Du fond de sa cellule n°28, notre ami Marwan Barghouti, nous adresse spécialement un texte en hommage à Nelson Mandela

le 6 décembre 2013
Blog Mandela Barghouti

Blog Mandela Barghouti

« Votre pays est devenu un phare et nous, les palestiniens, nous hissons les voiles pour atteindre ses rivages »

Durant toutes les longues années de mon combat j’ai eu l’occasion à maintes reprises de penser à vous, cher Nelson Mandela. Et encore plus depuis ma propre arrestation en 2002. Je songe à un homme qui a passé 27 ans dans une cellule, en s’efforçant de démontrer que la liberté était en lui avant qu’elle ne devienne une réalité dont son peuple allait s’emparer. Je songe à sa capacité à défier l’oppression et l’apartheid, mais aussi à rejeter la haine et à placer la justice au dessus de la vengeance.

 

Combien de fois avez-vous douté de la victoire au bout de ce combat ? Combien de fois vous êtes vous demandé vous-même si la justice pourrait s’imposer? Combien de fois vous êtes vous interrogé sur le silence du monde ? Combien de fois vous êtes vous demandé si votre ennemi n’allait jamais pouvoir devenir votre partenaire ? A la fin vous ferez la preuve de cette volonté implacable qui fera de votre nom l’une des plus brillantes références pour la liberté.

 

Vous êtes beaucoup plus qu’une inspiration. Vous aviez bien compris le jour où vous êtes sorti de prison que vous n’étiez pas seulement en train d’écrire l’histoire mais que vous contribuiez au triomphe de la lumière sur la nuit. Et vous êtes alors resté humble. Et vous portiez une promesse bien au-delà des frontières de votre pays, la promesse que l’oppression et l’injustice seront vaincues et que sera ouverte la voie de la liberté et de la paix. Au fond de ma cellule, je me rappelle sans cesse cette démarche et je poursuis moi-même cette quête, et tous les sacrifices deviennent supportables dans la seule perspective qu’un jour le peuple palestinien puisse accéder aussi à la liberté, à l’indépendance et que ce pays puisse vivre finalement en paix.

 

Vous êtes devenu une icône. Ce qui a permis l’éclat de votre cause et son rayonnement sur la scène internationale. L’universalité pour contrer l’isolation. Vous êtes devenu un symbole pour tous ceux qui croient que les valeurs universelles sur lesquelles vous fondiez votre combat pouvaient rassembler, mobiliser, pousser à l’action. L’unité est la loi de la victoire pour les peuples opprimés. La cellule exigüe et les heures de travail forcé, la solitude et l’obscurité ne vous auront pas empêché de regarder au-delà de l’horizon et de faire partager votre vision. Votre pays est devenu un phare et nous, les palestiniens, nous hissons les voiles pour atteindre ses rivages.

Vous disiez: « Nous savons trop bien que notre liberté n’est pas  complète car il lui manque la liberté des palestiniens.» Et depuis l’intérieur de  ma cellule, je vous dis que notre liberté semble possible parce que vous avez atteint la votre. L’apartheid n’a pas survécu en Afrique du sud et l’apartheid ne survivra pas en Palestine. Nous avons eu le grand privilège d’accueillir en Palestine, il y a quelques mois, votre camarade et compagnon de lutte, Ahmed Kathrada, qui a lancé, à la suite de sa visite, la campagne internationale pour la libération des prisonniers palestiniens de leurs  cellules où une part importante de l’histoire universelle s’écrit, démontrant que les liens avec vos combats sont éternels.

 

Votre capacité à constituer une figure unificatrice et à conduire le mouvement depuis l’intérieur de la prison, d’être confiant dans l’avenir de votre peuple alors que vous étiez vous-même privé de la capacité de choisir votre destin, constituent les marques d’un dirigeant exceptionnel et d’une véritable figure historique. Je salue le combattant de la liberté, le négociateur et faiseur de paix, le commandant militaire et l’inspirateur de la résistance pacifique, le militant infatigable et l’homme d’Etat.

 

Vous avez dédié votre vie à la cause de la liberté et de la dignité, de la justice et de la réconciliation, de la paix et de la coexistence. Beaucoup maintenant honorent votre lutte dans leurs discours. En Palestine nous promettons de poursuivre le combat pour nos valeurs communes, et d’honorer votre combat pas seulement par des mots, mais aussi en dédiant nos vies aux mêmes objectifs. La liberté, cher Madiba, l’emportera et vous y avez contribué au plus haut point en faisant de cette idée une certitude. Reposez en paix et Dieu bénisse votre âme insoumise.

 

Marwan Barghouti, Prison Hadarim, cellule n° 28

20 commentaires


toubhans 6 décembre 2013 à 19 h 05 min

Honneur a cet homme d’exception qui s’il était Français, nous le conduirions au Panthéon.Nous seront nombreux lundi soir au Colonel Fabien.Nous pourrions peut-être faire dans les jours qui viennent une manifestation qui ,dans la rue rassemblerait plus de monde.(samedi ou dimanche).

JP 6 décembre 2013 à 23 h 03 min

ça c’est une idée !

Après tout on a déjà défilé pour rendre hommage à de grands révolutionnaires .

Et puis comme l’a mentionné le SACP dans son hommage , Mandela était membre du SACP et du Comité central du SACP lors de son incarcération dans les geôles de l’Apartheid .

ça c’est moins dit …

pellizzoni 6 décembre 2013 à 20 h 07 min

c’était un homme aux valeurs de justice et d humilité profondes, un homme exceptionnel . Honneur à tous ceux et celles qui se battent pour la liberté et la justice

viscogliosi serge 6 décembre 2013 à 22 h 22 min

toujours debout !!!!

karim DAHOO 6 décembre 2013 à 22 h 34 min

Un grand homme qui est resté fidèle à son idéal de paix

lattafi 7 décembre 2013 à 8 h 38 min

Choisir d’etre militant d’une cause c’est d’être prêt a tout les sacrifices et l’oubli du sois jusqu’a faire peur a la peur Mandela ne meurt jamais il est dans tous les esprits

breteau jean claude 7 décembre 2013 à 8 h 46 min

Faisons plus pour libérer le « terroriste » Barghouti ,comme nous l’avons fait pour le « terroriste » Mandéla

larouchi 7 décembre 2013 à 10 h 12 min

barghouti doit etre libere .c es une honte a notre epoque d emprisonner les leaders politiques,israel restera un etat raciste et colonial tant qu il opprimera les palestiniens.pourquoi pas une campagne pour la liberation de barghouti

Martinais Jacques 7 décembre 2013 à 10 h 36 min

Pourrait-on lier le souvenir de Jaurès à ces manifestations ?

Lepage 7 décembre 2013 à 10 h 56 min

MANDELA !!!!!! Qui dit mieux :l’Addition de tous ceux qu’Il inspire : du plus petit des êtres, jusqu’à ceux qui s’en approchent, comme Ici, BARGHOUTI.

Le MONDE est LÂ MANDELÂ…(pas las. MONDELA)

Que voilà une Route H retracée pour un autre 14 !
Bonne journée……

Anonyme 7 décembre 2013 à 12 h 19 min

Saad Al Jariri merci a toi NELSON mon frere d avoir donne aux connards de ce monde la correction qu ils meritent.merci a bientot la haut.j arrive.

Socrate 7 décembre 2013 à 14 h 09 min

M.Barghouthy écrit-il en (si bon) français ou est-ce une (excellente) traduction?

guéret 7 décembre 2013 à 18 h 38 min

Marwan Barghouti peut considérer Nelson Mandela comme son maître à penser, mais son combat sera peut-être même plus difficile car les colons israéliens continuent de construire des maisons sur le sol palestinien, que va-t-il rester de la Palestine??

BOUDET Pierre 7 décembre 2013 à 19 h 33 min

Nous avons tant à faire, il est difficile d’être à tous les crénaux qui méritent notre lutte, mais une campagne pour la libération de Marwann BARGHOUTI, serait continuer le combat de N MANDELA ce phare dont l’intelligence et le courage continueront longtemps d’éclairer l’humanité

Palestinophile 7 décembre 2013 à 20 h 08 min

Derrière son président actuel, la propagande (Hasbara) de l’entité sioniste qui occupe l’ouest de la Palestine historique fait continuer de dire à ses petits soldats combattant sur la Toile que leur pseudo-état (toujours sans frontières reconnues 65 ans après sa naissance) a été décidé par l’ONU le 29 novembre 1947 à New-York.

C’est totalement malhonnête et non conforme à l’Histoire. Les moins de 24 états sur 56 possibles qui ont voté librement « Yes » (dont certains avec réticences et/ou résignation explicitées) ont « seulement » validé une RECOMMANDATION et pas une INTIMATION d’appliquer un plan totalement irréaliste en quatre points indissociables que le fanatique « père de la nation » azkhénaze russo-polonais David Grün, auto-rebaptisé Ben Gourion, n’avait pas la moindre intention de respecter comme il l’avait déjà dit et écrit bien des années auparavant. Son but explicite étant de créer un état allant bien au delà du Jourdain sans le moindre citoyen d’ascendance incontestable, elle) arabe. Même le président Truman, ce qui est peu connu, regretta son vote et ses pressions dès la mi-mars 1948, alors que la réalité du 29 novembre 1949 n’avait plus rien à voir avec l’irréaliste plan recommandé.

MOREAU Philippe 8 décembre 2013 à 9 h 17 min

Le plus bel hommage que la communauté internationale pourrait rendre à Mandela c’est d’obliger Israël à libérer Marwan Barghouti et faire cesser l’apartheid à l’encontre des palestiniens.

MOREAU Philippe 8 décembre 2013 à 9 h 57 min

Un beau texte du leader palestinien, on se demande bien qu’est-ce qu’il fout en prison, les messages de Mandela ne passent-ils pas en Israël ? Marwan Barghouti doit être libéré MAINTENANT, qu’il puisse lui aussi assister aux cérémonies en hommage à Mandela, il y a sa place plus que d’autres…

Claude Roussie 8 décembre 2013 à 18 h 13 min

Magnifique lettre ! Quelle dignité quelle force !

Mais il y a dans le prison FRANCAISE de Lannemezan, un autre homme d’une telle dignité, d’une telle force.
Maintenu derrière les murs par la volonté du ministre de l’intérieur et du gouvernement Français, malgré deux décisions de justice.

Il a pour nom Georges Ibrahim Abdallah.

Tant qu’il est prisonnier, il est fait injure à la mémoire de Nelson Mandela, et le gouvernement de la France est de fait complice de celui d’Israël, complice du gouvernement des USA qui maintient Mumia Abu Jamal enfermé.

al-zantouti 10 décembre 2013 à 0 h 53 min

Hommage a Mandela est la liberté pour Marwan al-barkhousi

amrani lakhdar 30 mars 2014 à 16 h 07 min

Il n’y a pas que M. Barghouti qui soit en prison! Tout le peuple habitant la Palestine est en prison, y compris les israéliens! Car, est-ce vivre en liberté que de sentir sa conscience inquiète, se sentir constamment menacé…Quant aux gazaouis, qu’en dire?
Le gardien d’une prison est-il en liberté? C’est la question qu’on doit se poser. Les juifs sont sortis des camps allemands pour s’enfermer en tant que geôliers avec les Barghoutis!

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en Contact