Deux ans après, toujours debout face à l’obscurantisme

le 13 novembre 2017

En ce triste jour anniversaire, deux ans après le massacre de Paris et de Saint-Denis, nous nous associons au chagrin des familles face à un deuil nécessairement long et douloureux. Nous adressons aux centaines de blessés, meurtris à jamais, nos pensées les plus fraternelles et solidaires.

L’hydre fondamentaliste n’a pas fini de menacer des vies innocentes, partout sur la planète, au nom d’une idéologie meurtrière qui prend prétexte de la religion pour avancer un projet politique ignoble, obscurantiste et inégalitaire qui défie notre humanité.

Nous restons persuadés que l’État de droit, la justice et l’unité sont des armes autrement plus efficaces et dignes que l’arbitraire, la vengeance et les divisons.

Le souvenir de cet acte barbare nous oblige à redoubler d’efforts pour donner sens à l’idéal républicain et pour, en toute occasion, faire primer la raison sur les haines et les obscurantismes.

1 commentaire


chb 25 novembre 2017 à 17 h 20 min

« une idéologie meurtrière qui prend prétexte de la religion pour avancer un projet politique ignoble » :
peut-on caractériser et nommer honnêtement le projet politique ignoble en question, sachant de quelle façon l’impérialisme a instrumentalisé les Taliban, les Frères Musulmans, Al Qaeda etc. pour opérer les « regime change » qui le démangent régulièrement ?
Balayer les dictatures désignées par l’OTAN, ça va un moment. Ca devrait s’arrêter dès qu’on voit à quel point les peuples ainsi « libérés » sont méprisés et « renvoyés au Moyen-Âge », non ?
Pas besoin de remonter jusqu’à la Libération de 45, où les civils étaient déjà ciblés par les Alliés (Marseille, Caen, Dresde etc.), pour se rendre compte que les marchands de mort et les exploiteurs vont bien au-delà du raisonnable quand ils promeuvent des affreux qu’ils n’ont plus qu’à écraser ensuite, avec les soi disant dommages collatéraux inévitables et le chaos qui accompagnent leurs plans mortifères.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en contact

Inscrivez-vous à la newsletter