Que la démocratie reste vivante !

le 21 avril 2017
Les Champs-Elysées après les tirs sur des policiers ce jeudi

Les Champs-Elysées après les tirs sur des policiers ce jeudi

Une fois encore le terrorisme a frappé la France. Un policier a de nouveau payé de sa vie la défense de nos concitoyens face à la violence aveugle de fanatiques. Nous adressons à sa famille, à ses proches, ainsi à l’ensemble de ses collègues nos plus sincères condoléances et notre estime républicaine. Nous avons une pensée émue pour les deux policiers grièvement blessés dans l’exercice de leur fonction, ainsi que pour leurs familles. Le moment choisi par les assassins pour frapper, à trois jours du scrutin présidentiel, nous rappelle que la démocratie et l’idée républicaine, parce qu’elles sont les conditions de la liberté et de l’égalité, sont des valeurs et principes que tiennent en horreur les fanatiques.

La revendication immédiate par Daech de cette atrocité indique une volonté déterminée de perturber les élections présidentielles et législatives en attisant les braises de la division et de la haine. C’est précisément la raison pour laquelle nos concitoyens doivent garder, dans les heures qui viennent, leur sang froid.

Parce que la République est attaquée, elle doit être, dans ses fondements, valeurs et dans son unité, la réponse aux assassins semeurs de haine. Intraitable sur la liberté, l’égalité et la fraternité, notre pays doit aussi l’être sur la sécurité due à nos concitoyens. Ces actes abominables donnent lieu à d’insupportables polémiques politiciennes nourrissant à la fois les forces les plus réactionnaires et visent à écarter l’enjeu du nécessaire changement.

Le combat intransigeant contre le terrorisme fanatique sur notre sol est indissociable de la recherche de solutions politiques aux tensions qui se multiplient sur la planète. Indissociable également de la recherche de solutions pour éradiquer le terreau social sur lequel prospère, dans notre pays, la gangrène fondamentaliste et obscurantiste.

A la veille d’un scrutin majeur pour notre vie démocratique, nos concitoyens doivent avoir présentes à l’esprit toutes les dimensions de cette question essentielle. La raison et l’intelligence collective du peuple français resteront les armes les plus efficaces contre l’obscurantisme assassin.

4 commentaires


durieux Evelyne 21 avril 2017 à 18 h 59 min

Je suis complètement d’accord avec vous que la raison et l’intelligence du peuple français restent les armes les plus efficaces contre cet obscurantisme assassin et qu’ils réfléchissent, mais qu’ils se raisonnent !

DUPUY 21 avril 2017 à 21 h 00 min

Qu’est-ce qu’un terroriste ?
A cette question, ma réponse pourrait être la suivante : C’est un robot à tuer, travesti en une silhouette humaine.
Certes, il est indispensable de mettre hors d’état de nuire ces individus – mais surtout, il est plus qu’urgent de se donner, en Europe et Mondialement, les moyens d’éradiquer à la source l’entité totalitaire à l’initiative de cette déchéance d’individus en vue de porter atteinte à la liberté et à l’émancipation de l’humanité.

DOMART Jean-Marc 22 avril 2017 à 22 h 48 min

Tout est dit, le vote dans cette logique doit s’ensuivre

PIETON 23 avril 2017 à 5 h 32 min

Très bien.

Laisser un commentaire

Commentaire

Nom *

Les champs marqués * sont obligatoires

Email *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Restez en Contact