires. En attendant cette autre Europe (sociale), IL FAUT MAINTENIR L AIDE ALIMENTAIRE QUI EST UN FAIBLE PALLIATIF AUX LACUNES DE NOTRE SOCIETE, IL FAUT MEME AUGMENTER CONSIDERABLEMENT L AIDE ALIMENTAIRE, DANS LA MEME PROPORTION QU AUGMENTE LA PAUVRETE PROVOQUEE PAR CES POLITIQUES D AUSTERITE QU ON PRESENTE COMME DES REMEDES A UNE CRISE (créée délibérément par les riches pour reprendre le pouvoir) ALORS QU ELLES NE SONT QUE DES POISONS DESTINES A ELIMINER PAR SOUS ALIMENTATION, MALADIE OU DESESPOIR « cette population inutile » (cf le terme est issu de rapports très officiels des grandes institutions qui dirigent le monde).

    Merci M. Le Hyaric, d’avoir bien compris votre rôle et de vous préoccuper des citoyens en dénonçant les manipulations des financiers

  2. PORCO dit :

    vive des airbus canadairs et des usines de desalement d eau demer pour alimenter des chateau d eau pour nos agriculuteurs ou des camions ou des trains citernes ou des chateaux de refrigeration pour faire de l eau !

  3. PORCO dit :

    le monde aura un parlement universel à paris pour legifere dans le monde c est imperatif et ne pas l avoir nous interdit d avoir un monde de paix et d harmonie et d equite depuiis plus de 2 siécles

    dans un but precis de faire l euro continent c est à dire 1 parlement par continent relie à ce parlement universel sans casser les parlements des etats nations actuels

1 Pings/Trackbacks pour "L’Union européenne ne doit pas couper les vivres aux plus démunis"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>